27/10/2016

L’Islamo-Fasciste Erdogan veut massacrer et briser la volonté du peuple kurde

Plus d’une centaine de kurdes s’est rassemblée sur la Place des Nations à Genève pour protester contre l'occupation de l'armée turque au Kurdistan syrien.


Les manifestants ont défilé depuis la place des Nations de Genève jusqu’à devant la gare Cornavin en agitant des drapeaux kurdes. Ils ont défilé avec des banderoles et des pancartes pour demander la liberté pour le peuple kurde, protester contre l'occupation de l'armée turque au Kurdistan syrien et contre la politique du gouvernent turc qui continue de persécuter les kurdes.

DEM_6230.jpg



L’Islamo-Fasciste Erdogan veut massacrer et briser la volonté du peuple kurde

Une guerre impitoyable est déclarée contre l’ensemble du peuple kurde par le régime de l’AKP. Chaque jour de nouveaux massacres sont perpétré contre les kurdes par l’AKP. C’est sans détours que le président islamo fasciste Erdogan affirme sa volonté de s’en prendre à toutes organisation représentative du peuple kurde et de la démocratie.

Ainsi, ne se contentant pas de remplacer les maires de 24 villes kurdes élus démocratiquement par des administrateurs assignés de force le 11 septembre 2016, il s’en est directement pris aux maires de la ville de Diyarbakir Gulten Kisanak et Firat Anli en ordonnant leurs arrestations le 25 septembre 2016.

Depuis un certain temps, il ne cesse de rappeler que tout acquis du peuple kurdes même si c’est dans un autre pays serra considérer comme un danger pour la Turquie et que par conséquent ce pays fera tout pour éliminer cette menace. Ainsi, c’est sans détours qu’il exprime publiquement son hostilité envers toute volonté du peuple kurde de s’auto-organiser et voir même d’exister.

Ses récentes déclarations : “Nous allons combattre jusqu’au bout ceux qui soutiennent l’organisation terroriste séparatiste. Je le dis clairement : là où ils se trouvent, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières, nous les empêcherons de respirer.

Rien ne nous oblige à endosser le rôle que d’autres ont voulu nous assigner. Nous avons commencé à suivre notre propre plan. “ parlent d’elles même si à cela on ajoute tous les débats qui ont lieu dans la société turque sur le traité de Lausanne et le fait que Mossoul et Kirkuk devrait faire partie de la Turquie.


Ses déclarations ne laissent aucune ambiguïté quant à sa volonté de massacrer le peuple kurde et ainsi fonder la deuxième république. Oui, car si la première république turque fut fondée sur la base du génocide arménien, la deuxième république sera établie sur le génocide du peuple kurde. Telle est la logique et la devise d’Erdogan.

C’est de cette façon que la nostalgie du grand empire ottoman s’exprime et cela alors même qu’une opération de libération de Mossoul est en court sans la participation de la Turquie et malgré toute son insistance.

Notons que c’est dans ce contexte que l’aviation turc a aussi bombarde les villes d’Em Al hoch et Em Al qora et aussi la ville Hsiea, dans la région d’Al shahbaa au nord de Alep ces derniers jours. Ces violents bombardements ont ou pour conséquence des dizaines de civiles morts et il ne se passe pas un jour sans que les forces turques et les troupes islamo-fascistes qui y sont attaché idéologiquement et militairement ne commettent des atrocités au Rojava.

Pour conclure, nous tenons à particulièrement noter qu’en aucun cas Erdogan n’arrivera à briser la volonté du peuple kurde à s’autogérer. Nous condamnons vivement le silence complice des pays et instances internationales. Et une fois de plus nous réitérons notre volonté à l’autodéfense.

Centre de la Société Démocratique Kurde à Genève
27 octobre 2016

DEM_6076.jpg

DEM_6085.jpg

DEM_6159.jpg

DEM_6203.jpg

DEM_6208.jpg

DEM_6236.jpg

DEM_6244.jpg

DEM_6262.jpg

DEM_6275.jpg

DEM_6278.jpg©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

 

Commentaires

Il faut malheureusement une guerre ou même une suite de guerre pour qu'un nouveau découpage géo-politique puisse se faire ... sauf en Suisse, écrivons-le modestement car les enjeux y sont souvent moindres, ou le canton du Jura a pu se faire sans effusion de sang.
Partout ailleurs les nations et les Etats sont jalousement attachés à leurs frontières traditionnelles (même si elles sont récentes et complètement artificielles) et des traités internationaux entérinent d'ailleurs le principe. L'Espagne nous en donne un bon exemple avec le cas du Pax Basque et la Catalogne, mais celui de la Crimée est encore plus parlant.

Écrit par : Mère-Grand | 28/10/2016

Les instances internationales fonctionnent actuellement en mafia. Le Kurdistan appartient aux Kurdes. Erdogan agit comme l'Etat islamique, l'empire Ottoman en a été la preuve.

Il faut craindre que les enfants Kurdes ne soient un jour obligés de prendre les armes. Les femmes ont prouvé leur force et leur intelligence à combattre l'EI.
Pour gagner, il faut une diplomatie forte afin d'avoir le soutient des grandes nations

Soutenir le Kurdistan et ses populations face au fasciste Erdogan est une obligation même en Europe. La Turquie sert de terrain militaire à l'OTAN afin de mieux viser la Russie, la Chine et quelques pays non soumis au dictact de Obama et des frères musulmans.

Bon courage et meilleures pensées au peuple Kurde à Kirkouk et ailleurs.

Écrit par : Pierre NOËL | 04/11/2016

Les commentaires sont fermés.