29/05/2017

GUILLAUME BARAZ"ZONE INTERDITE" EXPOSITION SUR L’ÎLE JEAN-JACQUES ROUSSEAU!

LETTRE OUVERTE

GUILLAUME BARAZZONE INTERDIT EN VILLE DE GENEVE UNE EXPOSITION SUR L’ÎLE JEAN-JACQUES ROUSSEAU

BARAZZONE_FB.jpg

APRÈS PLUS DE DEUX SIÈCLES, LE CÉLEBRE PHILOSOPHE GENEVOIS N’EST TOUJOURS PAS RÉHABILITÉ DANS SA VILLE NATALE

 

Mon projet, consistant à exposer 112 photographies prises entre 2010 et 2016 en Ville de Genève et portant sur des luttes sociales concernant les conditions de vie de personnes résidant sur ce territoire et bien d’autres, a récemment été refusé par M. Guillaume Barazzone, Maire de Genève, sans motivation.

 

En effet, intitulé « La lutte sociale continue », hommage à Jean-Jacques Rousseau, à l’occasion du 255ème anniversaire de la publication de son célèbre « Contrat social », mon exposition constitue un témoignage historique et un outil pédagogique pour toute la population genevoise et ceux·celles qui la visitent.

 

Ce projet entravé bénéficie pourtant déjà du soutien de plusieurs communes et d’organisations genevoises - telles que les Villes de Lancy, de Vernier, de Meyrin, de Grand-Saconnex, la Société Jean-Jacques Rousseau SJJR, la CGAS (Communauté genevois d’action syndicale), Unia, le Cartel intersyndical du personnel de l'Etat et du secteur subventionné, le Syndicat des Services Publics SSP, Sydicom, la Fédération des Associations des Maîtres du Cycle d’Orientation, la Maison Populaire de Genève, le Centre Europe-Tiers Monde, le Théatre de Saint-Gervais...

« Il n’est pas bon que celui qui fait les lois les exécute, ni que le corps du peuple détourne son attention des vues générales pour les donner aux objets particuliers. Rien n’est plus dangereux que l’influence des intérêts privés dans les affaires publiques… » Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat Social ou Principes du droit politique (1ère édition, Amsterdam, 1762).

Dès lors, comment comprendre ou interpréter la décision de M. Barazzone ?

Ignore-t-il l’héritage de Jean Jacques Rousseau ?

Souhaite-il l’effacer ?

Où s’agit-il d’une tentative de censure de certains faits politiques ?

Dans ce dernier cas, il faut se demander si un élu peut, tout seul et dans un système démocratique, prendre des décisions arbitraires, avec effet ostracisant ?

J’attends les réactions et le soutien des genevois pour la tenue de l’exposition sur Jean-Jacques Rousseau face à la décision peu mesurée de Guillaume Barazzone.

 

ZONE INTERDITE.jpg

Demir SÖNMEZ

http://www.photographygeneva.com

Les commentaires sont fermés.