13/03/2016

Festival du film et forum international sur les droit humains: palmarès et remise des prix

COMMUNIQUE DE PRESSE - CLOTURE ET PALMARES DE LA 14èME EDITION DU FIFDH

DEM_6077.jpg

DEM_6088.jpg

DEM_6106.jpg

DEM_6126 16-30-29-338.jpg

DEM_6133.jpg

DEM_6150 16-30-41-522.jpg



Le FIFDH vient de livrer son palmarès au terme d’une édition marquée par un engouement et une mobilisation exceptionnels.

OUVRONS LE DEBAT ! Ce slogan a porté la 14ème édition du Festival du Film et Forum International sur les Droits Humains (FIFDH), qui s’est définitivement imposé comme l’événement le plus important consacré au cinéma et aux droits humains à travers le monde. Du 4 au 13 mars 2016, dans 37 lieux du Grand Genève, 210 cinéastes et personnalités internationales ont présenté leurs films, participé à des débats publics de haut niveau en parallèle au Conseil des droits de l’homme de l’ONU et rencontré un public passionné lors de séances à guichet fermé.

DEFENSEUR.E.S DES DROITS HUMAINS ET ARTISTES AU RENDEZ-VOUS

Grande reconnaissance pour le Festival, le Docteur Denis Mukwege présent au débat « RDC: silence on viole! » à la Comédie de Genève a été reçu par le Haut-Commissaire aux droits de l'homme Zeid Ra’ad al-Hussein au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Quelques moments forts de cette édition: Roberto Scarpinato, Procureur général au parquet de Palerme, a demandé la création d’un Tribunal pénal international pour le Mexique, les débats qui ont réuni Zhanna Nemtsova, une année après l’assassinat de son père l’opposant russe Boris Nemtsov, Guy Ryder, Directeur général de l’OIT, le Docteur genevois Didier Pittet, la jeune rappeuse Sonita Alizadeh ou encore, lors du débat autour du terrorisme, Alain Bauer et Deeyah Khan. Sans oublier les interventions par Skype de Robert Badinter, Vandana Shiva, Ensaf Haidar (épouse de Raif Badawi) et la Chinoise Hooligan Sparrow.

Le FIFDH a programmé cette année 46 films documentaires et de fiction. Il s’est aussi intéressé au financement des documentaires avec l’organisation d’une fenêtre sur Good Pitch avec Britdoc et la Fondation Ford. Le cinéaste Brillante Mendoza a donné une Masterclass exceptionnelle. Nabil Ayouch, Mai Masri, Joachim Lafosse, Amos Gitai, Nanfu Wang, Hemal Trivedi et Gael Garcia Bernal ont partagé leur passion pour le cinéma, leur nécessité de dénoncer les atteintes aux droits humains et leur engagement, aux côtés des cinéastes suisses Frédéric Choffat, Jean-Cosme Delaloye ou encore Richard Dindo, tous co-produits par la RTS.

Dans le cadre du programme pédagogique, 2'224 élèves et 188 enseignants ont assisté à 17 séances avec 41 intervenant.e.s.

UN FESTIVAL EN PLEIN ESSOR

Le Festival a noué 40 nouveaux partenariats comme la Fondation Ford, la Déclaration de Berne, l’ISHR, la Cinémathèque suisse, la HEAD-Genève et l’Association des Communes genevoises.

Pour ouvrir le débat, le FIFDH est sorti de ses murs pour aller à la rencontre de nouveaux publics. Soutenu par 18 communes, il a proposé des projections, des débats et des rencontres dans 37 lieux. Des centres d’hébergement collectif de l’Hospice général à la Maison de la Paix, en passant par le CERN, la Comédie de Genève et le Musée International de la Croix-Rouge, cette volonté de mélanger les publics a été récompensée par des salles pleines et des débats de qualité.

UN FESTIVAL PLUS CONNECTE QUE JAMAIS

Le Festival a retransmis en direct sur sa chaîne Youtube tous les débats, qui ont également été tweetés en direct. La page Facebook du Festival a atteint 250’000 personnes en une semaine et a dépassé les 10’000 likes. Une nouvelle application mobile et une plate-forme Instagram ont été lancées avec succès.

DIMANCHE 13 MARS

Dimanche 13 mars, dernier jour du Festival, un débat est proposé sur le Sport et les droits humains, qui comptera sur la présence exceptionnelle de Fani Misailidi, Cheffe des affaires publiques de la FIFA. Le dernier débat traitera de l’Erythrée. Amos Gitai présentera son film Le dernier jour d’Yitzakh Rabin à Genève et à la Cinémathèque suisse.

Le public aura l’occasion de voir ou revoir aux Cinémas du Grütli les films primés dimanche 13 mars.

Cette 14ème édition est dédiée à l’artiste Leila Alaoui, à qui le festival a rendu un vibrant hommage en présence de Christine Alaoui, sa mère, ainsi que Nabil Canaan, son fiancé, sous les notes de We shall overcome, interprété a cappella par Barbara Hendricks.

PALMARES OFFICIEL
SECTION DOCUMENTAIRES DE CREATION

Le Jury international documentaires de création était présidé par Barbara Hendricks aux côtés de Plantu, Philippe Djian, Ece Temelkuran et Daniel Schweizer.

GRAND PRIX DE GENEVE (CHF 10'000)
Offert par le Canton et la Ville de Genève

DEM_6344.jpg

DEM_6356.jpg
AMONG THE BELIEVERS d’Hemal Trivedi et Mohammed Ali Naqvi

Un documentaire courageux qui aborde la question de l’intégrisme religieux qui menace la société pakistanaise. Un film qui aborde la complexité de cette question et montre le fossé qui sépare ces deux mondes. Sans juger, il laisse de la place au spectateur et permet de mieux comprendre la complexité de cette société partagée entre Djihad et démocratie. Un film sur deux Islam, le modéré et le radical qui divise le Pakistan, et ses conséquences.

PRIX GILDA VIEIRA DE MELLO EN HOMMAGE A SON FILS SERGIO VIEIRA DE MELLO (CHF 5'000)

DEM_6310.jpg

DEM_6318.jpg
Offert par la Fondation Barbara Hendricks pour la Paix et la Réconciliation

HOOLIGAN SPARROW de Nanfu Wang

Le film d’une activiste qui avec beaucoup de courage et de conviction suit des protagonistes qui symbolisent la résistance face à l’impunité. Un documentaire engagé et inventif au plus près de Sparrow, une femme admirable qui incarne un des nombreux visages du combat pour les droits humains en Chine.

PRIX SPECIAL DU JURY (CHF 3’000)

Offert par la Fondation Barbara Hendricks pour la Paix et la Réconciliation

A SYRIAN LOVE STORY de Sean McAllister

La petite histoire dans la grande histoire. Un film de captation qui suit une famille, un couple en exode. En immersion, entre confidence et témoignage, le réalisateur a filmé durant cinq années cette chronique politique et familiale. Une démarche respectueuse de ses protagonistes : un couple qui progressivement se défait à cause de la guerre.

PRIX DU JURY DES JEUNES (CHF 500)
Offert par la Fondation Eduki

HOOLIGAN SPARROW de Nanfu Wang

DEM_6287 16-31-46-381.jpg
Ce film marie avec justesse fond et forme. Il nous a plongé dans un combat contre l’oppression et l’injustice et il nous accompagnera encore longtemps. Malgré des moyens restreints, ce documentaire présente des qualités cinématographiques rares et amène de la beauté là où il n’y en a pas.
Jury : Léo Bastianelli, Anjali Bhundia, Charlotte Burnand, Aline Favre, Fabian Menor, Asma Lghazaoui

SECTION FICTION ET DROITS HUMAINS

Le Jury International Fiction et droits humains était présidé par Nabil Ayouch, aux côtés de Marcela Zamora Chamorro, Aude Py et Philippe Cottier.

GRAND PRIX FICTION ET DROITS HUMAINS (CHF 10’000)

Offert par la Fondation Hélène et Victor Barbour

ZVIZDAN (Soleil de plomb) de Dalibor Matanic

DEM_6268.jpg

DEM_6279 16-31-43-636.jpg

Le jury a été touché par la thématique universelle qu’explore le film. L’auteur a une manière très originale de parler de la haine et des moyens de la dépasser. Le parti pris de faire jouer aux acteurs plusieurs rôles est à la fois intriguant et convaincant, et provoque une mise en abîme très réussie. Le jury a été particulièrement sensible à l’ancrage balkanique de l’histoire. La qualité de la réalisation est indéniable, ainsi que l’interprétation des acteurs, notamment l’actrice qui joue les différents rôles de femmes, Tihana Lazovic.

Mention spéciale à EXPERIMENTER de Michael Almereyda

Le jury a éprouvé le besoin de souligner par une mention spéciale l’extrême importance du sujet du film de Michael Almereyda. Ce qu’il révèle, malgré une intrigue située dans les années soixante, est indéniablement contemporain et interroge de manière très subtile les fondements de la nature humaine. Les partis pris esthétiques et l’aspect créatif du film ont enthousiasmé le jury.

PRIX DU JURY DES JEUNES (CHF 500)

DEM_6236 16-31-26-704.jpg

DEM_6231.jpg
Offert par les Peace Brigades International

3000 NUITS de Mai Masri

Le jury fiction des jeunes a choisi de récompenser un film empreint de poésie malgré la violence de la situation qu’il dénonce. Le conflit israélo-palestinien y est reflété en microcosme, dans une prison de femmes. Avec une caméra brute et spontanée, la réalisatrice nous expose avec force un problème très actuel et nous encourage à refuser de nous soumettre aux abus d’un système autoritaire et injuste. Face aux violations des droits humains, son message est clair : solidarité, résistance !
Jury : Victor Delétraz, Ceylin Gercekci, Luana Iarocci, Dylan Kummli, Samantha Morris, Emma Tjepkema


SECTION OMCT
Décerné par le Jury de l’OMCT, attribué à un.e cinéaste dont le film témoigne de son engagement en faveur des droits humains, pour soutenir l’écriture de son prochain film.

GRAND PRIX DE L’ORGANISATION MONDIALE CONTRE LA TORTURE (OMCT) (CHF 5'000)

DEM_6189.jpg

VOYAGE EN BARBARIE de Delphine Deloget et Cécile Allegra

DEM_6213 16-31-15-757.jpg
Ce film donne la parole pour la première fois aux migrants Erythréens qui ont été près de 50’000 dans le désert du Sinaï à subir des sévices dans un but purement économique – crimes pendant longtemps tolérés par le gouvernement égyptien. Il parle de migration, défi central de cette décennie que beaucoup voient comme une menace sociétale. L’usage de la torture (et d’autres formes de maltraitance et d’esclavage) sur les migrants est généralisé et peu documenté. Il se produit non seulement dans le Sinaï mais aussi en Libye et ailleurs sur les parcours les plus fréquemment empruntés par les migrants. C’est aussi un film plein d’espoir qui montre le courage et la résilience incroyable des survivants ainsi que des personnes oeuvrant à distance pour les aider à fuir, à en finir avec l’impunité et à obtenir réparation.

PRIX DU JURY DU CENTRE DE DETENTION DE LA CLAIRIERE

DEM_6184.jpg
SPARTIATES de Nicolas Wadimoff
Un documentaire qui suit la vie d’un éducateur qui se bat sans relâche, avec la volonté d'aider les jeunes, malgré le fait qu'il n'ait aucun moyen. Il aide les hommes et les femmes, les noirs et les blancs, les petits et les grands. Nous avons aussi aimé l’image et les scènes d’actions, quand on entend plus que la respiration du personnage.

DEM_6039.jpg

DEM_6043.jpg

DEM_6050.jpg

DEM_6053.jpg

DEM_6061.jpg

DEM_6066.jpg

DEM_6163.jpg

DEM_6388.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/festival-du-film...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

Les commentaires sont fermés.