30/11/2017

Jet d’eau illuminé en vert « Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort »

 Pour dire non à la peine de mort, le Jet d’eau est illuminé en vert

Jeudi soir le jet d’eau est illuminé en vert pour célébrer la Journée internationale « Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort »

Le 30 novembre, les monuments de près de 2000 villes du monde entier vont s'illuminer pour célébrer la Journée internationale « Villes pour la vie – Villes contre la peine de mort », une mobilisation globale en faveur d’une forme plus haute et plus civile de justice, capable de renoncer définitivement à la peine de mort.

La date du 30 novembre marque l’anniversaire de la première abolition de la peine de mort réalisée par un Etat - le Grand-Duché de Toscane – en 1786. Aujourd’hui, l'application de la peine de mort dans le monde est encore présente sur tous les continents et, chaque année, plusieurs milliers de personnes sont exécutées.

Genève, capitale mondiale des droits humains, s’associe à cette campagne de sensibilisation coordonnée par Amnesty International, Lifespark, ACAT et Sant‘Egidio depuis son lancement en 2002.

Cette année, le Jet d’eau est illuminé en vert ce soir pour témoigner de la volonté que la peine capitale soit abolie dans le monde entier. Par cette action, le Conseil administratif de la Ville de Genève tient à apporter son soutien à la défense, au respect et à la promotion des droits universels. 

 

L1110370.jpg

L1110371.jpg

L1110373.jpg

L1110396.jpg

L1110398.jpg

Pour voir les autres photos de Jet d'eau

http://www.photographygeneva.com/gallery/jet-deau-de-gene...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

L1110410.jpg

21/11/2017

Un concert: 25ème anniversaire entre les relations diplomatiques entre l’Arménie et la Suisse

L’association AVETIS sera présente le 24 novembre à 20h00 au Victoria Hall de Genève pour un Concert dédié au 25ème anniversaire de l’adhésion de l’Arménie aux Nations Unies et de l’établissement des relations diplomatiques entre l’Arménie et la Suisse.

Sous le haut patronage de Son Excellence CHARLES AZNAVOUR Ambassadeur, Représentant Permanent de la République d’Arménie, Monsieur Michael Møller, Directeur Général de l’Office des Nations Unies à Genève et Monsieur Valentin Zellweger, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Représentant permanent de la Suisse auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève.

 

23600976_10210502135934961_1044936173_o.jpg

 

 
Concert:
 
SERGEY KHACHATRYAN, violon
et
LUSINE KHACHATRYAN, piano
 

23669046_1184615871640096_4542973101100196400_o.jpg


L'association AVETIS, fondée par Varduhi Khachatryan, a pour objet de susciter diverses formes d'expression artistique, afin de diffuser et faire connaître identité, culture et langue arméniennes, développer, favoriser et réaliser des échanges culturels et artistiques helvético-arméniens. L’association envisage d'organiser des événements culturels à Genève et ailleurs et donner ainsi l'opportunité de créer de nombreux échanges entre artistes arméniens et étrangers.

17/11/2017

Jardin botanique: une plante contre le cancer

Aujourd’hui, jeudi après midi, au jardin botanique ils ont planté un chêne porteur de Gui, qui dans 20 ans germera une graine qui sera utilisé dans le traitement contre le cancer du pancréas.
L1100501.jpgL1100504.jpgL1100497.jpg
 

L1100493.jpg

L1100503.jpg

L1100509.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

L1100542.jpg

13/11/2017

Fête de lancement de campagne Ensemble à Gauche

Changer de cap à Genève, c'est possible!

L1100275.jpg
Ensemble à Gauche (EàG) lançait aujourd'hui officiellement sa campagne en vue des élections cantonales genevoises 2018. À l'occasion d'une fête organisée à Carouge à l'Espace Grange-Collomb, les trois candidat·e·s au Conseil d’Etat et les 66 candidat·e·s au Grand Conseil, ainsi qu'une cinquantaine de membres et sympathisant·e·s, étaient réunis derrière un mot d'ordre: renverser la majorité de droite et changer de cap avec EàG. «La droite répète que les caisses sont vides alors qu'elle se consacre à baisser les impôts des plus riches, des actionnaires et des grosses entreprises!», s'insurge Pablo Cruchon, candidat EàG au Conseil d’Etat. «Au final, c'est la grande majorité de la population qui fait les frais de cette politique, voyant ses charges augmenter et les prestations diminuer. Face à cette situation, le message d'EàG est clair: changer de cap à Genève, c'est possible!» La journée s'est ouvertue sur un hommage mérité à Christian Grobet, militant historique d'EàG, qui ne se représentera pour la prochaine législature.

Genève est en train de craquer


Au vu de la violence renforcée des politiques néolibérales, EàG, qui défend résolument les intérêts de la grande majorité de la population face à une minorité de privilégié·e·s, est appelé à jouer un rôle toujours plus important à l’avenir. «Les récentes victoires en votation populaire, notamment les NON à PV2020 et à la RIE III, sont symptomatiques d'une soif de changement de cap face au rouleau compresseur néolibéral», se réjouit Jocelyne Haller candidate EàG au Conseil d’Etat. «C’est cette gauche porteuse de véritables changements qu’EàG représentera durant la campagne à venir».

66 candidat·e·s pour une majorité de gauche

L1100309.jpg

Afin de renverser cette majorité de droite, soixante-six personnes très déterminées, représentant divers réseaux militants se sont ainsi mis à disposition de notre projet politique. Alors que Pablo Cruchon, Salika Wenger et Jocelyne Haller représenteront les couleurs d’EàG dans la course à l’exécutif, 34 candidates et 32 candidats seront en lice pour le législatif afin de défendre notre politique et d’atteindre nos objectifs électoraux : obtenir au minimum 15 sièges au parlement et conquérir une majorité de gauche au parlement et faire dégager le Conseil d'Etat.

L1100338.jpg

D’un excellent bilan à de nouvelles possibilités



Malgré sa taille relativement restreinte aujourd'hui et les conditions difficiles de cette législature, notre groupe parlementaire peut se targuer d'un bon bilan. «Nous pouvons nous féliciter d’avoir engrangé d’importantes victoires, autant au parlement que devant le peuple et dans la rue», souligne Salika Wenger, candidate EàG au Conseil d’Etat. «La population s’est reconnue dans les valeurs de la coalition à plusieurs reprises, notamment au niveau cantonal en ce qui concerne les droits populaires et les tarifs TPG par exemple.» Et Jocelyne Haller d’ajouter : «Notre coalition a également représenté un rempart face aux velléités de privatisation du Musée d’art et d’histoire (MAH) et de Naxoo en Ville de Genève. Enfin, EàG a été à la pointe de la lutte pour la défense de la fonction publique, attaquée sans relâche durant la législature.»

Personnes de contact:

Pablo Cruchon, 
candidat EàG au Conseil d'Etat, 079 800 68 73
Jocelyne Haller, candidate EàG au Conseil d'Etat, 076 382 01 82
Salika Wenger, candidate EàG au Conseil d'Etat, 079 290 25 68

L1100277.jpg

L1100294.jpg

L1100283.jpg

L1100287.jpg

L1100299.jpg

L1100300.jpg

L1100302.jpg

L1100304.jpg

L1100310.jpg

L1100311.jpg

L1100314.jpg

L1100315.jpg

L1100317.jpg

L1100319.jpg

L1100327.jpg

L1100329.jpg

L1100331.jpg

L1100335.jpg

L1100336.jpg

L1100341.jpg

L1100344.jpg

L1100347.jpg

L1100348.jpg

L1100349.jpg

L1100351.jpg

L1100352.jpg

L1100356.jpg

L1100358.jpg

L1100359.jpg

L1100362.jpg

L1100368.jpg

L1100373.jpg

L1100376.jpg

L1100378.jpg

L1100380.jpg

L1100382.jpg

L1100386.jpg

L1100397.jpg

L1100403.jpg

L1100389.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

01/11/2017

Hommage à Kobané, «une victoire contre la barbarie de l’Etat islamique»

Plusieurs des dizaines personnes se sont rassemblées sur la place des Nations pour soutenir le peuple Kurde et rendre hommage aux combattantes et combattants de la liberté et fêter la victoire de Kobanê qui est devenue le symbole de la résistance pour une société libre.

L1090614.jpgAvec le début des affrontements armés en Syrie, Daesh a progressivement étendu son occupation en Syrie et en Irak, devenant un réel danger pour l'humanité entière. Mais cela n'a pas empêché des puissances régionales et internationales d'utiliser cette organisation criminelle pour réaliser des ambitions sales. La Turquie s'en est servi pour entraver l'acquisition d'un statut par les Kurdes. L'Arabie saoudite et le Qatar l'ont soutenue pour des raisons confessionnelles. Et certains Etats occidentaux l'ont laissée faire par soif de profit et de pouvoir. Daesh n'a pas seulement sévi dans la région, il s'est livré à des actes terroristes partout dans le monde. Il a semé la terreur, provoquant l'exode effaré de centaines de milliers de personnes.
 
En août 2014, Daesh envahissait la ville de Shengal (Sinjar en arabe), massacrant des milliers de Kurdes yézidis et enlevant près de 5 000 femmes pour en faire des esclaves sexuelles.
 
Peu de temps après, le 15 septembre 2014, il assaillait, sous l'incitation de l'Etat turc, la ville de Kobanê où les Kurdes venaient de mettre en place un système de gestion autonome prônant la laïcité, l'égalité et la coexistence des différents peuples et confessions. Kobanê a alors été le théâtre d'affrontements entre, d'une part, l'ordre fondamentaliste et archaïque prôné par Daesh et, d'autre part, le paradigme représenté par les Kurdes, fondé sur la liberté des femmes, la démocratie et l'écologie. De ces deux conceptions du monde totalement opposées, c'est la seconde qui a finalement triomphé à Kobanê.
 
-Kobanê est devenue le symbole de la résistance acharnée contre l'obscurantisme, et pour la liberté.

-Forts d'une idéologie et de valeurs profondément humaines, les combattantes et combattants kurdes de la liberté se sont battus jusqu'au bout et ont vaincu Daesh.

-La défaite de Daesh à Kobanê a sonné le glas de cette organisation. Kobanê a eu raison du régime de la terreur fondé par Daesh.
 
-Le 1er novembre 2014, fascinées par la résistance de cette petite ville et choqués par l'inaction de la communauté internationale, des millions de personnes à travers le monde sont descendues dans la rue pour exprimer haut et fort leur soutien à Kobanê et dénoncer les puissances qui soutiennent Daesh.
 
-Aujourd'hui, Kobanê est libre, mais le combat continue. Pour rendre hommage aux combattantes et combattants de la liberté et fêter la victoire de Kobanê qui est devenue le symbole de la résistance pour une société libre.

 

L1090558.jpg

L1090586.jpg

L1090610.jpg

L1090620.jpg

L1090661.jpg

L1090658.jpg

L1090676.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com