30/08/2018

Rassemblement contre la politique d’asile inhumaine !

Une centaine de manifestant.e.s se sont rassemblés face au Consulat italien de Genève contre la politique d'asile inhumaine de l'Italie, de la Suisse et de l'Union Européenne.

L1080543.jpg

Communique de presse

150 êtres humains pris en otage par Matteo Salvini

L’Italie anéantit le droit d’asile, la Suisse et l’UE ferment les yeux

Après plusieurs jours durant lesquels plus de 150 hommes et femmes ont été retenu·e·s en captivité sur le bateau qui les avait sauvés en haute mer, une solution a enfin été trouvée et leur débarquement autorisé, malgré la volonté du vice premier ministre italien, Matteo Salvini, d’en empêcher le débarquement dans n’importe quel port de la péninsule.

Exigeant que «l’Europe fasse sa part avec le fardeau des migrants», le ministre Salvini ne fait pas seulement preuve d’un mépris sans limites à l’égard d’hommes et de femmes qui fuient la misère et la mort en les réduisant à l’état de «fardeau» : il les a pris en otage pour pouvoir négocier avec les pays membres de l’UE.

Cette ignominie fait suite à une escalade de déclarations et opérations anti-immigré·e·s qui ont légitimé et banalisé des agressions racistes en Italie même. Dans au moins trois cas, ces agressions se sont soldées par la mort des agressés coupables d’une couleur de leur peau non conforme.

Malgré le recul qui lui a été imposé, Matteo Salvini a réaffirmé publiquement sa volonté d’empêcher l’accueil de réfugié·e·s en Italie. Et pour donner un relief symbolique particulièrement fort à cette volonté, il s’affiche à Milan en compagnie du premier ministre hongrois, Viktor Orban, le héraut de l’Europe blanche et chrétienne!

En Italie, les forces antiracistes et antifascistes et des secteurs humanistes de la société se mobilisent contre ces dérives. La magistrature d’Agrigente a par ailleurs ouvert une enquête visant Matteo Salvini pour séquestration de personnes, arrestation illégale et abus de pouvoir sur les réfugié·e·s bloqué·e·s à Catane.

Ce à quoi, le même Salvini se permet de répondre publiquement en affirmant que «ce sont des millions d’italiens qu’il faudra alors inculper», manifestant de la sorte son mépris absolu pour les lois et la Constitution du pays.

C’est pourquoi il est indispensable que, à l’extérieur de l’Italie aussi, antiracistes et antifascistes, défenseur·e·s des droits humains et du droit d’asile se rassemblent devant les consulats d’Italie pour manifester contre la politique inhumaine du gouvernement italien et de son ministre de l’intérieur Matteo Salvini.

En Suisse, c’est durant cette semaine, notamment ce mercredi, que des rassemblements seront organisés dans plusieurs villes devant les représentations italiennes.

Ici, en Suisse, nous nous mobilisons aussi pour dénoncer la responsabilité des autorités fédérales et cantonales qui s’asseyent sur leurs engagements en terme d’accueil des réfugié·e·s, qui n’ont eu de cesse de durcir le droit d’asile et se font les exécuteurs zélés des Accords de Dublin en renvoyant des centaines de requérants, majoritairement vers l’Italie (pensons à A. Said renvoyé la semaine dernière). Ici aussi, nous exigeons un accueil digne et immédiat des personnes en exil!

Plus largement, c’est toute la politique «d’Europe forteresse» pratiquée par l’UE qu’il faut dénoncer, pour les embûches, la misère et la mort qu’elle sème sur l’ensemble du parcours migratoire de celles et ceux qui ne cherchent qu’à fuir la guerre et/ou la misère.

Mobilisons-nous pour dénoncer les politiques inhumaines de l’Italie, de la Suisse et de l’UE!

Org. et soutiens: solidaritéS, UNIA Genève, Syndicat SIT, CGAS, Potere Al Popolo Suisse, PS Genève, Les Verts genevois, Solidarité Tattes, Parti du Travail, Cartel Intersyndical de la fonction publique, SSP Genève, StopExclusion… 

L1080537.jpg

L1080548.jpg

L1080550.jpg

L1080552.jpg

L1080565.jpg

L1080570.jpg

L1080578.jpg

L1080581.jpg

L1080590.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

Les patrons passent à l’ère digitale!

La Fédération des Entreprises Romandes fêtes leurs 90ème anniversaire à Palexpo.

L1080219.jpg

L1080161.jpg

L1080164.jpg

L1080171.jpg

L1080180.jpg

L1080181.jpg

L1080187.jpg

L1080189.jpg

L1080192.jpg

L1080197.jpg

L1080198.jpg

L1080201.jpg

L1080205.jpg

L1080209.jpg

L1080210.jpg

L1080213.jpg

L1080225.jpg

L1080229.jpg

L1080244.jpg

L1080262.jpg

L1080263.jpg

L1080264.jpg

L1080277.jpg

L1080286.jpg

L1080289.jpg

L1080309.jpg

L1080323.jpg

L1080328.jpg

L1080353.jpg

L1080363.jpg

L1080378.jpg

L1080381.jpg

L1080382.jpg

L1080384.jpg

L1080386.jpg

L1080387.jpg

L1080395.jpg

L1080400.jpg

L1080401.jpg

L1080405.jpg

L1080408.jpg

L1080410.jpg

L1080411.jpg

L1080412.jpg

L1080415.jpg

L1080416.jpg

L1080417.jpg

L1080420.jpg

L1080423.jpg

L1080426.jpg

L1080428.jpg

L1080433.jpg

L1080436.jpg

L1080437.jpg

L1080441.jpg

L1080443.jpg

L1080447.jpg

L1080448.jpg

L1080454.jpg

L1080456.jpg

L1080458.jpg

L1080464.jpg

L1080467.jpg

L1080473.jpg

L1080475.jpg

L1080481.jpg

L1080485.jpg

L1080491.jpg

@Tous droits réservés

21:17 Publié dans Economie, Fête | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

27/08/2018

Le dictateur Erdoğan aimerait faire disparaitre Arat Dink!

Le rassemblement des Mères de samedi qui a eu lieu pour la sept centième fois devant le Lycée de Galatasaray le 25 août 2018 a été perturbé par des attaques perpétrées par des forces fascistes masquées musulmanes d’Erdoğan. Le but était de briser la résistance fière des Mères de samedi et de ses sympathisants, dont c’était la sept centième édition du rassemblement.

En fin de compte, 47 personnes ont été détenues en garde à vue et des centaines de personnes ont été la cible d’attaques sauvages de la part de la police. Le fait que des mamans et des proches des disparus soient détenus en garde à vue en utilisant des méthodes sauvages est la preuve irréfutable de l’existence du système fasciste qui perdure en Turquie.

Les quelques brèves images concernant cette attaque ont choqué les spectateurs. Les policiers se concentraient sur une personne ciblée dans la foule: il s’agissait d’Arat DINK*, le fils du journaliste Hrant DINK*, assassiné par les forces de l’Etat.

Ces forces fascistes, qui ont reçu des instructions d’Erdoğan, attaquent d’une manière emportée et avec insistance afin d’arrêter Arat DINK. Principalement Garo PAYLAN, parlementasire du parti HDP (Parti démocratique des peuples),Serpil Kemalbay, Hüda KAYA, Ahmet SIK et le Mères de samedi entourent Arat DINK et se posent en bouclier humain afin de le protéger.

Pendant plusieurs minutes, les forces fascistes d’Erdoğanattaquent aveuglement, tels des animaux sauvages. Après une résistance qui dure plusieurs minutes elles n’arrivent pas à leur fin et se retirent.

Le message véhiculé par ces images et clair et net: Nous pouvons vous détenir en garde à vous quand et comme nous voulons et vous faire disparaitre. Cette fois-ci leur sinistre jeu n’a pas eu de suite et les parlementaires de l’Etat et les résistants n’ont pas livré Arat, le fils de Hrant DINK, aux hordes d’assassins.

Eh bien, est-ce la fin? Non, les attaques s’intensifieront à l’avenir et la lutte démocratique sera plus féroce. Mais sous le dictat d’Erdoğan, des millions de personnes ont été détenues en garde à vue et subi des tortures depuis 2002. Plusieurs centaines de milliers de personnes pourrissent dans des prisons, autant ont été obligées de vivre en exil. Des centaines de provinces, de sous-préfectures et villages ont été complètement détruits. Des millions de kurdes ont été déracinés de leurs terres avec force. Ils ont été contraints de déménager et d’émigrer et des milliers de femmes, d’enfants, de jeunes, de personnes âgées ont été massacrés par les forces fascistes d’Erdoğan.

Oui, le dictat fasciste d’Erdoğan ne sent pas le besoin de faire disparaitre des gens en garde à vue. Tout se fait ouvertement. Personne ne sent le besoin de rendre des comptes. Dans la Turquie d’Erdoğan, toutes les valeurs humaines, la morale, le droit, la justice et les droits humnains ne sont que des mots insignifiants.

Le fasciste Erdoğan, tout comme les dictateurs fascistes est l’ennemi de l’opposition. Toute personne qui participe à une manifestation organisée sans son ordre et sa permission est son ennemi et l’ennemi du système et doit être annéantie.

C’est pour cette raison que les Mères de samedise font attaquer sauvagement et qu’Arat DINK devient une cible privilégiée. C’est à travers ce dernier qu’un message est véhiculé à l’ensemble de l’opposition: Nous continuerons à vous faire taire et disparaitre, comme les milliers de disparus, comme nous avons assasiné Hrant DINK. C’est votre tour maintenant. Mais ils ont échoué cette fois-ci. Les peuples de ces contrées se sont érigés comme une seule voix, un suel coeur et n’ont pas permis qu’un massacre soit perpétré. C’est comme s’ils ont voulu dire: Nous n’avons pas pu protéger Hrant DINK mais nous ne permettrons pas que vous tuiez son fils.

Quand Hrant DINK a été assasiné le 19 janvier 2007 Erdoğan était au pouvoir et maintenant, le même Erdoğan sanguinaire fais des manoeuvres pour faire taire sa famille fière qui ne se tait pas et qu’il n’arrive pas à faire faire taire.

Je m’incline avec respect devant les résistants.

*Hrant Dink a été le fondateur, le directeur de publication et le chroniqueur en chef de l’hebdomadaire Agos, un journal édité à Istanbul en arménien et en turc. Il a été assassiné le 19 janvier 2007 à d’Osmanbey à Istanbul, devant les locaux de son journal bilingue Agos.

*Arat Dink est un journaliste d’origine arménienne et rédacteur en chef d’Agos, un hebdomadaire bilingue turco-arménien publié à Istanbul.

Demir SÖNMEZ 


Photo Kerim Eren.jpgPhoto: Kerim Eren 

garo paylan.jpg

polisten-vekillere-sert-mudahale-haddinizi-asmayin_6ab1b.jpg

 

15/08/2018

Genève: Lula candidat à la présidence du Brésil en 2018

Mercredi après midi à Genève, sur la place des Nations plus cinquantaines personnes se sont rassemblés contre l'emprisonnement de l'ex-président Luiz Inacio Lula Da Silva et pour soutenir sa candidature à la présidence du Brésil.

Le Parti des travailleurs de PT en Brésil, à choisi la date du 15août pour inscrire la candidature son lieder historique àniveau officiel.

L1070886.jpg

L1070772.jpg

L1070778.jpg
Appel au
Comité Internationale LuLa Libre-Suisse

Inscription et lancement de la candidature de Lula à la présidence du Brésil
Lula Innocente. Lula Candidat. Lula Président.

Chers camarades, chères  camarades
La vie nous impose des défis et l’histoire nous impose des décisions.

Nous sommes ici camarades, avec l’objectif d’unir nos forces pour défendre le Brésil et sa souveraineté. Et cela passe nécessairement pour la défense de notre peuple et de notre démocratie. L'inscription et le lancement aujourd'hui à Brasilia de la candidature de Luís Inácio Lula da Silva constituent un acte de lutte contre le coup d'État, en faveur de l'État de droit et de la démocratie au Brésil et en Amérique latine.

La situation politique actuelle qui a conduit à des coups d'État successifs dans le continent, avec une forte participation et le soutien des grands médias et des secteurs importants dans le pouvoir judiciaire, nous impose la décision de lutter avec conviction contre ces forces destructrices, tant au Brésil qu'en Amérique latine. Ces forces du libéralisme économique visent à soumettre la classe ouvrière à un régime de semi-esclavage, à retirer ses droits et à assouplir les lois du travail, et à imposer aux moins favorisés un régime de misère et de pauvreté sans accès à la santé, à l'éducation, aux projets cultures et les possibilités d’ascension sociale et économique.

Pour réaliser ce projet diabolique et criminel, la droite libérale a pour objectif de détruire les gouvernements de gauche à travers des coups d'Etat, mais aussi de détruire toutes les forces progressistes telles que les partis de gauche comme le PT et les représentants des mouvements sociaux. populaire, comme l’a démontré l'assassinat de la conseillère municipale Marielle Franco et du conducteur Anderson Pedro Gomes, ainsi que de nombreux assassinats de paysans, en particulier dans le centre-ouest, le nord et le nord-est du Brésil. Il est important de noter ici, camarades, que les politiques mises en œuvre par les gouvernements Lula et Dilma, en matière d’insertion sociale et contre cette politique désastreuse de la droite, sont les projets d’inclusion sociale et de la distribution des revenus, dont nous connaissons déjà très bien.

Mais ces agents pervers du capitalisme au Brésil ne se sont pas arrêtés là. Ils ne se reposeront pas tant qu'ils n'auront pas atteint leur objectif le plus élevé, à savoir, obtenir l'impossibilité absolue de que Lula soit à nouveau président du pays; comme une forme d’injustice en vers celui qui était le meilleur président de l'histoire brésilienne et son leader le plus populaire, connu et respecté internationalement. En oublions que, Lula a terminé son mandat avec l'approbation du gouvernement brésilien avec un 87%. L’objectif d’empêcher la candidature de Lula c'est pour la droite au Brésil la fermeture du cycle du coup d’Etat. Sans cet empêchement, le coup n’est pas pleinement réalisé. Et c’est pourquoi, camarades que nous sommes ici et nous devons nous battre pour la candidature de Lula et son élection à la présidence de la République du Brésil.

Il est impératif et urgent de soutenir la lutte pour l'élection de Lula, dans cette situation politique de terre brûlée, créée par les dirigeants du coup d’État et  soutenue par l'élite esclavagiste brésilienne. N'oublions pas que "la vie nous impose des défis et que l'histoire nous impose des décisions".

Donc, c’est pourquoi nous devons prendre des décisions et avoir l’attitude de nous défendre contre les griffes de l’impérialisme international.

Camarades, si nous nous battons ensemble nous serions fortes; parce qu’être du bon côté de l’histoire nous redonneras la satisfaction et nous donne la certitude que si nous nous battons ensemble pour la justice nous serons victorieux à la fin. Car bien que la droite ait beaucoup d’argent, nous avons un candidat qui possède l’arme la plus puissante de cette guerre, c’est-à-dire le soutien de tout un peuple, qui grandit chaque jour en prise de conscience. Mais nous devions être conscientes aussi que tout dépend de nous capacité de mobilisation. Rappelons-nous que l'abandon des luttes n'est pas une expression du vocabulaire de Lula.

Le coup contre le gouvernement de la présidente Dilma Rousseff est l’une des attaques les plus lâches contre la démocratie brésilienne, avec des caractéristiques fascistes et misogynes, fomentées par de fausses accusations de responsabilité, que le président n’a pas commises et dont elle a été ensuite acquittée. Absolution qui a été absolument ignorée par le Parlement brésilien, par la Cour suprême et le Tribunal supérieur, qui restent assis sur le processus qui jugerait la fausse mise en accusation et donnerait certainement le droit au retour de Dilma Vana Rousseff à la présidence de la République.

En fait, nous savons que ce coup n’a pas commencé exactement avec la démission d’un président élu avec plus de 54 millions de voix. Il a commencé par tenter de déstabiliser et de criminaliser les politiciens de gauche depuis le premier mandat de l'administration Lula, poursuivant les attaques contre le président Dilma. Toutes ces actions déstabilisantes ont culminé après par l’ordre lancer par le Juge Sergio Moro contre l'ancien président Lula, sur la base des fausses accusations injuste et surtout inconstitutionnelle; comme une chasse implacable, passant au dessus de la loi et en déchirant notre Carte Magna: la Constitution.

Camarades, aillons la conviction de que, soutenir à Lula c’est défendre la démocratie, c'est aussi soutenir et défendre sa stratégie politique et celle de son parti le Partis des travailleurs (PT). Lula est un prisonnier politique aujourd'hui, lequel n’épargnerais pas sa force pour défendre le Brésil malgré son injuste emprisonnement. Et en tant que génie de la politique, il saura quand et comme avancer, surtout s’il compte avec notre soutien et notre lutte. Se battre pour Lula, c'est se battre pour le Brésil, se battre pour notre continent.

LULA LIBRE LULA INNOCENT LULA CANDIDAT. LULA PRÉSIDENT!

Comité Internationale LuLa Libre-Suisse
Genève, le 15 août 2018

 

L1070743.jpg

L1070754.jpg

L1070789.jpg

L1070792.jpg

L1070805.jpg

L1070808.jpg

L1070810.jpg

L1070816.jpg

L1070820.jpg

L1070822.jpg

L1070831.jpg

L1070844.jpg

L1070846.jpg

L1070858.jpg

L1070860.jpg

L1070881.jpg

L1070882.jpgL1070891.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

12/08/2018

Le grand feu d'artifice de Genève 2018

Le Pont du Mont-Blanc, le Grand feu d'artifice de Genève, 400.000 personnes et plus de 5'000 allumages électroniques. 

Genève le 11.08.2018

L1070696.jpgL1070603.jpgL1070621.jpgL1070627.jpgL1070631.jpgL1070639.jpgL1070644.jpgL1070657.jpgL1070659.jpgL1070662.jpgL1070669.jpgL1070672.jpgL1070680.jpgL1070683.jpgL1070685.jpgL1070690.jpgL1070691.jpgL1070699.jpgL1070702.jpgL1070706.jpgL1070707.jpgL1070709.jpgL1070710.jpgL1070711.jpgL1070712.jpgL1070713.jpg

L1070714.jpg

L1070715.jpg

L1070716.jpgL1070717.jpgL1070719.jpgL1070720.jpgL1070726.jpgL1070729.jpg 

Pour voir la suit des photos

http://www.photographygeneva.com/gallery/le-grand-feu-dar...

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

15:13 Publié dans Fête | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | | |

09/08/2018

Rassemblement genevois contre les violences faites aux femmes

Environ  trois centaines de manifestants se sont rassemblées devant Confédération Centre dans les rues basses de Genève pour dénoncer la violence contre les femmes et leur soutien aux victimes de l’agression qui s’est déroulée dans la nuit de mardi à mercredi peu après cinq heures du matin à la sortie d’une boîte de nuit au centre ville.

L1070532.jpg

Violences contre les femmes*: ça suffit!

Hier, un groupe d'hommes a violemment agressé cinq femmes. Aujourd’hui 250 personnes se tiennent debout en solidarité avec les victimes de cet acte, et pour faire bloc contre les violences sexistes.

Tout a commencé par l’agression d’une femme par plusieurs hommes au sortir d’une boîte de nuit, Le Petit Palace, en Vieille Ville de Genève. Quatre autres femmes sortant du même établissement ont voulu lui porter secours avant d’être elles aussi prises à partie avec une extrême brutalité.

Le courage et la solidarité exemplaires dont ont su faire preuve ces cinq femmes suscitent notre admiration et notre respect. Celles-ci se sont défendues contre leurs agresseurs, et se sont porté un secours mutuel.

Blesser l’une d’entre nous est une atteinte faite à nous toutes. Et c’est donc ensemble que nous faisons front contre le sexisme et l'hétérosexisme.

Cette agression n’est pas un fait divers. Elle est un évènement particulièrement choquant qui dit beaucoup des discriminations sexistes. En Suisse, une femme meurt toutes les deux semaines des suites de violences machistes, et beaucoup plus sont blessées physiquement et moralement. Il est temps de dire « assez ! » et de faire du combat contre ce fléau une priorité sociale et politique.

Le sexisme est présent dans toutes les sphères de la société, de manière ouverte comme de façon plus insidieuse. Le sexisme ordinaire, présent partout, constitue le terreau d’agressions subies chaque jour par les femmes et les minorités de genre.

Pour faire cesser les violences sexistes de genre, il faut agir sur tous les plans, et de façon urgente. Que ce soit dans l’éducation des enfants, l’aménagement de l’espace public, par la modification de l’image des femmes dans la publicité et les médias, dans la formation des enseignant-e-s, des agent-e-s de police et des magistrat-e-s, il n’y a pas de temps à perdre pour lutter contre l’intolérable.

L’égalité c’est maintenant, au travail, dans l’espace public, dans la famille et dans le couple ! C’est pourquoi des groupes féministes organisent une grève à l’échelle nationale, le 14 juin prochain. Nous appelons dès maintenant à soutenir cette grève féministe et à la construire.

Pour exprimer notre solidarité avec les cinq femmes agressées et notre condamnation des violences sexistes.

Communiqué de presse unitaire — Jeudi 9 août 2018

Amnesty International UNIL — Groupe regards critiques — Laliste — Le Deuxième observatoire — Lestime — L'Escouade — Les Créatives — Lilith — Marche mondiale des femmes — Projet D — Pôle agression violence (PAV) — solidaritéS

L1070536.jpg

L1070462.jpg

L1070466.jpg

L1070472.jpg

L1070474.jpg

L1070478.jpg

L1070481.jpg

L1070498.jpg

L1070500.jpg

L1070504.jpg

L1070510.jpg

L1070512.jpg

L1070521.jpg

L1070529.jpg

L1070543.jpg

L1070550.jpg

L1070557.jpg

L1070561.jpg

L1070567.jpg

L1070571.jpg

L1070575.jpg

L1070585.jpg

L1070583.jpg

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

L1070580.jpg

08/08/2018

Manifestation pour la vie, la démocratie et la paix en Colombie

Près de 50 colombiens de diverses organisations sociales, promoteurs de paix, internationalistes suisses, Latino-Américains et européens se sont rassemblée à la place des Nations en solidarité avec les 333 leaders et militants sociaux assassinés en Colombie et pour revendiquer la protection des activistes politiques et la défense du processus de paix. les Manifestants demandent le respect du droit à la vie, passage à la paix, justice pour les familles des victimes, châtiment juridique international à Uribe-Santos présidents responsable de crimes contre l’humanité.

L1070327.jpg

L1070246.jpg

L1070276.jpg

L1070305.jpg

L1070311.jpg

L1070349.jpg

L1070367.jpg

L1070371.jpg

L1070395.jpg

L1070407.jpg

L1070419.jpg

L1070429.jpg

L1070445.jpg

L1070452.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com

 

02/08/2018

Fête du 1er août: tradition et innovation au cœur du parc La Grange

La Ville de Genève célébré la Fête nationale le 1er août 2018 au parc La Grange, avec le Laboratoire européen pour la physique des particules (CERN) et la Ville de Bienne comme invités d’honneur.

1er août 2018. Parc La Grange, Ville de Genève. Partie officielle avec les allocutions de M. Sami Kanaan, Maire de Genève, de M. Erich Fehr, Maire de Bienne et de Mme Charlotte Warakaulle, Directrice des relations internationales du CERN, et la lecture du Pacte fédéral de 1291. Toutes les interventions ont été traduites en langue des signes.Elle est suivie par le cortège aux lampions et le feu de joie.

 

L1070140.jpg

L1060745.jpg

L1060747.jpg

L1060751.jpg

L1060765.jpg

L1060767.jpg

L1060768.jpg

L1060776.jpg

L1060791.jpg

L1060795.jpg

L1060801.jpg

L1060804.jpg

L1060818.jpg

L1060834.jpg

L1060871.jpg

L1060879.jpg

L1060902.jpg

L1060906.jpg

L1060912.jpg

L1060934.jpg

L1060941.jpg

L1060962.jpg

L1060972.jpg

L1060982.jpg

L1060985.jpg

L1060987.jpg

L1060991.jpg

L1070001.jpg

L1070014.jpg

L1070021.jpg

L1070023.jpg

L1070024.jpg

L1070027.jpg

L1070029.jpg

L1070037.jpg

L1070041.jpg

L1070043.jpg

L1070046.jpg

L1070047.jpg

L1070053.jpg

L1070070.jpg

L1070080.jpg

L1070097.jpg

L1070104.jpg

L1070115.jpg

L1070116.jpg

L1070203.jpg

L1070124.jpg

L1070165.jpg

 

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com