07/01/2016

Monsieur Pierre MAUDET: Qui donne les ordres à la police genevoise ?

Quelques questions à Monsieur Pierre MAUDET, Conseiller d'Etat chargé de la sécurité de Genève, à propos de la violence policière du 5 janvier 2016

Sur une des photos que j'ai prise à l'aéroport de Genève lors de la manifestation des Kurdes le 5 janvier 2016 à l'aéroport de Genève, on aperçoit une femme en civil se tenant à côté d'une femme policière. Cette personne, après avoir invectivé les manifestants, est allé vers les policiers en leur disant : "Qu'attendez-vous, dispersez les immédiatement". C'est suite à cette "ordre" que la violence policière a commencé.

Qui donne les ordres à la police genevoise?.

Qui donne les ordres à la police genevoise?.jpg


Voici mes questions:

1) Est-ce que cette personne fait partie de la hiérarchie de la police?

2) Sinon, comment se fait-il que les policiers présent-e-s lui ont obéi?

3) Le policier en lunette (sur la manifestante parterre sur la deuxième photo) qui a tenu les propos suivants : “je m’en fou des médias”, “je m’en fou de la presse” et si tu es Kurde tu as droit au même traitement que tes compatriotes”… et c'est lui qui a endommagé mon matériel de photos.

4) Est-ce que les policiers en service peuvent être partiaux ?

5) La manifestante plaquée au sol (sur la deuxième photos) a obtenu un certificat médical et déjà porté plainte contre les policiers qui l'ont violentés.

Vos réponses à ces questions permettons à éclaircir les responsabilités dans la violence policière du 5 janvier dernier.

police _avec flésh 1.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

www.photographygeneva.com

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

Commentaires

Intéressant, même et surtout si on n'est pas CONTRE la police par principe, ni contre ses obligations de service.

Écrit par : Mère-Grand | 07/01/2016

Intéressant de ne publier que ce qui vous arrange. Il ne s'agit ni plus ni moins que d'une manifestation non autorisée.

Écrit par : davide | 07/01/2016

@Davide
Ben ouais, non autorisée... mais celle des voyous qui ont saccagés le centre-ville, on les a laissé faire. Trop dangereux d'intervenir. Mais là, contre une trentaine de quadra et quinqua kurde, ont ose...moins de risque c'est certain.
C'est assez surprenant pour un observateur externe.

Écrit par : lefredo | 07/01/2016

Demir, le Ministère Public, soit Olivier Jornot, doit également répondre à vos interrogations.


http://ge.ch/justice/

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 07/01/2016

Très intéressant votre clichés : la dame sur votre image se plaint d'avoir été giflée par un manifestant et se demande pourquoi la police ne disperse pas ces fauteurs de troubles ...

Elle ne désespère pas d'identifier son agresseur sur vos photos.

On fait dire aux images ce que l'on veut, la mauvaise foi n'apparaît pas à l'écran.

Écrit par : Clyde | 07/01/2016

"la dame sur votre image se plaint d'avoir été giflée par un manifestant"
Très intéressant: j'attends avec impatience une éventuelle confirmation de vos dires, sinon, ayant souvent "mauvais esprit", j'aurais presque eu tendance à soupçonner qu'il s'agissait de quelqu'un en relation avec les autorités d'un autre pays.

Écrit par : Mère-Grand | 08/01/2016

Les commentaires sont fermés.