27/09/2016

Je soutiens la tribune de Genève

L1010322.jpg

Discours de  Laurence Bézaguet, journaliste à la Tribune de Genève.

L'heure est graver pour la Julie, cette institution genevoise fondée en 1879 et pour tous ceux qui le confectionnent avec passion chaque jour, mais aussi- vous en êtes la preuve incarnée – pour tous ceux qui sont attachés à leur cher journal.

Alors d'ores et déjà je vous transmets, au nom de tous les collaborateurs de la tribune de Genève, un GRAND MERCI pour votre présence aujourd'hui et pour votre soutien qui nous fait vraiment chaud au cœur en ces moments particulièrement douloureux. 

Car à l'heure ou je vous parle un véritable tsunami vient de frapper la presse régionale. On s'attendait, depuis quelques semaines à un sérieux nombre de licenciement, la casse humaine est encore bien plus terrible que ce que l'on redoutait !

Nous venons en effet d'apprendre avec consternation la perte de 10.5 postes à la TG et de 14.4 postes à 24h,Au total, 12 personne en moins, dont 8 licenciement sont a déplorer à la TG. Et pas moins de 19 personne en moins dont 16 licenciement à 24h.Soit 31 personnes en moins au total dans les deux titre, quel choque !

Cette restructuration mets en péril la diversité de la presse régionale, et sa viabilité à plus ou moins long terme. Nous exigeons donc l'ouverture de négociation avec Tamedia, afin de défendre la qualité de l'information, pilier de notre démocratie.Des rédactions fortes, dotées d'effectif en suffisance, sont le seul moyen de permettre a la tribune et à 24H de mené la révolution structurelle qui touche tous les médias de presse écrite. Démanteler les rédactions...C'est une mortel fuite en avant assurée.

Même si nous sommes parfaitement conscient des difficultés économique que provoque partout la chute des recettes publicitaire dans les médias traditionnel... Faut-il rappelé que Tamedia à réaliser 330'000 Millions de bénéfice en 2015, qui ont permis a son directeur général Christoph Tonini de toucher 6 millions de revenu.

Et Tamedia serait malgré tous prés à lâcher le secteur qui fait la vitrine du groupe : la presse. Nous refusons même si songé. Tous n'est pas perdu nous nous battrons avec toute notre énergie pour convaincre nos dirigeant de renoncer à leurs vils dessins.

Comme vous pouvez le voir, j'ai d’ailleurs choisi un vêtement en dégradé...Illustrant mon état d'esprit du moment.

Et puis nous pouvons compté sur votre soutien du jour et sur un élan populaire conséquent, via une pétition en ligne qui a déjà récolter plus de 2200 signature. Sans compté toute les personnalité qui ont manifesté nommément leur appui dans un appel à Tamedia. Ses personnalité de tous horizon – politique, économique, social, culturel, sportif – demande a se que le groupe s'engage a fin de maintenir la qualité de l'information en suisse romande plutôt que d'y sacrifié des emplois, démarche d’ailleurs peu cohérente avec la récente élection de Tamedia parmi les meilleurs employeurs de Suisse.

Alors TOUS ENSEMBLE sauvons l'information de demain, NON au restructuration ! NON au sabordage de la presse romande !

_DSC0962.jpg

L1010318.jpg

L1010319.jpg

L1010323.jpg

L1010335.jpg

L1010337.jpg

L1010343.jpg

L1010350.jpg

L1010356.jpg

L1010368.jpg

L1010370.jpg

L1010372.jpg

L1010381.jpg

L1010391.jpg

L1010410.jpg

L1010412.jpg

L1010418.jpg

L1010428.jpg

L1010443.jpg

 

 

L1010446.jpg

Pour les photos Alternatiba 2016

http://www.photographygeneva.com/gallery/festival-alterna...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

 

Commentaires

Quel désastre pour la presse pour ses journalistes et rédacteurs qui tous les jours essaient de nous informer au mieux dans un journal qui fait partie de notre patrimoine genevois et de notre identité ! C’est un journal qui parle aux genevois tout en étant ouvert sur le monde. Ne laissons pas écarteler ce journal et ceux qui le font, ce serait une honte. Défendons la Tribune et protégeons ceux qui y travaillent avec le souci premier de défendre une saine transmission de l’information.

Écrit par : Mouthon chantal | 27/09/2016

Les commentaires sont fermés.