14/04/2018

Cérémonie d’inauguration ; le monument commémoratif du génocide arménien

Vendredi le journée historique pour Genève internationale et communauté d’arménien, après une saga de 10 ans, « Les Réverbères de la Mémoire », mémorial du génocide arménien, ont désormais pris place dans le parc Trembley.

Cette oeuvre de l’artiste français Melik Ohanian est constituée de neuf réverbères de huit mètres de haut, sur lesquels sont gravés des textes portant sur les notions de trauma tandis que des larmes chromées s’illuminent à la tombée de la nuit. 

L'oeuvre a été souhaitée par la communauté arménienne, acceptée par la Ville de Genève et mise en oeuvre par le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC) en partenariat avec la communauté arménienne.

Cette œuvre rend hommage aux liens privilégiés des Genevois et des Arméniens ainsi qu’aux fragments de leur histoire partagée depuis la fin du 19e siècle. Le génocide de 1915-1917, perpétré par le pouvoir ottoman, a suscité une émotion particulière et des actions de solidarité de la population genevoise, plaçant Genève et sa région comme foyer principal de la Communauté arménienne de Suisse
 
En mai 2008, la Ville de Genève votait en faveur de l’édification d’un monument à la mémoire commune arménienne et genevoise, une contribution, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, au droit à la mémoire des peuples blessés. Le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC) s’est vu alors confier le mandat d’organisation d’un concours: huit artistes internationaux de renom ont été invités à participer.
 
Melik Ohanian, artiste français d’origine arménienne, l’a remporté à l’unanimité avec son projet «Les Réverbères de la Mémoire». Magnifié par l’artiste, dépouillé de toute fonctionnalité, cet objet de mobilier urbain est ici transformé en un ensemble de neuf éléments de bronze. Les fûts deviennent le support de textes gravés, choisis pour leur portée universelle. Une larme chromée, dans laquelle le passant peut voir son reflet et celui de son entourage, remplace l’ampoule. Poétique et sensible, l’œuvre porte un regard sur le passé, tout en se tournant vers l’avenir; elle propose une réflexion sur la mémoire et les violences collectives, s’offrant au partage avec d’autres communautés porteuses d’une mémoire blessée et avec la population genevoise.
 
Pour plus information:

DEM_5540.jpg

DEM_5127.jpg

DEM_5128.jpg

DEM_5142.jpg

DEM_5159.jpg

DEM_5165.jpg

DEM_5175.jpg

DEM_5186.jpg

DEM_5189.jpg

DEM_5206.jpg

DEM_5213.jpg

DEM_5225.jpg

DEM_5234.jpg

DEM_5238.jpg

DEM_5240.jpg

DEM_5250.jpg

DEM_5264.jpg

DEM_5283.jpg

DEM_5303.jpg

DEM_5311.jpg

DEM_5344.jpg

DEM_5357.jpg

DEM_5374.jpg

DEM_5390.jpg

DEM_5392.jpg

DEM_5395.jpg

DEM_5406.jpg

DEM_5419.jpg

DEM_5441.jpg

DEM_5451.jpg

DEM_5454.jpg

DEM_5477.jpg

DEM_5480.jpg

DEM_5487.jpg

DEM_5490.jpg

DEM_5514.jpg

DEM_5517.jpg

DEM_5531.jpg

DEM_5555.jpg

DEM_5560.jpg

DEM_5605.jpg

DEM_5586.jpg

DEM_5600.jpg

Pour voir la suit des photos 

http://www.photographygeneva.com/gallery/inauguration-des...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com   

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.