01/03/2017

Femmes en noir contre la guerre en Syrie!

Cet après-midi plus d’une vingtaine de personnes se sont réunies sur place de Bel-Air sous la pluie et le froid contre la guerre en Syrie

DEM_3820.jpg

DEM_3783.jpg

LA BARBARIE A ASSEZ DURÉ !
HALTE A LA GUERRE EN SYRIE

Depuis 2011, la guerre en Syrie a déjà fait plus de 400'000 morts, 300'000 prisonniers, 65'000 disparus, 8 millions de déplacés intérieurs, et 4'600'000 réfugiés (pour l'essentiel en Turquie, 2,5 millions, au Liban, 1,1 million, en Jordanie, 635'000, en Irak, 245'000).

Au nom de la "guerre contre le terrorisme", le monde entier a assisté sans réagir aux crimes de guerre du régime Assad et de ses alliés, aux interventions étrangères de tous bords, à la liquidation et à la criminalisation des forces d'opposition démocratique, à la destruction de la ville d'Alep et au déplacement forcé d'une partie de sa population.

Les Femmes en Noir de Genève, qui se sont mobilisées dans les années 1990 contre la guerre en ex-Yougoslavie, contre le militarisme, les nationalismes et les viols de guerre, et qui protestent régulièrement contre la poursuite de l'occupation des territoires palestiniens et contre leur colonisation par Israël, lancent aujourd'hui un appel pour mettre fin à la guerre en Syrie, pour protéger les civils, et soutenir les forces démocratiques en Syrie qui luttent pour la justice sociale et contre toutes les formes d'oppression.

Les femmes sont les premières victimes du militarisme, du nationalisme à outrance et des fondamentalismes religieux, comme elles sont les premières victimes dans tous les conflits armés. C'est pourquoi nous affirmons notre solidarité avec les femmes syriennes et demandons qu'elles soient pleinement associées, au travers des organisations qui les représentent, à la recherche d'une issue pacifique au conflit et à la reconstruction d'une société démocratique.

Par ailleurs, nous demandons que la Suisse ouvre plus largement ses portes aux personnes, notamment aux femmes et aux enfants, qui fuient la guerre en Syrie et les conséquences de celle-ci. En effet, d’après un article publié dans la presse en octobre 2016, il y a depuis le début de la guerre en mars 2011 près de 14000 migrants fuyant la Syrie qui ont demandé l’asile en Suisse, 3540 ont obtenu le statut de réfugiés, et 7000 ont été accueillis à titre provisoire. On pourrait attendre davantage d’un pays qui se réclame constamment de sa tradition humanitaire!

Pour rompre avec l’indifférence, la résignation et la démobilisation dues non seulement à la complexité des enjeux de la guerre en Syrie, mais également à la confusion entretenue par le discours dominant prônant la "guerre contre le terrorisme", alors que la plupart des victimes de la guerre en Syrie sont de simples civils.

Femmes en Noir

DEM_3794.jpg

DEM_3807.jpg

DEM_3817.jpg

DEM_3831.jpg

DEM_3842.jpg

DEM_3847.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

http://www.photographygeneva.com

 

Les commentaires sont fermés.