25/10/2017

Les kurdes disent être trahis par nos amis occidentaux

Plusieurs centaines des Kurdes d’Irak se sont rassemblées sur la Place des nations pour protester l’occupation sud-Kurdistan par l’armée irakienne soutenue par les milices des groupes religieux commandité par le régime iranien.

Les manifestants demandent:

· intervenir pour protéger la population dans les zones tombées sous contrôle des forces irakiennes et milices iraniennes.

· intervenir immédiatement pour établir un calendrier de négociation entre les autorités kurdes avec Bagdad pour garantir la paix dans la région.

· envoyer une aide humanitaire urgente au gouvernement régional du Kurdistan pour entretenir les réfugiés.

· soutenir les kurdes pour instaurer la paix dans la région, la liberté au Kurdistan.

La conseillère nationale socialiste genevoise Laurence Fehlmann Rielle a participé à la manifestations pour apporter le soutien du partie socialiste suisse au peuple kurde.

DEM_7353.jpg

Discours  de Laurence Fehlmann Rielle – conseillère nationale

Au nom des Socialistes suisses, je souhaite vous apporter un message de solidarité dans un moment une fois de plus difficile que les Kurdes doivent affronter.

Le peuple kurde se bat depuis plus d’un siècle pour ses droits à l’autodétermination. Il a prouvé son attachement à la diversité culturelle, religieuse, ethnique ainsi qu’au respect des droits humains.

L’histoire des Kurdes est jalonnée par des mouvements de répression féroce, des déportations, des exactions de toute sorte pour faire affaiblir leur aspiration à l’autonomie, voire à l’indépendance.

En 2005, le gouvernement kurde a activement œuvré à l’instauration d’une nouvelle constitution en Irak qui garantit la démocratie et le fédéralisme. Mais les autorités irakiennes ont ignoré leurs engagements, notamment celui de permettre aux populations kurdes de revenir dans leurs terres d’origine.

Rappelons aussi que lors de l’invasion de la région par Daech, ce sont les combattants kurdes qui ont défendu la population civile, abandonnée par Bagdad. Ce sont eux qui, par leur détermination, ont finalement réussi à repousser les forces barbares de Daech et à libérer les régions kurdes d’Irak.

Le 25 septembre dernier, la population kurde a massivement participé au référendum consultatif et voté en faveur de l’indépendance du Kurdistan.

Malheureusement, au lieu d’entrer en négociation avec les représentants des Kurdes, Bagdad et les milices envoyées par Téhéran ont répondu par la force en reprenant le contrôle de la région de Kirkouk. Dans ce contexte, les forces alliées n’ont pas non plus joué leur rôle afin que des négociations soient menées pour trouver une issue démocratique pour les Kurdes.

C’est pourquoi, il est nécessaire de :

- soutenir les Kurdes pour instaurer la paix et la démocratie dans la région ;

- protéger les populations vivant dans les zones tombées sous contrôle des forces irakienne et des milices iraniennes ;

- intervenir immédiatement pour établir un calendrier de négociation entre les autorités kurdes et Bagdad pour établir la paix dans la région.

- appeler la communauté internationale de ne pas isoler les régions autonomes kurdes en Iraq et en Syrie mais de lancer un programme de coopération et de soutenir les forces qui se battent pour une solution pacifique, démocratique et inclusive ;

- enfin, il faut demander au gouvernement suisse d’appeler publiquement toutes les forces en présence d’arrêter la violence et de chercher des bases de négociation qui tiennent compte des intérêts des peuples de la région.

La situation en Irak ne doit pas nous faire oublier la répression féroce dont font l’objet les Kurdes de Turquie qui ont pourtant prouvé leurs compétences en administrant à satisfaction de nombreuses villes du Kurdistan turc. Comme vous le savez, la plupart des maires de villes kurdes ont été démis de leurs fonctions et emprisonnés. N’oublions pas non plus les Kurdes de Syrie qui luttent pour l’autonomie du Rojava ainsi que les Kurdes d’Iran qui font face depuis des décennies à une répression cruelle.

Le référendum du 25 septembre n’est donc pas un aboutissement mais le début d’un processus qui doit mener à une réelle démocratie.

Les Socialistes suisses vous transmettent toute leur solidarité et vous soutiennent dans le processus qui doit vous mener à l’autodétermination.

DEM_7362.jpg

DEM_7314.jpg

 

DEM_7311.jpgDEM_7364.jpgDEM_7283.jpgDEM_7288.jpgDEM_7292.jpgDEM_7294.jpgDEM_7298.jpgDEM_7300.jpgDEM_7306.jpgDEM_7330.jpgDEM_7372.jpgDEM_7392.jpgDEM_7405.jpgDEM_7419.jpgDEM_7433.jpgDEM_7437.jpgDEM_7452.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

Les commentaires sont fermés.