10/08/2017

Manifestation contre les attaques militaires d'Erdogan et ses groupes djihadistes contre le canton d'Afrin en Syrie


Des dizaines de kurdes se sont rassemblées le 9 août 2017 sur la place des Nations, pour dénoncer les attaques militaires d'Erdogan et ses groupes djihadistes contre le canton d'Afrin au nord de la Syrie.

L1040643.jpg

Ne laissons pas Afrin aux loups enragés !

Au Moyen-Orient, les revendications légitimes des peuples pour la liberté, la démocratie ainsi que leur lutte contre la dictature et le despotisme se sont transformées en drame, non seulement pour ces peuples mais aussi pour l’ensemble de l’humanité : désormais les civils sont frappés partout, en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique et en Asie.

La principale raison de cette tragédie est bien connue : l’extrémisme islamiste (que ce soit sous la forme de Daech, d’Al-Nostra ou des dizaines de fractions djihadistes similaires) utilisé comme instrument des ambitions de la Turquie et de certains pays du Golfe.

Cet instrument islamiste a semé la destruction et la mort partout où il a été utilisé.

En Syrie, la destruction de nombreuses villes et de leurs alentours est imputable non seulement à la Turquie et aux autres puissances utilisant l’extrémisme islamiste mais aussi au régime (comme Damas, Homs, Alep, Hassakieh, Serê- Kaniyê, Kobanê, Tel-Abyad, Raqqa, Manbij, El-Bab, Idlib etc.). Très peu de villes ont été épargnées. La ville kurde d’Afrin en fait partie : elle s’est débarrassé du régime en 2012 et elle a pu se protéger de la menace djihadiste instrumentalisé par la Turquie, ce qui n’est pas sans provoquer la fureur du régime turc, ne supportant pas qu’une ville kurde et sa région soit ainsi sauve. Ne parvenant pas à ses fins grâce à l’instrument djihadiste, la Turquie espère y arriver en utilisant ses propres soldats et ses armes redoutables.

L’ensemble de la population d’Afrin (Kurdes, Arabes, Turkmènes etc.) est déterminé à sauvegarder sa dignité et à ne pas se soumettre au joug de la Turquie et de ses djihadistes : la population d’Afrin ne veut pas faire partie du sultanat ottoman. La population d’Afrin ne veut pas non plus se soumettre au despotisme du Baas, ni servir de monnaie d’échange dans les tractations entre les chancelleries russes et iraniennes. Elle ne veut pas non plus être sacrifiée au nom des transactions en cours dans l’intérêt des fortunes du Golfe. La vie commune, libre, démocratique et digne choisie par la population d’Afrin est plus chère que tout.

En soutenant la population d’Afrin et ses aspirations, nous accomplissons notre devoir au nom de l’humanité. Nous appelons toutes les forces qui soutiennent la démocratie la liberté et les droits de l’homme à nous rejoindre et à prendre position aux côtés de la population d’Afrin : ne laissons pas Afrin aux loups enragés !

À bas le terrorisme, à bas ceux qui le soutiennent !


A bas les dictatures et le despotisme !


Vive la fraternité des peuples et la démocratie !


Tous ensemble pour construire un monde de paix, de liberté et de

dignité humaine !

L1040531.jpg

L1040534.jpg

L1040537.jpg

L1040538.jpg

L1040563.jpg

L1040613.jpg

L1040651.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

Les commentaires sont fermés.