21/08/2013

Un beau d’art mais bizarre!

Un beau d’art mais bizarre, sur un mur de chantier à l’entrée du pont des Berque, d’un auteur encore inconnu. Le message est vu d’un œil différents par chacun. Pour cette exposition ni vernissage, ni cocktails et ni d’inviter mais vu par des milliers œil .

L1040998.jpg

L1050002.jpg

L1050006.jpg

L1050009.jpg

L1050010.jpg

L1050012.jpg

L1050013_1.jpg

L1050016.jpg

L1050022.jpg

L1050024.jpg

L1050025.jpg

L1040993.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

21:47 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

30 ans de solidarité avec les pays du Sud!

Genève Tiers-Monde pour son 30ème anniversaire à organiser une exposition de photographie : ville invisibles, Croisés, jeunes d'ici et d'ailleurs aux Bains des Pâquis,

L'exposition met en scène une série de photos réalisées par de jeunes artistes qui sont en lien avec ses projets de développement à Bogotá en Colombie et à Cotonou au Bénin.

Le vernissage de l’exposition a eu lieu aujourd’hui 20 août, en présence de madame la Maire Sandrine Salerno, conseillère administrative de la ville de Genève, Liliane Maury Pasquier (conseillère aux Etats),  Anne Emery-Torracinta, députe et candidate conseil d'Etat, M. Roger Deneys, députe et candidate conseil d'Etat, et M. René Longet, président de la Fédération Genevoise de Coopération.

La chanteuse Jolane a donné un concert de son répertoire les chansons qui partent en voyage dans le Monde et dans l'Humain.

Genève Tiers-Monde est une association qui soutient des projets d’aide au développement dans les pays du Sud. Active sur la place genevoise depuis 30 ans, GeTM , défend une coopération responsable construite sur des liens de solidarité et le partage réciproque d'expériences, comme en témoigne cette exposition. L’association a pour but d’améliorer les conditions de vie des personnes les plus défavorisées, en proposant une aide, à une échelle humaine et locale, dans le respect des droits humains et de la promotion de la paix.

 

L1040577.jpg

L1040583.jpg

L1040598.jpg

 

Discours de Madame Sandrine Salerno

Maire de la Ville

 


Mesdames et Messieurs,

Chers ami-e-s,

C’est un véritable plaisir pour moi que d’être présente aujourd’hui à vos côtés pour le vernissage de l’exposition « Ville invisible », organisée par l’association Genève Tiers-Monde. Cette belle exposition met en effet à l’honneur le regard de jeunes sur la réalité de leur ville, et ce faisant sur la réalité de leur vie. A travers l’objectif affuté de ces jeunes colombiens, béninois et genevois, se lisent les difficultés vécues, ici et ailleurs, face au développement trop rapide des villes et à des perspectives d’avenir incertaines. De ce dialogue entre jeunes du Nord et du Sud, ressort une forme d’universalité : car malgré des quotidiens qui peuvent sembler très différents, les problématiques se font écho et entrent en résonnance. Cette exposition nous offre ainsi un formidable témoignage des inquiétudes, attentes et espoir légitimes de la jeunesse, dont nous avons toutes et tous beaucoup à apprendre.

Pour les autorités de la Ville de Genève, ce vernissage représente une belle occasion de rendre hommage au remarquable travail réalisé par l’association Genève Tiers Monde depuis maintenant 30 ans.

Cela fait en effet 30 ans que l’association œuvre, avec énergie et conviction, pour améliorer les conditions de vie des personnes les plus défavorisées, en proposant une aide à une échelle humaine et locale, dans le respect des droits humains et de la promotion de la paix. 30 ans qu’elle développe des projets de coopération sur le terrain, avec des partenaires locaux déterminés. 30 ans aussi qu’elle mène des actions de sensibilisation à Genève, pour expliquer à la population et aux élu-e-s quels sont les enjeux Nord-Sud et leur rappeler l’importance de la coopération au développement. Depuis ses débuts, Genève Tiers Monde défend une coopération responsable, qui repose sur des valeurs essentielles telles que la promotion du développement durable, l’égalité entre les sexes ou encore le renforcement de l’empowerment. Forte de ces nombreuses années d’expérience, Genève Tiers Monde est aujourd’hui une actrice incontournable de la coopération internationale dans notre canton. La Ville de Genève est donc très fière de soutenir ses activités.

Vous le savez certainement : ma Ville est très engagée dans le domaine de la coopération internationale. Cette vocation solidaire est née en 1967, lorsque le Conseil municipal a accepté la création d’une ligne budgétaire consacrant 0.1% du budget total de la Ville à l’aide au développement. Depuis cette date, la Ville de Genève augmente progressivement la part de son budget consacré à la coopération internationale, avec, en ligne de mire, un objectif clair : consacrer, d’ici 2018, 0,7% de son budget à la solidarité internationale, en accord avec les recommandations des Nations Unies. Depuis 2010, je porte avec conviction cet engagement devant le Conseil municipal, avec des résultats positifs au regard du contexte conjoncturel : actuellement, la Ville de Genève consacre en effet 0.55% de son budget à l’aide au développement. Parallèlement, sous mon impulsion, la Délégation Genève Ville Solidaire, en charge de la politique de solidarité de la Ville, ne cesse d’améliorer son fonctionnement.

Dans le contexte actuel de crise économique et financière, le respect de l’engagement pris par ma Ville est essentiel. Car dans le sillage de la crise européenne, naît une autre crise : celle de l’aide publique au développement. Pressés de toutes parts, les gouvernements européens cherchent en effet des solutions et multiplient les coupes budgétaires. Résultat : en 2012, le volume total de l’aide au développement a reculé de 4 % dans le monde, après avoir déjà baissé de 2 % en 2011. Dans les pays les plus éprouvés par la crise, les coupes dans l’aide sont spectaculaires : elles atteignent 17% en Grèce, 34.7% en Italie et même 49.7% en Espagne.

Face à cette situation préoccupante, les collectivités publiques suisses doivent prendre leurs responsabilités et ne pas relâcher leurs efforts. C’est en effet, en grande partie, grâce à leurs ressources que les organisations de solidarité peuvent poursuivre leurs missions.

Les photographies qui nous sont présentées aujourd’hui par Genève Tiers Monde nous rappellent, de manière très intelligente, à nos responsabilités. Dans quel monde souhaitons-nous voir évoluer les jeunes ? Et quelles perspectives d’avenir leur offrons-nous ?

En maintenant ses engagements envers ses partenaires, qu’il s’agisse de la Fédération genevoise de coopération ou d’autres associations genevoises, ma Ville a fait le choix de la responsabilité sociale et solidaire. Elle reste ainsi fidèle à sa tradition humaniste et je m’en réjouis.

Avant de terminer, je souhaite encore féliciter toute l’équipe de Genève Tiers Monde pour cette belle exposition ainsi que tous les jeunes qui y ont contribué.

Je vous remercie de votre attention et vous souhaite une excellente soirée.

L1040603.jpg

L1040622.jpg

L1040644.jpg

L1040651.jpg

L1040684.jpg

L1040700.jpg

L1040704.jpg

L1040713.jpg

L1040718.jpg

L1040721.jpg

L1040727.jpg

L1040731.jpg

L1040733.jpg

L1040734.jpg

L1040738.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

12:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

19/08/2013

La nouvelle poubelle branché High Tech avec wifi de Barrazzone

Monsieur   Guillaume Barazzone (conseiller administratif de la ville de Genève) a installée six poubelles solaires intelligentes au centre –ville pour un test.

M.Barrazzone disait t-il : une poubelle intelligente, plus esthétique dotais du wifi pour alerté en cas de débordement et qui pourrait contenir 7 fois plus de déchet qu’un sac 110 litre grâce à son système de compactage High Tech, et qui selon eux diminuerais.

Cette poubelle produite par une société américaine coûte entre 8000 et 9000 francs l’unité, contre 900 francs pour un modèle standard.

Apparemment la ville de Genève à beaucoup d’argent à donner aux société américaine.

Et en voici la preuve en image :

 

L1040502.jpg

L1040503.jpg

L1040505.jpg

 

 

Photos: Demir SÖNMEZ

21:16 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

18/08/2013

Zermatt - Cervin

 

DSC_0650.jpg

DSC_0610.jpg

DSC_0683.jpg

DSC_0687.jpg

DSC_0724.jpg

DSC_0735.jpg

DSC_0738.jpg

DSC_0745.jpg

DSC_0745.jpg

DSC_0780.jpg

DSC_0798.jpg

DSC_0809.jpg

DSC_0833.jpg

DSC_0845.jpg

DSC_0862.jpg

 

DSC_0878.jpg

DSC_0893.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

22:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

17/08/2013

Célébrations Interculturelles de la Montagne à Evolène

Durant la semaine du 10 au 15 août: Célébrations Interculturelles de la Montagne d’Evolène. A cette occasion un grand cortège a défilé, avec présentation des traditions de montagnes, défilé de voiture anciennes puis un gala culturelle. Cor des Alpes, Arc-en-Ciel d’Evolène et le Trachtengruppe de Baar pour les Alpes (Suisse), Verkhoïansk (Yakoutie-Russie) – Cordillère des Andes (Chili), Moussa Ali (République de Djibouti) – Chungyang (Taïwan) Massif centrale (France)  et Trio international (Léonard Eto -(Japon), Samba Diabaté (Mali) et Vincent Zanetti (Suisse).

Une organisation magnifique par les CIME “Célébrations Interculturelles de la Montagne à Evolène”

CIME - La rencontre des arts traditionnels de montagne

La première édition des «Célébrations Interculturelles de la Montagne - Evolène» a eu lieu en août 2006. Le temps fort de ces rencontres est un festival international de folklore basé sur la production de groupes issus exclusivement de régions montagneuses du monde. Il se déroule du 11 au 15 août. Le thème retenu, celui de la montagne, en fait un festival unique en Suisse qui est soutenu et mis en relief par une série d'événements culturels.

La manifestation s'organise tous les deux ans et dure 5 jours. A l'exception de la première édition qui a eu lieu en 2006 en raison du 70e anniversaire du groupe d'arts traditionnels local «Arc-en-Ciel», les autres éditions se déroulent les années impaires, en alternance et en complémentarité avec un festival international déjà existant en Valais, le Festival international de folklore d'Octodure (FIFO), qui a lieu toutes les années paires.


Le message de Monsieur Damien Métrailler (Président de la commune d'Evolène)


Chers Visiteurs et Participants, Conjointement aux autorités ainsi qu’à la population de la commune d’Evolène, je vous souhaite la plus cordiale des bienvenues dans notre région à l’occasion des CIME 2013, Célébrations Interculturelles de la Montagne d’Evolène.

Nous vous saluons tous très cordialement et espérons que vous passerez d’agréables moments en notre compagnie.

Des sentiments tout particuliers sont adressés à vous, les membres des groupes folkloriques, qui contribuez tout particulièrement au succès de la manifestation. En représentant vos origines respectives, vous donnez à cette fête un relief non seulement international, mais également interculturel.

Pour les autorités d’Evolène, toute action associative se doit d'être encouragée, soutenue et aidée, car elle véhicule en elle des valeurs qui font trop souvent cruellement défaut dans notre société : la nécessaire implication de ses membres, le nécessaire travail en équipe et le bénévolat.

Dans la difficulté, comme dans le besoin, la solidarité à Evolène devrait se traduire dans le concret, ce concret qui est un ferment extraordinaire de cohésion sociale, ferment que nous devons absolument cultiver et maintenir.

C’est dans ces perspectives que s’inscrivent les CIME, reflet de notre culture, de nos traditions et de la volonté de les perpétuer.

J’espère que durant ces jours de festival, Mesdames et Messieurs les organisateurs et bénévoles, vous récolterez les dividendes de cette solidarité que vous avez bien mérités.

Je formule tous mes vœux de succès pour cette manifestation et je vous souhaite de belles découvertes et une magnifique fête des CIME 2013.

Damien Métrailler
Président de la commune d'Evolène

 

DSC_1373.jpg

DSC_1388.jpg















DSC_1422.jpg

DSC_1426.jpg

DSC_1440.jpg

DSC_1468.jpg

DSC_1470.jpg

DSC_1475.jpg

DSC_1495.jpg

DSC_1507.jpg

DSC_1579.jpg

L1015794.jpg

DSC_1589.jpg

DSC_1606.jpg

L1015801.jpgDSC_1614.jpg

DSC_1655.jpg

DSC_1670.jpg

DSC_1680.jpg

DSC_1683.jpg

DSC_1692.jpg

DSC_1695.jpg

DSC_1711.jpg

DSC_1730.jpg

DSC_1728.jpg

DSC_1774.jpg

DSC_1788.jpg

DSC_1793.jpg

DSC_1800.jpg

DSC_1806.jpg

DSC_1838.jpg

L1015792.jpg

L1015793.jpg

L1015811.jpg

L1015814.jpg

L1015828.jpg

L1015835.jpg

DSC_1872.jpg

DSC_1904.jpg

DSC_1918.jpg

DSC_1935.jpg

DSC_1938.jpg

DSC_1939.jpg

DSC_1943.jpg

DSC_1945.jpg

DSC_1951.jpg

DSC_1985.jpg

DSC_2002.jpgDSC_2009.jpgDSC_2022.jpg

DSC_2076.jpg

DSC_2104.jpgDSC_2105.jpgDSC_2121.jpgDSC_2143.jpg

L1015842.jpg

DSC_2160.jpg
DSC_2163.jpgDSC_2178.jpgDSC_2191.jpgDSC_2216.jpgDSC_2230.jpgDSC_2234.jpg

L1015853.jpg

DSC_2240.jpg
DSC_2234.jpg


 

DSC_2244.jpg

DSC_2264.jpg

DSC_2272.jpgDSC_2274.jpgDSC_2277.jpg

L1015864.jpg

DSC_2331.jpg

L1015867.jpg

L1015872.jpg

DSC_2345.jpg

DSC_2356.jpg

DSC_2361.jpg

DSC_2367.jpg

DSC_2369.jpg

DSC_2377.jpg

DSC_2380.jpg

DSC_2406.jpg

DSC_2457.jpg

DSC_2461.jpg

DSC_2475.jpg

DSC_2476.jpg

DSC_2497.jpg

DSC_2498.jpg

DSC_2525.jpg

DSC_2546.jpg

DSC_2554.jpg

DSC_2575.jpg

DSC_2584.jpg

DSC_2586.jpg

DSC_2599.jpg

DSC_2609.jpg

DSC_2625.jpg

DSC_2635.jpg

DSC_2639.jpg

DSC_2646.jpg

L1015882.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

18:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

10/08/2013

Festival International de l'Orgue Ancien et de la Musique Ancienne - Valère - Sion


Depuis 44 ans, le Festival International de l’Orgue Ancien de Valère invite le public à découvrir le plus ancien orgue jouable au monde lors de ses traditionnels concerts d’été.
 
À l’occasion des samedis de juillet et août, ce haut-lieu s’anime. C’est tout le vaisseau de pierre qui résonne et qui vibre : la musique magnifie l’œuvre des bâtisseurs médiévaux. Les musiciens invités se réjouissent de jouer sur cet orgue unique. Ils s’ingénient à présenter un répertoire destiné à mettre en valeur les possibilités étonnantes de l’orgue de Valère.

Chaque samedi à 16h, du 6 juillet au 17 août 2013, des concerts auront lieu dans la basilique du Château de Valère. Les concertistes offriront au public des joyaux choisis avec soin pour marquer ces rendez-vous privilégiés avec le plus ancien orgue jouable au monde.

Source: http://www.sortir.ch/musique/event.T.136577-festival-inte...


Plus information: http://www.orgueancien-valere.ch/

 

DSC_0115.jpg

DSC_0050.jpg

DSC_0056.jpg

DSC_0058.jpg

DSC_0066.jpg

DSC_0082.jpg

DSC_0083.jpg

DSC_0089.jpg

DSC_0093.jpg

DSC_0094.jpg

DSC_0095.jpg

DSC_0097.jpg

DSC_0099.jpg

DSC_0102.jpg

DSC_0109.jpg

DSC_0182.jpg

DSC_0235 - copie.jpg

Photo: Demir SÖNMEZ

21:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

07/08/2013

Manifestation contre les massacres des civiles kurdes en Syrie

Cet après-midi, une centaine de Kurdes se sont rassemblés sur la Place des Nations Unies à Genève pour protester contre les massacres des civiles Kurdes, commis par les Djihadistes et l’armée syrienne au nord de la Syrie. Une délégation a soumis aux responsables de l’ONU un dossier sur ces massacres.

DSC_9076.jpg


A L’OPINION PUBLIQUE ET AUX MEDIAS


Depuis quelques semaines des groupes djihadistes, armés et affiliés à Al Qaida comme El Nusra et d’autres - qui sont soutenus par des brigades de L’Armée syrienne libre (ASL) - commettent des massacres dans les parties au nord de la Syrie contre les populations civiles Kurdes et d’autres groupes ethniques et religieux. Ces groupes sont soutenus par la Turquie, le Qatar, et l’Arabie Saoudite.

Le peuple Kurde a toujours été pour un changement de régime en Syrie. Il a considéré ce régime totalement anti-démocratique et autoritaire.   Il a lutté et lutte toujours contre cette dictature depuis longtemps, et ce bien avant le commencement du printemps arabe.  Un changement démocratique peut avoir lieu en Syrie avec uniquement une alliance démocratique entre tous les groupes et différents peuples qui ont souffert de ce système Bassiste depuis des décennies.

Avec le printemps arabe, les Kurdes en Syrie ont commencé à s’organiser et ont constitué des groupes d’auto-défense comme l’Unité de Protection du Peuple (YPG) et des assemblées populaires dans chaque lieu d’habitation. Il y a des membres de toutes les autres ethnies et groupes religieux qui vivent avec la population Kurde au sein de groupes. Un traité de paix a été signé entre YPG et L’Armée Syrienne Libre (ASL). Malheureusement en faisant des alliances avec des groupes proches d’Al Qaida l’ASL n’a pas respecté ce traité.

Les massacres qui ont eu lieu ces derniers jours sont survenus juste après la décision des Etats-Unis de fournir des armes à l’opposition syrienne. Ce qui est plus surprenant c’est que juste après les attaques des djihadistes, c’est l’armée syrienne qui a commencé bombarder les villages kurdes près de la région d’Afrin.Cette situation est plus qu’inquiétante pour notre peuple. Coincé entre les djihadistes l’armée syrienne, coupé de tous les axes routiers le peuple kurde est en danger et risque de subir le même sort que leurs frères à Halabja en Irak. Le silence des pays qui soutiennent l’opposition syrienne est inacceptable. Les pays tels que les Etats-Unis, La Turquie, le Qatar, et l’Union Européenne doivent savoir qu’ils sont en train de financer et soutenir des groupes qui commettent des crimes contre l’humanité.  Le peuple Kurde n’a aucune autre revendication que de vivre librement sur sa propre terre avec les autres peuples. Il croit et défend l’idée selon laquelle tous les peuples de la Syrie peuvent vivre ensemble et dans la paix. Ce principe est la base de leurs luttes et ils ne renonceront pas. Peut-il y avoir une revendication plus humaine que cela ?  

Nous les kurdes vivant en Suisse, ne comprenons pas pourquoi ces revendications si démocratiques dérangent autant les pays qui soutiennent la démocratie en Syrie.  Ne savent-il pas que sans la liberté du peuple kurde, La Syrie ne sera jamais un pays libre et démocratique ?

Le silence d’aujourd’hui des pays Européens et des Etats-Unis ressemble à celui de Halabja en Irak où Saddam Hussein avait gazé et tué en quelque minute 5000 Kurdes. Les pays qui avaient fourni le gaz chimique n’étaient-ils pas coupable autant que lui ?

Un des plus hauts responsables de L’ ASL M. Abdulcabbar El Egidi a récemment déclaré qu’ils utiliseront les armes reçues des Etat-Unis contre les Kurdes.

Nous les Kurdes vivant en Suisse, protestons contre les forces qui soutiennent cette barbarie perpétrée contre notre peuple.

Nous appelons l’opinion publique suisse et les médias internationaux à entendre les cris de notre peuple et à nous soutenir maintenant plus que jamais.

La Fédération des Association Kurde (FEKAR)

 

DSC_8971.jpg

DSC_8979.jpg

DSC_8993.jpg

DSC_8998.jpg

DSC_9002.jpg

DSC_9003.jpg

DSC_9004.jpg

DSC_9006.jpg

DSC_9012.jpg

DSC_9012.jpg

DSC_9016.jpg

DSC_9037.jpg

DSC_9041.jpg

DSC_9043.jpg

DSC_9047.jpg

DSC_9052.jpg

DSC_9079.jpg

DSC_9096.jpg

DSC_9106.jpg

DSC_9122.jpg

DSC_9131.jpg

DSC_9136.jpg

DSC_9160.jpg

DSC_9143.jpg

DSC_9145.jpg

DSC_9141.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


22:35 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | | |

06/08/2013

LE MERCREDI 7 AOÛT A 14H00 SUR LA PLACE DES NATIONS!


APPEL URGENT

LES KURDES ET LEURS AMIS MANIFESTENT CONTRE LES MASSACRES COMMIS PAR LES DJIHADISTES ET L’ARMEE SYRIENNE ENVERS DANS LE KURDISTAN SYRIEN

LE MERCREDI 7 AOÛT A 14H00 SUR LA PLACE DES NATIONS À GENÈVE

NOUS APPELONS A TOUS LES JOURNALISTES, NOS AMI(E)S ET DES PERSONNES QUI DEFENDENT LA DEMOCRATIE EN SYRIE DE VENIR NOUS SOUTENIR

A L’OPINION PUBLIQUE ET AUX MEDIAS


Depuis quelques semaines des groupes djihadistes, armés et affiliés à Al Qaida comme El Nusra et d’autres - qui sont soutenus par des brigades de L’Armée syrienne libre (ASL) - commettent des massacres dans les parties au nord de la Syrie contre les populations civiles Kurdes et d’autres groupes ethniques et religieux. Ces groupes sont soutenus par la Turquie, le Qatar, et l’Arabie Saoudite.

Le peuple Kurde a toujours été pour un changement de régime en Syrie. Il a considéré ce régime totalement anti-démocratique et autoritaire.   Il a lutté et lutte toujours contre cette dictature depuis longtemps, et ce bien avant le commencement du printemps arabe.  Un changement démocratique peut avoir lieu en Syrie avec uniquement une alliance démocratique entre tous les groupes et différents peuples qui ont souffert de ce système Bassiste depuis des décennies.

Avec le printemps arabe, les Kurdes en Syrie ont commencé à s’organiser et ont constitué des groupes d’auto-défense comme l’Unité de Protection du Peuple (YPG) et des assemblées populaires dans chaque lieu d’habitation. Il y a des membres de toutes les autres ethnies et groupes religieux qui vivent avec la population Kurde au sein de groupes. Un traité de paix a été signé entre YPG et L’Armée Syrienne Libre (ASL). Malheureusement en faisant des alliances avec des groupes proches d’Al Qaida l’ASL n’a pas respecté ce traité.

Les massacres qui ont eu lieu ces derniers jours sont survenus juste après la décision des Etats-Unis de fournir des armes à l’opposition syrienne. Ce qui est plus surprenant c’est que juste après les attaques des djihadistes, c’est l’armée syrienne qui a commencé bombarder les villages kurdes près de la région d’Afrin.Cette situation est plus qu’inquiétante pour notre peuple. Coincé entre les djihadistes l’armée syrienne, coupé de tous les axes routiers le peuple kurde est en danger et risque de subir le même sort que leurs frères à Halabja en Irak. Le silence des pays qui soutiennent l’opposition syrienne est inacceptable. Les pays tels que les Etats-Unis, La Turquie, le Qatar, et l’Union Européenne doivent savoir qu’ils sont en train de financer et soutenir des groupes qui commettent des crimes contre l’humanité.  Le peuple Kurde n’a aucune autre revendication que de vivre librement sur sa propre terre avec les autres peuples. Il croit et défend l’idée selon laquelle tous les peuples de la Syrie peuvent vivre ensemble et dans la paix. Ce principe est la base de leurs luttes et ils ne renonceront pas. Peut-il y avoir une revendication plus humaine que cela ?  

Nous les kurdes vivant en Suisse, ne comprenons pas pourquoi ces revendications si démocratiques dérangent autant les pays qui soutiennent la démocratie en Syrie.  Ne savent-il pas que sans la liberté du peuple kurde, La Syrie ne sera jamais un pays libre et démocratique ?

Le silence d’aujourd’hui des pays Européens et des Etats-Unis ressemble à celui de Halabja en Irak où Saddam Hussein avait gazé et tué en quelque minute 5000 Kurdes. Les pays qui avaient fourni le gaz chimique n’étaient-ils pas coupable autant que lui ?

Un des plus hauts responsables de L’ ASL M. Abdulcabbar El Egidi a récemment déclaré qu’ils utiliseront les armes reçues des Etat-Unis contre les Kurdes.

Nous les Kurdes vivant en Suisse, protestons contre les forces qui soutiennent cette barbarie perpétrée contre notre peuple.

Nous appelons l’opinion publique suisse et les médias internationaux à entendre les cris de notre peuple et à nous soutenir maintenant plus que jamais.
 
LA FEDERETION DES ASSOCIATION KURDE (FEKAR)
COMITE D’ORGANISATION
ASSOCATION CULTURELLE KURDES
RUE DES SAVOISES 15
1205 GENEVE

18:33 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

04/08/2013

Miss fêtes de Genève et les feux d’artifice !

L1040190.jpg

DSC_8356.jpg

DSC_8359.jpg

DSC_8362.jpg

DSC_8367.jpg

DSC_8369.jpg

DSC_8370.jpg

DSC_8371.jpg

DSC_8375.jpg

DSC_8378.jpg

DSC_8379.jpg

DSC_8381.jpg

DSC_8384.jpg

DSC_8386.jpg

DSC_8396.jpg

L1040142.jpg

L1040081.jpg

Miss fete de la Genève -2013.jpg

16:53 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

02/08/2013

Fête nationale suisse: « Un pour tous, tous pour un »

DSC_7548.jpg

 

Fête nationale suisse

 

Jeudi 1er août 2013 à 20h00

 

Plaine de Plainpalais – Scène mobile

 

Allocution de Madame Sandrine Salerno

Maire de la Ville

 

 

Monsieur le Président de la République et canton du Jura,

Monsieur le Conseiller d’Etat,

Mesdames et Messieurs,

Chers ami-e-s,

Je suis très heureuse que vous soyez venus aussi nombreuses et nombreux aujourd’hui sur la Plaine de Plainpalais pour fêter comme il se doit la fête nationale suisse. Cet événement constitue en effet une belle occasion de nous retrouver, avec nos proches, nos amis, notre famille, dans la diversité culturelle et générationnelle qui caractérise Genève, afin de partager ensemble un moment convivial et de célébrer les valeurs fondatrices de notre pays que sont la liberté, la tolérance et l’ouverture au monde.

La Suisse ne s’est pas construite en un jour. Elle est le fruit de plusieurs siècles d’histoire, d’alliances et de négociations. D’abord constituée de trois cantons alpins, elle s’est étoffée au fil du temps, jusqu’à rassembler sous un même drapeau 26 entités culturellement et économiquement très différentes, 26 populations qui n’avaient en commun que leur proximité géographique : catholiques et protestants, mais aussi paysans et citadins, alémaniques, italophones, francophones et romanches.

Aujourd’hui, avec ses 8 millions d’habitants, ses quatre langues officielles, sa dizaine de dialectes et ses 167 traditions vivantes, la Suisse est toujours un modèle de diversité. Elle est un exemple de société plurielle, qui repose sur la culture du consensus, sur la tolérance et sur l’ouverture à l’autre. Elle est une société qui, traditionnellement, inclut plus qu’elle n’exclut. Et un pays qui n’existe que par l’application du principe de solidarité.

« Un pour tous, tous pour un ».  

Voilà la devise suisse. Un héritage fort laissé par nos ainés, qui nous rappellent que la solidarité est le véritable ciment de notre pays. Le seul, peut-être, à concrétiser notre communauté de vie et de destin, alors que tout pourrait opposer notre peuple, enraciné dans ses différences linguistiques, religieuses et politiques.

« Un pour tous, tous pour un ». Cela signifie que nous sommes toutes et tous liés, que nos existences sont unies. Quelle que soit nos différences, nos appartenances culturelles ou la couleur de notre peau.

Alors que certains craignent que notre pays se replie sur lui-même, il est essentiel d’évoquer cette identité nationale et de rappeler que sans ouverture, sans acceptation de la différence, sans solidarité, la Suisse telle que nous la connaissons n’existerait tout simplement pas. 

Chaque année, le 1er août représente donc aussi un moment important pour réaffirmer ces valeurs fondatrices, pour dire notre attachement au dialogue et au multiculturalisme. C’est la raison pour laquelle, lorsque la Ville de Genève a repris l’organisation des festivités nationales en 2010, elle a souhaité leur imprimer un sens politique fort.

A ce titre, je souhaite encore une fois remercier publiquement l’association qui gérait auparavant les festivités pour le magnifique travail qu’elle a réalisé durant de nombreuses années. En particulier, encore bravo et merci à son président, M. Dossan !

Pour la Ville de Genève, le 1er août représente également une jolie opportunité de créer des ponts avec d’autres régions de Suisse. Dans ce cadre, j’ai choisi cette année de mettre à l’honneur le canton du Jura et ses nombreux atouts. Je remercie d’ailleurs très chaleureusement Monsieur le Président de la République et du canton du Jura, Michel Probst, Madame la Conseillère d’Etat Elisabeth Baume-Schneider et Monsieur le Conseiller d’Etat Charles Juillard, pour leur présence à nos côtés.

La région du Jura a plusieurs points communs avec Genève. Anticonformiste, le Jura s’est  distingué à plusieurs reprises, lors d’importantes votations, par son esprit progressiste et son attachement aux acquis sociaux. Comme Genève mais contre la majorité des cantons et du peuple suisse, le Jura a par exemple accepté l'adhésion à l'Espace économique européen en 1992 ainsi que l'assurance maternité en 1999 et a refusé de diminuer les prestations de l'assurance chômage en 2002.

A Genève, comme dans le Jura, nous partageons une importante frontière avec la France et nous sommes davantage tournés vers l’extérieur que vers l’intérieur. Ainsi, dans nos deux cantons, se pose actuellement la question de la région transfrontalière et de la construction d’un avenir commun avec nos voisins.

A Genève, cette thématique prend une importance particulière. Car aujourd’hui, l'agglomération franco-valdo-genevoise regroupe près d’un million d’habitant-e-s qui évoluent chaque jour côte à côte, dépassant la logique des frontières. Un million d’habitant-e-s confrontés aux mêmes problèmes, que ce soit en matière de logement, d’emploi, de mobilité ou encore de sécurité. Un million d’habitant-e-s qui constituent au final une véritable communauté de destin et qui doivent apprendre à affronter, ensemble, les défis urbains actuels.

A présent, l’enjeu principal pour la région est le maintien d’une véritable qualité de vie pour toutes et tous, ainsi que la recherche d’un indispensable équilibre. Alors, au même titre que la construction de notre pays, la région transfrontalière se construit, progressivement, pas après pas. Elle se nourrit des différences qui existent de part et d’autre de la frontière, tout en se fondant sur un socle solide de valeurs communes. La construction de ce « Grand Genève » représente  une nouvelle étape de l’histoire de Genève, une étape nécessaire où se dessineront les solutions de demain. Nous devons en être fiers, revendiquer cette évolution. Car elle est absolument essentielle.

La fête du 1er août  nous rappelle également cela : n’ayons pas peur de nous allier à l’autre. N’ayons pas peur de nous ouvrir et de partager nos préoccupations. Car, c’est ensemble que nous sommes les plus forts. C’est en étant solidaire, unis vers un but commun, que nous pourrons affronter sereinement les défis à venir.

Alors que certains misent sur la division, sur le rejet, sur la stigmatisation pour gagner quelques voix, rappelons-nous que notre tradition et le sens même de notre histoire commune sont fondés sur la solidarité. Face aux assauts populistes et aux discours extrémistes, rappelons-nous qu’être Suisse, c’est avant tout être ouvert à la différence. Et que c’est dans la diversité que réside la force, la beauté et la richesse de notre nation.

J’espère que vous avez profité de cette belle journée pour découvrir le Jura, ses spécialités culinaires, ses magnifiques chevaux. Que vous avez profité de ce temps libre pour vous détendre et partager de beaux moments avec celles et ceux qui vous sont proches.

Les festivités sont loin d’être finies et le meilleur reste même à venir !

Je vous remercie toutes et tous pour votre attention et vous souhaite une excellente continuation de soirée. 

DSC_7068.jpg

DSC_7125.jpg

DSC_7127.jpg

DSC_7134.jpg

DSC_7138.jpg

DSC_7139.jpg

DSC_7141.jpg

DSC_7149.jpg

DSC_7158.jpg

DSC_7161.jpg

DSC_7164.jpg

DSC_7178.jpg

DSC_7045.jpg

DSC_7269.jpg

DSC_7288.jpg

DSC_7299.jpg

DSC_7313.jpg

DSC_7451.jpg

DSC_7457.jpg

DSC_7461.jpg

DSC_7466.jpg

DSC_7469.jpg

DSC_7479.jpg

DSC_7498.jpg

DSC_7500.jpg

DSC_7519.jpg

DSC_7521.jpg

DSC_7522.jpg

DSC_7563.jpg

DSC_7567.jpg

DSC_7584.jpg

DSC_7601.jpg

DSC_7635.jpg

DSC_7642.jpg

DSC_7664.jpg

DSC_7678.jpg

DSC_7683.jpg

DSC_7685.jpg

DSC_7694.jpg

DSC_7709.jpg

DSC_7717.jpg

DSC_7731.jpg

DSC_7735.jpg

DSC_7747.jpg

DSC_7756.jpg

DSC_7758.jpg

DSC_7770.jpg

DSC_7776.jpg

DSC_7784.jpg

DSC_7785.jpg

DSC_7793.jpg

DSC_7795.jpg

DSC_7799.jpg

DSC_7800.jpg

DSC_7822.jpg

DSC_7838.jpg

DSC_7844.jpg

DSC_7849.jpg

DSC_7851.jpg

DSC_7853.jpg

DSC_7862.jpg

DSC_7869.jpg

DSC_7875.jpg

DSC_7881.jpg

DSC_7892.jpg

DSC_7893.jpg

DSC_7895.jpg

DSC_7903.jpg

DSC_7911.jpg

DSC_7925.jpg

DSC_7942.jpg

DSC_7944.jpg

DSC_7950.jpg

DSC_7979.jpg

DSC_7994.jpg

DSC_8002.jpg

DSC_8019.jpg

DSC_8044.jpg

DSC_8049.jpg

DSC_8067.jpg

DSC_8077.jpg

DSC_8109.jpg

DSC_8115.jpg

DSC_8117.jpg

DSC_8139.jpg

DSC_8160.jpg

DSC_8220.jpg

DSC_8283.jpg

DSC_8297.jpg

DSC_8300.jpg

DSC_7171.jpg

DSC_8291.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

03:31 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

01/08/2013

Manifestation pour la mémoire des martyrs de la Tunisie

Ce soir une centaine de Tunisiennes et de Tunisiens en Suisse,  les amis de la Tunisie et les défenseurs des libertés se sont rassemblés à la place des Nations Unies à Genève pour rendre hommage aux martyrs et protester contre la tuerie de 9 valeureux soldats de l’Armée Tunisienne massacrés à Djebel Chaambi dans le centre ouest de la Tunisie.

DSC_6645.jpg

DSC_6666.jpg

DSC_6676.jpg

DSC_6681.jpg

DSC_6682.jpg

DSC_6689.jpg

DSC_6695.jpg

DSC_6698.jpg

DSC_6710.jpg


COMMUNIQUE DE L'ASSOCIATION DES TUNISIENNES ET DES  TUNISIENS EN SUISSENON A L'ASSASSINAT DES SOLDATS 

Au moment où le peuple tunisien et ses composantes vives étaient en train d’enterrer les martyrs de la Tunisie Mohamed Brahmi et Mohamed Belmofti, des  terroristes ont assassiné lâchement 9 de nos vaillants soldats de l’Armée Tunisienne à Djebel Chaambi dans le centre ouest de la Tunisie.

Ces horribles assassinats viennent dans un moment historique très grave pour notre pays et dans un climat de tension et de mobilisation populaire de plus en plus large.

L'association des Tunisiennes et des Tunisiens en Suisse tient à :

Présenter ses sincères condoléances aux familles des soldats martyrs et à tout le peuple tunisien

Dénoncer le laxisme et l’incompétence du gouvernement provisoire qui a brillé par son incapacité à mettre fin à cette montée très grave de la violence qui a abouti à ce bain de sang

Dénoncer les discours irresponsables du Premier ministre et du Président provisoire de la république qui n’ont pas répondu aux attentes du peuple tunisien qui n’aspire qu’à la réalisation des objectifs de la révolution pour lesquels des centaines de martyrs sont tombés depuis le début de la Révolution Tunisienne.

Dénoncer toute forme d’incitation à la violence politique quel que soit son origine, et exiger des poursuites judiciaires à l’encontre de ceux et celles qui la pratiquent.

Soutenir les revendications légitimes et justifiées du peuple tunisien  et de la société civile tunisienne appelant à ladissolution de l'ANC et à la constitution  d’un gouvernement de Salut National.

GLOIRE AUX MARTYRS DU PEUPLE TUNISIEN

VIVE LA TUNISIE LIBRE, JUSTE ET DÉMOCRATIQUE

Pour l’ Association des Tunisiennes et Tunisiens en Suisse
Anis Mansouri
Genève,le 30 Juillet 2013

DSC_6743.jpg

DSC_6753.jpg

DSC_6759.jpg

DSC_6779.jpg

DSC_6781.jpg

DSC_6794.jpg

DSC_6799.jpg

DSC_6801.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

copyright.jpg


00:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

30/07/2013

CEREMONIE EN HOMMAGE AUX VICTIMES DU TRAIN DE ST-JACQUES DE COMPOSTELA À GENÈVE.

Hier soir, l’église Sacrée Cœur a accueillie une cérémonie en hommage au victime du train de St-Kacques de Compostela le 24 juillet dernier à 20h40 aux portes de St-Jacques de Compostela qui a fauché la vie de 79 personnes, et qui a fait 178 blessés, dont un jeune Suisse, 22 personnes  se trouvent encore aujourd’hui dans un état critique. Etais présent à cette cérémonie, le Consul Général d’España, la représentante de la Mission Espagnole auprès de l’ONU, M. Barrillier Gabriel (président du Grand-Conseil), M. Olivier JORNOT (procureur Général), Madame Isabel Rochat, (Conseillère d’Etat), M. Manuel Tornare (Conseiller National),M.Deneys Roger, Mme Bolay Loly, M. Fazio Jean-Louis et Mme Roiz Jacqueline, M.Serge Dal Busco (députés au parlement Genevois), Madame Sandrine Salerno (Maire de Genève), M. Jean-Charles Rielle, Mme. Laurence FEHLMANN RIELLE, M.Alberto VELASCO, Mme.Maria CASARES (conseiller-e-s municipaux de la Ville de Genève).

 

DSC_5728.jpg

DSC_5733.jpg

DSC_5739.jpg

 

DSC_5743.jpg

DSC_5744.jpg

DSC_5747.jpg

DSC_5751.jpg

 

DSC_5756.jpg

 

Discours Mme Bolay Loly

 

 

Je vous souhaite la bienvenue à vous tous et toutes ici,

 

pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe, survenue mercredi 24 juillet dernier à 20h40 aux portes de St-Jacques de Compostela.

 

Votre Excellence,  Monsieur le Consul Général d’España,

 

Mme la représentante de la Mission Espagnole auprès de l’ONU,

 

Monsieur le Président du Grand-Conseil,

 

Monsieur le Procureur Général,

 

Madame la Conseillère d’Etat,

 

Monsieur le Conseiller National,

 

Mesdames et Messieurs les députés au parlement Genevois

 

Madame le Maire de Genève,

 

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux de la Vdge et autres communes genevoises,

 

Chers amis, chers compatriotes, Mesdames et Messieurs,

 

Cela devait être une fête, la fête nationale  de Galice, celle qui se déroule chaque année un 25 juillet pour fêter la St-Jacques, le patron des galiciens, et le drame est arrivé !

 

Une tragédie qui a fauché la vie de 79 personnes, et qui a fait 178 blessés, dont un jeune Suisse, 22 personnes  se trouvent encore aujourd’hui dans un état critique.

 

C’est la première fois qu’un tel drame survient dans un train à grande vitesse en Espagne.

 

Une tragédie qui a endeuillé et  attristé toute une région, tout un pays.

 

Nous avons tous été secoués de voir les images surréalistes montrant ce train s’encastrer, se disloquer contre un mûr.

 

Mais comment est-il possible et pourquoi un train, qui  devait rouler à 80KM/H-  roulait-il à près de 200KM/H.

 

Pourquoi les fameuses balises, n’ont-elles pas fonctionné ?,

Pourquoi le mécanicien, un homme pourtant  expérimenté,  n’a-t-il pas freiné plus tôt, alors qu’il avait l’habitude de faire ce trajet,  depuis son inauguration en décembre 2011. ?Mais cette tragédie nous a aussi touché par l’élan d’humanisme, de solidarité et de générosité qui c’est créé.

Tout d’abord les  villageois  de Androis, qui aussitôt après la catastrophe, et avant même l’arrivée des ambulances,   se sont tous portés au secours des victimes, apportant couvertures, eau et tout ce qui pouvait aider et soulager.

Emus aussi lorsque la TV galicienne, et la TVE diffusaient des messages à la recherche de dons du sang, aussitôt  entendu, plus de 1000 personnes se sont présentées spontanément dans les hôpitaux pour donner leur sang.Médecins et infirmières, certains en vacances,  se sont également portés volontaires  pour aider.Alors il y aura sans doute un avant et un après ce 24 juillet 2013,  comme il y a eu un avant et un après un  11 mars 2004, lors des attentas à Madrid, qui ont fait 192 morts et 1400 blessés, et qui restera à jamais gravé dans la mémoire de tous les espagnols.Le gouvernement de Galice a décrété 7 jours de deuil,  en signe de solidarité avec les victimes, votre présence ici ce soir, témoigne aussi de votre empathie, de votre générosité, envers les Galiciens et Espagnols  de Genève et d’ailleurs, unis dans ce drame.  

 

Je tiens au nom des associations Galiciennes

·      A Nosa Galicia

 

·      Cerceda

 

·      Galaica Onex

 

·      Irmandad Galléga

 

·      Tordoya ,

 

A vous remercier de votre présence si nombreuse ici ce soir

 

DSC_5760.jpg

DSC_5764.jpg

DSC_5773.jpg

DSC_5777.jpg

DSC_5783.jpg

DSC_5788.jpg

DSC_5789.jpg

DSC_5792.jpg

DSC_5794.jpg

DSC_5802.jpg

DSC_5807.jpg

 

DSC_5808.jpg

DSC_5810.jpg

DSC_5811.jpg

DSC_5814.jpg

DSC_5815.jpg

DSC_5817.jpg

DSC_5820.jpg

DSC_5824.jpg

DSC_5825.jpg

DSC_5826.jpg

DSC_5830.jpg

DSC_5832.jpg

DSC_5838.jpg

DSC_5846.jpg

DSC_5851.jpg

DSC_5858.jpg

DSC_5875.jpg

DSC_5878.jpg

DSC_5878.jpg

DSC_5881.jpg

DSC_5884.jpg

DSC_5894.jpg

DSC_5897.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

 

 

02:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

26/07/2013

Manifestation contre l’assassinat de Mohamed BRAHMI

Ce soir plus d'une soixantaine de personnes se sont rassemblées à Genève pour protester contre le lâche assassinat de Mohamed BRAHMI (Mohamed Brahmi, membre de l'assemblée nationale constituante (ANC) et leader du "Courant populaire" (CP) une des composantes du Front Populaire, a été assassiné le jeudi 25 juillet 2013, devant son domicile et sous le regard de ses enfants, à la Cité Ghazela, Tunis.) et manifester solidarité avec le peuple tunisien dans sa lutte pour la réalisation des objectifs de la révolution tunisienne en matière de démocratie. Prise de parole par; Jalel Matri  (l'Association des tunisien-ne-s en Suisses , Anis Mansouri (porte-parole de la Coordination en Suisse du Front populaire pour la réalisation des objectifs de la révolution) Pierre Vanek solidarités), Monsieur Iyadh Ben Achour (jurist) et  Umberto Bandiera d'Unia Genève et Communauté genevoise d'action syndicale.

 

DSC_5337.jpg

DSC_5344.jpg

DSC_5345.jpg

DSC_5347.jpg

DSC_5364.jpg



Communique de Coordination en Suisse du Front Populaire

NOUVEL ASSASSINAT POLITIQUE EN TUNISIE MOHAMED BRAHMI ASSASSINÉ

Moins de six mois après l’horrible assassinat du camarade Chokri Belaid,le Front Populaire et le peuple tunisien viennent t de perdre un autre symbole de la lutte pour la souveraineté nationale et populaire : Mohamed Brahmi, leader du courant populaire (CP) et dirigeant du Front Populaire (FP) et membre de l’assemblée constituante(ANC) a été lâchement assassiné hier jeudi 25 juillet 2013 devant son domicile et sous les yeux de ses enfants !

L’assassinat de Mohamed Brahmi le jour des célébrations de la fête de la république en Tunisie n’est pas un hasard. Il est le résultat objectif des
discours haineux de plusieurs représentants du parti obscurantiste au pouvoir qui ont appelé sans gêne au meurtre de tou.te.s citoyen.ne.s remettant en question leur gouvernement, leur ANC et leurs commissions partisanes. Tels furent les propos du président, du groupe parlementaire du parti au pouvoir, qui a légitimé le meurtre de personnes remettant en cause la «légitimité» de leur pouvoir!

Et en effet, le camarade Mohamed Brahmi faisait partie de celles et de ceux qui appellent depuis des mois à la dissolution de ce gouvernement et de cette ANC qui ont trahi les objectifs de la révolution du 14 janvier 2011.

Le peuple tunisien vit depuis l’arrivée au pouvoir du parti obscurantiste un climat de violence, de calomnie et de répression contre toutes les voix
dissidentes, contre les artistes, contre les femmes! La politique menée par ce gouvernement n’a engendré que la généralisation de la misère,
l’approfondissement de la dépendance de notre pays au capital international et la criminalisation des mouvements sociaux !

Les militantes et les militants de la coordination en Suisse du Front Populaire tiennent à:

  • Présenter nos sincères condoléances à la compagne de Mohamed Brahmi, à ses enfants, à toute sa famille et ses ami-e-s


  • Dénoncer avec la plus grande fermeté ce lâche assassinat


  • Exiger la dissolution des soi-disant «ligues de protection de la révolution », qui ne sont rien d’autre que les milices du parti du pouvoir, et la pour suite de tous ceux qui sont impliqués dans cet assassinat, qu’ils soient exécutants et commanditaires


  • Affirmer qu’ils considèrent le gouvernement et le parti obscurantiste comme seuls responsables

      politiquement et moralement de cet assassinat

  • Demander la dissolution de ce gouvernement, de l’ANC et de toutes les commissions issues de ces instances


  • Appeler à la désobéissance civile


  • Soutenir la constitution d’un gouvernement de salut national


Pour la coordination en Suisse du Front Populaire:
Anis Mansouri

DSC_5354.jpg

DSC_5377.jpg

DSC_5380.jpg

 

DSC_5388.jpg

DSC_5394.jpg

L1040042.jpg



Assassinat du Tunisien Mohamed Brahmi


Nous syndicalistes et militants des organisations des travailleuses et travailleurs genevois réunis au sein de la CGAS condamnons avec la plus grande fermeté l’assassinat du leader du " Courant Populaire " (Front Populaire pour les objectifs de la Révolution) et membre de l’Assemblée nationale constituante tunisienne, le camarade Mohamed Brahmi.

La CGAS exprime ses plus sincères condoléances à la famille et aux ami-e-s de Mohamed Brahmi et à tou-te-s les Tunisiennes et Tunisiens qui luttent encore pour réaliser les objectifs de la Révolution. Cet assassinat n’arrêtera pas le changement social, politique et économique que la majorité de la population revendique depuis décembre 2010 et aucun terrorisme ou fanatisme religieux pourra l’ annuler.

Nous faisons appel aux autorités tunisiennes pour traduire en justice toutes les personnes responsables de ce crime et d’assurer une enquête rapide, neutre et indépendante. Seulement six mois en arrière un autre camarade et leader de l’opposition, M. Choukri Belaid, a été assassiné devant son domicile et malgré les nombreuses manifestations de colère les auteurs de ce crime odieux restent encore en liberté.

Nous réitérons toute notre solidarité aux travailleuses et travailleurs tunisiens engagés dans une journée de grève aujourd’hui et restons à leur coté pour les soutenir dans leur lutte pour améliorer les conditions de travail dans le pays, notamment dans le cas du conflit contre la multinationale Kraft-Mondelez.

Nous appelons enfin tous les acteurs politiques tunisiens au dialogue pour poursuivre la réalisation des objectifs de la Révolution.

Meilleures salutations

Umberto Bandiera Responsable Solidarité Internationale Unia Genève/CGAS 

 

DSC_5412.jpg

DSC_5395.jpg

DSC_5402.jpg

DSC_5406.jpg

L1040040.jpg

L1040053.jpg

DSC_5339.jpg

DSC_5400.jpg



Photos et Vidéo: Demir SÖNMEZ


 

copyright.jpg



22:56 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | |

Aura de Noam Chomsky a envahi Genève

Hier soir, plus 3’000 personnes ont fait le pied de grue pendant deux heures devant l’uni Dufour, Uni Mail, Bastion et la salle Arditi pour assister à la conférence de Chomsky  sur  le thème de « Qu’est-ce que  le langage et en quoi est-ce important ? ». Transmise par vidéo dans six autres salles (trois à Uni Mail, une à Bastions, une à Arditi ainsi qu'une à Uni Dufour en plus de la salle où Noam Chomsky donnait sa conférence.) elle a été organisée dans le cadre du 19ème congrès international des linguistes qui s’est tenue dans notre ville. Quant au message du grand savant, on pourrait le résumer (grossièrement) ainsi : «  A chacun son langage ».

DSC_5081.jpg

DSC_5099.jpg

DSC_5110.jpg

DSC_5116.jpg

DSC_5123.jpg

DSC_5155.jpg

DSC_5161.jpg

DSC_5163.jpg

DSC_5167.jpg

DSC_5172.jpg

DSC_5222.jpg

DSC_5235.jpg

DSC_5241.jpg

DSC_5265.jpg

DSC_5267.jpg

DSC_5283.jpg

DSC_5287.jpg

DSC_5294.jpg

DSC_5299.jpg

DSC_5303.jpg

DSC_5308.jpg

DSC_5329.jpg

DSC_5330.jpg

DSC_5332.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


01:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

25/07/2013

Beauté de la nature...

Beauté de la nature

L1030749.jpg

L1030807.jpg

L1030835.jpg

L1030843.jpg

L1030856.jpg

L1030859.jpg

L1030867.jpg

L1030875.jpg

L1030885.jpg

L1030899.jpg

L1030904.jpg

L1030905.jpg

L1030907.jpg

L1030912.jpg

L1030919.jpg

L1030928.jpg

L1030930.jpg

L1030934.jpg

L1030938.jpg

L1030954.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

copyright.jpg

00:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

24/07/2013

Les photos du jour.

L1030498.jpg

L1030519.jpg

L1030528.jpg

L1030550.jpg

L1030571.jpg

L1030572.jpg

L1030581.jpg

L1030593.jpg

L1030595.jpg

L1030597.jpg

L1030598.jpg

L1030599.jpg

L1030605.jpg

L1030607.jpg

L1030630.jpg

L1030637.jpg

L1030638.jpg

L1030642.jpg

L1030647.jpg

L1030662.jpg

L1030669.jpg

L1030675.jpg

L1030686.jpg

L1030693.jpg

L1030696.jpg

L1030689.jpg

L1030705.jpg

L1030706.jpg

L1030709.jpg

L1030716.jpg

L1030720.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


12:03 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

23/07/2013

Apprendre le partage par les oiseaux !

Cet après-midi en me promenant au bord du lac devant l'hôtel des Bergues, au début du pont du Mont Blanc je vois deux oiseaux qui se partagent un morceau de pain ensemble. Arrivé dans les rues basses, devant moi sur une terrasse un oiseau se pose sur la table d’une femme. Cette dernière en même temps prend son sac pour frapper le petit oiseau. Surpris par autant de méchanceté j’ai crié en direction de la méchante dame: “arrêter!”. Sans succès, elle ne m’a pas entendu et le pauvre oiseau n’a pas demandé son reste, effrayé il est parti picoré ailleurs! Des clients attablés à la même terrasse et témoins de la scène sont restés choqués par le geste déplacé de cette femme. Moralité: les oiseaux se partagent entre eux les miettes mais quand est-ce que les humains apprendront à faire de même?

 

L1030503.JPG

L1030504.JPG

L1030505.JPG

L1030506.JPG

L1030650.JPG

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


19:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

17/07/2013

Genève sous la pluie..

Après quelques semaines le beau temps de Genève a laissé la pluie aujourd’hui. Les Genevois se sont pris la douche fraiche.

 

DSC_4698.jpg

DSC_4703.jpg

DSC_4707.jpg

DSC_4716.jpg

DSC_4719.jpg

DSC_4725.jpg

DSC_4736.jpg

DSC_4740.jpg

DSC_4729.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

22:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

13/07/2013

La 17e édition de la Lake Parade: comme chaque année

Albume des photos de la Lake Parade 2013

DSC_3799.jpg

DSC_3803.jpg

DSC_3812.jpg

DSC_3813.jpg

DSC_3816.jpg

DSC_3818.jpg

DSC_3820.jpg

DSC_3824.jpg

DSC_3826.jpg

DSC_3830.jpg

DSC_3832.jpg

DSC_3834.jpg

DSC_3845.jpg

DSC_3870.jpg

DSC_3873.jpg

DSC_3877.jpg

DSC_3897.jpg

DSC_3914.jpg

DSC_3919.jpg

DSC_3922.jpg

DSC_3927.jpg

DSC_3933.jpg

DSC_3937.jpg

DSC_3942.jpg

DSC_3954.jpg

DSC_3956.jpg

DSC_3972.jpg

DSC_3973.jpg

DSC_3976.jpg

DSC_3977.jpg

DSC_3978.jpg

DSC_3983.jpg

DSC_3985.jpg

DSC_3996.jpg

DSC_3997.jpg

DSC_4002.jpg

DSC_4003.jpg

DSC_4010.jpg

DSC_4012.jpg

DSC_4017.jpg

DSC_4027.jpg

DSC_4033.jpg

DSC_4040.jpg

DSC_4052.jpg

DSC_4053.jpg

DSC_4055.jpg

DSC_4059.jpg

DSC_4062.jpg

DSC_4068.jpg

DSC_4074.jpg

DSC_4076.jpg

DSC_4081.jpg

DSC_4088.jpg

DSC_4091.jpg

DSC_4096.jpg

DSC_4106.jpg

DSC_4114.jpg

DSC_4130.jpg

DSC_4139.jpg

DSC_4144.jpg

DSC_4147.jpg

DSC_4151.jpg

DSC_4155.jpg

DSC_4181.jpg

DSC_4185.jpg

DSC_4224.jpg

DSC_4239.jpg

DSC_4250.jpg

DSC_4252.jpg

DSC_4253.jpg

DSC_4255.jpg

DSC_4259.jpg

DSC_4273.jpg

DSC_4278.jpg

DSC_4281.jpg

DSC_4285.jpg

DSC_4290.jpg

DSC_4298.jpg

DSC_4308.jpg

DSC_4322.jpg

DSC_4331.jpg

DSC_4339.jpg

DSC_4349.jpg

DSC_4367.jpg

DSC_4379.jpg

DSC_4407.jpg

DSC_4421.jpg

DSC_4442.jpg

DSC_4447.jpg

DSC_4461.jpg

DSC_4468.jpg

DSC_4487.jpg

DSC_4507.jpg

DSC_4516.jpg

DSC_4519.jpg

DSC_4537.jpg

DSC_4543.jpg

DSC_4552.jpg

DSC_4554.jpg

DSC_4582.jpg

DSC_4650.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


23:42 Publié dans Fête | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

09/07/2013

Manifestation pro Mursi à Genève

Cette après midi à la place des nations, une cinquantaine de manifestant pro de l’ex président égyptien se sont rassemblé pour apporter leur soutiens et contre le coup d'Etat militaire et pour dénoncer la tuerie de lundi par l'armée de manifestants pro Morsi, les manifestants veulent que leurs pays passent au système démocratique et laisser la place à leur président Mursi.

DSC_3544.jpgDSC_3545.jpgDSC_3561.jpgDSC_3562.jpgDSC_3565.jpgDSC_3581.jpgDSC_3586.jpgDSC_3595.jpgDSC_3599.jpgDSC_3600.jpgDSC_3603.jpgDSC_3604.jpgDSC_3609.jpgDSC_3617.jpgDSC_3647.jpg

DSC_3651.jpgDSC_3584 - copie.jpg



Photos: Demir SÖNMEZ

copyright.jpg


23:40 | Lien permanent | Commentaires (17) | |  Facebook | | | | |

07/07/2013

La vie continue....

DSC_2915.jpg

DSC_2967.jpg

DSC_2998.jpg

DSC_3029.jpg

DSC_3037.jpg

DSC_3045.jpg

DSC_3054.jpg

DSC_3056.jpg

DSC_3068.jpg

DSC_3083.jpg

DSC_3111.jpg

DSC_3172.jpg

DSC_3185.jpg

DSC_3195.jpg

DSC_3009.jpg

DSC_3226.jpg

DSC_3227.jpg

DSC_3295.jpg

DSC_3305.jpg

DSC_3307.jpg

DSC_3309.jpg

DSC_3321.jpg

L1015156.jpg

L1015160.jpg

L1015165.jpg

L1015167.jpg

L1015175.jpg

L1015183.jpg

L1015201.jpg

L1015207.jpg

L1015209.jpg

L1015227.jpg

L1015228.jpg

L1015230.jpg

L1015231.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


23:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

06/07/2013

Solidarité avec les Musulmanes et les Musulmans de Birmanie

Aujourd'hui, samedi 6 juillet 2013, le Collectif Jasmin et le Collectif Halte au massacre en Birmanie ont organisé un rassemblement sur la place des Nations à Genève en solidarité avec les Musulmanes et les Musulmans de Birmanie victimes d'une campagne de nettoyage ethnique depuis 2012.

Dans ce qui peut être assimilé à une énième version de Sabra et Chatila, les autorités de l'Etat laissent faire et pire participent à la répression terrifiante menée par des moines bouddhistes qui n'hésitent pas à tuer hommes, femmes et enfants.
 
Comme face à la répression que subit le peuple syrien depuis plus de deux ans, la communauté internationale n'offre que silence qui tue et médias qui regardent ailleurs.

Le Collectif Jasmin a invité des moines bouddhistes à se joindre à cette action pour rappeler qu'il ne fallait pas confondre le Bouddhisme et ceux qui se réclament de lui pour le salir. Les Musulmanes et les Musulmans subissent systématiquement cet amalgame "Islam=musulmans=islamistes=terroristes" pour ne pas tomber dans ce raccourci injuste quand il s'agit d'une autre religion.

L'Islam et le Bouddhisme sont des religions pacifiques et pleines d'amour qui sont déshonorées par quelques ignorants qui ne représentent qu'eux-mêmes.


Le Collectif Jasmin appelle donc la communauté internationale à faire cesser ces massacres et demande aux représentants les plus illustres de la religion bouddhiste de peser de toute leur autorité en condamnant, haut et fort, sans réserve ni délai, les crimes contre l'humanité commis par des moines en Birmanie.
Shady Ammane (Fondateur du Collectif Jasmin)

 

DSC_3327.jpg

DSC_3335.jpg

DSC_3343.jpg

DSC_3348.jpg

DSC_3353.jpg

DSC_3359.jpg

DSC_3362.jpg

DSC_3364.jpg

DSC_3396.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


22:08 | Lien permanent | Commentaires (14) | |  Facebook | | | | |

05/07/2013

L'amour des abeilles avec des fleurs

DSC_0874.jpg

DSC_0369.jpg

DSC_0884.jpg

DSC_1037.jpg

DSC_1859.jpg

DSC_1858.jpg

DSC_1943.jpg

DSC_1963.jpg

DSC_1971.jpg

DSC_2021.jpg

DSC_2032.jpg

DSC_2035.jpg

DSC_2072.jpg

DSC_2133.jpg

DSC_2176.jpg

DSC_2208.jpg

DSC_2224.jpg

DSC_2253.jpg

DSC_2276.jpg

DSC_2339.jpg

DSC_2485.jpg

DSC_2587.jpg

DSC_2600.jpg

DSC_2611.jpg

DSC_2683.jpg

DSC_2710.jpg

DSC_2716.jpg

DSC_2739.jpg

DSC_2801.jpg

DSC_2818.jpg

DSC_2819.jpg

DSC_2839.jpg

DSC_2857.jpgPhotos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


00:05 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

02/07/2013

LE GOUVERNEMENT TURC CONTINUE À MASSACRER SES PROPRES CITOYENS

Cette après midi sur la place des nations la communauté Kurde, turc et alévi se sont rassemblé pour la commémoration de la 20ème année du massacre à Sivas, une jeune kurd tué par balle et des dizaines de blessé pour avoir manifesté sur l’agrandissement d’une gendarmerie et pour soutenir la révolution populaire de la Turquie, M. Roger Deneys, M. Malik ÖZDEN ( Députes socialiste ), M. Pierre Vanek M. Olivier Baud et Gazi SAHIN (Solidarités) M. Laurent Jimaja (Les Verts) Anis Mansouri ( Associations des Tunisiennes et des Tunisiens en Suisse) soutienne cette manifestation.

Cet évènement a été organisé par Maison Populaire de Genève, et soutiens par  Association culturelle kurde (ACK),,Fédération des Travailleurs Immigres de Suisse (IGIF), Centre Kurde des Droit de l'Homme.

DSC_1781.JPG


DE SIVAS À LICE, EN PASSANT PAR ROBOSKI ET TAKSIM, LE GOUVERNEMENT TURC CONTINUE À MASSACRER SES PROPRES CITOYENS

Le parti AKP et son leader M. Tayyip Erdogan, Premier Ministre de la Turquie, sont au pouvoir depuis 2002. Durant cette période, plusieurs massacres ont été commis par les forces de l'ordre contre la population civile avec la bénédiction du gouvernement de M. Erdogan. Pire, ce dernier revendique même des massacres commis sous les gouvernements précédents. Voici un rappel non exhaustif.
 
2 juillet 1993: 37 personnes périssent dans l'incendie de l'hôtel Madimak de Sivas déclenché par une manifestation d'extrémistes aux allures de pogrom anti-alévis. 20 ans plus tard, les alévis sont massivement quittés la ville, ceux qui restent sont victimes de discriminations. De plus, le gouvernement d'Erdogan a adopté la modification législative nécessaire pour la libération des auteurs de ce crime.
 
28 décembre 2011: Les avions de guerre ont bombardé le village de Roboski, sur la frontière avec le Kurdistan irakien, tuant 34 kurdes dont 19 mineurs. Ils faisaient tous le commerce transfrontalier sous surveillances des autorités turques.
 
28 juin 2013: Medeni Yıldırım, un jeune de 18 ans, a été tué par balle et dix autres personnes ont été grièvement blessées à Lice (prononcer Lidjè, Kurdistan turc), au cours d’une manifestation où la population protestait contre l’agrandissement d’une gendarmerie. Les gaz n’ont pas suffi pour disperser les manifestants, les militaires ont fait feu sur la foule.

De 29 mai 2013 à ce jour:
Des manifestations pacifiques ont lieu un peu partout en Turquie pour protester contre la répression sauvage d'un groupe qui s'opposait à la destruction d'un parc public à Taksim (Istanbul) mais aussi contre les méthodes autoritaires de M. Erdogan. Environ 2,5 millions de personnes participent aux manifestations au niveau national. M. Erdogan déclare avant l'intervention policière contre les manifestants pacifiques qu'il qualifie de « terroristes »: « nous parlerons dans la langue qu'ils comprennent. » Résultat: quatre morts, trois manifestants et un policier, et près de 8.000 blessés, dont 60 graves. Après la répression violente, M. Erdogan déclare lors d'une cérémonie de remise de diplôme à l'école de police d'Ankara: « La police turque a écrit une épopée héroïque (...) nos forces de police ont passé avec succès un test de démocratie. »
 
Quant au peuple kurde, il ne veut plus être le dindon de la farce. Le gouvernement d'AKP a promis la paix et le recouvrement de leurs droits fondamentaux en échange du retrait de la guérilla kurde. Cette dernière s'est retirée hors des frontières de la Turquie alors que le gouvernement turc s'est immédiatement mis à l'intensification de la militarisation du Kurdistan turc en lançant la construction de 125 postes militaires supplémentaires. C'est pourquoi le peuple kurde déclare: « nous ne voulons plus nous battre avec des méthodes du passé, mais nous ne voulons pas non plus vivre dans l’esclavage! »
 
Aujourd'hui, les Kurdes, les Turcs, les Arméniens, les Laz, les Circassiens, les Alévis, les Sunnites, les Chrétiens, les jeunes, les ouvriers, les paysans, les fonctionnaires, les médecins, les avocats, les syndicalistes, les étudiants, les personnes âgées... bref tous les peuples et citoyens qui composent la Turquie disent non au gouvernement d'AKP. Ils veulent le respect des principes élémentaires de la démocratie, des droits humains et des droits des minorités ethniques religieuses. Ils veulent être libre  et vivre dans la dignité dans leur pays.

Maison Populaire de Genève, Association culturelle kurde (ACK).Fédération des Travailleurs Immigres de Suisse (IGIF), Centre Kurde des Droit de l'Homme.

 

DSC_1783.jpg

DSC_1788.jpg

DSC_1789.jpg

DSC_1799.jpg

DSC_1803.jpg

DSC_1806.jpg

DSC_1810.jpg

DSC_1816.jpg

DSC_1821.jpg

DSC_1825.jpg

DSC_1829.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


19:22 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

Manifestation brésilien au Place des Nations

 

Brésil : Notre gouverment préfère le football que son peuple.


Cette après midi à la place des nations, presque trois cent brésilien se sont rassemblée pour protester contre la politique de son gouvernement.
Nous protestons la corruption endémique , l’augmentation des tarifes des transports publics , les dépenses pharaoniques pour la coupe du monde Fifa , alors que seulement 10% du PIB pour l’éducation et Pour 6% du PIB pour la santé.

Les manifestants soutiennent l' Amérique centrale et la Turquie dans leurs révolte

DSC_1216.jpg

DSC_1258.jpg

DSC_1263.jpg

DSC_1269.jpg

DSC_1299.jpg

DSC_1326.jpg

DSC_1328.jpg

DSC_1332.jpg

DSC_1333.jpg

DSC_1337.jpg

DSC_1351.jpg

DSC_1355.jpg

DSC_1367.jpg

DSC_1382.jpg

DSC_1384.jpg

DSC_1391.jpg

DSC_1397.jpg

DSC_1414.jpg

DSC_1423.jpg

DSC_1425.jpg

DSC_1434.jpg

DSC_1439.jpg

DSC_1443.jpg

DSC_1448.jpg

DSC_1461.jpg

DSC_1464.jpg

DSC_1471.jpg

DSC_1478.jpg

DSC_1481.jpg

DSC_1484.jpg

DSC_1489.jpg

DSC_1511.jpg

DSC_1512.jpg

DSC_1518.jpg

DSC_1521.jpg

DSC_1525.jpg

DSC_1533.jpg

DSC_1538.jpg

DSC_1559.jpg

DSC_1561.jpg

DSC_1578.jpg

DSC_1580.jpg

DSC_1587.jpg

DSC_1588.jpg

DSC_1591.jpg

DSC_1594.jpg

DSC_1602.jpg

DSC_1606.jpg

DSC_1611.jpg

DSC_1615.jpg

DSC_1620.jpg

DSC_1623.jpg

DSC_1628.jpg

DSC_1632.jpg

DSC_1635.jpg

DSC_1640.jpg

DSC_1652.jpg

DSC_1663.jpg

DSC_1665.jpg

DSC_1668.jpg

DSC_1680.jpg

DSC_1687.jpg

DSC_1706.jpg

DSC_1709.jpg

DSC_1719.jpg

DSC_1729.jpg

DSC_1734.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


00:31 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

01/07/2013

Est-ce le gouvernement turc qui dirige la Ville de Genève et la Suisse ?

COMMUNIQUE DE PRESSE
Les Réverbères de la mémoire (monument à la mémoire des Arméniens et des peuples opprimés) aux oubliettes ?
Est-ce le gouvernement turc qui dirige la Ville de Genève et la Suisse ?


L’édification d’un monument à la mémoire commune des Arméniens et des Genevois a été votée en mai 2008 par le Conseil municipal de la Ville de Genève. Suite à un concours international auprès d’artistes reconnus, « Les Réverbères de la Mémoires » de Melik Ohanian a été choisi à la fin 2010. C’est une œuvre qui concerne non seulement le peuple arménien, mais également toutes les personnes ayant été victime d’injustice, de violence, ou ayant connu l’amertume de l’exil. L’inauguration de cette œuvre avait été prévue le 24 avril 2013. Plus de deux mois après, elle n’a toujours pas eu lieu. Que se passe-t-il ?

D’aucuns avancent que le Conseil administratif de la Ville de Genève serait sous pression par le gouvernement turc négationniste pour ne pas ériger ladite œuvre. Si c’est le cas, c’est la souveraineté de la Suisse qui est remise en question. Il faudrait désormais que les collectivités publiques suisses s’adressent aux Etats étrangers avant de définir leur politique, y compris culturelle ! C’est à se demander si le gouvernement turc ou les autres gouvernements demandent l’avis de la Suisse pour définir leur politique ?

Il n’est pas admissible que le Conseil administratif de la Ville de Genève se laisse intimider par des défenseurs du génocide arménien pour perpétuer la falsification de l’histoire. Les générations actuelles et futures devraient connaître la vérité afin que ce genre de crime contre l’humanité ne se répète plus.

C’est pourquoi nous appelons les citoyens genevois à se mobiliser pour exprimer leur solidarité et compassion envers les Arméniens, victimes d’une immense injustice, en demandant aux autorités de la Ville de Genève d’honorer leur engagement et de démarrer la construction des Réverbères de la mémoire au plus vite, dans le parc de l’Ariana.

Genève, le 30 juin 2013

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

09:10 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

30/06/2013

Egypte : un dictateur en remplace un autre!

Cette après midi, face au palais wilson plus de deux cent égyptiens se sont rassemblé pour protester la politique du gouvernement après la révolution.

Il ont dis que rien n’a changé après la chute de Mubarak, juste un nouveau dictateur, la démocratie, liberté et les droits de l’homme ne sont pas respecter par le gouvernement. Les manifestant demandent le président Morsi et sont gouvernement.

Les manifestants on apporté des drapeau de leur pays et des banderole “Dégage Morsi”

DSC_0397.jpg

DSC_0402.jpg

DSC_0406.jpg

DSC_0410.jpg

DSC_0419.jpg

DSC_0422.jpg

DSC_0425.jpg

DSC_0436.jpg

DSC_0444.jpg

DSC_0455.jpg

DSC_0456.jpg

DSC_0464.jpg

DSC_0469.jpg

DSC_0478.jpg

DSC_0481.jpg

DSC_0512.jpg

DSC_0542.jpg

DSC_0549.jpg

DSC_0602.jpg

DSC_0617.jpg

DSC_0625.jpg

DSC_0633.jpg

DSC_0637.jpg

DSC_0664.jpg

DSC_0669.jpg

DSC_0679.jpg

DSC_0687.jpg

DSC_0742.jpg

DSC_0785.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg


20:53 | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | | |

29/06/2013

Commémoration du génocide de Srebrenica, plus jamais ça!

Ce matin sous la pluie à la place des nations  et autour de la pierre "Kamen Spavac" une centaines de bosniaques se sont rassemblé pour une journée de commémoration du génocide de Srebrenica 1995. Madame Anne Emery Torracinta (Députe du  Grand Conseil et candidat conseil d' état du PSG), Monsieur Rémy Pagani (Conseil administratif ville de Genève et candidat conseil d' état d’Ensemble de Gauche) et  Madame Martine Sumi (conseil municaple ville de Genève), ils ont partageaient la douleur de la communauté bosniaque. Ce rassemblement est Organisé par l’Association culturelle des Bosniaques de Genève.

DSC_0109.jpg

Que s'est -il passé à Srebrenica le 11 juillet 1995 ?

Ce jour fut le premier d'un massacre de plus de 8000 hommes, reconnu comme un génocide par le Tribunal Pénal International pour l'Ex-Yougoslavie (TPIY) et la Cour internationale de justice.

Srebrenica, une ville du Nord-Est de la Bosnie Herzégovine, non loin de la Drina qui marque la frontière avec la Serbie, était habitée comme la plupart des villes du pays par des Musulmans de Bosnie, ou Bosniaques1 et des Serbes. Dès les débuts de la guerre, en 1992, les troupes des nationalistes serbes de Bosnie avaient occupé la région. La ville et la zone qui l'entoure, qui résistaient, furent proclamées 'Zone de sécurité' par les Nations Unies le 16 avril 1993 suite à une initiative du général Morillon, qui, retenu par les habitants, s'engagea à les protéger. La 'zone de sécurité' étant donc théoriquement protégée par la présence de casques bleus, les habitants et les militaires bosniaques qui assuraient sa défense furent désarmés. En 1995, un bataillon de casques bleus néerlandais était installé dans une usine désaffectée à Potočari, à six kilomètres au nord de la ville. Dès le 6 juillet 1995, les Serbes commencèrent à pilonner l'enclave et les postes des Nations Unies. Le bataillon hollandais demanda un soutien aérien aux autorités de l'ONU, qui le refusèrent. Le 11 juillet 1995, agissant sous l'autorité de Radovan Karadžić, président de la 'Republika srpska'2 proclamée en 1992, et commandant suprême de ses forces armées, le général Ratko Mladić, chef de l'état major de l'armée des Serbes de Bosnie, et Radislav Krstić, alors commandant et chef d'état major du "Corps de la Drina" entrèrent dans la ville. La population civile tenta de chercher refuge auprès des casques bleus de la FORPRONU et se dirigea vers Potočari. De là, les hommes du 'Corps de la Drina' furent autorisés par les soldats hollandais à faire monter dans des autobus 25 000 femmes, enfants et personnes âgées, tous Musulmans de Bosnie, qui furent emmenés à Kladanj, près de Tuzla, en territoire contrôlé par le gouvernement de Bosnie. Les hommes furent exécutés, les uns sur place, par petits groupes, ou emmenés sur différents sites, près de Bratunac, puis jusqu'à Zvornik à 70 km au nord de la ville, où eurent lieu des exécutions par centaines ou milliers d'hommes. Le soir du 11 juillet, une colonne de 15 000 personnes composée pour moins d'un cinquième de "soldats" équipés de fusils de chasse et armes de fortune, et pour le reste de civils, hommes, femmes et enfants, tenta de rejoindre à pied à travers la forêt un territoire non contrôlé par les Serbes, à une centaine de kilomètres de là. La colonne était harcelée par les bombardements, et suivait un chemin miné. Seuls les premiers partis purent arriver. Les Serbes ne tardèrent pas à couper la route et capturèrent un grand nombre d'hommes auxquels ils firent croire, grâce a des uniformes volés aux casques bleus, qu'ils étaient accompagnés par des soldats des Nations Unies qui allaient les protéger. Mais ces hommes connurent le même sort que ceux de Potočari. Informés du fait qu'ils allaient être échangés contre des prisonniers serbes, ils ne protestèrent pas quand on leur lia les mains dans le dos avec des fils métalliques. Les meurtres continuèrent jusqu'au 17 juillet, sous le commandement et le contrôle de Radovan Karadžić et Ratko Mladić, accomplis par le Corps de la Drina et d'autres milices paramilitaires, dont les "Scorpions", venus de Serbie. Les victimes furent d'abord enterrées sur place dans des fosses communes, puis déplacées en petit nombre vers des charniers dits 'secondaires', parfois à plusieurs reprises, afin de dissimuler le caractère massif des exécutions. Le nombre de victimes de ces sept journées s'élève à plus de 8 0003.

Le génocide de Srebrenica n'appartient pas encore au passé.

En Bosnie-Herzégovine, la Commission fédérale pour les personnes disparues dirigée par Amor Masović s'attache à la recherche des disparus. Une première liste de 8106 disparus a été publiée par ses soins, puis complétée ensuite4. C'est le nombre de 8372 victimes qui a été gravé sur le mémorial de Potočari. A l'heure actuelle moins de 6 000 corps seulement ont été retrouvés, mais ce nombre n'autorise pas à minimiser les faits. Chaque année voit la découverte de nouveaux charniers dans la région de Srebrenica : on découvrait par exemple les restes de 616 personnes à Kamenica en octobre 2007, puis encore de 24 victimes en octobre 2008, de 20 à Mrsici en mai 2009, de 19 dans le village de Bisina en octobre 2009... Les restes sont identifiés grâce à des analyses ADN ou des objets retrouvés à leurs côtés, avec l'aide des familles. Une des femmes de Srebrenica décrit dans ces termes la souffrance renouvelée de celles à qui l'on apprend la découverte des restes d'un proche : "Quand ils t'appellent pour te dire qu'ils ont identifié quelqu'un, c'est comme si la tragédie se repassait à ce moment, comme si le film repassait..."5. Depuis 2003, chaque 11 juillet, 400 à 600 victimes nouvellement identifiées sont inhumées au cimetière de Potočari, où a été construit un mémorial6.

De très nombreuses familles sont, aujourd'hui encore, dans l'ignorance du sort d'un fils, d'un époux ou d'un père. Les femmes de Srebrenica se sont constituées en plusieurs associations pour la mémoire, pour la recherche des disparus, le retour des réfugiés, et, bien sûr, pour l'arrestation des criminels, ce qui, quinze ans après les faits, est toujours scandaleusement une question d'actualité7.

http://www.mrap.fr/international/europe-russie-cei/federa...

 

DSC_0059.jpg

DSC_0076.jpg

DSC_0124.jpg

DSC_0137.jpg

DSC_0145.jpg

DSC_0153.jpg

DSC_0155.jpg

DSC_0177.jpg

DSC_0182.jpg

DSC_0172.jpg

DSC_0186.jpg

DSC_0194.jpg

DSC_0202.jpg

DSC_0281.jpg

DSC_0213.jpg

DSC_0218.jpg

DSC_0225.jpg

DSC_0266.jpg

DSC_0274.jpg

DSC_0280.jpg

DSC_0120.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

20:49 Publié dans Manifestation | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

27/06/2013

La situation dramatique des handicapés à Genève!

 

Aujourd’hui, les personnes handicapées et leurs proches, insatisfaits et mécontents, sont descendus dans la rue…

Les personnes handicapées doivent avoir leur place !  Entre 16h et 17h, entre 150 et 200 personnes étaient présentes pour demander à nos autorités des lieux de prise en charge adaptés ainsi qu’une place en institution pour les personnes qui en ont besoin.

 

La FéGAPH (Fédération genevoise des associations de personnes handicapées et de leurs proches), faîtière genevoise réunissant 14 organisations représentant quelque 2'000 personnes handicapées et proches, tout handicap confondu, s’est engagée par solidarité avec ses associations membres pour informer le Conseil d’Etat et les députés au sujet de la gravité de la situation concernant le manque de places pour les personnes handicapées dans les institutions genevoises.

 

La pétition « des places en institution pour les personnes handicapées qui en ont besoin » a été signée en l’espace de 3 semaines par plus de 3'100 personnes, et a été remise pendant la manifestation par le président et le vice-président de la FéGAPH au président du Grand Conseil, M. Gabriel Barrillier, en présence de plusieurs familles.

 

Les autorités genevoises doivent maintenant assumer leurs engagements en appliquant les lois en vigueur et en mettant à disposition les moyens nécessaires pour que les personnes handicapées qui en ont besoin puissent poursuivre leur évolution et trouver leur place dans une institution et dans notre société.

 

Il est, en effet, inacceptable, pour les familles et les proches de voir leur fils, fille, ami, membre de la famille, attendre à l’hôpital psychiatrique des mois voire des années qu’une place se libère dans une institution socio-éducative. Il arrive que la prise en charge au quotidien de la personne au sein de sa famille ne soit pas envisageable. Dans ces situations, il est donc essentiel pour ces personnes de pouvoir bénéficier d’une prise en charge adaptée à leurs besoins.

 

Communiqué de presse

Jeudi 27 juin 2013 manifestation à la Rue de l’Hôtel-de-Ville

Cyril Mizrahi, président de la FéGAPH  

 

DSC_9711.jpg

DSC_9714.jpg

DSC_9717.jpg

DSC_9721.jpg

DSC_9727.jpg

DSC_9728.jpg

DSC_9736.jpg

DSC_9740.jpg

DSC_9747.jpg

DSC_9749.jpg

DSC_9765.jpg

DSC_9770.jpg

DSC_9776.jpg

DSC_9783.jpg

DSC_9790.jpg

DSC_9793.jpg

DSC_9801.jpg

DSC_9801.jpg

DSC_9802.jpg

 

DSC_9811.jpg

DSC_9815.jpg

DSC_9826.jpg

DSC_9837.jpg

DSC_9838.jpg

DSC_9843.jpg

DSC_9845.jpg

DSC_9847.jpg

DSC_9852.jpg

DSC_9855.jpg

DSC_9860.jpg

DSC_9864.jpg

DSC_9867.jpg

DSC_9869.jpg

 

DSC_9879.jpg

DSC_9885.jpg

DSC_9907.jpg

DSC_9918.jpg

DSC_9923.jpg

DSC_9925.jpg

DSC_9932.jpg

DSC_9952.jpg

DSC_9873.jpg

DSC_9942.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

 

copyright.jpg

20:18 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | |

26/06/2013

Liberté pour le jeune rappeur Tunisien: WELD EL 15


Association des Tunisiennes et des Tunisiens en Suisse a organisé une rassemblement aujourd'hui à 18h30h à Genève devant la bain des paquies pour liberté le jeune rappeur Tunisien de WELD EL 15.

Weld El  15, Alaa Yaacoub, a été condamné le 13 juin 2013 en première  instance  à  deux  ans  de  prison  ferme  pour  avoir  écrit  une  chanson dénonçant la violence et les exactions de la  police. Il a été condamné pour  << complot  visant  à  commettre  des  violences  contre  des fonctionnaires >> et << outrage à la police >>, crimes passibles de peines de prison dans le code pénal tunisien. Lors de ce procès la police a violenté brutalement  les  journalistes  et  les  artistes  venants  soutenir  le  jeune  rappeur.                                                                         

Hier, mardi 25 juin,  le procès en appel de Weld El 15 a été reporté au 2 juillet  prochain  tout  en  refusant  sa  libération  alors  que  les obscurantistes  qui  ont  mené  l'attaque  contre  l'ambassade  des  Ètats- Unis, et qui s'est soldée par 4 morts et des dizaines de millions de dinars de frais  de  réparation,  ont été condamnes à deux ans  de  prison  avec sursis !!!  Et  même  les  instigateurs  de  cette  attaque  n'ont jamais  été inquiétés !  C'est  ainsi  que  les  nouveaux  dirigeants  de  la  Tunisie récompensent les jeunes qui les ont libères du joug de Ben Ali !                 

Deux sans après la chute de Ben Ali, ce gouvernement n'apporte aucun changement significatif ni au système répressif ni aux lois héritées de la dictature.  Ce  procès  marque  un  tournant  dans  l'histoire  de  la justice dans la Tunisie du  14 janvier. C’est une nouvelle étape marquée par la multiplication des atteintes aux libertés individuelles.

Les  militantes  et  les  militants  de  l'association  des  tunisiennes  et  des tunisiens en Suisse (ATTS) tiennent a:

  • Exprimer leur soutien avec Weld El 15 et avec toutes les personnes condamnées et arrêtées dans ces affaires,
  • Exiger la libération immédiate de Weld El l5 et l' arrêt de toutes les poursuites,  
  • Exprimer leur attachement a la liberté d'expression et de création. 
  • Appeler les autorités a reformer la police et la justice.

DSC_9641.jpg

DSC_9648.jpg

DSC_9653.jpg

DSC_9656.jpg

DSC_9664.jpg

DSC_9667.jpg

DSC_9668.jpg

DSC_9670.jpg

DSC_9678.jpg

DSC_9689.jpg

DSC_9694.jpg

DSC_9701.jpg

Photos: Demir SÖNMEZ

copyright.jpg

20:46 Publié dans Manifestation | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |