28/08/2016

Un millier de personnes dans les rues de Genève pour la solidarité avec les poissons

 


Des actions partout dans le monde

Des actions similaires ont eu lieu simultanément dans d'autres villes du monde entier, comme notamment à Montréal, Toronto, Paris, Lyon, Nice, ainsi qu'en Pologne, Argentine, Equateur, Nouvelle Zélande, etc.
 
Un millier de personnes dans les rues de Genève pour la solidarité avec les poissons, pour cette manifestation à Genève, environ 1'000 manifestant-e-s étaient présent-e-s des militant-e-s et associations de toute la Suisse se sont joint-e-s à l'association PEA pour appeler à un changement en profondeur de notre rapport aux animaux. Selon la porte-parole Malena Azzam, "nous devons nous diriger vers un monde prenant en considération la vie et les intérêts de tous les êtres sensibles."

Sur le pont des Bergues, tous les manifestants se sont couchés par terre et ont été recouverts par un immense filet de pêche. Pendant ce temps, un violoniste parcourait le pont en jouant de son instrument. Le but de cette action était d'attirer l'attention sur le sort que nos sociétés réservent aux animaux aquatiques. Selon Malena Azzam, porte-parole de l'association PEA, "tout le monde serait choqué que l'on attrape des centaines d'oiseaux dans un filet et qu'on les tue ensuite en les noyant dans l'eau, pourtant c'est exactement ce que la pêche fait endurer aux animaux aquatiques. Les poissons ne peuvent crier pour exprimer leur souffrance, mais celle-ci n'en est pas moins terrible lorsqu'ils meurent par suffocation dans les filets de pêche. Nous devons cesser cette violence et élargir notre cercle de compassion à tous les êtres sensibles. Il ne doit plus être permis de tuer des animaux simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce que la nôtre."

Le but de cette action était d'attirer l'attention sur le sort que nos sociétés réservent aux animaux aquatiques.

Selon Malena Azzam, porte-parole de l'association PEA, "tout le monde serait choqué que l'on attrape des centaines d'oiseaux dans un filet et qu'on les tue ensuite en les noyant dans l'eau, pourtant c'est exactement ce que la pêche fait endurer aux animaux aquatiques. Les poissons ne peuvent crier pour exprimer leur souffrance, mais celle-ci n'en est pas moins terrible lorsqu'ils meurent par suffocation dans les filets de pêche. Nous devons cesser cette violence et élargir notre cercle de compassion à tous les êtres sensibles. Il ne doit plus être permis de tuer des animaux simplement parce qu'ils sont d'une autre espèce que la nôtre."

DEM_4680.jpg

DEM_4698.jpg

DEM_4708.jpg

DEM_4713.jpg

DEM_4725.jpg

DEM_4731.jpg

DEM_4760.jpg

DEM_4762.jpg

DEM_4770.jpg

DEM_4807.jpg

DEM_4833.jpg

DEM_4839.jpg

DEM_4945.jpg

DEM_4991.jpg

DEM_5011.jpg

DEM_5035.jpg

DEM_5069.jpg

DEM_5071.jpg

DEM_5077.jpg

DEM_5095.jpg

DEM_5105.jpg

DEM_5114.jpg

DEM_5120.jpg

DEM_5172.jpg

DEM_5202.jpg

DEM_5206.jpg

DEM_5211.jpg

DEM_5217.jpg

DEM_5220.jpg

DEM_5236.jpg

DEM_5228.jpg

DEM_5237.jpg

<Pour voir la suite des photos >

 

http://www.photographygeneva.com/gallery/marche-pour-la-f...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

DEM_5239.jpg

Les commentaires sont fermés.