27/01/2016

Terreur de l’Etat Turc, Massacre de civile kurdes et Politique de génocide

Depuis le 25 janvier 2016 des centaines de Kurdes du Conseil de la Société Démocratique Kurde venues de différente ville de la Suisse se rassemblent devant le Palais des Nations Unies pour attirer l’attention des Autorités Onusiennes et de l’opinion publique sur le massacre de civiles kurdes dans plusieurs villes kurdes en Turquie. Ils dénoncent les conséquences extrêmement graves des couvre-feux en vigueur dans principalement trois ville Cizre, Silopi et Sur où il est question de bombardements au canon et à l’arme lourde.  
 
Ainsi, dans cette situation des plus préoccupante, les participants relèvent que depuis le commencement du premier couvre-feu qui avait débuté dans la ville de Varto le 16 aout 2015 du fait que le gouvernement de l’AKP n’avait pas digérer sa défaite lors des élections législatives de nombreux civiles sont victimes quotidiennement de la guerre du Sultan Erdogan.
 
Lors de cette manifestation qui durera au total 3 jours du 25 au 27 janvier 2016 les participants indiquent que :
 
« 283 civils, dont 75 enfants et 40 femmes ont perdu la vie durant les 6 derniers mois lors d’opérations militaires menées par l’Etat turc dans différentes provinces du Kurdistan. Plus de 300 000 personnes ont été contraintes d’abandonner leur foyer ou ont été déplacées par la force. Ces opérations affectent la vie quotidienne de plus de 1.5 millions d’individus.
 
Depuis les élections du 1 novembre 2015 que l’AKP a remporté dans un climat de guerre contre les kurdes, 20 maires kurdes ont été mis en prison et de nombreux autres ont été destitués et cela en parallèle avec la décision du Ministre de l’Intérieure de les remplacer par des personnes nommées à ces postes.
 
C’est au total 56 couvre-feux qui ont été décrétés dans 20 villes répartie sur 7 provinces.
 
Il n’y a plus la séparation du pouvoir législative et exécutive, c’est Erdogan qui dicte ce que les tribunaux doivent faire. C’est lui qui condamne les académiciens qui ont signés une pétition en faveur de la paix. C’est lui qui décide que les Coprésidents du HDP, Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag doivent être poursuivis en justice et « qu’ils doivent payer ce qu’ils font », car lui il a le droit de défendre le système présidentiel mais les kurdes du HDP ne peuvent pas demander l’autonomie alors même que cela figue dans le programme du HDP depuis des années.
 
Il y a quelques jours le maire de l’AKP dans la ville d’Adana déclaré publiquement que « vous les kurdes vous allez finir comme les Arméniens ».
 
Que faire ?
 
Les kurdes réclament la solidarité internationale pour dire stop au massacre des civils.
 
Au lieu de céder au chantage turc sur le problème de l’immigration…, les pays européens doivent lui rappeler ses obligations en matière des droits de l’homme et faire pression sur la Turquie pour que les massacres cessent,
 
Les kurdes sont le principal rempart contre Daesh, Attaquer les kurdes c’est renforcer Daesh ! Ne pas réagir contre ces massacres de l’état turc c’est renforcer l’extrémisme islamique !
 
Pour regarder fièrement dans les yeux de nos petits-enfants dans les décennies à venir continuons de nous battre contre le danger qui nous guette. N’encourageons pas la barbarie !
 
S’exclament les participants !

L1007626.jpg

L1007636.jpg

L1007647.jpg

L1007652.jpg

L1007644.jpgL1007655.jpg

 

Commentaires

Et comme par hasard, c'est comme lors du génocide arménien la "Kaiser" allemande qui collabore avec le Tyran.

Écrit par : norbert maendly | 27/01/2016

Je me suis malencontreusement désabonnée, alors ....je me réabonne. Merci

Écrit par : Devoti | 28/01/2016

Les commentaires sont fermés.