24/09/2017

Les Kurdes veulent décider de leur avenir

Pour la première fois dans leur histoire les Kurdes organisent un référendum pour un Kurdistan indépendant et cela malgré les pressions et menaces des États qui ont partagé leur territoires comme celles des grandes puissances. Les Kurdes sont l'un des plus anciens et plus grands peuples du Moyen-Orient. Sur quelle base morale et juridique peut-on empêcher le droit de ce peuple de décider de son avenir? Qui et avec quel droit peut-il empêcher la volonté du peuple kurde d'être libre et d'avoir les mêmes droits que les autres peuples et imposer à ce peuple un autre cadre juridique? Les Kurdes disent "nous voulons être libre, comme les autres nations, décider de notre avenir et nous sommes prêts à payer le prix".


Des milliers de Kurdes des autres parties du Kurdistan et de la diaspora arrivent au Kurdistan irakien pour assister à ce moment historique, pour le soutenir et le vivre..


Ce moment est vraiment historique et un peuple entier est debout pour demander quelques chose de tout à fait humaine et démocratique: décider de son avenir à travers un référendum, à travers la voie la plus pacifique. Les Kurdes rappellent toutes les injustices, massacres et barbaries dont ils étaient victimes dans les Etats qui ont divisé leur pays et disent "nous avons été privés de nos terres et de nos droits et nous ne demandons qu'une reconnaissance de nos droits les plus élémentaires sur nos terres sans jamais remettre en questions ceux des autres".


La communauté internationale doit se rendre compte que ce sont les Kurdes qui sont dans la première ligne dans la lutte contre Daesh qui veut détruire toutes nos valeurs et notre civilsation. A-t-on le droit d'ignorer le prix que les Kurdes ont payé et continuent à payer dans la défense des valeurs de l'humanité. Comment l'Occident peut compter sur les Kurdes pour la défense de ces valeurs qu'il considère comme les plus élémentaires et en même temps en priver les Kurdes à travers une coopération avec l'Iran et la Turquie d'Erdogan ?


Les Kurdes veulent être comme les autres: une nation libre et démocratique. Nous avons la responsabilité morale et historique de respecter la volonté de ce peuple d'autant plus qu'il veut l'exprimer de la manière la plus pacifique.

DEM_0793.jpg

L1070641.jpg

L1070645.jpg

L1070659.jpg

L1070678.jpg

L1070721.jpg

L1070729.jpg

L1070751.jpg

L1070768.jpg

AS5I7918.jpg

DEM_0464.jpg

DEM_0498.jpg

DEM_0515.jpg

DEM_0548.jpg

DEM_0579.jpg

DEM_0708.jpg

DEM_0590.jpg

DEM_0775.jpg

L1070808.jpg

L1070828.jpg

L1070843.jpg

DEM_0786.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

Commentaires

Vive le digne peuple KURDE!

Écrit par : dominique degoumois | 25/09/2017

Si les politiques américains et européens peuvent donner de l'argent aux Peshmergas pour combattre le Djihad, ô combien serait-il nécessaire de les aider aussi à former une patrie kurde qui contrebalancerait harmonieusement les forces de la région. La question israélo-palestinien pourrait ainsi être revue.
Je cite François Margolin (voir http://laregledujeu.org/2017/09/20/32339/kurdistan-vs-palestine/)
"ll est ... étonnant que l’ensemble de la communauté internationale s’insurge ... contre le référendum qu’organise le gouvernement du Kurdistan irakien pour son indépendance, alors que, ... la même communauté internationale se bat pour imposer la création d’un Etat palestinien...... On constate que l’ensemble des pays arabes s’opposent... à la création d’un Etat kurde, et que les centaines de milliers de militants pro-palestiniens à travers le monde ne lèvent pas le petit doigt pour les Kurdes. Or, il s’agit, après tout, de deux causes tout-à-fait semblables: deux peuples sans Etat, dans la même région du monde, le Moyen-Orient."

Écrit par : NIN.A.MAH | 26/09/2017

On n'a pas parlé récemment de l'histoire des Kurdes remontant en tous les cas à 1500 ans av. J.-C. Les archives cunéiformes (plus spécifiquement celles d'Amarna et la multitude des tablettes hurrites provenant du site de Nuzi, près de Kirkuk) parlent du royaume de Mittani, dont les habitants étaient fort sophistiqués. Preuves en sont les collections de verre de Nuzi (une partie se trouvant aujourd'hui dans les tiroirs du Musée sémitique de Harvard. Cette collection reflète la même facture que celle des Kassites, peuple de la même époque vivant en Iran). Les traces de ce grand royaume, jamais excavé, sont visibles depuis l'espace aérien.
Avec un passé d'une telle envergure (certains disent que Nefertiti était une princesse hurrite, ou est-ce légende urbaine?) les Kurdes méritent un pays autonome.

Écrit par : NIN.À.MAH | 26/09/2017

Vous avez droit d'avoir un seul grand pays à vous! L'Angleterre et la France vous l'ont promis il y a presque 100 ans!

Écrit par : dominique degoumois | 27/09/2017

L'ensemble du monde est sans aucune dignité, chers amis, c'est donc normal qu'ils se comportent comme ça avec vous, ils n'ont plus besoin de vous pour l'instant! Comme par le passé votre vrai pays doit aller de l'Iran à l'Irak, que macron/merkel se réveillent!

Écrit par : dominique degoumois | 27/09/2017

L'Etat kurde est une évidence.

Comment se fait-il que ce peuple qui a sa langue propre, ses traditions, son histoire et sa culture ait été morcelé entre plusieurs pays ?
Quelles responsabilités des pays occidentaux ?
Quelles responsabilités des potentats locaux au fil de l'histoire ?
Et pourquoi aujourd'hui une approche aussi timide de leur légitime revendication ?
Pourquoi ne pas reconnaître le rôle déterminant qu'ils ont eu dans la lutte contre l'armée islamique ces dernières années et le nombres de leurs soldates et soldats qui sont morts pour aussi notre sécurité ?

Écrit par : archi-bald | 27/09/2017

Il y a eu promesse d'un Kurdistan indépendant après la Première Guerre Mondiale dans le Traité de Sèvre en 1920, repris par le Traité de Lausanne en 1923. (Merci à la rédaction du 20 minutes du 26 septembre 2017, page 15, d'avoir mentionné cette promesse).

Écrit par : NIN.À.MAH | 27/09/2017

Presque toutes les promesses faites par les puissances coloniales se sont révélées être plutôt des trahisons.

Écrit par : Mère-Grand | 01/10/2017

Les royautés européennes ont installé des chefs tribaux transformées en monarchies pour avoir des énergies fossiles à disposition.

Celles-ci fonctionnent avec des croyances islamiques et chrétiennes. Cette collusion est anti Kurde.

Continuez votre combat, le Kurdistan existe avec ce référendum. Le combat sera long alors bon courage, mes amitiés pour les peuples Kurdes.

Écrit par : Pierre NOËL | 01/10/2017

@Pierre Noël,
Vos amitiés au peuple kurde leur feraient des belles jambes. Ils crèvent de joie en vous lisant. Ils ont déjà eu l habitude en entendant des compliments des européens, grands amis d Erdogan, de ne les prendre qu en mal.
Il voudrait mieux que vous attaqueriez Le Sultan du Bosphore avant tout, l oseriez vous?

Écrit par : Charles 05 | 01/10/2017

l'Euphrate + le Tigre + le Pétrole = véto

Écrit par : comac | 01/10/2017

Les commentaires sont fermés.