16/12/2017

Manifestation à Genève en faveur de Jérusalem contre la décision de Donald Trump!

Des centaines de manifestants se sont réunis face du Palais Wilson pour marcher en direction de la place des Nations Unies pour dire non à la décision de Donald Trump qui a déclaré Jérusalem la capitale éternelle d’Israël.

L1120148.jpg

J’ai mal,

Nous avons mal,

Vous avez mal,

Jérusalem a mal

Ville éternelle de la Paix, violée, divisée, enlaidie,

Pourquoi?

Le monde a mal,

L’Humanité a mal

La paix a mal d’être ensanglantée du sang des innocents...

Ne sommes nous pas encore assez mûrs pour abattre ses murs qui nous séparent?!

Sommes-nous encore trop aveugles pour voir cette fraternité qui est nôtre?!

N’avons-nous pas compris que le mal qui nous tyrannise nous pouvons ensemble lui barrer la route en lui dressant des barricades de bien, d’amour et de miséricorde?

Pardon Seigneur pour mon impuissance qui devient complice de ceux qui veulent me rendre encore plus impuissant...

Je dédie ces quelques mots fragiles et timides à Jérusalem mon amour, Ville éternelle de la Justice et de la Paix, oui de Paix dans la Justice.

Je suis de celles et ceux qui ne désespèrent pas de la Miséricorde de Dieu...

Oui, je le dis en tout conscience et en toute foi,l’avenir sera meilleurs.

Hafid Ouardiri

L1120030.jpg

L1120032.jpg

L1120041.jpg

L1120060.jpg

L1120079.jpg

L1120086.jpg

L1120103.jpg

L1120111.jpg

L1120117.jpg

L1120129.jpg

L1120169.jpg

L1120172.jpg

L1120173.jpg

L1120178.jpg

L1120181.jpg

L1120184.jpg

L1120192.jpg

L1120194.jpg

L1120224.jpg

L1120234.jpg

L1120236.jpg

Discours de Basma Attia - Présidente de Voix Pour Tous

Merci à tous d'être aussi nombreux à avoir répondu présents à l'appel de la justice.Car si nous sommes tous rassemblés en ce jour sur ce lieu symbolique qu’est la Place des Nations, c’est pour contester. Contester la déclaration que Donald Trump s’est permis d’annoncer publiquement le 6 décembre 2017: « Jérusalem la capitale d’Israël ». Mais au nom de qui, au nom de quoi se permet-il une telle déclaration sans même prendre en compte l’avis de milliers de personnes vivants sur ces terres. Cette décision ne touche pas seulement les Palestiniens dans leur composante musulmane et chrétienne, mais aussi plus de 3 milliard de personnes dans le monde qui considèrent cette ville comme sacrée. En fait c’est une Terre sainte pour les trois grandes religions monothéistes, le judaïsme, le christianisme et l’Islam. Où est la fameuse démocratie que prône Israël? En effet, il s’agit d’une décision que seul Netanyahu et son régime colonialiste accueille chaleureusement. De nombreux États se sont désolidarisés de cette décision qui ne fait qu’alimenter les tensions dans une partie du monde déjà particulièrement instable. Fautil rappeler qu’en vertu des accords internationaux, Jérusalem-Est est reconnue comme la partie palestinienne de la ville sainte, destinée à devenir la future capitale de la Palestine ? Mais Israël n’a respecté aucune résolution de l’ONU et plus particulièrement celles concernant Jérusalem.L’Etat hébreu n’a de cesse de trouver refuge derrière un État qui l’encourage à agir en toute impunité.

C’est donc une énième humiliation pour le peuple palestinien qui rêve de faire de la partie orientale de la ville Sainte la capitale de son futur Etat. Depuis 1948, Israël colonise, vole, tue, humilie, discrimine et transgresse quotidiennement la déclaration universelle des droits de l’homme. Il est plus que temps que ces injustices cessent. La communauté internationale se doit de réagir. Se taire, c’est encourager l’expansion de la colonisation israélienne et accepter ses innombrables crimes contre l’humanité.

Nous sommes nombreux aujourd'hui présents à condamner cette décision absurde et à revendiquer une Palestine libre, indépendante et souveraine. Aujourd’hui, plus que jamais, il faut faire pression sur Israël et les Etats qui l’encouragent à agir en toute impunité. Soutenons la lutte des palestiniens pour leurs droits et dignité. Nous condamnons les mesures illégales d'Israël destinées à déformer l’identité Palestinienne d’Al-Qods (Jérusalem).

Nous rejetons et condamnons fermement la décision irresponsable, illégale et unilatérale du président des Etats-Unis reconnaissant Jérusalem comme la prétendue capitale d'Israël. Nous considérons cette décision comme nulle et non avenue. C'est «un sabotage » délibéré de tous les efforts visant à parvenir à la paix. Cette décision nourrit l'extrémisme et le terrorisme et menace la paix et la sécurité dans le monde.

Monsieur Trump et son équipe «encouragent ainsi Israël, la force occupante, à poursuivre la colonisation et l'apartheid dans les territoires palestiniens occupés.

Nous appelons les Etats-Unis à «annuler leur décision illégale sur Jérusalem ».et nous demandons:

– A toutes les instances et organisations internationales d’empêcher la remise en cause du statut juridique international de Jérusalem et de son caractère multiconfessionnel.

– Que la Suisse convoque rapidement une conférence de tous les Etats Parties aux Conventions de Genève pour décider des mesures à prendre pour faire appliquer la 4ème convention de Genève pour la protection de la population civile Palestinienne

– Des sanctions politiques et économiques contre Israël aussi longtemps que cet état ne respecte pas les droits humains, le droit humanitaire international et les résolutions de l'ONU.

– A réactiver la campagne de boycott contre les produits Israéliens et tous ceux qui soutiennent les pratiques de ce régime dangereux.

Nous réaffirmons encore une fois et ici à la Place des Nations, qu' il n’y aura pas de paix au Moyen-Orient sans déterminer le statut final d’Al-Qods (Jérusalem) en tant que capitale de l’Etat indépendant de Palestine.

Discours marche pacifique 16.12.17

L1120240.jpg

L1120247.jpg

L1120259.jpg

L1120292.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com  

L1120339.jpg

Comme toujours la police genevoise ne respecte pas la liberté d’expression, ni le travail des journalistes.

Monsieur Conseil d’Etat, Monsieur Maudet,
Madame Bonfanti,

Le 5 janvier 2016 à l’aéroport de Genève, mon matériel de photos a été endommagé par vos gendarmes et le 11 août on m’a cassé mes lunettes. Aujourd’hui, à la manifestation de la fonction publique devant à l'Hôtel de Ville, on m'empêche de travailler. J'ai montré ma carte de presse, sur demande la police pour entrer dans l'Hôtel-de-Ville afin de photographier la manifestation, et après un policier m’a demandé de passé plus loin. Je répond «Je travaille, ce n'est pas possible de photographier de plus loin, cet endroit est très sombre». Les autres policies crient sur moi «vous n'écoutez pas les ordres de police, vous avez fait déjà les mêmes choses devant la Place des Nations». Puis, un policier me bloque l'accès, je ne bouge pas, et je décide de quitter la cours de l'Hôtel de Ville.

Environ 30 minutes plus tard, deux policier me demande ma carte d' identité (les policiers qui déjà m’avaient demandé ma carte de presse). Je répond : «Je l'ai déjà présenté. Pourquoi il me l’a redemande? Pourquoi moi? Regardez sur la route, des dizaines personnes! Pourquoi moi? Toujours moi. C’est de la discrimination. Il m’insulte. Il me dérange. Avez-vous un problème avec moi? On m'a dit : «C’est parce que vous poussez notre collègue». Jamais je n’ai touché ou dérangé personnes. J'ai répondu : «Si j’ai poussé votre collègue, pourquoi vous ne m’avez pas arrêté avant ou demandé ma carte d'identité? Pourquoi maintenant? Vous faite exprès, ce n’est pas la première fois votre réaction contre moi. J’ai déjà écrit aux autorités de votre département pour que vous respectiez et facilitiez mon travail.». Un député et sa femme sont témoin de tout le discours.

Finalement, Je présente ma carte d' identité. Le policier m’informe qu’il va faire un rapport contre moi et que je vais recevoir une amende.

Je n'accepte aucune accusation de votre part. Vous êtes des gens avec des préjugés, et la police fait exprès de se comporter avec moi ainsi. Ce n’est pas la première fois que vous tentez de me déranger dans mon travail. Le seul seul problème est que je ne suis pas suisse d’origine et que mon activité est journalistique. À aucun autre journaliste il pose des questions semblables. Ils ne viennent s’en prendre exclusivement à moi.

L1110982.jpg

L1110995.jpg
Vous pouvez trouvé si dessous se que la police m’a déjà fait :

Manifestation à Genève: brutalité policière contre des militants Kurdes

Curieuse intervention policière cet après-midi à l’aéroport de Genève où s’est tenue une manifestation Kurde. La police genevoise est intervenue avec brutalité et a arrêté 4 manifestants pour "obstruction". Deux des manifestants ont été relâchés un peu plus tard. Ces derniers ont déposé une plainte contre la brutalité policière. C’est incompréhensible! Même ma carte de presse ne m’a pas protégé contre cette violence aveugle. J’ai été molesté et mon matériel de photos a été endommagé. Heureusement, nous sommes loin des terrains de guerre! Un policier m’a interpelé en me disant “je m’en fou des médias”, “je m’en fou de la presse” et si tu es Kurde tu as droit au même traitement que tes compatriotes”...(sic!) 

 Le fait que la “Manifestation" ne soit pas autorisée qui explique cette intervention disproportionnée? Non. A la fin de l'année 2015, les rues de Genève ont connu plusieurs manifestations interdites qui n’ont pas déclenché une telle violence policière. Décidément, les Kurdes ne bénéficient pas du même traitement que le commun des mortels dans la cité de Calvin. Il faut rappeler que cette énième manifestation kurde était  pour dénoncer la longue et interminable guerre de terre brûlée menée par l’Etat turc contre les kurdes.

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2016/01/05/manifes...

“Erdogan pousse les kurde à la lutte l’armée”
Le Courrier 12 août 2016

Article: Christophe Koessler
L’ambiance s’est échauffée hier sur la place des Nations quand cinq jeunes ont escaladé les grilles de l’ONU pour, semble-t-il, tenter de mettre le drapeau turc en berne. Ils ont été arrêtés par la police. Autre incident: le journaliste photo Demir Sönmez, collaborateur occasionnel du Courrier (et qui signe les photos ci-contre), assure avoir été violement poussé au sol par un pandore alors qu’il se trouvait sur le trottoir, occasionnant un bris de lunettes.”
(Le Courrier <http://www.lecourrier.ch/node/141462> http://


Manifestation à Genève contre le dictateur Erdogan

C’est incompréhensible! Même ma carte de presse ne m’a pas protégé contre cette violence aveugle. Un policier m’a interpelé en me disant “Je vous connais bien, dégagez”. Je voudrais savoir comment la police genevoise me connais? 
Le monde entier me connais comme « Reporter-photographe, je pense que la police genevoise me prends pour un dictateur comme Erdogan. J’interpelle ici Monsieur Maudet, « vos services de police ou bien ils ne respectent pas la liberté d’expression ou bien on leur a donné comme consigne de me molester lors de mes couvertures de manifestations. 

Le 5 janvier 2016 à l’aéroport de Genève, mon matériel de photos a été endommagé par vos gendarmes, hier on m’a cassé mes lunettes et demain ? 

http://demirsonmez.blog.tdg.ch/archive/2016/08/12/manifes...

L1120020.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com 

 

10/12/2017

Les enfants chantent contre la faim dans le monde

Samedi midi s’est rassemblé plus une centaine personne sur le pont de bergues à Genève pour former une chaîne humaine à l'appel de l'UNICEF.

DEM_0275.jpg

Une chaîne humaine pour les droits des enfants

Près de 1500 personnes se sont rassemblées samedi à Genève, Berne, Zurich, St-Gall et Lucerne pour former une chaîne humaine à l'appel de l'UNICEF.

Dans les cinq villes, différents choeurs d'enfants et d'adultes ont interprété «Imagine» de John Lennon. A travers cette chanson, l'UNICEF souhaite appeler à tout mettre en oeuvre pour «réaliser le rêve d'un monde meilleur pour les enfants», écrit l'organisation. A Genève, la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta et la vice-présidente de la ville Sandrine Salerno ont participé à la chaîne.

Dans le monde, un enfant sur quatre de moins de cinq ans souffre de malnutrition chronique, précise l'UNICEF. Leurs droits sont «gravement lésés», car ils sont entravés dans leur développement physique et mental à cause du manque de nourriture.

Chaque année, trois millions d'enfants perdent la bataille de la survie. La Convention de l'ONU relative aux droits de l'enfant oblige les Etats à respecter leurs intérêts. Tous ont droit à la nourriture, à la protection, indépendamment de leur âge, de leur sexe ou de leurs origines, rappelle l'UNICEF.

(nxp/ats) 

DEM_0296.jpg

DEM_0308.jpg

DEM_0320.jpg

DEM_0335.jpg

DEM_0341.jpg

DEM_0346.jpg

DEM_0359.jpg

DEM_0378.jpg

DEM_0381.jpg

DEM_0384.jpg

DEM_0388.jpg

DEM_0394.jpg

DEM_0401.jpg

DEM_0403.jpg

DEM_0410.jpg

DEM_0431.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com 

DEM_0416.jpg

09/12/2017

M. Jeremy Corbyn reçoit le Prix Seán MacBride pour la paix 2017 au Palais Eynard

Décerné par le Bureau International de la Paix en collaboration avec le Forum Démocratique Mondial, le Prix Seán MacBride pour la paix 2017 a été remis vendredi 8 décembre au Palais Eynard à M. Jeremy Corbyn, Président du Parti travailliste britannique, en présence du Maire de Genève Rémy Pagani.

DEM_0142 00.59.28.jpg

Membre actif et Vice-président de la Campagne pour le désarmement nucléaire au Royaume-Uni, M. Jeremy Corbyn, défenseur de la paix et des droits humains, s’oppose depuis 40 ans à la violence et aux guerres. « Votre combativité, votre force de conviction font de vous un ardent défenseur de la cause de la paix, du désarmement et des droits humains », a tenu à relever le Maire de Genève Rémy Pagani.

Le Prix Seán MacBride est décerné chaque année par le Bureau International de la Paix à une personnalité ayant accompli un travail remarquable pour la paix ou les droits humains. Seán MacBride était l’un des pères fondateurs d’Amnesty international. Il a obtenu en 1974 le Prix Nobel de la Paix.

Communique de Presse

Ville de Genève

8 décembre 2017

 

DEM_9823 01.00.43.jpg

DEM_9925.jpg

DEM_9907 01.01.05.jpg

DEM_0001.jpg

DEM_0009.jpg

DEM_0021.jpg

DEM_9963.jpg

DEM_0025 00.59.00.jpg

DEM_0032 00.59.00.jpg

DEM_0062 00.59.10.jpg

DEM_0076.jpg

DEM_0089 00.59.18.jpg

DEM_9850 01.00.47.jpg

DEM_9853 01.00.51.jpg

DEM_9854 01.00.52.jpg

DEM_9857 01.01.00.jpg

DEM_9952 01.03.50.jpg

DEM_9981 01.04.27.jpg

DEM_0148 00.59.32.jpg

DEM_0154 00.59.41.jpg

DEM_0157 00.59.43.jpg

DEM_0161 00.59.46.jpg

DEM_0170 00.59.51.jpg

DEM_0176 00.59.53.jpg

DEM_0181 00.59.55.jpg

DEM_0195 00.59.59.jpg

DEM_0207 01.00.03.jpg

DEM_0225 01.00.06.jpg

DEM_0237 01.00.10.jpg

DEM_0239 01.00.14.jpg

DEM_0242 01.00.16.jpg

DEM_0248 01.00.19.jpg

Pour voir la suit des photos

http://www.photographygeneva.com/gallery/m-jeremy-corbyn-...

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com 

DEM_0131.jpg

03/12/2017

Course l'Escalade et Course de la Marmite 2017

Course l'Escalade et Course de la Marmite 2017

DEM_8820.jpg

DEM_8668.jpg

DEM_8672.jpg

DEM_8682.jpg

DEM_8691.jpg

DEM_8706.jpg

DEM_8749.jpg

DEM_8754.jpg

DEM_8760.jpg

DEM_8679.jpgDEM_8787.jpg

DEM_8790.jpg

DEM_8801.jpg

DEM_8807.jpg

DEM_8816.jpg

DEM_8856.jpg

DEM_8870.jpg

DEM_8876.jpg

DEM_8878.jpg

DEM_8879.jpg

DEM_8880.jpg

DEM_8882.jpg

DEM_8888.jpg

DEM_8890.jpg

DEM_8891.jpg

DEM_8895.jpg

DEM_8899.jpg

DEM_8900.jpg

DEM_8902.jpg

DEM_8903.jpg

DEM_8904.jpg

DEM_8913.jpg

DEM_8778.jpg

DEM_8957.jpg

DEM_8958.jpg

DEM_8967.jpg

DEM_8985.jpg

DEM_8986.jpg

DEM_8994.jpg

DEM_8996.jpg

DEM_8998.jpg

DEM_9001.jpg

DEM_9005.jpg

DEM_9006.jpg

DEM_9008.jpg

DEM_9013.jpg

DEM_9019.jpg

DEM_9024.jpg

DEM_9028.jpg

DEM_9037.jpg

DEM_9039.jpg

DEM_9040.jpg

DEM_9049.jpg

DEM_9062.jpg

DEM_9064.jpg

DEM_9072.jpg

DEM_9086.jpg

DEM_9096.jpg

DEM_9114.jpg

DEM_9117.jpg

DEM_9125.jpg

DEM_9135.jpg

DEM_9140.jpg

DEM_9158.jpg

DEM_9172.jpg

DEM_9178.jpg

DEM_9184.jpg

DEM_9194.jpg

DEM_9214.jpg

DEM_9228.jpg

DEM_9246.jpg

DEM_9260.jpg

DEM_9266.jpg

Pour voir la suit des photos 

http://www.photographygeneva.com/gallery/40e-course-de-le...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

 

01/12/2017

Post Tenebras LUX

Dès ce soir, découvrez ou redécouvrez la ville à la lumière des oeuvres de Geneva Lux. Pour cette quatrième édition, en collaboration avec de nombreux partenaires, publics et privés, le Festival présente 6 créations inédites sur un total de 22 oeuvres lumineuses visibles jusqu'au 14 janvier.

L1110486.jpg

Le Geneva Lux est un festival de lumières réalisé sous l’impulsion du Conseiller administratif Guillaume Barazzone en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité.

Des œuvres lumineuses ou illuminées réalisées spécialement pour cet évènement sous la Direction artistique de Julien Pavillard investissent la Ville de Genève du 1er décembre 2017 au 14 janvier 2018. 

Chaque année, de nouvelles créations complètent celles des éditions précédentes. Des artistes genevois-e-s et des étudiant-e-s de la Haute école d'art et de design (HEAD - Genève) participent aussi au Geneva Lux, lequel bénéficie par ailleurs de l’appui précieux de nombreux partenaires privés et du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève.

L1110441.jpg

 

Le mot du Magistrat

La nuit tombe sur la ville mais Genève continue de briller. Cette quatrième édition du Festival de lumières Geneva Lux apporte une fois de plus une touche poétique à notre cité et permet à bien des égards de valoriser notre patrimoine bâti. Pour les visiteurs et habitants, c’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir certaines rues ou certains bâtiments qu’on ne remarque plus...Familiers dans la clarté du jour, ces endroits se métamorphosent au soleil couchant. 

Cette année, nous avons la chance de pouvoir présenter au public 6 nouvelles créations sur un total de 22 œuvres. J’invite donc chacune et chacun d’entre vous à lever la tête lors de votre prochaine balade en ville et je vous encourage à vous laisser porter par l’ambiance si particulière du festival. 

Dans l’intervalle, j’aimerais féliciter les artistes pour leur travail, y compris les étudiants de la Haute école d’art et de design de Genève qui ont participé à cette édition. Comme l’année passée, nous bénéficions aussi de l’appui précieux de nombreux partenaires privés et du Fonds d’art contemporain de la Ville qui contribuent au rayonnement du Geneva Lux, un festival destiné à embellir, animer et dynamiser notre cité.

L1110456.jpg

Le mot du Directeur artistique

Faire bouger les lignes, donner du mouvement au festival Geneva Lux est l’objectif de cette nouvelle édition. Avec audace, les artistes ont cherché à faire ressentir différemment la ville aux Genevois et à ses visiteurs. Ils ont souhaité la révéler sous d’autres facettes en jouant avec les perspectives et les rapports d’échelle mais aussi en y distillant une bonne dose d’humour. Le ballet des montgolfières de Denis Savary est un spectacle visuel et sonore très poétique au cœur de la Vieille-Ville. Rémi Brun a créé sur le rond-point de Rive une statue qui n’est que mouvements où l’on peut voir un homme marchant face au vent. Emilie Ding a imaginé, à partir d’un protocole singulier, une œuvre très graphique accrochée contre la banque Mirabaud en hommage à l’artiste Pauline Oliveros. Et deux œuvres vidéos seront présentes cette année : une magnifique projection monumentale réalisée par Yan Nguema sur la façade de l’Hôtel des Bergues et une autre, intitulée Double vue, réalisée par les étudiants de la HEAD – Genève sous la supervision de Camille de Dieu au niveau du Temple de la Madeleine et de l’arbre majestueux qui y fait face. 

Et puis, bien sûr, vous (re)découvrirez presque toutes les œuvres présentées depuis 2014. Petit à petit, le Geneva Lux s’implante dans nos paysages urbains pour mieux en révéler toutes ses richesses et offrir de nouvelles occasions d’y déambuler. Toute l’équipe du Geneva Lux vous souhaite une bonne visite ! 

Julien Pavillard
Directeur artistique

L1110459.jpg

L1110461.jpg

L1110473.jpg

L1110471.jpg

L1110476.jpg

L1110482.jpg

L1110484.jpg

L1110489.jpg

L1110491.jpg

L1110492.jpg

L1110495.jpg

L1110496.jpg

L1110419.jpg

L1110421.jpg

L1110426.jpg

L1110428.jpg

L1110431.jpg

L1110434.jpg

L1110435.jpg

L1110439.jpg 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

L1110440.jpg