27/01/2016

Cérémonie intercommunautaire en l’honneur des protecteur, qui sauvé des vies pendant la Shoah

La Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah se tient chaque année le 27 janvier, date anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau. À cette occasion, des commémorations et des manifestations sont organisées partout dans le monde.

DEM_0231.jpg

DEM_0233.jpg

DEM_0236.jpg

DEM_0240.jpg

DEM_0242.jpg

Discours de Madame Albana Krasniqi

Présidente de I Am Your protector  et directrice de l'UPA.

 

Une histoire racontée est une histoire qu’on ne peut pas oublier.

Enfant, mon père me racontait comment mes voisins avaient sauvé des juifs pendant la deuxième guerre mondiale.

Au péril de leur vie , ils les ont sauvés, ont partagé leur pauvreté, leurs joies et tristesses, leur vie. Cela se passait en Albanie entre 1935 et 1944.

Mais ceci se passait aussi au Maroc, en Tunisie, et encore en Inde et au Japon.

On ne parle pas souvent d’eux, mais aujourd’hui, nous devons, plus que jamais, mettre de la lumière sur ces actes exemplaires.

I Am Your Protector, se charge de commémorer différemment, basé sur un modèle qui déclenche avec succès le positivisme et la transformation d’un discours de haine à un discours constructif.

 

I Am Your Protector, est une communauté de personnes qui parlent et se battent pour l'autre au-delà de la religion, la race, le sexe et les croyances. En face de l’intimidation ou du génocide, nous pouvons rester silencieux et tourner la tête, mais nous pouvons aussi agir et nous défendre les uns les autres.

En cette Journée internationale du souvenir de l'Holocauste, nous honorons les protecteurs qui ont sauvé des gens qui ont été persécutés pendant la Shoah. Leur comportement exceptionnel est une lumière d'inspiration pour l'humanité.
La haine devient légitime et acceptable quand un groupe est représenté comme monolithique et lorsque ce groupe est perçu comme représentant une menace.
Le concept de l’«ennemi» est une construction, ainsi, il peut également être déconstruit par l’apport à la connaissance et à la conscience collective de ces actes de bravoure de musulmans et chrétiens, de gens qui avaient un grand cœur.


IAYP est une communauté, unie par la valeur partagée que nous sommes protecteurs de l'autre, indépendamment de la nationalité, de la religion, du sexe, des croyances ...

Racontons ces histoires à nos enfants pour remémorer ces braves hommes et femmes et devenir protecteurs des temps modernes

DEM_0249.jpg

DEM_0250.jpg

Discours de Monsieur André Castella

 

Commémoration de la Shoah

Journée de la mémoire des génocides
Mercredi 27 janvier - Place du Molard - 18h00

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Je vous salue toutes et tous et vous adresse également les vives salutations de Monsieur Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie.

Ainsi, on n’a pas commencé par éliminer des hommes, des femmes et des enfants, non, on a commencé par dire des mots.

Juste des mots, mais des mots qui désignent, qui hiérarchisent, qui excluent, qui déshumanisent.

Une fois les mots chevillés dans les esprits, ces mots, on les a inscrits dans des lois.

On a ainsi interdit à des femmes et à des hommes juifs d’être médecin, d’être fonctionnaire, d’être magistrat.

L’irréversible outrage était désormais possible.

Alors, le plan fut appliqué.

De façon précise, comptable, consciencieuse, décomplexée.

On a partagé le travail et les responsabilités :

« Je n’ai fait que conduire le train » ;

« Je n’ai fait que tenir le registre du camp » ;

« Je n’ai fait qu’obéir aux ordres » ;

« Ce n’est pas moi, c’est le système qui est coupable ! ».

« Tous, nous disait Primo Lévi, tous nous devrions savoir, ou nous souvenir, que lorsqu'Hitler ou Mussolini parlaient en public, ils étaient crus, applaudis, admirés.

Les idées qu'ils proclamaient étaient en général aberrantes, stupides, cruelles, et pourtant ils furent acclamés et suivis jusqu'à leur mort par des milliers de fidèles.

Ces fidèles n'étaient pas des bourreaux-nés, mais des hommes quelconques, ordinaires, prêts à croire et à obéir sans discuter.

Il faut donc nous méfier de ceux qui cherchent à nous convaincre par d'autres voix que celle de la raison.

Dans la haine nazie, il n'y a rien de rationnel.

Nous ne pouvons pas la comprendre, mais nous devons comprendre d'où elle est issue et nous tenir sur nos gardes.

Si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire parce que ce qui est arrivé peut recommencer. »

Ainsi, ici à Genève, le Conseil d’Etat que je représente ce soir, par mille actions, œuvre quotidiennement contre le racisme, contre les discriminations, contre l’exclusion sociale. Le Bureau de l’intégration ici présent pourrait en parler.

Mais chacun sait que la loi et l’action de l’Etat ne seraient rien sans les valeurs républicaines qui les fondent, sans l’égalité, sans la solidarité, sans le respect mutuel, sans la justice, sans la laïcité qui permet à chacun, croyant ou non croyant, de trouver sa place dans une société plurielle, diverse, multiculturelle.

Puissions-nous tous, tous les jours, être les dignes successeurs de ceux qui furent témoins des horreurs et, après eux, en porter à notre tour le poids et la responsabilité.

Je vous remercie de votre attention.

André Castella
Secrétaire général adjoint
REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE
Département de la sécurité et de l’économie (DSE)

DEM_0256.jpg

DEM_0267.jpg

Discours de Monsieur Thierry Apothéloz


C’est pour moi un honneur d’avoir été sollicité pour prendre brièvement la parole devant vous aujourd’hui.

Je tiens tout d’abord à féliciter chaleureusement, au nom des communes genevoises que je représente ici, les organisateurs de cette manifestation du souvenir. Une manifestation particulièrement bienvenue dans un monde qui voit, plus que jamais, des communautés se monter les unes contre les autres, et faire basculer notre monde dans la folie meurtrière.

Rappeler que les conflits communautaires ne sont pas une fatalité, rappeler la force de celles et ceux qui se sont élevés contre la barbarie, rappeler qu’un être humain mérite de vivre, quel que soit son origine, sa religion, ou ses opinions, voilà le message de ce rassemblement aujourd’hui.

Briser les stéréotypes, refuser les amalgames réducteurs, lutter pour la paix et la cohabitation pacifique et respectueuse de toutes et tous, c’est là le plus noble des combats. Et je félicite chaleureusement les collectifs « I am your protector » et l’ « Université populaire albanaise » d’avoir organisé cette manifestation du souvenir. En nous rappelant ces héros anonymes qui ont sauvé des vies au péril souvent de la leur, en nous rappelant que les humains sont d’abord des humains d’où qu’ils viennent, vous faites un acte de mémoire terriblement nécessaire. Et qui colle parfaitement à la réalité du monde d’aujourd’hui, où tout le monde semble avoir oublié le poids de l’Histoire et les enseignements pourtant nécessaire que nous devrions en retirer.

A Genève, nous avons la chance de vivre dans un environnement multiculturel pacifié. Nos communes mélangent allègrement les origines, les nationalités, les religions et les cultures, pour former ce melting-pot international dont nous pouvons être fiers. Cela, bien sûr, n’est pas toujours allé de soi et il a fallu construire cette cohésion sociale au cours des siècles. Mais finalement, le résultat est là, et on peut dire que, de ce point de vue, il fait meilleure vivre à Genève que dans bien des endroits du monde.

Mais c’est un combat qu’on ne peut jamais réellement gagner, si on ne continue pas à lutter, au quotidien, pour l’entente, le respect et la solidarité, d’où qu’on vienne et qui qu’on soit. Le vivre-ensemble est à ce prix. Et le formidable témoignage de mémoire qui nous est présenté aujourd’hui fait partie de ces combats importants qui nous permettent de resserrer nos liens.
Un grand BRAVO et surtout un grand MERCI de cette formidable initiative !

DEM_0282.jpg

Cérémonie intercommunautaire en l’honneur des protecteurs

27/01/2016 à 18H. Place du Molard, Genève.

Message lu par Marie Cénec, Ahmed CHBAB, François Garaï

 

Aujourd’hui, nous commémorons le jour qui fut pour certains la libération de l’esclavage. Libérés des camps, ils sont redevenus des sujets à part entière. Ils ont pu retrouver leur humanité, alors que tout avait été fait pour les chosifier, leur retirer leur dignité d’homme et de femme.

 

Nos différentes traditions religieuses et spirituelles nous amènent à affirmer l’humanité qui est en chacun de nous qui que nous soyons. Nous croyons que chaque être humain porte en lui une part inaliénable que rien, pas même la torture et l’humiliation, ne peut réduire à néant. Il est de notre responsabilité d’en prendre soin, de prendre soin de l’autre.

 

Ainsi, nous nous retrouvons dans cette parole ancienne qui se trouve dans le Talmud et est reprise dans le Coran: « Qui sauve une vie, sauve tout un monde ».

Comme nous nous retrouvons du Christ qui reprend les mots de l’Ancien Testament : «Tu aimeras ton prochain comme toi-même».

 

Nous réalisons la plénitude de notre humanité en tissant un lien avec l’autre et en l’accueillant afin de le protéger de la nuisance du monde et des humains. Nous réalisons la plénitude de notre humanité en étant solidaires face à la puissance du mal.

 

Vous allez entendre des témoignages de solidarité, des situations vécues de musulmans protégeant des juifs ou des chrétiens, de chrétiens protégeant des juifs ou des musulmans, de juifs protégeant des musulmans ou des chrétiens. Des femmes et des hommes ont permis à celles et ceux qui n’étaient pas de la même religion qu’eux, d’échapper au danger.

 

Ils se sont mis en danger et en péril pour que des vies soient sauvées. La gratuité de ces actions en fait toute leur beauté. Dans notre Europe, des frères et sœurs en humanité ont incarné la conviction que la solidarité et la compassion priment sur toute autre considération.

 

Bien que le camp d’Auschwitz Birkenau ait été libéré le 27 janvier 1945, ce qui sous tendait l’inhumanité de ce lieu, répand son odeur nauséabonde aujourd’hui encore. La barbarie, l’intelligence pervertie, touchent encore les nouvelles générations.

Le feu dévorant des flammes d’Auschwitz n’est pas encore totalement éteint, c’est pourquoi il est de ne notre devoir de ne pas rester sourds aux appels de ceux qui en sont les victimes et de ne pas fermer les yeux devant l’inhumain. C’est à chacun de nous qu’il appartient de prendre soin et de protéger, à notre mesure, l’humanité.

DEM_0285.jpg

DEM_0287.jpg

DEM_0294.jpg

DEM_0296.jpg

DEM_0305.jpg

DEM_0308.jpg

DEM_0311.jpg

DEM_0312.jpg

DEM_0316.jpg

DEM_0317.jpg

DEM_0325.jpg

DEM_0328.jpg

DEM_0338.jpg

DEM_0353.jpg

DEM_0356.jpg

DEM_0363.jpg

DEM_0369.jpg

DEM_0377.jpg

DEM_0380.jpg

DEM_0391.jpg

DEM_0394.jpg

DEM_0399.jpg

DEM_0404.jpg

DEM_0406.jpg

DEM_0416.jpg

DEM_0420.jpg

DEM_0424.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

Terreur de l’Etat Turc, Massacre de civile kurdes et Politique de génocide

Depuis le 25 janvier 2016 des centaines de Kurdes du Conseil de la Société Démocratique Kurde venues de différente ville de la Suisse se rassemblent devant le Palais des Nations Unies pour attirer l’attention des Autorités Onusiennes et de l’opinion publique sur le massacre de civiles kurdes dans plusieurs villes kurdes en Turquie. Ils dénoncent les conséquences extrêmement graves des couvre-feux en vigueur dans principalement trois ville Cizre, Silopi et Sur où il est question de bombardements au canon et à l’arme lourde.  
 
Ainsi, dans cette situation des plus préoccupante, les participants relèvent que depuis le commencement du premier couvre-feu qui avait débuté dans la ville de Varto le 16 aout 2015 du fait que le gouvernement de l’AKP n’avait pas digérer sa défaite lors des élections législatives de nombreux civiles sont victimes quotidiennement de la guerre du Sultan Erdogan.
 
Lors de cette manifestation qui durera au total 3 jours du 25 au 27 janvier 2016 les participants indiquent que :
 
« 283 civils, dont 75 enfants et 40 femmes ont perdu la vie durant les 6 derniers mois lors d’opérations militaires menées par l’Etat turc dans différentes provinces du Kurdistan. Plus de 300 000 personnes ont été contraintes d’abandonner leur foyer ou ont été déplacées par la force. Ces opérations affectent la vie quotidienne de plus de 1.5 millions d’individus.
 
Depuis les élections du 1 novembre 2015 que l’AKP a remporté dans un climat de guerre contre les kurdes, 20 maires kurdes ont été mis en prison et de nombreux autres ont été destitués et cela en parallèle avec la décision du Ministre de l’Intérieure de les remplacer par des personnes nommées à ces postes.
 
C’est au total 56 couvre-feux qui ont été décrétés dans 20 villes répartie sur 7 provinces.
 
Il n’y a plus la séparation du pouvoir législative et exécutive, c’est Erdogan qui dicte ce que les tribunaux doivent faire. C’est lui qui condamne les académiciens qui ont signés une pétition en faveur de la paix. C’est lui qui décide que les Coprésidents du HDP, Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag doivent être poursuivis en justice et « qu’ils doivent payer ce qu’ils font », car lui il a le droit de défendre le système présidentiel mais les kurdes du HDP ne peuvent pas demander l’autonomie alors même que cela figue dans le programme du HDP depuis des années.
 
Il y a quelques jours le maire de l’AKP dans la ville d’Adana déclaré publiquement que « vous les kurdes vous allez finir comme les Arméniens ».
 
Que faire ?
 
Les kurdes réclament la solidarité internationale pour dire stop au massacre des civils.
 
Au lieu de céder au chantage turc sur le problème de l’immigration…, les pays européens doivent lui rappeler ses obligations en matière des droits de l’homme et faire pression sur la Turquie pour que les massacres cessent,
 
Les kurdes sont le principal rempart contre Daesh, Attaquer les kurdes c’est renforcer Daesh ! Ne pas réagir contre ces massacres de l’état turc c’est renforcer l’extrémisme islamique !
 
Pour regarder fièrement dans les yeux de nos petits-enfants dans les décennies à venir continuons de nous battre contre le danger qui nous guette. N’encourageons pas la barbarie !
 
S’exclament les participants !

L1007626.jpg

L1007636.jpg

L1007647.jpg

L1007652.jpg

L1007644.jpgL1007655.jpg

 

25/01/2016

Le rêve de nos Montagnes

Magnifique spectacle samedi 23 janvier au Bâtiment des Forces Motrices. A l’invitation de l’UGAB (Union Générale Arménienne de Bienfaisance) la compagnie YERAZ a joué pendant 2 heures son dernier spectacle dirigé par la chorégraphe Christina GALSTIAN-AGOUDJIAN. Retour à la terre pour ce voyage au-delà du temps dans la mémoire vive de l’Arménie.

DEM_8684.jpg

DEM_8704.jpg

DEM_8731.jpg

DEM_8732.jpg

DEM_8736.jpg

DEM_8793.jpg

DEM_8817.jpg

DEM_8833.jpg

DEM_8874.jpg

DEM_8914.jpg

DEM_8968.jpg

DEM_8976.jpg

DEM_9036.jpg

DEM_9040.jpg

DEM_9048.jpg

DEM_9050.jpg

DEM_9082.jpg

DEM_9095.jpg

DEM_9116.jpg

DEM_9139.jpg

DEM_9158.jpg

DEM_9167.jpg

DEM_9204.jpg

DEM_9360.jpg

DEM_9396.jpg

DEM_9407.jpg

DEM_9417.jpg

DEM_9589.jpg

DEM_9614.jpg

DEM_9743.jpg

DEM_9760.jpg

DEM_9862.jpg

DEM_9896.jpg

DEM_9914.jpg

DEM_9947.jpg

DEM_9966.jpg

DEM_9981.jpg

DEM_9983.jpg

 

DEM_0010.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/le-reve-de-nos-m...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

 

14/01/2016

La neige est passée par Genève

La neige est passée par Genève

L1006523.jpg

L1006527.jpg

L1006532.jpg

L1006538.jpg

L1006540.jpg

L1006553.jpg

L1006562.jpg

L1006578.jpg

L1006588.jpg

L1006614.jpg

L1006616.jpg

L1006625.jpg

L1006628.jpg

L1006630.jpg

L1006644.jpg

L1006646.jpg

L1006650.jpg

L1006655.jpg

L1006660.jpg

L1006735.jpg

L1006765.jpg

L1006786.jpg

L1006811.jpg

L1006813.jpg

 

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/la-neige-est-pas...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

 

11/01/2016

Les kurdes ont manifesté à Paris pour une meilleure justice

Entre 7 000 (source la police) et 10 000 kurdes (source les organisateurs) ont manifesté samedi 9 janvier à Paris pour dénoncer les exactions du gouvernement Turc responsable entre autre de l’assassinat il y a trois ans de Sakine Cansiz, 54 ans, une des fondatrices du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), de Fidan Dogan, 28 ans, et de Leyla Saylemez, 24 ans. Pour mémoire, ces 3 valeureuses militantes kurdes ont été sauvagement assassinées au Centre d’information du Kurdistan (CIK), dans le Xe arrondissement de Paris. Oui c’est à Paris capitale de la France qu’a eu lieu ce triple meurtre commandité par les services secrets turcs, le MIT.

Le parcours des manifestants les a mené de la gare du Nord en passant par le siège du CIK pour se terminer à la Bastille où des gerbes de fleurs ont été déposées en mémoire aux trois victimes Kurdes. Par ailleurs, une bagarre a eu lieu entre manifestants qui a nécessité l’intervention de la police. Mais heureusement on ne déplore ni arrestation ni blessé.

L1006363.jpg

L1006366.jpg

DSC_6079.jpg

DSC_6081.jpg

DSC_6106.jpg

DSC_6147.jpg

L1006382.jpg

DSC_6210.jpg

DSC_6221.jpg

DSC_6240.jpg

DSC_6247.jpg

DSC_6253.jpg

DSC_6256.jpg

DSC_6259.jpg

DSC_6303.jpg

DSC_6316.jpg

DSC_6318.jpg

DSC_6321.jpg

DSC_6326.jpg

DSC_6342.jpg

DSC_6346.jpg

DSC_6347.jpg

DSC_6349.jpg

DSC_6371.jpg

L1006398.jpg

L1006414.jpg

L1006419.jpg

L1006424.jpg

Intervention du Président des AKB au nom de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan

Ce mercredi 9 janvier 2013 est gravé à tout jamais comme un jour noir dans l’histoire kurde, mais aussi dans la nôtre. Ce jour-là, trois militantes kurdes, Sakine, Rojbîn et Leyla, étaient froidement assassinées à Paris. C’étaient nos amies, nous partagions avec elles, dans l’action militante, cet amour de la liberté, cette envie de vivre, de vivre heureux dans l’égalité des droits et dans la fraternité des peuples. Nous demandons pour elles « Vérité et Justice ». Mais que pèse ce triple assassinat politique face aux intérêts économiques, financiers, stratégiques et diplomatiques de la France et des pays européens ?

C’est brutalement poser la question des valeurs, celles qui sont l’essence même de notre République. C’est notre devoir à nous, membres de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan, de le rappeler à ceux qui ont la lourde responsabilité de conduire la politique de notre pays. Nous n’ignorons pas combien c’est difficile, mais c’est notre devoir de leur rappeler, sans esprit de polémique politicienne, mais avec gravité, que ces valeurs ne sont pas négociables.

Aucunes raisons d’Etat, aussi importantes soient-elles, ne peuvent leur être opposées. Les raisons d’Etat, elles sont éphémères et conjoncturelles alors que la défense de l’honneur de notre pays, qui est en jeu, est une obligation morale immuable. L’Histoire qui s’écrit dans le temps jugera à l’aune de cette obligation morale.

Ce triple assassinat exécuté sur le sol français a été commandité par une puissance étrangère, membre de l’OTAN, amie de la France. Nous le savons, la justice française le sait, les officines, les chancelleries de par le monde le savent. Le gouvernement français ne peut l’ignorer, ne peut le nier.

Monsieur le Premier Ministre, vous avez été, en tant que Ministre de l’intérieur, l’un des premiers à vous rendre sur les lieux du crime, aux premières heures du 10 janvier 2013, et avez promis que la procédure irait à son terme. La justice a fait effectivement son travail qui a abouti à « suspecter l’implication duMIT? <http://www.akb.bzh/spip.php?definition48>  (les services secrets turcs) dans l’instigation et la préparation des assassinats », mais les juges n’ont pu aller au bout de leurs investigations, se heurtant d’une part à la justice turque qui, aux ordres de l’Etat turc, se refuse à toute coopération, et d’autre part à la décision surprenante de votre gouvernement de refuser la levée du secret-défense sur certains documents. Il vous reste donc, Monsieur le Premier Ministre, à reprendre le dossier. Les commanditaires doivent être démasqués. La Turquie doit rendre des comptes.

La complicité de la Turquie avec l’Etat islamique doit aussi être démasquée : comment ne pas faire le lien entre les attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher, la tuerie du 13 novembre à Paris et les assassinats de Sakine, Rojbîn et Leyla ? Nous demandons pour leur famille l’égalité de traitement avec les autres familles des victimes de ces actes terroristes. Nous demandons qu’elles soient, elles aussi, reçues à l’Elysée par M. le Président de la République.
La situation des populations kurdes en Turquie est dramatique. Oui, le président dictateur Erdoğan a déclaré la guerre au peuple kurde et est responsable des violences qui se traduisent par des morts et des blessés par centaines, des incarcérations par milliers, des destructions massives. Abdullah Öcalan est à nouveau mis au secret dans sa prison d’Imrali. Face à cette situation qui perdure et qui n’est pas sans risque pour l’Europe, les vœux de paix que nous formulons à l’aube de cette nouvelle année ne sont pas platoniques. Ils sont l’expression d’un réel engagement dont les effets pèseront, in fine. Nous n’en doutons pas.

L1006426.jpg

L1006436.jpg

DSC_6415.jpg

DSC_6436.jpg

DSC_6447.jpg

L1006441.jpg

L1006461.jpg

DSC_6503.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/manifestation-ku...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

 

07/01/2016

Monsieur Pierre MAUDET: Qui donne les ordres à la police genevoise ?

Quelques questions à Monsieur Pierre MAUDET, Conseiller d'Etat chargé de la sécurité de Genève, à propos de la violence policière du 5 janvier 2016

Sur une des photos que j'ai prise à l'aéroport de Genève lors de la manifestation des Kurdes le 5 janvier 2016 à l'aéroport de Genève, on aperçoit une femme en civil se tenant à côté d'une femme policière. Cette personne, après avoir invectivé les manifestants, est allé vers les policiers en leur disant : "Qu'attendez-vous, dispersez les immédiatement". C'est suite à cette "ordre" que la violence policière a commencé.

Qui donne les ordres à la police genevoise?.

Qui donne les ordres à la police genevoise?.jpg


Voici mes questions:

1) Est-ce que cette personne fait partie de la hiérarchie de la police?

2) Sinon, comment se fait-il que les policiers présent-e-s lui ont obéi?

3) Le policier en lunette (sur la manifestante parterre sur la deuxième photo) qui a tenu les propos suivants : “je m’en fou des médias”, “je m’en fou de la presse” et si tu es Kurde tu as droit au même traitement que tes compatriotes”… et c'est lui qui a endommagé mon matériel de photos.

4) Est-ce que les policiers en service peuvent être partiaux ?

5) La manifestante plaquée au sol (sur la deuxième photos) a obtenu un certificat médical et déjà porté plainte contre les policiers qui l'ont violentés.

Vos réponses à ces questions permettons à éclaircir les responsabilités dans la violence policière du 5 janvier dernier.

police _avec flésh 1.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

www.photographygeneva.com

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

06/01/2016

Monsieur Pierre MAUDET: Qui donne les ordres à la police genevoise ?

Quelques questions à Monsieur Pierre Maudet, Conseiller d'Etat chargé de la sécurité de Genève, à propos de la violence policière du 5 janvier 2016

Sur une des photos que j'ai prise à l'aéroport de Genève lors de la manifestation des Kurdes le 5 janvier 2016 à l'aéroport de Genève, on aperçoit une femme en civil se tenant à côté d'une femme policière. Cette personne, après avoir invectivé les manifestants, est allé vers les policiers en leur disant : "Qu'attendez-vous, dispersez les immédiatement". C'est suite à cette "ordre" que la violence policière a commencé.

Qui donne les ordres à la police genevoise?.jpg


Voici mes questions:

1) Est-ce que cette personne fait partie de la hiérarchie de la police?

2) Sinon, comment se fait-il que les policiers présent-e-s lui ont obéi?

3) Le policier en lunette (sur la manifestante parterre sur la deuxième photo) qui a tenu les propos suivants : “je m’en fou des médias”, “je m’en fou de la presse” et si tu es Kurde tu as droit au même traitement que tes compatriotes”… et c'est lui qui a endommagé mon matériel de photos.

4) Est-ce que les policiers en service peuvent être partiaux ?

5) La manifestante plaquée au sol (sur la deuxième photos) a obtenu un certificat médical et déjà porté plainte contre les policiers qui l'ont violentés.

Vos réponses à ces questions permettons à éclaircir les responsabilités dans la violence policière du 5 janvier dernier.

 

police _avec flésh 1.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

www.photographygeneva.com

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

12:20 Publié dans Manifestation | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |

05/01/2016

Manifestation à Genève: brutalité policière contre des militants Kurdes

Curieuse intervention policière cet après-midi à l’aéroport de Genève où s’est tenue une manifestation Kurde. La police genevoise est intervenue avec brutalité et a arrêté 4 manifestants pour "obstruction". Deux des manifestants ont été relâchés un peu plus tard. Ces derniers ont déposé une plainte contre la brutalité policière. C’est incompréhensible! Même ma carte de presse ne m’a pas protégé contre cette violence aveugle. J’ai été molesté et mon matériel de photos a été endommagé. Heureusement, nous sommes loin des terrains de guerre! Un policier m’a interpelé en me disant “je m’en fou des médias”, “je m’en fou de la presse” et si tu es Kurde tu as droit au même traitement que tes compatriotes”...(sic!)
 Le fait que la “Manifestation" ne soit pas autorisée qui explique cette intervention disproportionnée? Non. A la fin de l'année 2015, les rues de Genève ont connu plusieurs manifestations interdites qui n’ont pas déclenché une telle violence policière. Décidément, les Kurdes ne bénéficient pas du même traitement que le commun des mortels dans la cité de Calvin. Il faut rappeler que cette énième manifestation kurde était  pour dénoncer la longue et interminable guerre de terre brûlée menée par l’Etat turc contre les kurdes.

 

DEM._8218.jpg

DEM._8223.jpg

DEM._8228.jpg

DEM._8236.jpg

DEM._8246.jpg

DEM._8281.jpg

DEM._8293.jpg

DEM._8298.jpg

DEM._8316.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

01/01/2016

Turquie: pour vanter une présidence forte, Erdogan cite l'Allemagne d'Hitler

Le gros dérapage d'Erdogan sur Hitler

Hitler&Erdogan.jpg
Le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu'il veut instaurer en Turquie, rapporte vendredi la presse turque.

"Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l'histoire. Vous en verrez l'exemple dans l'Allemagne d'Hitler", a-t-il dit aux journalistes jeudi soir de retour d'une visite de travail en Arabie Saoudite, cité par les journaux.

M. Erdogan qui dirige la Turquie depuis 2002, d'abord comme Premier ministre puis président depuis 2014, veut modifier la constitution afin que le rôle du président passe d'une fonction symbolique à celle d'un dirigeant aux pouvoirs étendus, comme aux Etats-Unis, en Russie ou en France.

M. Erdogan a indiqué qu'il entendait mobiliser dans le courant de la nouvelle année la société turque pour un débat afin de parvenir à un "consensus social" sur ses ambitions présidentielles.

Le projet d'un passage à un système présidentiel défendu par l'homme fort de Turquie est revenu au premier plan après la nette victoire (49,5% des voix, 317 députés) de son parti de la justice et du développement (AKP) aux élections du 1er novembre dernier.

Mais l'AKP n'a pas obtenu la majorité qualifiée (367 députés) pour pouvoir modifier la Constitution seul et doit rechercher le soutien de l'opposition, opposée en bloc à une présidentialisation du régime sous Erdogan qu'elle accuse de dérive autoritaire.

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a, à cette fin, lancé mercredi un premier dialogue avec le chef du principal parti d'opposition CHP (Parti républicain du peuple, CHP), Kemal Kiliçdaroglu, pour relancer les efforts en vue d'une nouvelle constitution plus libérale qui remplacerait l'actuelle héritée du coup d'Etat des militaires, en 1980.

http://www.dhnet.be/actu/monde/le-gros-derapage-d-erdogan...

Turquie: pour vanter une présidence forte, Erdogan cite l'Allemagne d'Hitler

Le président islamo-conservateur turc, Recep Tayyip Erdogan, a évoqué l'Allemagne nazie d'Adolf Hitler pour défendre le système présidentiel fort qu'il veut instaurer en Turquie, rapporte vendredi la presse turque.

"Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l'histoire. Vous en verrez l'exemple dans l'Allemagne d'Hitler", a-t-il dit aux journalistes jeudi soir de retour d'une visite de travail en Arabie Saoudite, cité par les journaux.

M. Erdogan qui dirige la Turquie depuis 2002, d'abord comme Premier ministre puis président depuis 2014, veut modifier la Constitution afin que le rôle du président passe d'une fonction symbolique à celle d'un dirigeant aux pouvoirs étendus, comme aux Etats-Unis, en Russie ou en France.

M. Erdogan a indiqué qu'il entendait mobiliser dans le courant de la nouvelle année la société turque pour un débat afin de parvenir à un "consensus social" sur ses ambitions présidentielles.

Le projet d'un passage à un système présidentiel défendu par l'homme fort de Turquie est revenu au premier plan après la nette victoire (49,5% des voix, 317 députés) de son parti de la justice et du développement (AKP) aux élections du 1er novembre dernier.

Mais l'AKP n'a pas obtenu la majorité qualifiée (367 députés) pour pouvoir modifier la Constitution seul et doit rechercher le soutien de l'opposition, opposée en bloc à une présidentialisation du régime sous Erdogan qu'elle accuse de dérive autoritaire.

Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a, à cette fin, lancé mercredi un premier dialogue avec le chef du principal parti d'opposition CHP (Parti républicain du peuple, CHP), Kemal Kiliçdaroglu, pour relancer les efforts en vue d'une nouvelle Constitution plus libérale qui remplacerait l'actuelle héritée du coup d'Etat des militaires, en 1980.


http://www.lalibre.be/actu/international/turquie-pour-van...



Turkey's President Erdogan cites 'Hitler's Germany' as example of effective government

adolf-hitler-vs-recep-tayyip-erdogan.gif

Turkey's Recep Tayyip Erdoğan has reportedly defended his push for a presidential system of government by citing "Hitler's Germany" as an historic example.

The President has pushed ahead with efforts to increase the stature of his own position, despite fears it would split the country's seat of power in two.

Mr Erdoğan cut short a state visit to Saudi Arabia after the death of prominent pro-government political journalist Hasan Karakaya, and in a press conference on his return to Turkey was asked if he thought a presidential system would be possible while maintaining the unitary structure of the state.

According to the T24 news portal, he replied: "Yes. There is nothing to say that you can't have a presidential system in a unitary state.

"There are already some examples in the world today, and also some from the past. You see it when you look at Hitler's Germany. Later you see the example again in various other counties."

In November, Mr Erdoğan's AKP party won a decisive victory in the Turkish parliamentary elections, cementing his grip on power.

Despite his position theoretically making him above the country's party politics, he clearly played a key role in AKP's success and state broadcasters gave little airtime to any of his opponents.

He has previously suggested Turkey already operates under a de facto presidential system, and said his constitutional reforms would only "finalise" the change.

A senior Turkish official said that Mr Erdogan had meant to highlight Nazi Germany as an example of how not to implement such a system. "There are good and poor examples of presidential systems and the important thing is to put checks and balances in place," the official told The Independent. "Nazi Germany, lacking proper institutional arrangements, was obviously one of the most disgraceful examples in history. That's his point."

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/turkey-pre...

31/12/2015

Adieu 2015...bienvenue 2016: Qu’elle soit pleine de joie de liberté, de paix et de justice sociale

 

Adieu 2015.., Bienvenue 2016 :

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016

Qu’elle soit pleine de joie de liberté, de paix et de justice sociale

777.jpg

444.jpg

GENEVA LUXE 2015

DSC_7029.jpg

DSC_3394.jpg

DSC_7466.jpg

DSC_7507.jpg

DSC_8083.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/geneva-luxe-2015/

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

27/12/2015

Un concert en hommage au Grand-Théâtre

Genève, pendant l’après midi du samedi 26 décembre devant le Grand-Théâtre un concert de musique classique a été organisé  par Ricky Galliano, Doryan Rappaz et Alexandra McGilchrist. et animé par le quatuor à cordes “Elmire” venu spécialement de Paris pour soutenir cette institution prestigieuse  qui a subi de lourdes déprédations suite à une manifestation sauvage. Plus de 300 personnes ont participé au concert de soutien pour le Grand Théâtre. Retour en images.

DSC_7584.jpg

DSC_7590.jpg

DSC_7610.jpg

DSC_7635.jpg

DSC_7571.jpg

DSC_7654.jpg

DSC_7655.jpg

DSC_7680.jpg

DSC_7682.jpg

DSC_7684.jpg

DSC_7723.jpg

DSC_7727.jpg

DSC_7735.jpg

DSC_7782.jpg

DSC_7790.jpg

DSC_7805.jpg

DSC_7813.jpg

DSC_7820.jpg

DSC_7821.jpg

DSC_7828.jpg

DSC_7846.jpg

DSC_7847.jpg

DSC_7839.jpg

DSC_7888.jpg

DSC_7912.jpg

DSC_7915.jpg

DSC_7922.jpg

DSC_7929.jpg

DSC_7937.jpg

DSC_7938.jpg

DSC_7947.jpg

DSC_7950.jpg

DSC_7858.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/concert-de-souti...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réser
vés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuiv
ie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

24/12/2015

RUE-BASSES : action de la jeunesse internationale pour le kurdistan

Le mercredi 23 Décembre 2015, en début de soirée, la Jeunesse Internationale pour le Kurdistan (JIK) s’est rendue devant le siège de KOFISA une entreprise appartenant au groupe Koç Holding, qui a annoncé son départ pour la fin de l’année.

DSC_7105.jpg
La JIK tenait à exprimer qu’elle ne pleurerait pas ce départ, bien au contraire. Par cette action c’est les relations économiques entre la Suisse et la Turquie, le silence de la presse et l’inertie face aux massacres et aux mesures liberticides et génocidaires menés par le gouvernement turque que la Jeunesse Internationale pour le Kurdistan entendait dénoncer


POT DE DEPART À L’ENTREPRISE QUI CONTÒLE LE 17% DE LA BOURSE D’ISTANBUL

Chère Koç Holding,

À toi qui contrôles le 17% de la bourse d’Istanbul,

À toi qui orchestres la production des véhicules militaires (otokar) et qui diriges l’empire pétrolier de « TUPRAS »,
Tu as bien compris et tires profits de la géopolitique et de la richesse de la Mésopotamie….

Depuis que le gouvernement turc a interrompu le processus de paix avec le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), tu te réjouis sûrement de la demande grandissante de véhicules militaires de la part de l’armée turque.
T’as installé ton entreprise KOFISA ici à Genève, d’où tu as oeuvré pendant plusieurs années en profitant du paradis fiscal suisse. KOFISA a également été la 120ème entreprise helvétique moyennant le plus grand chiffre d’affaire (article TDG du 30.11.2015).

Nous sommes très fiers que la Suisse entretienne une si bonne relation économique avec la Turquie. Nous espérons qu’après la contribution d’Erdogan à rendre l’Occident imperméable aux flux migratoire en appliquant des pratiques inhumaines, les dirigeants accepteront l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne (en plus de lui donner 3 milliard d’euro). Ceci faciliterait encore plus nos échanges économiques.
Noel approche, nous serons occupés à fêter et n’aurons heureusement pas à nous soucier des méfaits du gouvernement d’Erdogan, tant que cela ne compromet pas nos achats de vêtements H&M « Made in Turkey » que nous déposerons sous le sapin.

Bien évidemment les médias suisses nous aident dans tout cela. Alors que dans les dernières jours les blindés de l’armée assiègent, bombardent et imposent le couvre-feu dans les villes kurdes (Cizre Nusaybin, Silopi, Sirnak, Diyarnakir, Sur…), que des centaines de civils ont été tués et de nombreuses habitations incendiées, qu’à Silopi les écoles sont fermées et transformées en bases militaires, notre chère presse parle seulement du chiffre d’affaire du nouveau STAR WARS.

...trêve de plaisanterie...

Dans le sud-est turc c’est la guerre civile et personne n’en parle.

Dans les villes de Silopi, Diyarbakir et Cizre, 10'000 soldats et policiers turcs des forces spéciales ont été déployés et attaquent les civils avec des armes lourdes.
À la place d’accueillir des entreprises comme Koç Holding à bras ouverts nous devrions nous opposer à toutes relations économiques avec des États assassins tels que la Turquie.
Koç Holding, nous ne pleurerons pas ton départ ! Au contraire, que cette action te soit un coup de pied au cul !

Nous, la Jeunesse Internationales pour le Kurdistan, nous sommes solidaires avec la résistance du peuple kurde. La criminalisation du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), doit cesser immédiatement. Le PKK défend les droits de ce peuple, lutte contre le système patriarcal et veut construire une vraie démocratie en respectant toutes minorités ethniques et religieuses. Il ne revendique plus un état nation, mais se contenterait d’une autonomie régionale à l’intérieur d’une Turquie démocratique. Le sud du Kurdistan (le Rojava, en Syrie) est la preuve concrète du projet sociétal pour lequel se battent les kurdes, en plus d'être un symbole de la lutte contre l’Etat Islamique. Faire la guerre aux kurdes (comment le fait la Turquie), signifie renforcer l’État Islamique !

Restez informés sur ce qui se passe au Kurdistan grâce au site ANF (http://anfenglish.com/), parlez-en autour de vous, organisez la solidarité ! Ce silence et cette indifférence nous rendent complices du gouvernement turc et ses massacres.

Genève, 23. 12.2015, Jeunesse Internationale pour le Kurdistan

DSC_7112.jpg

DSC_7124.jpg

DSC_7128.jpg

DSC_7144.jpg

DSC_7155.jpg

DSC_7159.jpg

DSC_7164.jpg

DSC_7165.jpg

DSC_7174.jpg

DSC_7175.jpg

DSC_7176.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

20/12/2015

L'Appel Spirituel de Genève: le radicalisme est-il une fatalité?

A l'occasion de sa cérémonie annuelle l'Appel Spirituel de Genève a invité le professeur Mondher Kilani de l'Université de Lausanne pour une réflexion sur le radicalisme et la fatalité.

L'exposé fort intéressant a plu et surpris un public venu nombreux comme comme chaque année à l'Espace Fusterie ce merveilleux lieu de rencontre et de dialogue au cœur de Genève.

L'Appel Spirituel de Genève qui date de septembre 1999 a été lu en français par Shady Ammane membre du Comité, en anglais et en arabe par ses petites cousines réfugiées de Syrie fraîchement arrivées à Genève fuyant la ville de Alep devenu un enfer.

Le pasteur William Mac Comish President de l'Appel a annoncé sa démission et présenté la nouvelle présidente la pasteure Marie Cénec.

Dans son discours il a dénoncé le mensonge et l'hypocrisie de ceux qui sont à l'origine du chaos dans le monde et la terreur des terroristes qu'ils ont engendré.

Il continuera avec les membres du Comité de l'Appel à servir la paix toujours et partout.

Violon, chant, musique soufie, méditation ont accompagné la cérémonie et la bénédiction ci-dessous lue à plusieurs voix par tous les membres du Comité de l'Appel a réjouis et apaisé l'assemblée:

  • Que la route s'ouvre à ton approche,
  • Que le vent souffle toujours dans ton dos,
  • Que le soleil inonde et réchauffe ton visage,
  • Que la pluie ruisselle dans ton champs,
  • Et abreuve doucement ton jardin,
  • Que jusqu'à notre prochaine rencontre,
  • Dieu te garde dans le Creux de Sa Main...


Merci à la Fondation pour Genève qui chaque année soutien notre Appel et nous offre le verre de l'amitié et de la paix.

Bonnes fête de fin d'année et nos voeux meilleurs pour l'An neuf 2016: Lumière, Espérance et Paix pour le monde et l'Humanité.

 

DSC_6959.jpg

DSC_6962.jpg

DSC_6965.jpg

DSC_6968.jpg

Les photos: Maurice GARDIOLIMG_6504.JPG

IMG_6511.JPG

IMG_6573.JPG

IMG_6580.JPG

IMG_6585.JPG

IMG_6590.JPG

IMG_6612.JPG

IMG_6644.JPG

IMG_6708.JPG

Merci pour les photos Maurice GARDIOLDSC_6970.jpg

DSC_6971.jpg

DSC_6978.jpg

DSC_6981.jpg

DSC_6985.jpg

DSC_6991.jpg

DSC_6995.jpg

DSC_6999.jpgDSC_7002.jpg

DSC_7005.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

16/12/2015

Le temple de la Fusterie fête ses 300 ans pour un nouveau “Temple Neuf”

ESPACE FUSTERIE
Lancé en avril 2008, l’Espace Fusterie est un projet enthousiasmant dans un lieu unique, au carrefour de la spiritualité, de la culture et de l’actualité. Il constitue une passerelle inédite et désormais reconnue entre le séculier et le spirituel au coeur de la Cité.


Voulu comme lieu-charnière par l’Eglise protestante de Genève et soutenu par elle depuis le début de l’expérience et du projet, l’Espace Fusterie est renforcé par l’attention d’un comité qui soutient le travail d’équipe et par une association des amies et des amis de l’Espace Fusterie.
Le projet de restauration-rénovation de l’édifice qui abrite cet Espace a pour but de pérenniser sa mission dans un environnement adéquat, où l’histoire rencontre les enjeux de la modernité.


Lieu vivant, ouvert, habité de manière plurielle, l’Espace Fusterie est attentif aux défis qui l’attendent, pour une présence renouvelée de l’Eglise en milieu urbain.


ASSOCIATION DES AMI-E-S de l’ESPACE FUSTERIE

Créée le 1er octobre 2015, cette association a pour but de contribuer au soutien (sous toutes ses formes) et au développement des activités de l’Espace Fusterie, à Genève et au-delà.

Elle recueille à cet effet les ressources et les fonds nécessaires.

Rassemblant les amies et les amis, habitué-e-s du lieu ou intéressé-e-s par ses activités, elle souhaite fédérer les énergies et les générosités, tout au long de l’année, de tous et de chacun, dans l’esprit de cet Espace et pour lui.

Elle est domiciliée au 18, place de la Fusterie 1204 Genève et son n° de ccp c/o PostFinance est le suivant : 14-804422-0.

Elle perçoit auprès de ses membres une cotisation statutaire de CHF 30.-/an et elle reçoit avec gratitude toute aide financière et /ou matérielle.

DSC_6335.jpg

DSC_6353.jpg

DSC_6376.jpg

DSC_6387.jpg

DSC_6410.jpg

DSC_6425.jpg

DSC_6442.jpg

DSC_6457.jpg

DSC_6520.jpg

DSC_6530.jpg

DSC_6565.jpg

DSC_6600.jpg

DSC_6623.jpg

DSC_6651.jpg

DSC_6658.jpg

DSC_6682.jpg

DSC_6685.jpg

DSC_6687.jpg

DSC_6689.jpg

DSC_6692.jpg

DSC_6704.jpg

DSC_6713.jpg

DSC_6732.jpg

DSC_6766.jpg

DSC_6780.jpg

DSC_6804.jpg

DSC_6819.jpg

DSC_6850.jpg

DSC_6851.jpg

DSC_6860 - copie.jpg

DSC_6869.jpg

DSC_6872.jpg

DSC_6883.jpg

DSC_6902.jpg

DSC_6920.jpg

DSC_6936.jpg

DSC_6807.jpg

 

DSC_6947.jpg

 

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/le-temple-de-la-...

©Photography Geneva by Demir SÖNM
EZ

Tous droits réser
vés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuiv
ie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

12/12/2015

Rassemblement pour le Climat

Communiqué de presse :

A l'occasion du rassemblement sur le compte à rebours du changement
climatique LA COP21 va faire encore plus de victimes

Plus de 150 personnes se sont réunies ce samedi à midi devant l'horloge fleurie comme symbole du compte à rebours avant la catastrophe climatique et quelques uns ont tracé une ligne rouge symbolisant celle que les gouvernements avaient fixé (2° de réchauffement au maximum) et qu'ils avouent à travers les contributions volontaires issue de la COP21 (+ de 3° de réchauffement) ne même plus chercher à atteindre! Contrairement à ce que l'on entend à travers la communication impeccable des organisateurs, il s'agit d'un véritable crime contre l'humanité! Nous appelons les peuples à se mobiliser toujours plus en 2016!

Conclusion en cours de la COP21

La radio officielle française a annoncé hier que la réussite du sommet de la COP21 se mesurerait... à ce que les médias en diraient ! Malheureusement, cela ne figure que très imparfaitement la réalité des crimes climatiques en train d'être commis. En effet, on sait d'ores et déjà que le texte qu'ils vont accepter en principe aujourd'hui est très mauvais! Ils vont le présenter comme historique, parce qu'il sera probablement signé par 190 pays, et qu'il y a une déclaration d'intentions de ne pas dépasser les 2°C, mais ce sont des déclarations sans mesures concrètes, en décalage complet avec les contributions volontaires qui amènent à + de 3° de réchauffement, et qui ne sont elles-mêmes pas contraignantes. Pourtant, cette limite des 2° avaient été fixée comme ligne rouge à ne pas dépasser par ces mêmes gouvernements ! Si on additionne toutes ces contributions volontaires, au lieu du triomphalisme affiché on va vers des crimes climatiques de plus en plus massifs ! De plus, l'accord n'inclut pas les transports aérien et maritime, qui représentent près de 10 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre !

Principale illusion entretenue : ils essayent de présenter comme compatibles développement, croissance du commerce et protection du climat. C'est non seulement un sommet pour rien, mais en plus il est climaticide, avec une augmentation de la température d'au moins 3°C, ce qui signifie des millions du victimes supplémentaires dues au changement climatique.

Victimes des crimes climatiques
Si avec une augmentation de 0,8°C et une déréglementation climatique (ouragans, typhons, inondations, sécheresses extrêmes, incendies de forêts) il y a déjà plus de 600'000 morts en vingt ans selon l’ONU, imaginons ce qui va arriver avec une augmentation du 3°C! Le nouvel accord ne tire pas les conséquences de la responsabilité partagée et différenciée, à nouveau les pays riches n'assument pas leur responsabilité historique dans le changement climatique, aujourd'hui plus de 2/3 des émissions de CO2 dans l'atmosphère ont été émises pas les pays du Nord, mais ce sont les pays les plus pauvres de la planète qui vont subir les plus graves conséquences, ainsi que les couches
sociales les plus vulnérables du Nord, comme nous l’avons vu notamment avec le cyclone Katerina à la Nouvelle Orléans ou encore avec les inondations dramatiques à Chennai (Madras) la semaine passée. De plus, au Nord comme au Sud, les crimes climatiques touchent d'abord les plus précaires, ceux qui sont déjà les plus vulnérables.

Aux décomptes macabres qui sont connus, il faut ajouter qu'il n'y a pas que la mortalité directe : il y a tous ceux qui ont perdu ou perdront leur lieu de vie, ou les ressources qui leur permettent de vivre au quotidien et qui contraint et contraindra de plus en plus de gens à la migration forcée avec les conséquences dramatiques que l'ont connaît. Un seul exemple d'actualité : en Syrie, avant la guerre civile, il y a eu une très forte sécheresse, qui a détruit les récoltes, et poussé entre 1,5 et 2 mio de Syriens à migrer vers les villes.
Cela n'exonère en rien la responsabilité du dictateur Al Assad, mais montre en quoi le réchauffement est un multiplicateur des inégalités existantes.

« Les gouvernements veulent brûler notre planète »
Nous nous sommes notamment réunis pour :

- Dénoncer la répression qu'a subi le mouvement pour la Justice Climatique.

- Rappeler que si nous voulons avoir une chance de ne pas dépasser la ligne rouge des 2°C il faut laisser les 80% des énergies fossiles (gaz, charbon et pétrole) dans le sol et pour cela il fait s'attaquer au pouvoir des multinationales : et donc contrer le discours culpabilisant qui vise à faire porter la responsabilité sur des comportements individuels quotidiens, alors que 90 entreprises sont responsables des 2/3 des émissions de CO2.

- Mettre en évidence la responsabilité historique des gouvernements réunis à la COP21 comme complice d'un crime climatique contre l'humanité d'aujourd'hui et pour les générations futures. Ce samedi après-midi, Naomi Klein a conclu sur la base des conclusions de la COP21 : « Les gouvernements veulent brûler notre planète ».

- Comme le disait notre banderolle, nous savons donc que seule la mobilisation des peuples pourra sauver le climat.  

Raisons d'espérer
Les mobilisations s'intensifient et nous devons y prendre part selon trois axes :

1° blocage : stopper le projet d'aéroport caduc à Notre-Dame des Landes, autres grands projets inutiles, en Suisse combattre notmment le tunnel supplémentaire au Gothard ou l'agrandissement de l'aéroport de Genève.

2° non-coopération : participer et étendre la campagne de désinvestissement (fossil free en CH), dénoncer les fausses solutions comme au Grand Palais, où les pires pollueurs
étaient invités d'honneur.

3° construction : élaboration d'alternatives vers une transition énergétique juste qui tienne compte du climat mais aussi de la justice sociale ! Naomi Klein parle de « démocratie énergétique ». Il faut soutenir des initiatives comme celle d'Uniterre sur la souveraineté alimentaire , toutes celles sur la mobilité douce, la promotion des énergies renouvelables à la place du nucléaire et des fossiles, ...

Pour conclure, voici ce que Naomi Klein a déclaré hier à Paris: « Il y a une contradition fondamentale entre l'impératif de croissance qui est au coeur du capitalisme et ce dont notre planète a besoin pour pouvoir nous accueillir ». Nous devons avoir le dernier mot face à l'incurie des gouvernements et à la tyrannie des multinationales, tenons-nous informés pour que les mobilisations suivantes en 2016 soient de plus en plus massive et déterminées !

DSC_5955.jpg

DSC_5961.jpg

DSC_5964.jpg

DSC_5973.jpg

DSC_6004.jpg

DSC_6026.jpg

DSC_6049.jpg

DSC_6066.jpg

DSC_6074.jpg

DSC_6099.jpg

DSC_6109.jpg

DSC_6114.jpg

DSC_6128.jpg

<Pour voir la suite des photos > 

http://www.photographygeneva.com/gallery/rassemblement-su...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

08/12/2015

Action surprise autour du climat

Une vingtaine de manifestants se sont rassemblés ce soir devant l’Hôtel des Bergues contre Suez.

DSC_5135.jpg
L’entreprise Suez fait du manque de l’eau son business, leurs résultats financiers ces dernières années sont exceptionnels parce que partout les municipes ont besoin d’eau. Ils nous vendent l’idée qu’ils vont offrir à boire à toute l’humanité, mais pour ça ils vont nous vendre de fausses solutions, comme la désalinisation de l’eau de mer en Méditerranée qui est très gourmande en énergie et qui pollue les océans par ses déchets chimiques, le saumure résiduel et l’échauffement des eaux marines. M. Larrouturou, secrétaire général de Suez, a répondu à nos questions avec cynisme, par exemple en disant que certainement le prix de l’eau est en train de monter et que si quelques uns ne pourront pas payer le prix, il y aura toujours des riches que pourrons le faire à leur place.

DSC_5137.jpg

DSC_5149.jpg

DSC_5154.jpg

DSC_5161.jpg

DSC_5175.jpg

DSC_5177.jpg

DSC_5180.jpg

DSC_5182.jpg

<Pour voir la suite des photos >

 

 

http://www.photographygeneva.com/gallery/rassemblement-co...

 

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

06/12/2015

La Course de l’Escalade 2015

La Course de l’Escalade 2015

DSC_3703.jpg

DSC_3707.jpg

DSC_3712.jpg

DSC_3717.jpg

DSC_3721.jpg

DSC_3753.jpg

DSC_3865.jpg

DSC_3888.jpg

DSC_3938.jpg

DSC_3979.jpg

DSC_3981.jpg

DSC_3992.jpg

DSC_4003.jpg

DSC_4048.jpg

DSC_4058.jpg

DSC_4059.jpg

DSC_4069.jpg

DSC_4070.jpg

DSC_4077.jpg

DSC_4078.jpg

DSC_4081.jpg

DSC_4084.jpg

DSC_4087.jpg

DSC_4089.jpg

DSC_4091.jpg

DSC_4093.jpg

DSC_4097.jpg

DSC_4102.jpg

DSC_4109.jpg

DSC_4111.jpg

DSC_4122.jpg

DSC_4123.jpg

DSC_4135.jpg

DSC_4140.jpg

DSC_4144.jpg

DSC_4148.jpg

DSC_4160.jpg

DSC_4174.jpg

DSC_4176.jpg

DSC_4179.jpg

DSC_4186.jpg

DSC_4189.jpg

DSC_4192.jpg

DSC_4198.jpg

DSC_4200.jpg

DSC_4202.jpg

DSC_4204.jpg

DSC_4207.jpg

DSC_4212.jpg

DSC_4213.jpg

DSC_4218.jpg

DSC_4221.jpg

DSC_4222.jpg

DSC_4225.jpg

DSC_4256.jpg

DSC_4260.jpg

DSC_4262.jpg

DSC_4263.jpg

DSC_4268.jpg

DSC_4273.jpg

DSC_4282.jpg

DSC_4293.jpg

DSC_4299.jpg

DSC_4323.jpg

DSC_4332.jpg

DSC_4335.jpg

DSC_4339.jpg

DSC_4340.jpg

DSC_4383.jpg

DSC_4400.jpg

DSC_4404.jpg

DSC_4410.jpg

DSC_4423.jpg

DSC_4462.jpg

DSC_4463.jpg

DSC_4479.jpg

DSC_4485.jpg

DSC_4499.jpg

DSC_4501.jpg

DSC_4504.jpg

DSC_4505.jpg

DSC_4509.jpg

DSC_4511.jpg

DSC_4517.jpg

DSC_4525.jpg

DSC_4527.jpg

DSC_4531.jpg

DSC_4546.jpg

DSC_4548.jpg

DSC_4554.jpg

DSC_4560.jpg

DSC_4575.jpg

<Pour voir la suite des photos >

 

http://www.photographygeneva.com/gallery/la-course-de-la-...

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ

Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_4579.jpg

04/12/2015

Journée internationale des personnes handicapées

Célébrée chaque année le 3 décembre à l’initiative des Nations Unis, la Journée internationale des personnes handicapées a pour but de mieux faire connaître les questions de handicap, les droits des personnes handicapées et les avantages qu’il y a à les associer à tous les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle. Il s’agit de veiller à ce que les personnes handicapées puissent exercer leurs droits et participer à la vie de la société sans réserve et dans des conditions d’égalité. Cet objectif a été fixé par le Programme d’action mondial concernant les personnes handicapées, adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1982.

Actions de l’ONU

Les personnes handicapées représentent près d’un dixième de la population mondiale, et nombre d’entre elles se heurtent encore à des obstacles qui les empêchent de participer à la vie de la société.

L’ONU œuvre depuis longtemps en faveur des droits et du bien-être de chacun, y compris des personnes handicapées. Elle s’emploie à leur permettre de participer pleinement et effectivement, dans des conditions d’égalité avec les autres, à la vie civile, politique, économique, sociale et culturelle. Cet engagement a permis le développement du Programme d’action mondial concernant les personnes handicapées et les Règles pour l’égalisation des chances des personnes handicapées. Il est venu renforcer un instrument juridique international, la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Objectifs du Millénaire pour le développement et personnes handicapées

Malgré les nombreux engagements qui ont été pris pour faire une place au handicap et aux personnes handicapées dans le développement, un décalage subsiste. L’ONU et la communauté internationale continuent donc à œuvrer pour inclure les personnes handicapées dans tous les domaines de la vie sociale et du développement.

Des objectifs de développement ont ainsi été arrêtés au niveau international, tels que les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour assurer l’intégration des personnes handicapées dans toutes les activités de développement. Le seul moyen de réaliser ces OMD est d’inclure les personnes handicapées et leurs proches, qui pourront par la suite bénéficier des initiatives internationales en faveur du développement.

L’une des méthodes destinée à associer les personnes handicapées au développement est la réadaptation à base communautaire (RBC). Elle est appliquée dans plus de 90 pays du monde. Cette méthode s’adapte à la diversité des conditions socioéconomiques, terrains, cultures et systèmes politiques de par le monde et englobe l’accès aux soins de santé, à l’éducation, aux moyens d’existence, à la participation à la vie locale et à l’intégration dans la communauté. La capacitation des personnes handicapées et de leurs proches est la clef de voûte du programme de RBC.

La RBC sert de trait d’union entre les personnes handicapées et les initiatives pour le développement. Elle est mise en œuvre grâce aux efforts conjugués des personnes handicapées, de leurs proches, des associations, des groupes locaux et des organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG) actives dans le domaine du développement.

De nouvelles idées et solutions vont être étudiées cette année pour examiner de quelle manière la RBC est susceptible de traduire sur le plan opérationnel la Convention relative aux droits des personnes handicapées, les OMD pour tous et les législations nationales en la matière, et rappeler à quel point il importe de prendre en compte les personnes handicapées et leur contribution et de leur permettre de prendre part au développement de leur société.

DSC_2993.jpg

DSC_3007.jpg

DSC_3019.jpg

DSC_3043.jpg

DSC_3052.jpg

DSC_3055.jpg

DSC_3063.jpg

DSC_3073.jpg

DSC_3081.jpg

DSC_3093.jpg

DSC_3100.jpg

DSC_3102.jpg

DSC_3108.jpg

DSC_3113.jpg

DSC_3120.jpg

DSC_3130.jpg

DSC_3150.jpg

DSC_3166.jpg

DSC_3170.jpg

DSC_3173.jpg

DSC_3189.jpg

DSC_3194.jpg

DSC_3209.jpg

DSC_3225.jpg

DSC_3249.jpg

DSC_3255.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_3302.jpg

02/12/2015

Les fonctionnaires grévistes dans la rue Genève

Plus 7000 fonctionnaires grévistes dans la rue Genève contre le plan d'économies du Conseil d’Etat

DSC_2458.jpg

DSC_2463.jpg

DSC_2478.jpg

DSC_2506.jpg

DSC_2509.jpg

DSC_2528.jpg

DSC_2533.jpg

DSC_2538.jpg

DSC_2543.jpg

DSC_2555.jpg

DSC_2589.jpg

DSC_2616.jpg

DSC_2626.jpg

DSC_2643.jpg

DSC_2649.jpg

DSC_2658.jpg

DSC_2663.jpg

DSC_2667.jpg

DSC_2670.jpg

DSC_2688.jpg

DSC_2710.jpg

DSC_2742.jpg

DSC_2770.jpg

DSC_2786.jpg

DSC_2796.jpg

DSC_2799.jpg

DSC_2801.jpg

DSC_2833.jpg

DSC_2835.jpg

DSC_2852.jpg

DSC_2898.jpg

DSC_2914.jpg

DSC_2915.jpg

DSC_2928.jpg

DSC_2937.jpg

DSC_2978.jpg

DSC_2988.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/greve-de-la-fonc...

 

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_2714.jpg

01/12/2015

Prestation de serment du Conseil national et du Conseil des Etats

Prestation de serment et élections des nouveaux présidents du Conseil national et du Conseil des Etats 2015

DSC_831.jpg

DSC_839.jpg

DSC_867.jpg

DSC_911.jpg

DSC_920.jpg

DSC_930.jpg

DSC_909.jpg

DSC_942.jpg

DSC_962.jpg

DSC_969.jpg

DSC_970.jpg

DSC_974.jpg

DSC_982.jpg

DSC_985.jpg

DSC_013.jpg

DSC_017.jpg

DSC_019.jpg

DSC_027.jpg

DSC_039.jpg

DSC_071.jpg

DSC_100.jpg

DSC_101.jpg

DSC_110.jpg

DSC_113.jpg

DSC_116.jpg

DSC_122.jpg

DSC_126.jpg

DSC_129.jpg

DSC_179.jpg

DSC_196.jpg

DSC_202.jpg

DSC_206.jpg

DSC_209.jpg

DSC_225.jpg

DSC_241.jpg

DSC_053.jpg

DSC_308.jpg

DSC_320.jpg

DSC_329.jpg

DSC_356.jpg

DSC_370.jpg

DSC_377.jpg

DSC_402.jpg

DSC_425.jpg

DSC_441.jpg

DSC_446.jpg

DSC_449.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/prestation-de-se...

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_439.jpg

29/11/2015

Marche pour le Climat à Genève

DSC_1040.jpg

DSC_1057.jpg

DSC_1064.jpg

DSC_1067.jpg

DSC_1068.jpg

DSC_1080.jpg

DSC_1104.jpg

DSC_1106.jpg

DSC_1117.jpg

DSC_1183.jpg

DSC_1185.jpg

DSC_1188.jpg

DSC_1214.jpg

DSC_1221.jpg

DSC_1227.jpg

DSC_1302.jpg

DSC_1319.jpg

DSC_1327.jpg

DSC_1333.jpg

DSC_1350.jpg

DSC_1356.jpg

DSC_1368.jpg

DSC_1370.jpg

DSC_1387.jpg

DSC_1395.jpg

DSC_1411.jpg

DSC_1418.jpg

DSC_1420.jpg

DSC_1423.jpg

DSC_1426.jpg

DSC_1433.jpg

DSC_1436.jpg

DSC_1447.jpg

DSC_1501.jpg

DSC_1541.jpg

DSC_1550.jpg

DSC_1566.jpg

DSC_1582.jpg

DSC_1584.jpg

DSC_1587.jpg

DSC_1593.jpg

DSC_1594.jpg

DSC_1600.jpg

DSC_1603.jpg

DSC_1617.jpg

DSC_1620.jpg

DSC_1621.jpg

DSC_1645.jpg

DSC_1666.jpg

DSC_1670.jpg

DSC_1704.jpg

DSC_1709.jpg

DSC_1711.jpg

DSC_1715.jpg

DSC_1723.jpg

DSC_1727.jpg

DSC_1744.jpg

DSC_1758.jpg

DSC_1791.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/journee-daction-...

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

21:36 Publié dans Manifestation | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

28/11/2015

Le bâtonnier de Diyarbakir lâchement assassiné en pleine conférence de presse, la responsabilité du gouvernement turc est engagée

Tahir Erçi, bâtonnier de Diyarbakir, a été exécuté d’une balle dans la tête ce matin, au cours d’une conférence de presse qu’il tenait à Diyarbakir, en plein centre historique, pour dénoncer les opérations de guerre et les atteintes au patrimoine historique qui en résultent.

TAHIR ELCI.jpg


Avocat connu et engagé de la cause kurde, Tahir Elçi faisait l’objet de poursuites pour avoir affirmé sur une chaine d’information que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), n’est pas une organisation terroriste mais un mouvement politique qui a d’importantes revendications politiques et qui dispose d’un large soutien populaire. Interpellé le 20 octobre dans son bureau de Diyarbakir - une première pour un bâtonnier -, mis en examen, il avait été inculpé d’« apologie du terrorisme » avant d’être remis en liberté sous contrôle judiciaire. Selon les réquisitions du parquet, il risquait jusqu’à sept ans et demi de prison.

Tahir Erçi faisait l’objet d’une véritable campagne de lynchage médiatique et judiciaire, qui touche nombre d’opposants à la politique du président Erdogan, n’hésitant pas à les éliminer d’une façon ou d’une autre, aidé en cela par le nouveau gouvernement composé de sa garde rapprochée, parmi laquelle son gendre, nouveau ministre de l’Energie, pourtant mêlé à quelques affaires de corruption, vite étouffées. Dans ce climat nauséabond, les représentants politiques kurdes sont constamment désignés comme des cibles par les autorités turques. Selahattin Demirtas, lui-même, co-président du Parti démocratique des Peuples était victime, il y a peu, d’une tentative d’assassinat. Mais les Kurdes ne sont pas les seuls à être visés. Deux journalistes viennent d’être écroués pour avoir publié des informations sur les livraisons d’armes de la Turquie en Syrie : il s’agit de Can Dündar et Erdem Gül, respectivement rédacteur en chef et correspondant à Ankara du quotidien Cumhuriyet (La République), de tendance kémaliste et considéré comme un des journaux de référence en Turquie.

L’exécution d’une balle en pleine tête de Tahir Erçi rappelle celle des trois militantes kurdes exécutées à Paris le 9 janvier 2013. Les commanditaires de ce triple assassinat sont nettement désignés par les magistrats instructeurs qui notent que de nombreux éléments de la procédure permettent de suspecter l’implication du MIT? <http://www.akb.bzh/spip.php?definition48>  (services secrets turcs directement sous la coupe du premier ministre Erdogan devenu président) dans l’instigation et la préparation des assassinats.

http://www.akb.bzh/spip.php?article1003

samedi 28 novembre 2015 

 


Un célèbre avocat kurde tué par balles dans le sud-est de la Turquie

Le bâtonnier de l'ordre des avocats de Diyarbakir Tahir Elçi, figure renommée de la cause kurde, a été tué par balles samedi lors d'un échange de coups de feu aux circonstances encore confuses dans la grande ville à majorité kurde du sud-est de la Turquie.

Un policier a été tué et dix autres personnes blessées, dont un journaliste et au moins deux autres membres des forces de l'ordre, lors de cette fusillade, a-t-on appris de sources hospitalières et sécuritaires locales.

Selon les premiers témoignages, Tahir Elçi, 49 ans, venait de terminer une conférence de presse devant une mosquée dans le district de Sur, théâtre régulier d'affrontements entre la police et des jeunes combattants proches du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), lorsque des coups de feu ont retenti.

"Lors d'une déclaration à la presse de l'ordre des avocats de Diyarbakir, nos forces de sécurité ont été attaquées. Un policier a été tué et deux autres blessés. Pendant la fusillade qui a suivi, le bâtonnier de l'ordre des avocats de Diyarbakir Tahir Elçi a perdu la vie", a indiqué le bureau du gouverneur dans une déclaration.

Selon des témoins, le bâtonnier de Diyarbakir a été touché en plein visage lors de ces échanges, sans qu'il soit encore possible de déterminer avec certitude s'il a été spécifiquement visé par un des tireurs ou victime d'une balle perdue.

Un témoin cité par l'agence Dogan a affirmé qu'un homme barbu avait délibérément ouvert le feu sur Tahir Elçi. Mais ce témoignage n'a pas été confirmé.

Les autorités locales ont placé le district de Sur sous couvre-feu.

Lors d'un discours prononcé à Burhaniye (ouest), le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan s'est déclaré "attristé par la mort d'Elçi".

"Cet incident a démontré combien notre détermination à combattre le terrorisme est justifiée", a ajouté l'homme fort du pays. "Nous continuerons ce combat jusqu'à son terme. Nous ne nous arrêterons pas, nous ne reculerons pas", a-t-il ajouté.


L'agence de presse progouvernementale Anatolie a attribué l'attaque de Diyarbakir aux rebelles kurdes.

Après plus de deux ans de cessez-le-feu, de violents combats ont repris l'été dernier entre les forces de sécurité turques et le PKK. Ils ont fait voler en éclat les pourparlers de paix engagés fin 2012 par le gouvernement avec les rebelles pour mettre un terme à un conflit qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984.

Ces affrontements ont contraint les autorités turques à imposer des couvre-feu dans de nombreuses villes du sud-est du pays, où la police et l'armée livrent de violents combats à des jeunes combattants proches du PKK qui élèvent des barricades.

Ces combats ont fait des dizaines de victimes civiles.

Défenseur renommé de la cause kurde, Tahir Elçi faisait l'objet de poursuites pour avoir affirmé à la télévision à la mi-octobre que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène la rébellion kurde depuis 1984 en Turquie, "n'est pas une organisation terroriste".

Il avait été interpellé le 20 octobre dans son bureau de Diyarbakir puis inculpé d'"apologie du terrorisme par voie de presse" par un tribunal d'Istanbul, avant d'être remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Le parquet a requis contre lui une peine d'un an et demi à sept ans et demi de prison.

Depuis le mois de juin, les militants de la cause kurde ont été visés par trois attentats attribués par les autorités au groupe jihadiste Etat islamique (EI). Le dernier d'entre eux, le 10 octobre, a fait 103 morts lors d'une manifestation devant la gare d'Ankara.

Longtemps accusée de complaisance pour les rebelles extrémistes qui combattent le régime de Damas, la Turquie a multiplié les descentes dans les milieux jihadistes et participent aux frappes contre l'EI dans le cadre de la coalition internationale.(AFP, Mahmut BOZARSLAN, 28 novembre 2015)

26/11/2015

Le personnel de la Ville de Genève se fait entendre !

Plus de 300 employé-e-s de la Ville de Genève se sont rassemblé-e-s devant le Conseil municipal pour exiger que le Statut du personnel et le partenariat social soient respectés et maintenus, et que les montants nécessaires soient octroyés dans le cadre du budget 2016 de la Ville.

A l’occasion de la séance extraordinaire du Conseil municipal consacrée au budget 2016, le personnel de la Ville de Genève a tenu à manifester son inquiétude et son mécontentement. Plus de 300 salariés, provenant de services très différents, ont participé au rassemblement. Cette diversité démontre que l’inquiétude est globale. Une lettre ouverte a été distribuée aux conseillers municipaux pour leur transmettre la position du personnel et sa détermination à défendre les conditions de travail et les prestations.

Les manifestants dénoncent les injonctions de la droite élargie du Conseil municipal visant la péjoration du Statut du personnel en proposant notamment: une augmentation du salaire des cadres, la possibilité d’engagement en contrat de droit privé et non pas de droit public, la suppression de l'enquête administrative dans le but de faciliter les licenciements. Ils dénoncent aussi la menace de suppression de certains services ou prestations sous prétexte d'économies (comme la transformation de la Gérance immobilière municipale en Fondation).

Ils demandent le respect du Statut, qui a été négocié avec les organisations représentatives du personnel et qui est entré en vigueur il y a moins de cinq ans, ainsi que la poursuite des négociations avec le Conseil administratif sur les dispositions transitoires, qui ne sont toujours pas finalisées.

Le personnel demande également au Conseil municipal d'intégrer au budget 2016 le montant permettant d’appliquer l'accord conclu le 5 mars dernier avec le Conseil administratif. Cet accord porte sur un plan de prévoyance pour les personnes non affiliées à CAP-Prévoyance et sur la prolongation de la durée de la couverture en cas de maladie/accident de 180 à 720 jours pour les auxiliaires et les apprentis

 

Communiqué aux médias

Genève, le 26 novembre 2015

DSC_0871-2.jpg

DSC_0874-2.jpg

DSC_0881-2.jpg

DSC_0887-2.jpg

DSC_0891-2.jpg

DSC_0893-2.jpg

DSC_0902-2.jpg

DSC_0910-2.jpg

DSC_0917-2.jpg

DSC_0925-2.jpg

DSC_0929-2.jpg

DSC_0934-2.jpg

DSC_0941-2.jpg

DSC_0944-2.jpg

DSC_0949-2.jpg

DSC_0954-2.jpg

DSC_0959-2.jpg

DSC_0964-2.jpg

DSC_0981-2.jpg

DSC_0973-2.jpg

DSC_0984-2.jpg

DSC_0996-2.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/rassemblement-du...

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet
©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_1002-2.jpg

22:34 Publié dans Syndicale | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | | |

22/11/2015

Grande Kermesse Arménienne

Kermesse annuelle de la Paroisse de Genève Région Lémanique Saint-Hagop Eglise Apostolique Arménienne Samedi 21 novembre 2015, 14h00 – 23h00 Dimanche 22 novembre 2015, 11h00 – 18h00 Salle communale de Chêne-Bougeries 1, Route du Vallon - 1224 Chêne-Bougeries

Spectacles artistiques:

Danse arménienne

par les jeunes et talentueux danseurs de la Troupe SANAHIN

samedi dès 19h, dimanche dès 16h30

 

Danse néo-classique russe

par les danseurs de l'école "Dansons comme NOUREEV"

samedi dès 16h& 18h , dimanche dès 14h

Danse folklorique portugaise

par les danseurs de l'école "Casa Benfica Genève"

dimanche dès 15h

Nous nous réjouissons de votre présence et invitez vos amis pour savourer les délicieux mets et desserts arméniens.

 

A cette occasion, vous pourrez également trouver des idées de cadeaux typiquement arméniens.

DSC_8408.jpg

DSC_8439.jpg

DSC_8440.jpg

DSC_8375.jpg

DSC_8442.jpg

DSC_8445.jpg

DSC_8473.jpg

DSC_8489.jpg

DSC_8552.jpg

DSC_8629.jpg

DSC_8660.jpg

DSC_8729.jpg

DSC_8793.jpg

DSC_8822.jpg

DSC_8885.jpg

DSC_8920.jpg

DSC_8922.jpg

DSC_8924.jpg

DSC_8928.jpg

DSC_8931.jpg

DSC_8937.jpg

DSC_8939.jpg

DSC_8947.jpg

DSC_8966.jpg

DSC_8967.jpg

DSC_8983.jpg

DSC_9021.jpg

DSC_9051.jpg

DSC_9073.jpg

DSC_9091.jpg

DSC_9207.jpg

DSC_9207.jpg

DSC_9217.jpg

DSC_9238.jpg

DSC_9325.jpg

DSC_9545.jpg

DSC_9703.jpg

DSC_9745.jpg

DSC_9750.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

17/11/2015

Recueillement à la cathédrale Saint-Pierre et place Neuve

DSC_7924.jpg

DSC_7936.jpg

DSC_7948.jpg

DSC_7958.jpg

DSC_7964.jpg

DSC_8008.jpg

DSC_8011.jpg

DSC_8020.jpg

DSC_8022.jpg

Du président de l’EPG
Au nom des autorités de l’Eglise protestante de Genève, mais aussi au nom de toutes les communautés réunies au sein de la Plateforme interreligieuse à Genève, je vous accueille et vous souhaite la bienvenue à vous tous qui nous avez rejoints pour ce temps de recueillement suite aux terribles attentats commis à Paris à la fin de la semaine dernière. Mais aussi pour nous souvenir et nous solidariser avec les centaines de victimes d’actes meurtriers semblables dans diverses régions du monde.
 
Nous saluons les membres des autorités politiques de notre canton et des communes genevoises présentes parmi nous. Nous saluons le Consul de France et le peuple qu’il représente ici à Genève. Nous saluons les représentants des diverses communautés chrétiennes, musulmanes, juives, hindouistes, bouddhistes membres de la Plateforme interreligieuse de Genève, ainsi que les représentant-e-s de l’Appel spirituel de Genève.
 
Ce soir cette cathédrale, symbole de Genève, est la maison de toutes et de tous. Elle permet de nous unir quelques soient nos convictions ou nos religions, d’accueillir notre tristesse et peut-être nos peurs, mais aussi de nous lier dans une même volonté de cultiver entre nous la paix, la justice et l’espoir. Nous remercions aussi  toutes les personnes qui ont préparé l’animation de ce rassemblement en cette cathédrale.
 
Comme annoncé, ce moment sera fait de silence animé de temps à autre par une musique, une pensée ou une parole pour soutenir notre recueillement

DSC_8024.jpg

DSC_8027.jpg

DSC_8031.jpg

DSC_8036.jpg

DSC_8041.jpg

DSC_8043.jpg
De l’Abbé Pierre
Je continuerai à croire, même si tout le monde perd espoir.
Je continuerai à aimer, même si les autres distillent la haine.
Je continuerai à construire, même si les autres détruisent.
Je continuerai à parler de paix, même au milieu d’une guerre.
Je continuerai à illuminer, même au milieu de l’obscurité.
Je continuerai à semer, même si les autres piétinent la récolte.
Et je continuerai à crier, même si les autres se taisent.
Et je dessinerai des sourires sur des visages en larmes.
Et j’apporterai le soulagement, quand on verra la douleur.
Et j’offrirai des motifs de joie là où il n’y a que tristesse.
J’inviterai à marcher celui qui a décidé de s’arrêter…
Et je tendrai les bras à ceux qui se sentent épuisés.

DSC_8052.jpg

DSC_8056.jpg

DSC_8059.jpg

DSC_8063.jpg

DSC_8071.jpg

DSC_8072.jpg

DSC_8073.jpg

Laisse-moi Te prier, non pour que le danger me soit épargné,
mais pour que je ne le craigne pas.
Laisse-moi Te demander, non de calmer ma peine,
mais d’avoir le cœur de la dépasser.
Laisse-moi T’implorer, non pas d’être sauvé de l’angoisse,
mais d’apprendre à espérer et à savoir patienter
pour gagner ma liberté.
Accorde-moi de ne pas être lâche pour que je n’aie pas
à sentir Ta pitié en évitant de justesse l’échec.
Mais donne-moi de saisir Ta main tendue
et de sentir Ton étreinte au moment où je faiblirai.
RabindranathTagore
DSC_8078.jpg

DSC_8086.jpg

DSC_8090.jpg

DSC_8098.jpg
Du Président de la Plateforme interreligieuse de Genève
Aujourd'hui, nous sommes capables de dire ce que nous ne voulons pas, mais il est parfois difficile d’exprimer ce que nous voulons. Il est donc temps de clamer haut et fort les valeurs auxquelles nous croyons et que nous les partagions fortement avec celles et ceux qui veulent espérer.
Je souhaite réitérer également les propos du Pape, entendu hier soir: « je veux réaffirmer avec force que la voie de la violence et de la haine ne résout pas les problèmes de l'humanité, et utiliser le nom de D-ieu pour justifier ce chemin de violence est un blasphème ».
Edmond Fleg écrivait : la nuit la plus noire est une aube qui vient…
Autrement dit, dans l’obscurité germe toujours la lumière.
Je veux croire en la lumière, la lumière de la vie.
Continuons à bâtir, mais ensemble, à bâtir la vie !

DSC_8104.jpg

DSC_8109.jpg

DSC_8113.jpg
La confession de foi de Martin Luther King. Il l’a prononcée lors de la remise du Prix Nobel de la Paix en 1964


Aujourd'hui, dans la nuit du monde et dans l'espérance de la Bonne Nouvelle, j'affirme avec audace ma foi en l'avenir de l'humanité.
Je refuse de croire que les circonstances actuelles rendent les hommes incapables de faire une terre meilleure.
Je refuse de croire que l'être humain n'est qu'un fétu de paille ballotté par le courant de la vie, sans avoir la possibilité, d'influencer en quoi que ce soit le cours des événements.
Je refuse de partager l'avis de ceux qui prétendent que l'homme est à ce point captif de la nuit sans étoile, du racisme et de la guerre, que l'aurore radieuse de la paix et de la fraternité ne pourra jamais devenir une réalité.
Je refuse de faire mienne la prédication cynique que les peuples descendront l'un après l'autre dans le tourbillon du militarisme vers l'enfer de la destruction thermonucléaire
Je crois que la vérité et l'amour sans condition auront le dernier mot effectivement. La vie et le droit, même vaincus provisoirement, demeurent toujours plus forts que la mort. Je crois fermement que, même au milieu des obus qui éclatent et des canons qui tonnent, il reste l'espoir d'un matin radieux.
J'ose croire qu'un jour tous les habitants de la terre pourront recevoir trois repas par jour pour la vie de leur corps, l'éducation et la culture pour la santé de leur esprit, l'égalité et la liberté pour la vie de leur cœur.
Je crois fermement que nous l'emporterons.
Martin Luther King
Oslo, 10 décembre 1964

DSC_8119.jpg

DSC_8120.jpg

DSC_8122.jpg

DSC_8125.jpg

DSC_8126.jpg

DSC_8133.jpg

DSC_8138.jpg

K (3 sur 23).jpg

K (6 sur 23).jpg

K (8 sur 23).jpg

K (21 sur 23)-1.jpg

K (22 sur 23).jpg

DSC_8165.jpg

DSC_8179.jpg

DSC_8186.jpg

DSC_8191.jpg

DSC_8152.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

 

16/11/2015

Rallye interculturel et interreligieux aux Pâquis

Un rallye en fêtes.

Elles étaient plus de 150 personnes à avoir participé au premier rallye interreligieux et interculturel des Pâquis ! Sous un doux soleil d’automne, elles ont pu rencontrer des moines du dojo zen soto, admirer la dextérité d’un calligraphe arabe, ou encore découvrir quelques particularités de la religion bahá'íe. Veda, Aïd, Holi ou Yom Kippour ont désormais une résonance pour elles… Une quinzaine de représentants de communautés religieuses et associations ont dialogué avec les participants, les initiant à leurs traditions ou répondant à leurs questions. Sous le couvert du préau de la Maison de quartier, un verre de thé à la menthe ou de tchai à la main, elles ont pu parfaire leurs connaissances avec l’exposition « Un monde en fêtes ».

Si l’on rajoute les sons de la fanfare luthérienne qui ouvrait les festivités et le groupe Lèche-Béton qui en a fait danser plus d’un, vous aurez une vision encore plus précise de cette exceptionnelle après-midi de novembre qui clôturait la Semaine des religions.

Enfin, on ne pourra pas, ici, passer sous silence la revigorante soupe parfumée, les vermicelles thaïes et les délices orientales qui accompagnaient les danses du groupe Boliviens sans frontières ! Des livres, bons de repas et autres cadeaux des commerçants du quartier ont récompensé les équipes.

Organisée par la Plateforme interreligieuse de Genève, la Fondation de l’Entre-connaissance, avec la Maison de quartier des Pâquis, les UAC et l’Espace solidaire Pâquis, cette fête a dépassé le périmètre du quartier, englobant dans la découverte de l’autre, l’échange et la sérénité, les visiteurs et les visiteuses d’un monde coloré et pluriel.

Une magnifique démonstration d’intelligence du cœur dans cette période troublée !

DSC_7147.jpg

DSC_7169.jpg

 

 

Un crime lâche que rien ne peut justifier

Déclaration du Bureau de  la Plateforme interreligieuse

En ce jour nous sommes dans une immense tristesse. Suite aux  actes ignobles et barbares perpétrés dans la soirée de vendredi à Paris nous adressons notre message de profonde sympathie à toutes celles et tous ceux qui ont été meurtris dans leur corps et dans  leur âme. Nous pensons aussi à leurs proches et aux témoins de ces actes, à tout un peuple choqué une nouvelle fois par un crime lâche et que rien ne peut justifier.

Les horreurs de Paris nous rappellent hélas que d’autres populations vivent ces tueries barbares presque quotidiennement dans plusieurs régions du monde. A chaque fois ce sont les droits fondamentaux des humains, leurs libertés de conscience et de croyance qui sont atteints.

Les rallyes interculturels et interreligieux organisés ce week-end aux Eaux-Vives et aux Pâquis avec les associations et les unités d’action communautaire de ces quartiers nous donne l’occasion de réaffirmer notre volonté de vivre ensemble dans la paix et de respecter les opinions, les croyances et les coutumes des uns et des autres. Comme le précise la charte de la Plateforme, nous voulons défendre sans relâche la richesse du dialogue entre les religions, les spiritualités et les diverses sensibilités philosophiques.

C’est seulement ainsi que nous pourrons assumer ensemble notre responsabilité face aux enjeux spirituels, sociaux, économiques et environnementaux actuels. Nous réaffirmons notre rejet de tout recours à la violence et toute justification de cette violence par des motifs ou des textes religieux.

Le Bureau du Comité de la Plateforme interreligieuse de Genève : Eric Ackermann, Hafid Ouardiri, Henri Maudet, Marguerite Contat, Claire Regad et Maurice Gardiol

L’Eglise protestante de Genève, en collaboration avec la Plateforme interreligieuse, l’Appel spirituel de Genève et d’autres mouvements religieux ou laïcs, ouvrira la Cathédrale St-Pierre lundi soir 16 novembre de 18h à 20h30 pour toutes les personnes, quelles que soient leurs convictions. Elles pourront ainsi s’unir dans un recueillement silencieux, sans discours ni slogans, pour manifester leur solidarité et leur volonté de résistance suite aux attentats de Paris et de tous ceux qui ensanglantent actuellement notre monde.

Genève, le 14 novembre 2015

DSC_7196.jpg

DSC_7230.jpg

DSC_7235.jpg

DSC_7247.jpg

DSC_7256.jpg

DSC_7269.jpg

DSC_7281.jpg

DSC_7286.jpg

DSC_7288.jpg

DSC_7309.jpg

DSC_7311.jpg

DSC_7322.jpg

DSC_7337.jpg

DSC_7351.jpg

DSC_7361.jpg

DSC_7380.jpg

DSC_7392.jpg

DSC_7397.jpg

DSC_7404.jpg

DSC_7417.jpg

DSC_7418.jpg

DSC_7422.jpg

DSC_7428.jpg

DSC_7433.jpg

DSC_7438.jpg

DSC_7439.jpg

DSC_7447.jpg

DSC_7454.jpg

DSC_7499.jpg

DSC_7508.jpg

DSC_7517.jpg

DSC_7534.jpg

DSC_7538.jpg

DSC_7546.jpg

DSC_7555.jpg

DSC_7565.jpg

DSC_7566.jpg

DSC_7573.jpg

DSC_7579.jpg

DSC_7582.jpg

DSC_7588.jpg

DSC_7589.jpg

DSC_7616.jpg

DSC_7625.jpg

DSC_7627.jpg

DSC_7638.jpg

DSC_7656.jpg

DSC_7663.jpg

DSC_7676.jpg

DSC_7680.jpg

DSC_7685.jpg

DSC_7688.jpg

DSC_7692.jpg

DSC_7700.jpg

DSC_7706.jpg

DSC_7723.jpg

DSC_7728.jpg

DSC_7740.jpg

DSC_7750.jpg

DSC_7757.jpg

DSC_7767.jpg

DSC_7783.jpg

DSC_7808.jpg

DSC_7810.jpg

DSC_7873.jpg

DSC_7891.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés 

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

14/11/2015

Ce sont les nôtres à Beyrouth, Ankara et Paris

Hommage à Paris de Genève


Cet après midi plus de 200 cent personnes se sont réunis devant le consulat de France à Genève pour rendre hommage aux victimes de Paris suite au carnage d’hier. Ce rassemblement est un hommage aux victimes des attentats de Paris, Beyrouth et Ankara. Paris, le 13 novembre 2015 attentat au stade de France, fusillades sur les terrasses de café et prise d'otages au Bataclan. Bilan: 128 morts et 180 blessés. Beyrouth, le 12 novembre 2015 attentat dans une rue commerçante du quartier de Bourj al-Barajné. Bilan: 44 morts et 239 blessés. Ankara, le 10 octobre 2015 attentat lors d'une manifestation pacifiste. Bilan: 102 morts et 500 blessés.

021_9537.jpg

021_9546.jpg

021_9562.jpg

021_9568.jpg

021_9578.jpg

021_9599.jpg

021_9611.jpg

021_9614.jpg

021_9620.jpg

021_9627.jpg

021_9637.jpg

021_9640.jpg

021_9642.jpg

021_9652.jpg

021_9661.jpg

021_9665.jpg

021_9669.jpg

021_9681.jpg

021_9686.jpg

021_9694.jpg

021_9700.jpg

021_9708.jpg

021_9713.jpg

021_9734.jpg

021_9750.jpg

021_9763.jpg

©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés



Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

13/11/2015

Manifestation de la fonction publique et ses supporters

Manifestation de la fonction publique et ses supporters

DSC_5158.jpg

DSC_5169.jpg

DSC_5171.jpg

DSC_5178.jpg

DSC_5179.jpg

DSC_5184.jpg

DSC_5197.jpg

DSC_5205.jpg

DSC_5207.jpg

DSC_5217.jpg

DSC_5222.jpg

DSC_5227.jpg

DSC_5229.jpg

DSC_5234.jpg

DSC_5236.jpg

DSC_5239.jpg

DSC_5241.jpg

DSC_5248.jpg

DSC_5255.jpg

DSC_5262.jpg

DSC_5269.jpg

DSC_5273.jpg

DSC_5279.jpg

DSC_5285.jpg

DSC_5299.jpg

DSC_5305.jpg

DSC_5316.jpg

DSC_5323.jpg

DSC_5324.jpg

DSC_5326.jpg

DSC_5343.jpg

DSC_5369.jpg

DSC_5375.jpg

DSC_5388.jpg

DSC_5417.jpg

DSC_5420.jpg

DSC_5426.jpg

DSC_5438.jpg

DSC_5449.jpg

DSC_5453.jpg

DSC_5462.jpg

DSC_5463.jpg

DSC_5474.jpg

DSC_5481.jpg

DSC_5484.jpg

DSC_5486.jpg

DSC_5498.jpg

DSC_5506.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/manifestation-de-la-fonction-publique-et-ses-supporters/

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet


©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.

DSC_5543.jpg

12/11/2015

Manifestation des ouvriers de la construction et de la fonction publique

Communiqué de presse
Genève, le 11 novembre 2015
Lutte pour la Convention nationale du secteur principal de la construction

Grève massive sur les chantiers genevois
3000 maçons genevois se sont rassemblés dès 7h30 ce matin à la Place des XXII Cantons à Genève pour manifester leur colère contre la Société suisse des entrepreneurs (SSE), qui bloque toute négociation sur l’amélioration de leur convention collective et le maintien de la retraite à 60 ans. Signal fort de leur détermination, les maçons ont ensuite bloqué le Pont du Mont-Blanc où ils ont été rejoints par le personnel de la fonction publique et parapublique, également en grève. En fin de journée, les travailleurs de la construction ont décidé de remettre une résolution à la section genevoise de la SSE, en se donnant rendez-vous le 10 décembre, pour décider de la suite du mouvement.

Dans le cadre des journées de protestation, qui ont vu plusieurs milliers de travailleurs de la construction arrêter leur travail dans toute la Suisse, les maçons genevois sont également en grève aujourd’hui 11 novembre. La raison de leur colère est facile à comprendre : Dans un secteur particulièrement frappé par la sous-enchère salariale et la précarisation des conditions de travail à travers l’utilisation massive du travail temporaire, dans un métier qui reste à haut risque pour la santé, il n’est pas acceptable que la Société suisse des entrepreneurs (SSE) refuse depuis ce printemps de négocier les nécessaires améliorations de la convention collective du travail.
 
Plus de protection et pas touche aux 60 ans
Les travailleurs doivent finalement bénéficier de davantage de protection face au dumping, aux licenciements et en cas d’intempéries. Grande avancée sociale datant de 2005, les maçons défendent par ailleurs le droit de partir à la retraite à 60 ans, droit qui est actuellement remis en question par les entrepreneurs.
 
Négociations bloquées – pont bloqué
En bloquant depuis des mois la recherche de solutions, la SSE ne prend pas au sérieux les problèmes des travailleurs. Elle use de prétextes et arguments fallacieux pour refuser de négocier. En guise de protestation, les maçons genevois ont ainsi pris d’assaut le Pont du Mont-Blanc, en le bloquant à la circulation pendant plusieurs heures. Fait historique du mouvement social genevois, les employés de la fonction publique et parapublique, en grève contre le plan d’austérité cantonal, les ont rejoint en fin de matinée, pour défiler ensuite ensemble dans les rues de Genève et envoyer un signal fort de solidarité entre les travailleurs du public et du privé, au moment où plusieurs attaques sont menées contre les droits de l’ensemble des salariés.
 
Reprise des grèves en fin d’année
En fin de journée, réunis sur la Plaine de Plainpalais, les travailleurs de la construction ont décidé de remettre une résolution à la section locale de la SSE l’invitant à œuvrer pour l’ouverture de vraies négociations.
Les syndicats ont donné rendez-vous aux travailleurs de la construction pour une Assemblée générale qui se tiendra le 10 décembre, date à laquelle la suite des mobilisations sera décidée. En vue d’un éventuel vide conventionnel dès le 1er janvier 2016, il faut s’attendre à ce que le mouvement de grève se poursuive l’année prochaine.

DSC_6412.jpg

DSC_6432.jpg

DSC_6442.jpg

DSC_6449.jpg

DSC_6513.jpg

DSC_6518.jpg

DSC_6570.jpg

DSC_6587.jpg

DSC_6619.jpg

DSC_6660.jpg

DSC_6741.jpg

DSC_6798.jpg

DSC_6834.jpg

DSC_6838.jpg

DSC_6846.jpg

DSC_6927.jpg

DSC_6960.jpg

DSC_6963.jpg

DSC_6977.jpg

DSC_6981.jpg

DSC_7009.jpg

DSC_7018.jpg

DSC_7023.jpg

DSC_7032.jpg

DSC_7036.jpg

DSC_7075.jpg

DSC_7084.jpg

DSC_7098.jpg

DSC_7110.jpg

DSC_7118.jpg

<Pour voir la suite des photos >

http://www.photographygeneva.com/gallery/manifestation-de...

Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet
©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.
DSC_7125.jpg

11/11/2015

11'000 manifestants mobilisés pour défendre les services publics


Le Mouvement populaire des familles apporte son soutien aux employés de la fonction publique en grève
Communiqué de presse

Pour le MPF cette grève est on peut plus légitime au vue des attaques irresponsables du Conseil d’Etat.

Pour rappel si la situation financière de l’Etat est ce qu’elle est, c’est bien par la volonté politique des partis de droite qui sont à l’origine des plusieurs baisses d’impôts, depuis 1996, favorisant essentiellement les personnes les plus riches de ce canton. A titre d’exemple la seule baisse d’impôts de 12 % votée en 1996 pour les personnes physiques a engendré de 1997 à ce jour une perte d’environ 9 milliards de francs, pour l’Etat de Genève. Sans cette diminution d’impôt, la dette du canton s’élèverait aujourd’hui à moins de 4 milliards de francs.

Ce n’est donc pas aux employés de la fonction publique ni à la population de faire les frais et de payer la note des résultats de la politique irresponsable voulu par les partis bourgeois en matière de financement de l’Etat.

Le Mouvement Populaire des familles est solidaire de la position et des revendications exprimées par les Associations syndicales et les employés de la fonction publique ainsi que des actions menées pour faire valoir leurs droits.

De plus, alors qu’il est prôné par quasi tous les acteurs de la société l’importance de trouver des solutions pour concilier vie familiale et vie professionnelle, l’augmentation de l’horaire de travail de 40 à 42 heures par semaine, à moins d’être schizophrène, va exactement à l’encontre de cette nécessité reconnu par tous. Ceci va donc péjoré la vie des familles alors que celle-ci sont déjà passablement sous pression.

Le Mouvement Populaire des familles appelle encore toutes les familles à exprimer leur solidarité et à soutenir la grève de la fonction publique et la grève des maçons.

Pour le Mouvement populaire des Familles
Jean Blanchard
Secrétaire général
mardi 10 novembre 2015

DSC_5777.jpg
Message de solidarité du SSP Vaud avec les grévistes de la fonction publique et de la construction de Genève


Chères et chers collègues,
Le région Vaud du Syndicat des services publics vous adresse ses plus chaleureuses salutations et son soutien le plus total pour votre mobilisation importante de ce jour et des jours suivants.

Dans votre canton comme dans le notre, les cadeaux fiscaux à répétition faits aux possédants entrainent une dégradation des conditions de travail et des prestations du service public. Cette situation a des conséquences sur l’ensemble de la population salariée. Quand les grandes entreprises et les grandes fortunes empochent les cadeaux fiscaux, nous devons tous passer à la caisse pour payer la facture : c’est cette logique que votre grève de ce jour combat. Nous sommes d’autant plus solidaires de votre lutte que dans notre canton, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Sur l’austérité déjà installée et après les attaques contre les retraites (caisse de pensions) et la dégradation des conditions de travail de l’ensemble de la fonction publique et du secteur parapublic, le gouvernement veut transférer plus de 500 millions de francs des collectivités publiques vers les très grandes entreprises multinationales. Nous combattons aujourd’hui ce projet vaudois de RIE 3 par un référendum tout en sachant que, demain, nous devrons comme vous nous organiser et nous défendre contre les attaques par la grève et la lutte collective.

Nous saluons également et apportons notre soutien le plus total à la lutte des travailleurs de construction. Elle montre que ceux qui cherchent à opposer les salariés du secteur privé et du secteur public ne font que le jeu des employeurs et des gouvernants. C’est de luttes ensemble et de solidarité de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs dont nous avons besoin pour résister aux offensives patronales et gouvernementales.

DSC_5793.jpg
Soutien de l’Union syndicale vaudoise aux camarades en lutte
Fonction publique et secteur de la construction :



Contrairement à ce que d’aucun aimerait nous faire croire, la fonction publique n’est pas constituée de salarié-e-s trop gâté-e-s, mais de femmes et d’hommes qui accomplissent, avec beaucoup de conscience, les tâches difficiles qu’on leur confie pour le bien de la société toute entière.

Ne pas le reconnaître c’est condamner les services publics (les services AU public) à la sous-dotation systématique. C’est mettre en danger la santé des salarié-e-s et programmer une baisse des prestations aux usager-e-s que nous sommes tou-te-s !
C’est le cas à Genève et ce sera certainement aussi le cas dans le canton de Vaud si on accepte la réforme RIEIII.

La retraite à 60 ans, dans le secteur du bâtiment, n’est pas non plus un privilège. C’est une condition indispensable dans un secteur où l’espérance de vie est statistiquement plus faible que dans d’autres secteurs moins dangereux pour la santé. Une bonne convention collective de travail dans le bâtiment, qui emploie beaucoup de monde, est également une arme efficace contre le dumping salarial et la dégradation des conditions de travail pour tou-te-s les salarié-e-s.


L’immense majorité des gens subit depuis trop longtemps l’injustice d’une répartition des richesses (produites par les travailleuses et les travailleurs) qui se fait de plus en plus en faveur des riches. Il est temps de revendiquer que les services à la population et les conditions de travail de tou-te-s soient clairement amélioré, pour permettre aux habitant-e-s de ce pays de vivre dans la sécurité et la dignité.
C’est pourquoi, l’Union syndicale vaudoise soutient les salarié-e-s de la fonction publique genevoise ainsi que ceux du bâtiment, dans leur lutte indispensable pour un monde plus juste.

Lausanne, le 10 novembre 2015

DSC_5828.jpg
La section Genève de syndicom soutient le combat des fonctionnaires

COMMUNIQUÉ
NON aux coupes dans les prestations ! NON à la dégradation des conditions de travail !


Le service public ne doit pas être détruit ! Nous sommes contre la destruction des services publics et leur privatisation. Les fonctionnaires n’ont pas à payer seuls la facture des cadeaux faits aux entreprises et aux plus riches.


Une délégation de syndicom Genève sera présente au côté des fonctionnaires ce mardi 10 novembre 2015.
Genève, le 9 novembre 2015
José Ramon Gonzalez, membre du comité

DSC_5829.jpg

DSC_5847.jpg

DSC_5858.jpg

DSC_5875.jpg

DSC_5880.jpg

DSC_5888.jpg

DSC_5922.jpg

DSC_5929.jpg

DSC_5976.jpg

DSC_5983.jpg

DSC_5991.jpg

DSC_6002.jpg

DSC_6008.jpg

DSC_6017.jpg

DSC_6030.jpg

DSC_6036.jpg

DSC_6043.jpg

DSC_6058.jpg

DSC_6069.jpg

DSC_6103.jpg

DSC_6118.jpg

DSC_6135.jpg

DSC_6148.jpg

DSC_6156.jpg

DSC_6159.jpg

DSC_6164.jpg

DSC_6194.jpg

DSC_6195.jpg

DSC_6211.jpg

DSC_6261.jpg

DSC_6263.jpg

DSC_6295.jpg

DSC_6360.jpg

DSC_6368.jpg

DSC_6392.jpg

<Pour voir la suite des photos >
http://www.photographygeneva.com/gallery/greve-de-la-fonc...
Vous pouvez commander les photos de votre choix dans les albums de mon site internet
©Photography Geneva by Demir SÖNMEZ
Tous droits réservés
Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.

Pour toute demande, merci de me contacter.