22/10/2013

Toutes les saisons, j'aime les parcs de Genève ...

 

Toutes les saisons, j'aime les parcs de Genève ... 

DSC_7735.jpg

L1090104.jpg

 

DSC_7830.jpg

DSC_7851.jpg

L1090124.jpg

L1090146.jpg

DSC_7879.jpg

DSC_7887.jpg

 

DSC_7915.jpg

L1090153.jpg

DSC_7927.jpg

DSC_7954.jpg

L1090161.jpg

L1090164.jpg

L1090168.jpg

L1090174.jpg

L1090175.jpg

DSC_8018.jpg

DSC_8025.jpg

DSC_8030.jpg

DSC_8032.jpg

DSC_8039.jpg

DSC_8044.jpg

L1090175.jpg

L1090176.jpg

L1090178.jpg

L1090179.jpg

L1090183.jpg

L1090184.jpg

L1090186.jpg

DSC_8060.jpg

DSC_8076.jpg

L1090202.jpg

DSC_8113.jpg

L1090222.jpg

L1090212.jpg

DSC_7697.jpg

22:12 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

21/10/2013

Un soir d'automne..

Un soir d'automne..

L1080959.jpg

L1080969.jpg

L1080980.jpg

L1080986.jpg

L1090008.jpg

L1090041.jpg

L1090043.jpg

L1090049.jpg

L1090060.jpg

L1090075.jpg

L1090079.jpg

L1090082.jpg

L1090083.jpg

L1090088.jpg

L1090090.jpg

L1090094.jpg


21:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

20/10/2013

Forum Habitat Genève 2013

Avec le Tribunal des Evictions, nous sommes dans le domaine du symbolique:
 
Ce tribunal d'opinons n'a évidement aucune possibilité d'exiger quoi que ce soit des pouvoirs élus. Il  a seulement le devoir de mettre en lumière des expulsions abusives et de chercher les responsabilités. Il diffuse ainsi les RECOMMANDATIONS qui répertorie cette année six cas d'expulsions forcées, qui sont autant de cas emblêmatiques d'injustices pratiquées par des pouvoirs parfois corrompus, d'entreprises privées (de considérations humaines), ou d'organismes pêchant par leur inertie ou leur aveuglement. Cette année, tous les cas abordés d'expulsions forcées étaient imbriqués avec des atteintes à d'autres Droits Humains: Droits des peuples autochtones, Droits du Travail et des syndicalistes, Droits des réfugiés, Droits de liberté d'expressions etc...

A Genève, s'est tenu le Tribunal des Evictions le vendredi 18 octobre, dans le cadre du Forum Habitat Genève 2013. Et comme chaque année depuis trois ans, le Forum se termine par une Marche des Habitants le samedi matin, qui permet d'une part de montrer à nos invités étrangers, une Genève populaire et accueillante (merci encore aux Habitants de l'Ilot 13 d'où la Marche des Habitants est  partie, pour avoir ouverte la Buvette de la Maison des Habitants. Merci aussi aux coopératives Participatives d'Habitants du Canton de Genève qui ont logé les invités).
 
D'autre part, cette Marche des Habitants se conclue par une cérémonie en présence des juges du Tribunal des Evictions qui donne lecture publique devant le Palais des Nations de l'ONU, des Recommandations du Tribunal International des Evictions.
Voir  la Marche des Habitants de Genève en
ligne

http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php?article295

 

L1080864.jpg

DSC_7050.jpg

DSC_7068.jpg

DSC_7071.jpg

DSC_7081.jpg

L1080875.jpg

DSC_7083.jpg

DSC_7114.jpg

DSC_7116.jpg

DSC_7117.jpg

L1080877.jpg

L1080880.jpg

L1080885.jpg

L1080893.jpg

DSC_7153.jpg

DSC_7143.jpg




13:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

19/10/2013

Monsanto est tristement célèbre pour ses produits toxiques

Cet après midi une centaines militants se sont rassemblés à la place Philibert-Berthelier (place Bel-Air) contre Monsanto & Co. Avant eux, des milliers de citoyens à travers le monde entier ont défilé le 12/10. Tous dénoncent le diktat de quelques multinationales qui marchandisent le vivant.

 

L1080924.jpg

DSC_7188.jpg


Après l'asparatme (1901) qui s'est avéré cancérigène, le PCB (années 20) lubrifiant, lui aussi cancérigène, qui a pollué des régions entières, l'herbicide 2,4,5-T qui a produit de la dioxine (années 40), des explosions d'usines, la reprise de ces produits toxiques par l'armée des USA qui achète à Monsanto l'agent orange, répandu sur le Vietnam (années 60), la production de l'herbicide Roundup (dès les années 90), décrit par des pub de Monsanto comme "sans danger pour l'environnement" (mais qui devra se rétracter quelques années plus tard), l'hormone bovine HCBr qui a eu des conséquences terribles sur la santé des vaches ... après toutes ces catastrophes, Monsanto se lance des les OGM (maïs, coton, riz, etc.). Les conséquences sont dramatiques pour la santé, pour l'environnement, pour la biodiversité. Les seuls gagnants sont les actionnaires, en raison de profits juteux

Les alternatives écologiques existent, Marie-Monique Robin l'a parfaitement démontré (Les Moissons du Futur).

Pourtant le monde célèbre les sauveurs du monde par le génie génétique si l'on en croit l'attribution, hier, du "World Food Prize" au vice-président de Monsanto, deux autres gagnants sont de la même trempe : Mary Dell Chilton de Sygenta et Marc Van Montagu de l'European Federation of Biotechnology.

La manifestation de Genève, comme les autres manifestations de samedi passé dans le monde, expriment la réaction des citoyens qui sont conscients des dangers de cette suprématie des multinationales au mépris des formidables avancées des paysans bio. Les techniques respectueuses de l'environnement et durables à long terme existent, elles ont le désavantage de ne pas être aussi lucratives pour quelques individus propriétaires de l'empire des herbicides et des semences.
DSC_7194.jpg

Discours Madame Marguerite Contat,

Présidente Swissaid Genève

Swissaid se réjouit de cette manifestation  genevoise qui apporte sa pierre à la mobilisation de millions de personnes en mai et octobre contre Monsanto et les OGM .

 
Les protestations des ONG  n’auront malheureusement pas suffi ! Il y a deux jours, le vice-président de Monsanto, l’une des fondatrices de Syngenta et  le  président du lobby pro-OGM auprès de l’Union européenne, se sont vus attribuer  le Prix mondial de l’Alimentation.
Ce prix remis chaque année a pour objet de couronner des personnes qui ont contribué à améliorer la qualité, la quantité et l’accès à la nourriture dans le monde.
Cette décision de récompenser 3 représentants du génie génétique est une honte, un affront et une farce

C’est une honte pour les millions de petits paysans qui se battent quotidiennement pour défendre leurs cultures et leurs semences !
 
C’est un affront aux  agriculteurs acculés par les dettes et les politiques concentrationnaires des états et gouvernements, en particulier les  284.000   paysans qui se sont suicidés en Inde depuis 1995, avec l’introduction du coton Bt
 
C’est une farce pour le monde scientifique indépendant qui depuis des années développe une autre approche de l’agriculture, respectueuse des être humains et de l’environnement.
 
 Je pense aux experts  de la CNUCED, dont le scientifique suisse R. Herren, prix Nobel alternatif, qui dans leur rapport  du 19 septembre ont lancé un coup de semonce brutal en faveur d’un changement drastique  des politiques agricoles : Réveillez vous avant qu’il ne soit trop tard . Les monocultures et les méthodes agricoles industrielles ne fournissent pas assez de nourriture abordable tout en causant des dommages environnementaux croissants et non viables ! Il est urgent de changer d’orientation !, nous disent-ils  en résumé
 
SWISSAID  milite aux côtés de Stop OGM et des ONG qui sont convaincues que le génie génétique est irresponsable d'un point de vue tant social, économique qu'écologique. Cette conviction est le résultat d’observations menées depuis des années sur les terrains africain, américain, asiatique et européens.
 
Qui dit génie génétique, dit concentration de capitaux et de la production entre les mains de quelques entreprises agroalimentaires (Monsanto, Syngenta…)


Qui dit génie génétique, dit brevets sur les semences et spoliation des paysans, qui se trouvent privés de conserver, produire et échanger leurs propres semences. Ces paysans perdent dès lors toute autonomie et nombre d'entre eux sombreront dans la spirale de l'endettement.

Qui dit génie génétique, dit utilisation intensive de produits chimiques, érosion du sol et enfin  disparition de la biodiversité, qui à son tour aggravera la faim dans le monde.
 
Le génie génétique n’est pas une solution, c’est une partie du problème de la faim.

En cette journée de mobilisation, je souhaiterai partager les messages  suivants :
1- Les intérêts des grosses multinationales agro-alimentaires ne sont pas conciliables avec les objectifs de réduction de la faim dans le monde. Nous savons que la terre produit  aujourd’hui assez de calories pour nourrir 14 milliards d’individus et que l’agriculture biologique prouve tous les jours qu’elle peut vaincre la faim durablement, préserver la climat, tout en augmentant la productivité et générant  des revenus. Plaidons pour une agriculture respectueuse  des êtres humains et de l’environnement. Nous disons non aux OGM !
2- Les initiatives des  grosses multinationales se multiplient pour adouber le génie génétique.  L’exemple du prix mondial de l’alimentation l’illustre. Le Nouvelle Alliance pour la sécurité et la nutrition promue par le G8,l’Alliance pour une nouvelle Révolution verte en Afrique (AGRA) sont autant de chevaux de Troie de ces multinationales dans le cœur de la gouvernance des états et des marchés intérieurs, particulièrement en Afrique. En Europe et en Suisse, nous ne sommes pas à l’abri de ces manœuvres. Soutenons donc  ici et là-bas les communautés paysannes dans leur lutte pour la souveraineté alimentaire, le droit  d’une population, d’une région ou d’un pays à définir ses politiques agricole et alimentaire,.
En nous mobilisant aujourd’hui contre les Monsanto, Syngenta et autres Nestlé, nous nous mobilisons en faveur du respect des paysans, de l’environnement et des générations futures. Nous nous mobilisons pour la régulation des échanges et  la transparence des entreprises et des flux financiers.


Nous nous mobilisons finalement en faveur de la dignité humaine contre la voracité du capital, en faveur de la raison contre l’imposture !
Je vous remercie !

Marguerite Contat, Présidente Swissaid Genève

DSC_7196.jpg

DSC_7197.jpg

DSC_7198.jpg

DSC_7200.jpg

DSC_7201.jpg

DSC_7204.jpg

DSC_7213.jpg

DSC_7215.jpg

DSC_7225.jpg

DSC_7222.jpg

 

DSC_7229.jpg

DSC_7233.jpg

DSC_7238.jpg

DSC_7243.jpg

DSC_7254.jpg

DSC_7258.jpg

DSC_7262.jpg

DSC_7264.jpg

DSC_7266.jpg

DSC_7271.jpg

DSC_7273.jpg

DSC_7275.jpg

DSC_7278.jpg

DSC_7281.jpg


22:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

La vie du Bois de la Bâtie..

La vie du Bois de la Bâtie..

DSC_6756.jpg

DSC_6764.jpg

DSC_6786.jpg

DSC_6792.jpg

DSC_6799.jpg

DSC_6800.jpg

DSC_6805.jpg

DSC_6808.jpg

DSC_6810.jpg

DSC_6811.jpg

DSC_6822.jpg

DSC_6836.jpg

DSC_6837.jpg

DSC_6839.jpg

DSC_6863.jpg

DSC_6874.jpg

DSC_6890.jpg

DSC_6893.jpg

DSC_6901.jpg

DSC_6907.jpg

DSC_6920.jpg

DSC_6930.jpg

DSC_6958.jpg

L1080777.jpg

L1080801.jpg

L1080844.jpg

DSC_6732.jpg

00:18 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

17/10/2013

Les couleurs du Jardin Botanique de Genève

Les couleurs du Jardin Botanique de Genève

 

L1080712.jpg

L1080718.jpg

L1080722.jpg

L1080735.jpg

DSC_6354 - copie.jpg

DSC_6469 - copie.jpg

DSC_6440 - copie.jpg

DSC_6518 - copie.jpg

DSC_6622 - copie.jpg

DSC_6649 - copie.jpg

DSC_6671 - copie.jpg

L1080746.jpg

 

23:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

16/10/2013

57ème jour de grève des EdS de Partage!

57e jour de grève des EdS de Partage: Le Conseil administratif campe sur ses positions


Dès 9h, les grévistes EdS de Partage, en grève depuis 56 jours, se sont réunis devant la mairie de Carouge pour rythmer de discours, de slogans et de musique, la séance hebdomadaire du Conseil administratif de la commune. Parmi les soutiens syndicaux et politiques, fort appréciée a été la présence de Madame Anne Emery-Torracinta, candidate socialiste au Conseil d’Etat. Face à l’inaction du Département de la solidarité et de l’emploi, elle a rappelé que les députés socialistes se sont toujours opposés à ce que des collectivités publiques emploient des personnes en EdS. À propos du salaire des EdS, elle a affirmé qu’ils doivent être rémunérés dignement contrairement au salaire actuel, et accompagnés de mesures de formation, comme le demande la motion M 1272 actuellement à l’ordre du jour du Grand Conseil.

Lors des prises de parole, les grévistes et le SIT ont félicité les autorités municipales de rompre enfin les relations avec Partage qui n’a pas su assurer des conditions de travail dignes et correctes à ses employés EdS. Ils ont félicité ces mêmes autorités de faire machine arrière et de remunicipaliser la récolte des déchets du Vieux Carouge, sous-traités à Partage, mettant ainsi fin à une voirie à deux vitesses, l’une avec les conditions de travail offertes aux fonctionnaires municipaux, l’autre avec les salaires de misère de 2’800.- net servis aux EdS, ils ont réaffirmé qu’ils attendent que la commune de Carouge assume pleinement ses responsabilités et aille plus loin dans la création de pistes et l’engagement des EdS.

Le Conseil administratif a reçu durant une heure une délégation de grévistes et du syndicat SIT. Ils ont fait valoir que les 420’000 francs jusque là alloués à Partage doivent permettent de créer 5 postes, et non 2 comme le propose le Conseil administratif, et d’engager les EdS qui durant des mois et des années pour certains ont démontré, dans des conditions difficiles, avoir acquis l’expérience requise pour remplir à satisfaction les postes d’ouvriers polyvalents de Voirie. Le Conseil administratif n’a pas modifié sa position. La décision est désormais dans le camp du Conseil municipal qui se réunit jeudi 17 octobre pour examiner le projet de budget 2014, la proposition de rupture avec Partage, la remunicipalisation de la levée des ordures du Vieux Carouge au sein de la voirie municipale. Concernant le nombre de postes à créer, les grévistes et le SIT espèrent que le Conseil municipal ira plus loin que la proposition de 2 postes du Conseil administratif.

Ils assisteront aux débats dans la tribune du public jeudi 17 octobre dès 18h30.

 

DSC_6124.jpg

DSC_6126.jpg

DSC_6131.jpg

DSC_6155.jpg

DSC_6166.jpg

DSC_6175.jpg

DSC_6193.jpg

DSC_6200.jpg

DSC_6205.jpg

DSC_6209.jpg

DSC_6218.jpg

DSC_6219.jpg

DSC_6225.jpg

DSC_6228.jpg

DSC_6243.jpg

DSC_6244.jpg

DSC_6262.jpg

DSC_6269.jpg

DSC_6282.jpg

DSC_6284.jpg

DSC_6286.jpg

DSC_6291.jpg

DSC_6292.jpg

DSC_6251.jpg


20:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

15/10/2013

Les couleurs de l'automne Genevois

Les couleurs de l'automne Genevois

L1080395.jpg

L1080396.jpg

L1080398.jpg

L1080413.jpg

L1080415.jpg

L1080416.jpg

L1080418.jpg

L1080420.jpg

L1080421.jpg

L1080422.jpg

L1080426.jpg

L1080431.jpg

L1080434.jpg

L1080435.jpg

L1080442.jpg

L1080450.jpg

L1080459.jpg

L1080460.jpg

L1080467.jpg

L1080468.jpg

L1080470.jpg

L1080474.jpg

L1080478.jpg

L1080481.jpg

L1080486.jpg

L1080492.jpg

L1080494.jpg

L1080504.jpg

L1080507.jpg

L1080511.jpg

L1080515.jpg

L1080518.jpg

L1080521.jpg

L1080524.jpg

L1080525.jpg

L1080542.jpg

L1080543.jpg

L1080545.jpg

L1080546.jpg

L1080548.jpg

L1080554.jpg

L1080556.jpg

L1080561.jpg

L1080563.jpg

L1080567.jpg

L1080568.jpg

L1080571.jpg

L1080574.jpg

L1080579.jpg

L1080584.jpg

L1080595.jpg

 

22:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

14/10/2013

13ième anniversaire du Jardin des Disparus

L’association du jardin des disparus a commémoré pour la 13ième fois au jardin des disparus à Meyrin les "40 ans du coup d'état en Uruguay et au Chili". Plusieurs projets artistiques ont été présenté pour l'occasion, parmi lesquels une "capsule de la mémoire", de la Galeria Morón, Chili), une exposition de photos  documentaires du coup d'Etat et de la grève générale (Aurelio Gonzalez), une lettre de solidarité du directeur du Musée de la Mémoire à Montevideo. Le Maire de Meyrin a pris la parole pour une allocution et un groupe d'échange a eu lieu, au sein duquel plusieurs générations ont participé et échangé, afin de comprendre comment on est affecté par la dictature, par son héritage, et comment transmettre une mémoire vivante. Des groupes musicaux, une intervention de l'Avocate internationale des droits humains Gabriella Citroni ainsi qu'un repas Uruguayo-Chilien ont clôt cette manifestation émotionnellement intense.

DSC_5918.jpg

DSC_5940.jpg

DSC_5944.jpg

DSC_5950.jpg

DSC_5952.jpg

DSC_5976.jpg

DSC_5979.jpg

DSC_5993.jpg

DSC_5998.jpg

DSC_6016.jpg

Discours de Monsiuer Jean-Marc Devaud,

Le maire de la Ville de Meyrin

 

13ème anniversaire de l’association du Jardin des disparus du 13 octobre 2013


Mesdames les co-présidentes.

Mesdames et Messieurs les membres du comité

Mesdames et Messieurs

En premier lieu, je souhaite remercier votre comité d’avoir associé les autorités communales à cette manifestation du 13ème anniversaire de votre association et je vous apporte les salutations du Conseil administratif, Madame Monique Boget et Monsieur Pierre-Alain Tschudi.

La commune s’est engagée avec vous en l’an 2000, pour créer ce lieu de mémoire et de recueillement afin de ne pas oublier ceux qui ont subi dans leur chair ou pour les familles qui ont perdu un être cher et qui attendent des réponses pour savoir ce qui est advenu de ces sont personnes dont nous sommes sans nouvelles, puissent de réunir.

Il nous est apparu nécessaire et important qu’un tel lieu existe afin de se rappeler que les sacrifices et les souffrances  de ces personnes disparues ne restent pas oubliées et que de manière récurrentes, les familles et les proches de ces personnes puissent se recueillir, méditer et leur rendre hommage.

Il faut également entreprendre toutes les démarches et les actions qui permettent de ne pas répéter ces exactions commises par des dictateurs ou d’autres hommes sans foi, ni loi puissent se répéter.

Dans ce but, je vous rappelle qu’une convention a été entreprise auprès de la Confédération en 2010 et qui a pour but de soutenir les familles en recherche de réponses à leurs disparus, a été acceptée par plus de 20 états. Elle a été signée par la Confédération, mais aujourd’hui encore, près de 3 ans après, elle n’a toujours pas été ratifiée par le parlement. Le Conseil administratif a adressé un courrier au Conseil fédéral afin que celui-ci accélère la procédure à la ratification de cette convention. Nous devons malheureusement constater aujourd’hui que cette ratification n’est pas encore réalisée et nous le regrettons vivement.

Dans l’attente de la mise en application de cette convention et de ces effets que nous souhaitons positifs, il nous reste l’espoir  qu’une nouvelle conscience humaine émerge dans notre monde pour que chaque homme et chaque femme de notre planète puisse vivre libre, sans contraintes, sans brimades, dans des états démocratiques dans lesquels  les droits sont les mêmes pour tous.

Malheureusement, les événements qui sont déroulés au Chili et en Uruguay et qui sont évoqués ce jour ont eu lieu il y a quarante ans et il semble que les leçons ne sont toujours pas comprises et nous revoyons de manière récurrente ressurgir sur notre planète les démons des dictatures.

Nous observons que malgré les leçons données par l’histoire, il se trouve toujours dans notre monde, des personnes qui se croient supérieurs aux autres et qui entendent imposer leurs lois anti-démocratiques et totalitaires en imposant par la force, la torture et les exactions, leurs emprises et leurs actions dictatoriales aux personnes qui ne partagent pas leurs visions.

Nos médias quotidiens nous en rappellent chaque jour les faits ou plutôt devrais-je dire les méfaits.

Paradoxalement, nous qui avons la grande chance de vivre dans un état totalement démocratique, dans lequel le peuple est souverain, qui a le pouvoir de référendum et le droit d’initiative n’arrive pas à se déplacer aux urnes à plus de 40% pour élire les candidats d’un gouvernement qui devra mener nos actions politiques pour ces cinq prochaines années.

Ce paradoxe m’interpelle et je me demande si cela vaut vraiment la peine de se battre, d’être emprisonné, voire de mourir pour que la démocratie s’impose, si c’est pour constater qu’une fois celle-ci obtenue, elle ne soit exercée que par une minorité de la population. Je vous laisse à vos propres interrogations, mais pour ma part je pense que l’on fait un affront à notre démocratie acquise de haute lutte dans le passé.

Le monde parfais n’existe pas nous l’avons bien compris, mais j’ai toujours le grand espoir que l’humanité va finir par prendre  conscience que nous sommes tous égaux et qu’un monde meilleur va se dessiner dans le futur.

Vœux pieux ou hérésie, l’avenir nous le dira. Etant fondamentalement optimiste je veux toujours y croire.

Pour conclure, je voudrais associer la communauté meyrinoise à cette journée de souvenirs, rendre hommage à toutes ces personnes disparues et apporter notre profonde compassion  à celles et ceux qui aujourd’hui encore souffrent de ces séparations inexpliquées.

Je vous remercie de votre attention

Jean-Marc Devaud

Le maire de la Ville de Meyrin

DSC_6019.jpg

DSC_6028.jpg

DSC_6031.jpg

DSC_6038.jpg

DSC_6047.jpg

DSC_6051.jpg

DSC_6053.jpg

DSC_6056.jpg

DSC_6059.jpg

DSC_6061.jpg

DSC_6066.jpg

DSC_6068.jpg

DSC_6069.jpg

DSC_6079.jpg

DSC_6087.jpg

DSC_6088.jpg

DSC_6093.jpg

DSC_6114.jpg

11:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

13/10/2013

Changement radical chez le MCG et un Conseiller d’Etat musulman pour Genève ?

Dans une interview accordée au Matin Dimanche d’aujourd’hui, Mauro Poggia, candidat du MCG au Conseil d’Etat, a présenté ses excuses aux frontaliers. Pour lui, son parti n’est « ni d’extrême droite ni antifrontalier ». Si ce n’est pas une manœuvre électorale pour le 2ème tour des élections au Conseil d’Etat et si M. Poggia parle effectivement au nom de son parti, cela signifie un changement radical dans l’idéologie du MCG. En effet, comme chacun le sait, seul fond de commerce du MCG jusqu’ici a été les attaques antifrontalières. C’est plutôt une bonne nouvelle pour le Grand Genève même si l’électorat du MCG doit se mordre les doigts par cette déclaration. Est-ce que Genève sera reconnaissant à ce virage 180° du MCG en élisant au Conseil d’Etat Mauro Poggia ? Et pourquoi pas pour Genève, qui a refusé presque à 60% la votation sur l’interdiction des minarets, un Conseiller d’Etat de confession musulmane ? 

19:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

12/10/2013

La marche des salopes à Genève: Viol, la honte humaine!


Cette après-midi plus de 500 “salopes” ont défilé avec pancarte et tenues sexy dans les rues de Genève pour dénoncer les violences sexuelles.
Leurs slogan “Ne nous dites pas comment nous comporter, Dites leur de ne pas violer”, leur but: faire comprendre que peu importe comment nous sommes habillé, nous sommes des humains et non des bout de chaire.

A la fin de la manifestation sur la place voltaire les manifestants étaient appelé-e-s à remplir un questionnaire sur les agressions sexuelles qu’ils ou elles auraient subie.

Le résultat de ce sondage sur les violences sexuelles: le collectif a indiqué avoir reçu 127 réponses. Il en ressort que 83% des sondé-e-s ont vécu du harcèlement de rue, 54% ont subi des attouchements, 30% un viol, 25% un cas de harcèlement au travail et 21% de l'homophobie, de la part de personnes connues ou inconnues.

Les feuilles de papiers sont recueillies dans la boites à plaintes que le collectif souhaite transmettre à la justice.

DSC_5366.jpg

DSC_5372.jpg

DSC_5383.jpg

DSC_5389.jpg

DSC_5398.jpg

DSC_5401.jpg

DSC_5405.jpg

DSC_5409.jpg

DSC_5411.jpg

DSC_5416.jpg

DSC_5417.jpg

DSC_5422.jpg

DSC_5434.jpg

DSC_5522.jpg

DSC_5526.jpg

DSC_5529.jpg

DSC_5540.jpg

DSC_5544.jpg

DSC_5547.jpg

DSC_5552.jpg

DSC_5554.jpg

DSC_5556.jpg

DSC_5558.jpg

DSC_5560.jpg

DSC_5564.jpg

DSC_5580.jpg

DSC_5584.jpg

DSC_5592.jpg

DSC_5598.jpg

DSC_5638.jpg

DSC_5643.jpg

DSC_5648.jpg

DSC_5657.jpg

DSC_5671.jpg

L1080377.jpg

DSC_5678.jpg

DSC_5724.jpg

DSC_5802.jpg

DSC_5806.jpg

DSC_5821.jpg

DSC_5836.jpg

DSC_5837.jpg

DSC_5838.jpg

DSC_5839.jpg

DSC_5840.jpg

DSC_5841.jpg

DSC_5842.jpg

DSC_5843.jpg

DSC_5844.jpg

DSC_5847.jpg

DSC_5849.jpg

DSC_5851.jpg

DSC_5853.jpg

DSC_5855.jpg

DSC_5859.jpg

DSC_5873.jpg

DSC_5883.jpg

L1080390.jpg

DSC_5897.jpg

19:48 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

11/10/2013

Silence de mort!

Depuis 40 jours  de la grève de la faim sur la place des Nations pour condamner le massacre de 52 membres des Moudjahidines du Peuple d'Iran (O.M.P.I) et la prise en otage de sept personnes  six femmes et un homme par les forces irakiennes avec la participation  des gardiens de la révolution (Pasdarans iraniens) et demander la libération  des  otages et pour demander la protection des 3000 réfugiés au Camp Liberty.

40ème jour de la grève de la faim une silence de mort continue , ni media, ni les organisations internationale, ni défenseurs droit des humain, les Nations Unies et le HCR ne bouge pas.

Messieurs Jean
Ziegler, représenter la Suisse au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, les députés au Grand Conseil M. Jean Charles Rielle et Marc Falquet et Lussi Patrick ont visité les grévistes pour apporte son soutien.

 

DSC_3293.jpg

DSC_3303.jpg

DSC_3309.jpg

DSC_4787.jpg

DSC_4816.jpg

DSC_4828.jpg

DSC_4916.jpgDSC_4846.jpg

 

Marc Falquet, Député au Grand-Conseil

Grève de la faim indéfférence

Chers amis de la Résistance iranienne, cela fait quarante jours que vous faites la grève dans l'indifférence totale.
 
Le 1er septembre dernier, les forces spéciales du Ministère de l'Intérieur de l'armée irakienne, sur ordre du gouvernement iranien, ont attaqué le camp de réfugiés d'Achraf et exécuté 52 personnes les poursuivant même dans l'infirmerie pour les achever d'une balle dans la tête. Certain réfugiés ont été arrêtés, leurs mains liées dans le dos et ensuite exécutés d'une balle dans la tête.
 
Sept réfugiés iraniens, dont six femme ont été kidnappés par l'armée irakienne. L'Irak, à la demande de l'Iran, menace de les extrader.  C'est la torture et la mort assurée.
 
Par solidarité envers vos frères et sœurs, vous faites cette grève de la faim, afin de sensibiliser l'opinion publique, les Nations Unies et le HCR, la Presse.  Votre combat est d'une grande noblesse. Je m'incline devant vous.
 
Personne ne bouge, tout le monde s'en fiche. Quelle honte pour Genève. Cet omerta générale est vraiment suspecte,  empreinte de signes de corruptions.  
 
Genevoises, genevois, prenez quelques minutes pour vous rendre à la place des Nations afin d'apporter un soutien moral à ces gens exceptionnels qui ne craignent pas de donner leur vie pour combattre l'obscurantisme et la barbarie et essayer de sauver leurs frères et sœurs d'une mort assurée.
 

DSC_4846.jpg

DSC_4856.jpg

DSC_4882.jpg

DSC_4896.jpg

DSC_4970.jpg

Jean-Charles Rielle
Député élu au Grand Conseil
 (législature 2013-2018)

40è jour de grève de la faim pour la défense d'Achraf. Les USA et le HCR sont responsables de la libération des 7 orages, dont 6 femmes. Ceux-ci sont menacés d'extradition vers l'Iran.

Pour rappel, 52 Achrafiens ont été tués dans l’attaque sauvage des forces irakiennes à Achraf, le 1er septembre. Les victimes avaient le statut de personnes protégées en vertu de la 4e convention de Genève, et comme le souligne le HCR, étaient des demandeurs d’asile bénéficiant d’une protection internationale. Les forces irakiennes ont aussi enlevé sept Achrafiens et il n’existe à présent aucune information sur le sort de ces otages.

La presse, notamment suisse est étrangement muette sur cette tragédie, malgré les communiqués de presse et les appels de personnalités qui se sont exprimées depuis l'ONU.

Jean-Charles Rielle
Député élu au Grand Conseil
(législature 2013-2018)

DSC_4967.jpg

DSC_4928.jpg

DSC_4944.jpg

DSC_4952.jpg

L1080252.jpg

DSC_5003.jpg

DSC_5005.jpg

DSC_5009.jpg

DSC_5035.jpg

DSC_5051.jpg

DSC_5075.jpg

DSC_5082.jpg

DSC_5085.jpg

DSC_5106.jpg

DSC_5116.jpg

L1080265.jpg

DSC_4954.jpg


02:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

10/10/2013

Opération Animalière!

Fin de l’après midi sur pont de la coulouvrenière deux Cygnes en plein vol ce sont fait électrocutée par les câbles électriques des trams. Puis, ensuite ce sont posé sur la route et on bloqué le trafic.

Les passagers ont essayé de faire partir les cygnes de la route  jusqu’au Quai du Seujet et ont finalement appel le SIS = 118 (Service d'incendie et de secours de la Ville de Genève). Les pompiers sont venus aidé ces cygnes pour les remettre dans le Rhône. Afin d’aider les cygnes les pompiers ont travaillé  délicatement avec ces animaux.
Félicitation au pompiers pour leur magnifique opération.

 

L1080162.jpg

L1080167.jpg

L1080169.jpg

L1080171.jpg

 

Demir.jpg

Demir 2.jpg

Deux photos de moi prise par ERZAL1080172.jpg

L1080174.jpg

L1080177.jpg

L1080178.jpg

L1080181.jpg

L1080182.jpg

L1080183.jpg

L1080184.jpg

L1080186.jpg

L1080187.jpg

L1080189.jpg

L1080191.jpg

L1080192.jpg

L1080193.jpg

L1080194.jpg

L1080195.jpg

L1080196.jpg

L1080197.jpg

L1080200.jpg

L1080201.jpg

L1080202.jpg

L1080207.jpg

L1080208.jpg

L1080209.jpg

L1080210.jpg

L1080211.jpg

L1080213.jpg

L1080218.jpg

L1080220.jpg

L1080223.jpg

13:07 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

09/10/2013

Le Prix Martin Ennals pour les droits de l'Homme 2013

Hier soir, La cérémonie de remise du Prix Martin Ennals 2013 au Uni Dufour à décerné cette année à ses trois nominé-e-s finaux Mario Joseph, Haïti, Mona Seif, Égypte,et Joint Mobile Group, Russie/Tchétchénie.

DSC_3090.jpg

DSC_2875.jpg

DSC_2885.jpg

DSC_2921.jpg

DSC_2928.jpg

DSC_2933.jpg

DSC_2938.jpg

DSC_2956.jpg

DSC_2959.jpg

DSC_2961.jpg

DSC_2965.jpg

DSC_2963.jpg

DSC_2969.jpg

DSC_2981.jpg

Le Prix Martin Ennals récompense des personnes qui s’illustrent de manière exceptionnelle dans le combat contre les violations des droits humains par des moyens courageux et innovants. L’objectif de ce Prix consiste à garantir une certaine protection aux défenseuses et défenseurs des droits humains à travers une médiatisation de leurs combats respectifs.


Les dix organisations membres du Jury du Prix Martin Ennals ( Amnesty International, Human Rights Watch, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH), Front Line, la Commission internationale des Juristes, Human Rights First, le Service international pour les droits de l’Homme, Diakonie Allemagne, Human Rights Information and Documentation Systems (HURIDOCS), et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) ont désigné les trois nominé-e-s;

- Mona Seif, Égypte: Madame Mona Seif est égyptienne. Elle a fondé le Mouvement populaire «No to Military Trials for Civilians» (en français: «Non aux procès militaires pour les civils») qui milite pour l’arrêt des procès militaires intentés à des civils. Créé le 25 février 2011, ce mouvement réunit aujourd’hui de nombreux activistes, avocats, familles de victimes et acteurs locaux qui militent pour cette cause. Dans le contexte de répression des libertés fondamentales que connait l’Égypte depuis l’éviction de l’ancien Président Hosni Mubarak, Madame Mona Seif a été inculpée et subit des pressions à cause de son engagement. Elle a notamment dit:  «le soutien international, et je me réfère spécifiquement au soutien des gens et pas des gouvernements, nous donne la force de continuer notre combat contre les procès militaires intentés à des civils».

DSC_2993.jpg

DSC_2996.jpg

DSC_3020.jpg

- Mario Joseph, Haïti: Présenté comme le plus important avocat de droits humains en Haïti, Monsieur Mario Joseph a travaillé sur des cas très importants, notamment celui de l’ancien dictateur Jean-Claude «Baby Doc» Duvalier. Bien que sa famille ait décidé de s’exiler aux Etats-Unis en 2004, il est retourné à Haïti. Il subit des intimidations et des menaces depuis une vingtaine d’années à cause des actions qu’il entreprend dans le cadre de son travail. Ces pressions se sont toutefois accentuées ces derniers mois. Il a affirmé: «cette reconnaissance du Prix Martin Ennals donne de la visibilité à mon travail et à celui de toutes les personnes qui se battent pour les droits humains. Ceci va contribuer à rendre notre travail moins dangereux et plus efficace».

DSC_3029.jpg

DSC_3034.jpg

DSC_3037.jpg

DSC_3041.jpg

DSC_3042.jpg

DSC_3053.jpg

DSC_3056.jpg

DSC_3058.jpg

- Joint Mobile Group, Russie/Tchétchénie: Le Joint Mobile Group a été créé par Monsieur Igor Kalyapin suite aux meurtres de nombreux activistes de droits humains en Russie. Les membres de ce groupe mènent des investigations sur des violations de droits humains perpétrées en Tchétchénie. Les informations qu’ils récoltent sont ensuite rendues publiques ou utilisées dans le cadre de procédures judiciaires. Se référant aux effets de la publicité internationale, Monsieur Igor Kalyapin a déclaré «... quand la communauté internationale nous connait, il est plus difficile pour les autorités de prendre des mesures contre nous...».

DSC_2903.jpg

DSC_3066.jpg

DSC_3061.jpg

DSC_3073.jpg

DSC_3098.jpg

DSC_3106.jpg

DSC_3117.jpg

 

A cette occasion, se sont présentés: Micheline Calmy-Rey, ancienne présidente de la Confédération et président de la Fondation Martin Ennals, Madame Sandrine SALERNO, la maire de Ville de Genève, Madame Navanethem Pillay, Haut Commissaire des Nation Unies aux droit de l’homme, Monsieur Jean-Dominique Vassalli, Recteur de l’Université de Genève, Monsieur Alexandre Fasel, Ambassadeur, chef de la Mission permanente de la Suisse auprès de l’ONU et des autres organisations internationales à Genève, Monsieur Jean Ziegler, représenter la Suisse au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, Madame Ruth Dreifuss, ancienne présidente de la Confédération et les militant-e-s défenseur-euse-s des droits humains, puis plus de 500 personnalités.

Cette cérémonie se tiens en ouverture de la Semaine des droits humains organisée  jusqu’au 11 octobre par l’Université de Genève.

 

DSC_2907 - copie.JPG

DSC_3147.jpg

 

Remise du Prix Martin Ennals 2013

 

Mardi 8 octobre 2013 – 18h00

Uni-Dufour, Auditoire U600

 

Allocution de Madame Sandrine Salerno

Maire de la Ville de Genève

 

Madame la Haut-Commissaire adjointe aux droits de l’homme,

Madame la Présidente de la Fondation Martin Ennals,

Monsieur le Secrétaire général de la Fondation Martin Ennals,

Monsieur le Recteur de l’Université de Genève,

Messieurs les représentants du Joint Mobile Group,

Madame Mona Seif,

Monsieur Mario Joseph,

Mesdames et Messieurs, 

C’est un grand honneur pour moi que de prendre la parole ce soir devant vous, à l’occasion de cette cérémonie de remise du Prix Martin Ennals 2013. Ce prix récompense en effet le combat d’hommes et de femmes d’exception qui luttent, parfois au péril de leur vie et de leur liberté, pour le respect des droits humains dans le monde. Ce prix, comme les témoignages poignants que nous avons entendu tout au long de cette soirée, nous rappellent avec force qu’il est indispensable de continuer à nous battre pour qu’enfin chaque être humain puisse être libre de s’exprimer, de penser, d’être, quelles que soient ses opinions politiques, son identité sexuelle ou sa religion.

La Ville de Genève est profondément attachée à la défense des droits fondamentaux. Siège européen des Nations Unies et du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme, ma Ville abrite également de très nombreuses organisations non gouvernementales qui travaillent sans relâche pour un monde plus juste. Véritable capitale internationale des droits de l'Homme, Genève se distingue au niveau mondial par le nombre conséquent de personnes qui y œuvrent au quotidien pour le respect des droits fondamentaux ainsi que par la multitude de projets et d’initiatives en la matière qui y fleurissent chaque année.

La Ville de Genève, elle-même, a fait de la promotion des droits humains l’une des priorités de sa politique de coopération internationale. Cet engagement est un engagement global, qui postule de l’universalité des droits humains, de leur interdépendance et de leur caractère indivisible En 2012, nous avons ainsi financé plus d’une trentaine de projets d’organisations actives dans ce domaine, pour un montant total dépassant les 1.6 millions de francs (1'625'025.-). Cet important soutien municipal permet de réaffirmer l’attachement historique de Genève au respect des droits fondamentaux. Surtout, ce soutien permet d’encourager des projets en faveur d’une meilleure application des normes internationales et de mieux protéger les défenseurs et défenseuses des droits humains.

C’est en adéquation avec cet engagement que la Ville de Genève soutient, depuis quelques années déjà, le Festival du Film et Forum sur les droits humains qui dénonce, sans complaisance, les violations des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels partout où elles se produisent. C’est dans cette logique également que ma Ville co-organise, depuis 2008, la cérémonie de remise du Prix Martin Ennals.

Aujourd’hui, le Prix Martin Ennals est considéré, à juste titre, comme le Prix Nobel des Droits de l’Homme. Il est en effet le fruit de la collaboration unique entre les dix plus importantes organisations non-gouvernementales des droits humains qui, chaque année, sélectionnent et récompensent des hommes et des femmes qui s’illustrent de manière exceptionnelle dans le combat contre les violations des droits fondamentaux. Ces organisations, qui sont chaque jour sur le terrain, au plus proche des luttes, sont les plus aptes à identifier celles et ceux qui ont besoin d’une protection médiatique. Leur travail est essentiel. Et je souhaite donc remercier ici l’ensemble des membres du jury, qui assument la délicate tâche de faire un choix parmi les nombreux défenseurs des droits humains et qui, année après année, placent au centre de l’attention des individus et des groupements qui forcent le respect.

Cette année encore, les trois nominés au Prix Martin Ennals se distinguent par la force de leur engagement et leur courage. 

Au nom des autorités de la Ville de Genève, je souhaite donc féliciter très chaleureusement le « Joint Mobile Group » pour cette récompense. Ce prix honore le remarquable travail d’investigation que vous menez sur les violations de droits humains perpétrées en Tchétchénie. Dans un climat de totale impunité et en dépit de toutes les pressions que vous subissez, vous défendez avec courage et abnégation la justice, la vérité et l’état de droit. En cela, vous offrez au monde un extraordinaire exemple. Vous êtes des héros.

Je voudrais également saluer le combat mené par Madame Mona Seif qui milite pour l’arrêt des procès militaires intentés à des civils en Égypte ainsi que celui de Monsieur Mario Joseph, considéré comme le plus grand avocat spécialisé dans la défense des droits humains en Haïti. Madame, Monsieur, votre courage et votre engagement sont exemplaires.

Bien sûr, à travers chacun des trois nominés, à travers leurs parcours et leurs combats, je pense également ce soir à toutes les militantes et tous les militants des droits de l’Homme traqués, menacés, blessés, arrêtés ou emprisonnés dans le monde. A l’occasion de cette cérémonie, c’est à toutes ces héroïnes et à tous ces héros de l’ombre que nous devons également rendre hommage ce soir. Car c’est grâce à elles et à eux que la lutte pour le respect des droits fondamentaux, pour le respect de nos droits à toutes et à tous, avance. Qu’ils en soient sincèrement remerciés ici.

Je vous remercie pour votre attention et vous souhaite une excellente soirée.

DSC_3132.jpgDSC_3150.jpg

DSC_3153.jpg

DSC_3155.jpg

DSC_3167.jpg

DSC_3194.jpg

DSC_3196.jpg

DSC_3202.jpg

DSC_3204.jpg

DSC_3206.jpg

DSC_3208.jpg

DSC_3210.jpg

DSC_3213.jpg

DSC_3215.jpg

DSC_3219.jpg

DSC_3220.jpg

DSC_3221.jpg

DSC_3222.jpg

DSC_3229.jpg

DSC_3232.jpg

DSC_3252.jpg

DSC_3260.jpg

01:20 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | |

07/10/2013

Pourquoi ont-ils été biffés?

Election du grand conseil du 6 octobre Résultat définitifs pour  les trois premier plus Biffés candidat-e-s par liste:

Libéraux – Radicaux

  1. KIRAL Muhittin                        3’039
  2. KOUANGO Alban                   2’970
  3. MOUSSA Ashraf                     2’792

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.01.57.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.02.36.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.04.55.png


Le Mouvement Citoyens Genevois (MCG)

  1. ABBES Arbia                         1’958
  2. BASBAYAR Ayten                  1’942
  3. SAID Ayman                          1’935

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.18.27.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.19.02.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.19.39.png


Démocrate – Chrétien

  1. MAYER Antoni                            1’675
  2. TAIEB   Walid                              1’608
  3. OUEDRAOGO Moustapha          1’581

 

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.10.18.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.11.20.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.13.07.png


Socialistes

  1. SALERNO Sandrine                    1’432
  2. EYA NCHAMA Cruz Melchor       1’351
  3. TEMEL Muharrem                        1’334

 

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.54.13.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.55.29.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.57.01.png


Les Verts

  1. KÜNZLER Michèle                         1’256
  2. BUCHER Denis                              1’034
  3. LOOSLI  Peter                                1’021

 

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.05.51.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.06.41.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.07.43.png


Union démocratique du centre (UDC)

  1. JOILLET Aimé                                       952
  2. COLOZIER Philippe                              933
  3. ZAHNO Jean                                         947

 

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.15.28.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.15.57.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 20.16.27.png


Ensemble à Gauche

  1. SALIKA Wenger                                   893
  2. ECUYER Sébastien                             891
  3. BOUNAIX Danièle                                881

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.52.42.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.58.36.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.59.50.png


source:http://www.ge.ch/elections/20131006/GC/canton/

23:08 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | |

Elections parlementaires à Genève: Victoire de l'extrême droite et signal à gauche!

Elections parlementaires à Genève:

Victoire de l'extrême droite

et signal à gauche!

DSC_2245.jpgELECTION DU CONSEIL D'ETAT DU 6 OCTOBRE 2013

Résultats provisoires à 21:55

1Capture d’écran 2013-10-07 à 02.27.48.png

3Capture d’écran 2013-10-07 à 02.28.09.png

 

5Capture d’écran 2013-10-07 à 02.28.44.png

5Capture d’écran 2013-10-07 à 02.29.09.png

Capture d’écran 2013-10-07 à 02.21.36.png

ELECTION AU GRAND CONSEIL 

Résultats provisoires à 22:07

Ensemble Gauche : 9 Sièges

Socialistes : 15  Sièges 

Les Verts  : 10 Sièges

 

Libéraux- Radicaux : 24 sièges 

Démocrate - Chrétien : 11

UDC : 11

MCG: 20


DSC_2263.jpg

DSC_2267.jpg

DSC_2268.jpg

DSC_2271.jpg

DSC_2273.jpg

DSC_2285.jpg

DSC_2290.jpg

DSC_2294.jpg

DSC_2296.jpg

DSC_2299.jpg

DSC_2342.jpg

DSC_2355.jpg

DSC_2367.jpg

DSC_2386.jpg

DSC_2390.jpg

DSC_2397.jpg

DSC_2415.jpg

DSC_2434.jpg

DSC_2441.jpg

DSC_2446.jpg

DSC_2453.jpg

DSC_2449.jpg

DSC_2457.jpg

DSC_2460.jpg

DSC_2462.jpg

DSC_2471.jpg

DSC_2476.jpg

DSC_2484.jpg

DSC_2498.jpg

DSC_2510.jpg

DSC_2533.jpg

DSC_2543.jpg

DSC_2552.jpg

DSC_2569.jpg

DSC_2575.jpg

L1080076.jpg

L1080103.jpg

L1080105.jpg

L1080111.jpg

DSC_2597.jpg

DSC_2605.jpg

DSC_2609.jpg

DSC_2615.jpg

DSC_2616.jpg

DSC_2619.jpg

DSC_2626.jpg

DSC_2628.jpg

DSC_2633.jpg

DSC_2639.jpg

DSC_2642.jpg

DSC_2649.jpg

DSC_2671.jpg

DSC_2679.jpg

DSC_2693.jpg

DSC_2697.jpg

DSC_2725.jpg

DSC_2727.jpg

DSC_2731.jpg

DSC_2732.jpg

DSC_2746.jpg

DSC_2749.jpg

DSC_2754.jpg

DSC_2756.jpg

DSC_2759.jpg

DSC_2770.jpg

DSC_2773.jpg

DSC_2787.jpg

DSC_2789.jpg

DSC_2798.jpg

DSC_2807.jpg

DSC_2821.jpg

DSC_2823.jpg

DSC_2832.jpg

DSC_2839.jpg

DSC_2841.jpg

L1080119.jpg


02:15 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

05/10/2013

Dernière vente aux enchères au Molard: une fois, deux fois, trois fois, adjugé, vendu!

Aujourd'hui dernier jour de la campagne électorale pour le Grand Conseil et le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat.
Comme toujours, je suis au Molard pour faire un reportage photo de l'ambiance qui règne sur les stands politiques.
Je souhaite bonne chance à tous les candidat-e-s au Grand Conseil et au Conseil d'Etat de la République et Canton de Genève.
 

Demir SÖNMEZ

Reporter photographe de la République canton de GenèveDSC_2014.jpg

DSC_2015.jpg

DSC_2017.jpg

DSC_2020.jpg

DSC_2021.jpg

DSC_2023.jpg

DSC_2026.jpg

DSC_2033.jpg

DSC_2038.jpg

DSC_2039.jpg

DSC_2044.jpg

DSC_2045.jpg

DSC_2048.jpg

DSC_2050.jpg

DSC_2052.jpg

DSC_2054.jpg

DSC_2057.jpg

DSC_2060.jpg

DSC_2061.jpg

DSC_2065.jpg

DSC_2069.jpg

DSC_2075.jpg

DSC_2076.jpg

DSC_2078.jpg

DSC_2079.jpg

DSC_2081.jpg

DSC_2087.jpg

DSC_2088.jpg

DSC_2091.jpg

DSC_2093.jpg

DSC_2096.jpg

DSC_2098.jpg

DSC_2100.jpg

DSC_2102.jpg

DSC_2103.jpg

DSC_2104.jpg

DSC_2106.jpg

DSC_2108.jpg

DSC_2110.jpg

DSC_2112.jpg

DSC_2113.jpg

DSC_2115.jpg

DSC_2120.jpg

DSC_2125.jpg

DSC_2127.jpg

DSC_2130.jpg

DSC_2132.jpg

DSC_2134.jpg

DSC_2136.jpg

DSC_2137.jpg

DSC_2140.jpg

DSC_2141.jpg

DSC_2143.jpg

DSC_2145.jpg

DSC_2146.jpg

DSC_2150.jpg

DSC_2152.jpg

DSC_2154.jpg

DSC_2156.jpg

DSC_2158.jpg

DSC_2163.jpg

DSC_2168.jpg

DSC_2181.jpg

DSC_2183.jpg

DSC_2191.jpg

DSC_2193.jpg

 

DSC_2195.jpg

DSC_2204.jpg

DSC_2208.jpg

DSC_2209.jpg

DSC_2211.jpg

DSC_2214.jpg

DSC_2218.jpg

DSC_2229.jpg

DSC_2230.jpg

DSC_2234.jpg

DSC_2236.jpg

DSC_2240.jpg

L1080048.jpg

L1080050.jpg

L1080059.jpg

L1080061.jpg

L1080062.jpg

L1080065.jpg


21:19 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

Hommage au Général Vo Nguyen Giap

Hommage au Général Giap, héros de l'indépendance du Vietnam. 

Ce vendredi 4 octobre, le général Vo Nguyen Giap nous a quittés à l'âge de 102 ans, rejoignant l'Oncle Ho et ses millions de compagnons d'armes tombés sur le champ d'honneur.

Le camarade Giap était ferveur révolutionnaire de la tête aux pieds.

Il vainquit l'envahisseur français et américain.

Il fut le volcan sous la neige, incarnant la sagesse, l'intelligence, l'espoir et la rage de vaincre de tous les peuples colonisés en lutte pour leur liberté.

Après la Libération et jusqu'à sa mort, il défendit son idéal communiste contre vents et marées, préférant abandonner ses fonctions ministérielles plutôt que d'avaler les couleuvres du capitalisme prédateur et de la corruption.

Puisse son combat guider nos pas et inspirer les générations futures.

1383910_566249990090137_1079197601_n.png


Le général Giap, stratège de la liberté, est mort.

https://www.facebook.com/pages/Bahar-Kimyongür/557976197584183?ref=nf


13:02 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

04/10/2013

Vague de manifestations: Emplois de solidarité, Gate Gourmet, taxis et foyers

Emplois de solidarité, Gate Gourmet, taxis et foyers se sont manifesté devant hôtel de la ville.

DSC_1561.jpg

DSC_1569.jpg

DSC_1583.jpg

DSC_1585.jpg

DSC_1616.jpg

DSC_1617.jpg

DSC_1619.jpg

DSC_1622.jpg

DSC_1625.jpg

L1080008.jpgDSC_1626.jpg

DSC_1649.jpg

DSC_1668.jpg

DSC_1678.jpg

DSC_1681.jpg

DSC_1700.jpg

DSC_1708.jpg

L1080013.jpg

L1080017.jpg

DSC_1713.jpg

DSC_1722.jpg

DSC_1733.jpg

DSC_1740.jpg

DSC_1743.jpg

L1080017.jpg

L1080020.jpg

DSC_1783.jpg

 

DSC_1809.jpg

DSC_1794.jpg

DSC_1807.jpg

DSC_1815.jpg

DSC_1817.jpg

DSC_1833.jpg

Les comités de soutien aux grévistes de Gate Gourmet et des EdS de Partage se sont associés lors de ce rassemblement devant l'Hôtel-de-Ville ce jeudi 3 octobre pour soutenir la résolution et la motion déposées auprès du Grand Conseil invitant le Conseil d'Etat à intervenir dans les deux cas.

L'urgence a été votée pour la motion et pour la résolution. Les débats du Grand Conseil du premier soir ont été trop longs et les urgences n'ont pas été traitées. Elles sont reportées à demain, vendredi 4 octobre.

Cornelia Hummel, présidente du comité de soutien aux grévistes EdS de Partage
Helena de Freitas, présidente du comité de soutien aux grévistes de Gate Gourmet

DSC_1837.jpg


Discours Monsieur François Lefort (Députe, Les Verts)

L’entreprise Gate Gourmet  dénonce de manière unilatérale sa convention collective de travail genevoise et ouvre une crise à l’aéroport de Genève.

Après l'échec de la conciliation à la chambre des relations collectives de travail, Gate Gourmet a refusé la proposition du SSP de demander l'arbitrage de la CRCT.

Gate Gourmet refuse même de parler avec  le syndicat,Gate Gourmet licencie ses employés pour les réengager sous un nouveau contrat de travail et sous une nouvelle convention collective et ceci sans négociation avec leur syndicat.

Cette façon de faire n’est pas respectueuse du partenariat social.

Et il n’est pas acceptable qu’une entreprise concessionnaire de Genève Aéroport se comporte de cette façon.
Il n’est pas acceptable que cela fasse sous le couvert d’une entreprise publique autonome présidée par une Conseillère d’Etat.
Les employés ont reçu le 13 septembre leurs lettres de congé - modification.
C’est un licenciement et le licenciement est donc en cours.
Quel autre choix alors que la grève pour ces employés?
Mais Gate Gourmet innove et va plus loin.
Depuis hier Gate Gourmet licencie des grévistes et des syndicalistes
Gate Gourmet dépose des plaintes pénales contre des grévistes et des syndicalistes.

La méthode est scandaleuse.

Ce sont ces vieilles méthodes du passé et qui viennent d’ailleurs aujourd’hui.

Une entreprise en bonne santé économique est en train de saboter le partenariat social parce qu’elle en refuse les règles.
C’est une nouveauté que nous ne pouvons tolérer.

Le grand conseil ne peut accepter que Genève Aéroport octroie des concessions à de telles  entreprises.

Alors ce soir nous demandons au Conseil d’Etat:

  • à intervenir urgemment auprès de la direction de l’aéroport pour faire respecter les règles du partenariat social au sein des entreprises concessionnaires
  • à agir  contre les tentatives de dumping salarial pratiquées par des entreprises concessionnaires,
  • à apaiser la situation en proposant aux partenaires de prolonger la CCT jusqu'au 30 juin 2014, pour  permettre la reprise des négociations,


  • et dans le pire des cas, à ne pas renouveler les concessions des entreprises ne respectant pas le partenariat social.

 

DSC_1844.jpg

DSC_1851.jpg

DSC_1845.jpg

DSC_1854.jpg

L1080020.jpg

L1080025.jpg

L1080029.jpg



Manifestation des Taxis

 

DSC_1861.jpg

DSC_1869.jpg


Les chauffeurs de Taxis de services public et privé ainsi que leur centrales se sont mobilisés afin de sensibiliser les députes et leur demander de ne voter l'urgence demandée par le conseil d'état.  L'ensemble des milieux professionnels des Taxis rejettent ce projet de loi estimé dévastateur pour les intérets de la profession. Ils estiment également ne pas être consultés et du moins écoutés lors de l'élaboration de ce projet.
Tous sont contre la centrale unique avec l'obligation de s'affilier, conter la suppression de taxe et l'indemnité qui encourageaient le départ des anciens chauffeurs pour laisser la place aux nouveaux arrivants.
Les milieux professionnels pensent que ce projet de loi péjore gravement  leur métier et demandent son renvoi en commission pour le réétudier en tenant compte de leur remarques.

 

 

00:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

03/10/2013

Inaugurations de la boutique “Les Fringantes / SOS Femmes”

Ce soir la Boutique “Les Fringantes / SOS Femmes” ont inauguré leurs nouveau local à Plainpalais (4, rue Vignier) avec fêtée par un apéritif. Les discours inauguraux ont été prononcé par Mesdames  Isabel Rochat Conseillère d'Etat, et Sandrine Salerno Maire de Genève.

L1080030.jpg

DSC_1964.jpg

DSC_1979.jpg

Discours Madame Isabel ROCHAT 

Inauguration de la boutique « Les fringantes »

Jeudi 3 octobre 2013

     Exprimer votre plaisir de prendre part à cette inauguration

* Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd’hui pour cette fêter cette transformation de la boutique « Les fringantes »

  • Rappeler la vision du Conseil d’Etat en matière d’emploi et de politique sociale

* Si j’ai tenu à être parmi vous ce soir, ce n’est pas seulement pour célébrer l’inauguration ou plutôt la transformation d’une boutique. C’est aussi pour partager une vision de société, une conviction

* La conviction que celui ou celle qui peut et qui veut trouver un emploi doit avoir les moyens de le faire. Ou plutôt, nous devons lui donner ces moyens.

* L’expérience – et je le constate tous les jours dans mon département -  nous montre qu’un certain nombre d’obstacles s’érigent souvent entre le demandeur d’emploi et le marché du travail. Je pense notamment à une certaine confiance en soi, qui fait souvent défaut lorsque l’on est au chômage depuis trop longtemps. On parle d’ailleurs souvent de cette « spirale infernale », où plus les mois passent, plus la confiance en soi s’érode, avec ce que cela implique en termes d’isolement

Je pense aussi à certaines compétences sociales et professionnelles : se lever le matin, tout simplement, respecter un horaire et un rythme de travail, savoir interagir avec d’autres collègue ou avec de potentiels clients

Je pense finalement au barrage de la langue : pour certains un français mal maitrisé peut devenir un obstacle insurmontable

* Le stage d’insertion socioprofessionnel proposé par la boutique « Les Fringantes » va justement dans ce sens d’aider une femme à reprendre confiance en elle, à acquérir de réelles compétences et à consolider son parcours professionnel.

*  Et nous pouvons nous en réjouir !

·     La possibilité d’un nouveau départ :

* La boutique « les Fringantes », tout comme l’association SOS femmes qui la chapeaute, c’est avant tout la possibilité d’un nouveau départ et je crois que cette notion qu’un nouveau départ est toujours possible est particulièrement importante.

* J’aime d’ailleurs beaucoup cette phrase la Doctoresse Marie Robinson, spécialiste des questions liées au développement de l’enfant qui nous dit:

* «Personne ne peut revenir en arrière et prendre un nouveau départ, mais n'importe qui peut commencer dès aujourd'hui et faire une nouvelle vie».

*  Une phrase qui va bien au-delà de la période de l’enfance mais touche toutes celles et ceux qui, à un moment de leur existence et pour une raison ou une autre, sont en quête d’un nouveau départ

* C’est le cas des femmes que vous accueillez,

*  femmes ayant exercé la prostitution ou femmes vivant une situation de rupture ou d'exclusion :

* toutes ces femmes souhaitent un nouveau départ et vous leur en donnez les moyens. Soyez en chaleureusement félicités !

  • Humanisme et solidarité : des valeurs profondément ancrées à Genève

* En 1940, l'association SOS Femmes a été créée par les milieux associatifs protestants justement dans le but de faciliter la réinsertion de femmes ayant exercé la prostitution. Et je ne peux qu’être admirative d’une telle démarche, à une telle époque. Une démarche véritablement ouverte et généreuse !

* Une démarche qui s’inscrit dans cette tradition d’humanisme et de solidarité profondément ancrée dans notre Cité.

* Une Genève qui, depuis longtemps déjà, s’est engagée pour que nul ne soit laissé au bord du chemin, pour que chacun trouve sa place dans notre société, offrant d’ailleurs à ses concitoyens des prestations sociales particulièrement généreuses.

* Les autorités genevoises se battent depuis de nombreuses années pour défendre cette société à visage humain, qui laisse une place digne aux plus fragilisés.

*  S’il y a une chose que j’aimerais vous dire aujourd’hui, c’est qu’elles vont continuer à le faire !

DSC_1983.jpgDSC_1933.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE 


Les Fringantes se relookent!

La boutique Les Fringantes change de silhouette. Ce dépôt vente de seconde-main a vu transiter des centaines de tonnes de tissus à recycler. Aujourd’hui, le marché du vêtement seconde-main connaît un succès croissant. A Genève aussi, cette tendance s’affirme et s’illustre avec la nouvelle boutique Les Fringantes, relookée.  

Chères et Chers journalistes,

Installée depuis 17 ans à la rue Vignier, passage entre le tram 12 et la plaine, la boutique Les Fringantes, atelier de réinsertion de l'association SOS Femmes, est devenue un incontournable pour les flâneuses, chineuses et autres curieuses du quartier de Plainpalais. La boutique a été rénovée et arbore désormais un nouveau look. Un vent frais de renouveau souffle et met en valeur les vêtements seconde-main.

Seconde-main, entre impact de la crise et conscience écologique

Aujourd'hui, les gens réfléchissent à deux fois avant d'ouvrir leur porte-monnaie pour acheter du neuf. Concernant les vêtements, de plus en plus de femmes s'adressent à cette boutique dépôt-vente pour trouver acheteuse ou simplement pour se faire plaisir ou se vêtir.
 
Avec l’évolution de la société de consommation, le prêt à porter s’est transformé en prêt à jeter. Acheter en seconde-main prend alors tout son sens et séduit de plus en plus une clientèle variée. Consommation durable, mode de vie, source de revenu financier, quête de l'objet rare, la boutique de dépôt-vente, s'affiche aujourd'hui parmi les lieux clés de Genève.

Valorisation des compétences

Dépôt-vente de seconde-main féminin, la boutique est aussi une structure de réinsertion pour les femmes. Elle propose des places de stage dans le domaine de la vente pour tester et consolider des compétences, pour clarifier un projet de formation, pour être soutenue dans un parcours de recherche d'un emploi. Des activités de formation de base, individuelles ou collectives, viennent compléter la pratique de la vente. En 2012, 35 femmes ont effectué un stage à la boutique.

Qui est l’association SOS Femmes?

SOS Femmes est une association privée à but non lucratif subventionnée par l'Etat de Genève, par le Fonds chômage de la Ville de Genève et par d'autres communes du canton. Elle est également soutenue par la Fondation Valeria Rossi Di Montelera ainsi que par des fondations, des entreprises et des donateurs privés. SOS Femmes a pour mission d’offrir aide et soutien à des femmes vivant une rupture sociale et/ou professionnelle. Elle est composée de trois secteurs d’activité: la consultation sociale, la structure de réinsertion «Les Fringantes» et l’entreprise sociale « Label Bobine » (pour tout information complémentaire: www.sosfemmes.ch).

Partenaires & soutiens

L’association SOS Femmes a été soutenue pour la rénovation de sa boutique par la Fondation Hans Wilsdorf, la Fondation Ernst Göhner, la Fondation Terrévent ainsi que par l’entreprise Bulthaup – Reichel Cuisines SA.

 

DSC_1880.jpg

DSC_1882.jpg

DSC_1889.jpg

DSC_1891.jpg

DSC_1895.jpg

DSC_1903.jpg

DSC_1908.jpg

DSC_1910.jpg

DSC_1913.jpg

DSC_1919.jpg

DSC_1924.jpg

DSC_1938.jpg

DSC_1941.jpg

DSC_1947.jpg

DSC_1949.jpg

DSC_1964.jpg

DSC_1986.jpg

DSC_2003.jpg

L1080039.jpg


23:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

01/10/2013

La candidature de mon ami Melik ÖZDEN pour les élections au Grand Conseil


Il se peut que vous êtes déjà au courant, mais je souhaite vous informer par ce message de la candidature de mon ami Melik Özden pour les élections au Grand Conseil (liste n° 2, les socialistes) qui auront lieu le 6 octobre 2013.

 

DSC_4707.JPG


Je connais Melik depuis 20 ans. Cela fait un bail ! Je crois que c'est une durée largement suffisante pour connaître une personne. Ce sont les actes et le positionnement face aux mouvements sociaux qui comptent pour moi. Il faut avoir une cohérence entre la parole et l'acte. Melik correspond à ces critères. Il ne met jamais en avant sa personne ni pense à son confort personnel. Naturel, il n'est pas carriériste ni prétentieux. L'avenir de l'humanité est sa préoccupation constante. Mais, il sait allier le local au global. De nos jours, les citoyen-ne-s veulent voire des politiciens qui mettent l'humain au centre et qui les respectent.

Mon ami n'attend jamais une contrepartie dans ses engagements et ne l'utilise pas pour ses intérêts personnels. Il n'est pas présent sur les réseaux sociaux (facebook, twitter, etc.), car il préfère les rencontres et discussions. C'est pourquoi il n'est pas très médiatique, mais on peut le rencontrer dans de nombreuses mobilisations sociales.

Depuis plus de 30 ans, Melik est engagé pour la cause des droits humains. L'humain étant au cœur de son action, ses activités ne se limitent pas à un seul pays. Il est dans tous les combats pour la défense des droits humains et de l'environnement. Il a mis son expérience au service de la collectivité d'abord comme Conseiller municipal, puis Constituant et maintenant député.
 
La politique politicienne ne l'intéresse pas, il préfère les débats d'idées et défend avec conviction la justice sociale. Il répète inlassablement que les politiciens sont investis d'une mission par leur parti et électeurs. Leur devoir est de servir le peuple. Il s'agit simplement d'une délégation de pouvoir. Sans plus.

 

DSC_1635.JPG


Melik est très préoccupé par les problèmes de chômage, pauvreté, justice sociale, inégalité, logement, alimentation, enseignement/formation, la paix sociale qui ne touchent pas uniquement  Genève et la Suisse, mais le monde entier. Il est parfaitement conscient que la solution à ces problèmes viendra du côté des forces socialistes et progressistes. C'est pourquoi il se représente au Grand Conseil dans les rangs du Parti socialiste genevois. J'espère que vous apporterez votre soutien à sa candidature.

 

Melik OZDEN-2013-08-12-à-14 53 56 (2).png

23:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

29/09/2013

Les pâquis sont à la rue...

Les pâquis sont à la rue...

DSC_1377.jpg

DSC_1368.jpg

DSC_1370.jpg

DSC_1371.jpg

DSC_1374.jpg

DSC_1375.jpg

DSC_1379.jpg

DSC_1380.jpg

DSC_1383.jpg

DSC_1385.jpg

DSC_1388.jpg

DSC_1389.jpg

DSC_1390.jpg

DSC_1391.jpg

DSC_1394.jpg

DSC_1396.jpg

DSC_1400.jpg

DSC_1402.jpg

DSC_1403.jpg

DSC_1412.jpg

DSC_1413.jpg

DSC_1418.jpg

DSC_1420.jpg

DSC_1424.jpg

DSC_1426.jpg

DSC_1429.jpg

DSC_1431.jpg

DSC_1432.jpg

DSC_1433.jpg

DSC_1437.jpg

DSC_1441.jpg

DSC_1445.jpg

DSC_1454.jpg

DSC_1465.jpg

DSC_1467.jpg

DSC_1469.jpg

DSC_1470.jpg

DSC_1472.jpg

DSC_1473.jpg

DSC_1476.jpg

DSC_1477.jpg

DSC_1479.jpg

DSC_1485.jpg

DSC_1490.jpg

DSC_1493.jpg

DSC_1501.jpg

DSC_1505.jpg

DSC_1507.jpg

L1070881.jpg

L1070882.jpg

L1070887.jpg

L1070899.jpg

L1070921.jpg

L1070926.jpg

L1070927.jpg

L1070910.jpg

L1070913.jpg

L1070916.jpg

L1070919.jpg

L1070911.jpg

Comité de la fête

"Les pâquis sont à la rue"

21:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

Manifestation pour le logement: Fichage Massif à Genève

Hier, plus de mille personne ont manifesté dans les rues de Genève pour l’application effective du droit au logement.
La police a curieusement filmé toute personne qui défilait dans le cortégé.
 
Nous avons la peine à comprendre  ce fichage à grande échelle. Les problèmes de sécurité et d’effectif de la police sont bien connus à Genève.

Devons-nous en déduire que Monsieur Maudet à réglé tous ces problèmes  et il fait maintenant une “démonstrations de force” lord d’une manifestation pacifique pour un droit fondamental, de surcroît  composée, entre autres d’elu-e-s de la république et des candidat-e-s aux élections?

 

DSC_1224.jpg

DSC_1230.jpg

DSC_1232.jpg

DSC_1218.jpg

DSC_1323.jpg

DSC_1049.jpg

DSC_1057.jpg

DSC_1061.jpg

DSC_1071.jpg

DSC_1076.jpg

DSC_1079.jpg

DSC_1080.jpg

DSC_1086.jpg

DSC_1092.jpg

DSC_1102.jpg

DSC_1106.jpg

DSC_1111.jpg

DSC_1114.jpg

DSC_1123.jpg

DSC_1130.jpg

DSC_1131.jpg

DSC_1135.jpg

DSC_1138.jpg

DSC_1142.jpg

DSC_1147.jpg

DSC_1159.jpg

DSC_1179.jpg

DSC_1189.jpg

DSC_1201.jpg

DSC_1202.jpg

DSC_1209.jpg

DSC_1216.jpg

DSC_1242.jpg

DSC_1245.jpg

DSC_1247.jpg

DSC_1248.jpg

DSC_1249.jpg

DSC_1254.jpg

DSC_1257.jpg

DSC_1259.jpg

DSC_1264.jpg

DSC_1266.jpg

DSC_1267.jpg

DSC_1270.jpg

DSC_1272.jpg

DSC_1273.jpg

DSC_1283.jpg

DSC_1294.jpg

DSC_1295.jpg

DSC_1299.jpg

DSC_1305.jpg

DSC_1308.jpg

DSC_1311.jpg

DSC_1314.jpg

DSC_1317.jpg

DSC_1318.jpg

DSC_1320.jpg

DSC_1332.jpg

DSC_1328.jpg


11:07 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | | |

28/09/2013

15 jours de grève et ça va continuer!


Une fois de plus, samedi 28 septembre, 80 personnes dont quelques candidats au Conseil d'Etat et au Grand Conseil, sont venues apporter leur soutien aux travailleurs en grève à Gate Gourmet depuis 15 jours.

Devant l'intransigeance de la direction, des militants et des grévistes sont entrés dans l'entreprise afin d'obtenir une rencontre avec le directeur. Malgré l'intimidation du chef et la présence de la police, cette action a permis une première rencontre qui s'est révélée décevante. La direction reste campée sur ses positions. Elle refuse tant la négociation que l'arbitrage. C'est pourquoi la grève continue.

Au vue de la durée des grèves, aussi bien chez Partage que chez Gate Gourmet, les comités de soutien aux grévistes appellent à un rassemblement devant le Grand Conseil, jeudi 3 octobre à 16h30.

pour le comité de soutien aux grévistes de Gate Gourmet,
Helena de Freitas, présidente

 

DSC_0607.jpg

DSC_0613.jpg

DSC_0615.jpg

DSC_0616.jpg

DSC_0617.jpg

DSC_0619.jpg

DSC_0620.jpg

DSC_0621.jpg

DSC_0623.jpg

DSC_0628.jpg

DSC_0632.jpg

DSC_0635.jpg

DSC_0643.jpg

DSC_0653.jpg

DSC_0658.jpg

DSC_0663.jpg

DSC_0673.jpg

DSC_0685.jpg

DSC_0687.jpg

DSC_0705.jpg

DSC_0687.jpg

DSC_0705.jpg

DSC_0710.jpg

DSC_0719.jpg

DSC_0727.jpg

DSC_0733.jpg

DSC_0736.jpg

DSC_0761.jpg

DSC_0770.jpg

DSC_0874.jpg

DSC_0875.jpg

DSC_0882.jpg

DSC_0898.jpg


19:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

Les Pâquis sont à la rue

La troisième édition de la Ville est à Vous aux Pâquis “Les Pâquis sont à la rue” a débuté vendredi soir. Les discours inauguraux ont été prononcé par Madame la Maire Sandrine Salerno et le conseiller administratif Monsieur Guillaume Barazzone. La fête durera tout le week-end aux Pâquis, venez-y nombreux et nombreuses!  Pour consulter le programme des Animations: www.darksite.ch/leika

 

DSC_0451.jpg

DSC_0453.jpg

DSC_0463.jpg

DSC_0467.jpg

DSC_0469.jpg

DSC_0477.jpg

DSC_0481.jpg

DSC_0484.jpg

DSC_0486.jpg

DSC_0490.jpg

DSC_0492.jpg

DSC_0493.jpg

DSC_0495.jpg

DSC_0500.jpg

DSC_0502.jpg

DSC_0504.jpg

DSC_0530.jpg

DSC_0535.jpg

DSC_0536.jpg

DSC_0540.jpg

DSC_0541.jpg

DSC_0542.jpg

DSC_0548.jpg

DSC_0554.jpg

DSC_0580.jpg

DSC_0583.jpg

DSC_0585.jpg

DSC_0586.jpg

DSC_0588.jpg

DSC_0593.jpg


01:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

26/09/2013

Manifestation de soutien aux grévistes de Gate Gourmet

Ce mercredi 25 septembre à 18h00  à la Place du Molard, plus 200 personnes  se sont rassemblée pour de soutien aux grévistes de Gate Gourment.

 

DSC_0300.jpg

DSC_0296.jpg

DSC_0292.jpg

DSC_0312.jpg

DSC_0311.jpg

DSC_0287.jpg

DSC_0321.jpg

DSC_0324.jpg

DSC_0286.jpg

DSC_0333.jpg

DSC_0329.jpg

DSC_0341.jpg

DSC_0358.jpg

DSC_0363.jpg

DSC_0367.jpg

DSC_0371.jpg

DSC_0377.jpg

DSC_0378.jpg

DSC_0380.jpg

DSC_0383.jpg

DSC_0384.jpg

DSC_0390.jpg

DSC_0393.jpg

DSC_0394.jpg

DSC_0400.jpg

DSC_0407.jpg

DSC_0410.jpg

DSC_0433.jpg

 

Prochaine Manifestation de soutien samedi 28 septembre
Rendez-vous à 9h au pied de la Tour de contrôle, bus 10.

 

 Pour augmenter ses profits, l’entreprise Gate Gourmet qui livre notamment les repas aux compagnies aériennes, licencie plus de 70% de son personnel et dénonce la Convention Collective de Travail CCT pour le 31 décembre de cette année, cassant ainsi toutes les conditions de travail de 122 employés.

Une fois encore, on s’attaque aux plus faibles. Les salaires dans cette entreprise commencent à 3’552.-CHF avec une moyenne de 4’200.- CHF pour un travail du lundi au dimanche, de jour comme de nuit.

Une fois encore nous avons à faire à du dumping salarial « cautionné » par l’Etat qui intervient en faveur de l’employeur.

Ce genre d’attaque sur nos salaires, sur nos horaires ou sur notre caisse de pension se développe de plus en plus, trop souvent dans l’indifférence et le silence. Il faut que ça change : les salariés veulent travailler dans des conditions dignes ! Vous pouvez soutenir les grévistes en parlant autour de vous et en récoltant de l’argent pour le fond de grève. Mieux, venez nombreux en famille, avec amis pour apporter votre soutien aux hommes et aux femmes qui se battent depuis le 14 septembre 2013.


Manifestation de soutien samedi 28 septembre
Rendez-vous à 9h au pied de la Tour de contrôle, bus 10.

Comité de soutien aux grévistes de Gate Gourmet


http://www.cgas.ch/SPIP/spip.php?article2517

 

00:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

25/09/2013

Large soutien au 0.7% cantonal à Genève


Plus de 14'000 citoyennes et citoyens de tous horizons ont signé la pétition pour l’application de la Loi sur le financement de la solidarité internationale (LSFI), pétition déposée ce jour au Grand Conseil genevois. Votée en 2001, cette loi prévoit de consacrer 0,7% du budget cantonal à la solidarité internationale, qui couvre les domaines des droits humains, de la promotion de la paix, de l’action humanitaire et de la coopération au développement. Or, la contribution du Canton de Genève stagne depuis plus de dix ans à 0,2% de son budget de fonctionnement. A l’initiative de la Fédération genevoise de coopération, les signataires demandent à voir évoluer cette situation dans le cadre de la prochaine législature.  

Une loi qui rassemble

La Loi sur le financement de la solidarité internationale a été adoptée à Genève en 2001. Elle prévoit de consacrer le 0.7% du budget cantonal à la réalisation de projets. En 2007, dans la foulée de la campagne au niveau suisse en faveur du 0.7% du Revenu national brut pour la solidarité internationale, une motion a été déposée au Grand Conseil genevois pour rappeler le bien-fondé de la loi de 2001.
 
Les députés, ainsi que le Conseil d’Etat, répondirent favorablement à cette motion en 2009 et en 2010. Pourtant, le Canton ne consacre pas plus de 0,2 % de son budget à la solidarité internationale…

Fait inédit, c’est par la pétition déposée aujourd’hui que des personnes de tout horizon, de tout âge et de toute tendance politique demandent, non pas la mise en place ou la modification d’une législation, mais la simple application d’une disposition en vigueur.

Un engagement international
 
En 2000, la communauté internationale a renouvelé un engagement pour le 0.7% dans le cadre de la déclaration des Objectifs du Millénaire pour le Développement: ces derniers visaient à réduire de moitié l’extrême pauvreté dans le monde d’ici à 2015.

Genève, ville à la tradition humanitaire de renommée mondiale, siège de nombreuses organisations internationales, doit tout particulièrement incarner cette responsabilité.

Par ailleurs, les collectivités publiques genevoises soutiennent 350 associations genevoises dans leurs actions de solidarité internationale. La Fédération genevoise de coopération regroupe 63 de ces associations, actives dans le domaine spécifique de la coopération au développement.
 
La nouvelle Constitution genevoise de 2012 réitère la volonté de l’Etat de mener une politique de solidarité internationale basée sur quatre piliers : les droits humains, la promotion de la paix, l’action humanitaire et la coopération au développement.

Pour assurer la crédibilité de la Genève internationale, les signataires demandent simplement que, durant la prochaine législature, la Loi sur le financement de la solidarité internationale soit enfin appliquée !

Communiqué de presse 
Genève, le 25 septembre 2013

Fédération Genevoise de Coopération

 

DSC_0032.jpg

DSC_0034.jpg

DSC_0037.jpg

DSC_0040.jpg

DSC_0048.jpg

DSC_0071.jpg

DSC_0072.jpg

DSC_0072.jpg

DSC_0076.jpg

DSC_0077.jpg

DSC_0082.jpg

DSC_0088.jpg

DSC_0125.jpg

DSC_0137.jpg

DSC_0139.jpg

DSC_0139.jpg

DSC_0173.jpg

DSC_0152.jpg


16:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

24/09/2013

Soirée de campagne des jeunes candidats démocrates-chrétiens

Les  jeunes candidats démocrates-chrétiens, Delphine Bachmann, Claudio Marques, Florian Odin, Adriano Piccoli et Stéphanie Riehle ont invité les Genevoises et les Genevois à un moment de partage lors de leur soirée de campagne au Théâtre Pitoëff, ce lundi 23 septembre. Près d'une cinquantaine de personnes ont pu échanger dans une ambiance conviviale et sympathique. Ils se réjouissent de vous retrouver nombreux ce jeudi 26 septembre lors de la Vox Night organisée par le PDC Ville de Genève.

 

DSC_9853.jpg

DSC_9866.jpg

DSC_9867.jpg

DSC_9871.jpg

DSC_9873.jpg

DSC_9875.jpg

DSC_9879.jpg

DSC_9881.jpg

DSC_9892.jpg

DSC_9895.jpg

DSC_9901.jpg

DSC_9915.jpg

DSC_9918.jpg

DSC_9930.jpg

DSC_9947.jpg

DSC_9951.jpg

DSC_9953.jpg

DSC_9961.jpg

DSC_9965.jpg

DSC_9966.jpg

DSC_9971.jpg

DSC_9974.jpg

DSC_9977.jpg

DSC_9980.jpg

DSC_9981.jpg

DSC_9987.jpg

DSC_9991.jpg

DSC_9994.jpg

DSC_9997.jpg


00:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

21/09/2013

Imposante protestation contre le dumping salarial et le vol des rentes

Hier matin à 10h, près de 800 manifestant-e-s se sont rassemblés à la place des 22 cantons pour se rendre à Berne en train spécial, pour manifester contre le vol des rentes et le dumping salarial.

À Berne, plus de 15'000 travailleurs et travailleuses sont participé à la manifestation de l'Union syndicale suisse (USS) pour dénoncer le dumping salarial et le vol des rentes et pour exiger des retraites justes et des salaires minimaux d'au moins 4'000 francs.

DSC_8921.jpg

DSC_8917.jpg

DSC_8919.jpg

DSC_8924.jpg

DSC_8937.jpg

DSC_8940.jpg

DSC_8940.jpg

DSC_8954.jpg

DSC_8964.jpg

DSC_8977.jpg

DSC_8991.jpg

DSC_8992.jpg

DSC_9004.jpg

DSC_9006.jpg

DSC_9010.jpg

Communique de Presse

Les salaires des personnes avec un apprentissage ont fait du surplace ces dernières années. Le loyer et la caisse-maladie mangent toujours plus le budget des ménages. Et les gouvernements de droite imposent maintenant des programmes d’austérité à leurs citoyennes et citoyens, ainsi que des baisses des salaires et des rentes.

Mais la résistance s’étend, car celles et ceux qui ont créé le bien-être ne doivent pas en être privés.

Halte au vol des rentes !

Partout dans le pays, les rentes du 2e pilier sont sous pression. Les CFF veulent introduire une rente variable. Et le Conseil fédéral propose même la plus grande baisse de rentes de tous les temps : il veut baisser de 12 % les rentes du 2e pilier. Il met aussi en jeu la compensation du renchérissement dans l’AVS et veut relever à 65 ans l’âge de la retraite des femmes. Ce sont les assurances qui en profiteront, parce qu’elles veulent faire encore plus de profits avec la prévoyance vieillesse.

Mais la résistance s’étend, contre la baisse des rentes du 2e pilier, contre la suppression de la compensation du renchérissement, contre le relèvement de l’âge de la retraite des femmes, contre la diminution de la contribution de la Confédération à l’AVS, contre le financement antisocial de la prévoyance vieillesse...


Halte au dumping salarial !

Nombre de personnes avec un apprentissage ne gagnent en termes réels pas plus aujourd’hui qu’il y a dix ans, alors que le coût de la vie a augmenté. Certains gagnent même moins que 4000 francs en travaillant à plein temps. Et la pression sur les salaires s’accentue, aussi pour les salarié(e)s ordinaires. Des patrons sans scrupules font pression sur les salaires de leur personnel. Et au lieu de mettre fin à leurs agissements avec des salaires minimums, des conventions collectives de travail et des contrôles, le Conseil fédéral, les gouvernements cantonaux et les partis de droite font obstacle à une vraie protection des salaires. On a promis à la population que les salaires seraient protégés. Cette promesse doit être tenue.

Mais la résistance s’étend, nous nous battons pour un automne salarial équitable, contre les profiteurs, pour la protection de nos salaires au moyen de mesures d’accompagnement efficaces, pour l’inscription d’un salaire minimum dans la Constitution et pour que l’égalité salariale entre femmes et hommes avance.

Non à la journée de travail de 24 heures !

Les conditions de travail aussi sont menacées. Le Parlement veut banaliser le travail de nuit et du dimanche. Certains veulent pouvoir faire des achats 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ce qui va commencer avec les magasins des stations-service sera bientôt possible dans tout le pays : la journée de travail de 24 heures.

Mais la résistance s’étend, nous combattons dans les urnes pour que les travailleurs et travailleuses n’aient pas à être disponibles 24 heures sur 24.

http://www.cgas.ch/SPIP/spip.php?page=article-top&id_...

 

DSC_9040 1.jpg

DSC_9043.jpg

DSC_9051.jpg

DSC_9073.jpg

DSC_9076.jpg

DSC_9081.jpg

DSC_9084.jpg

DSC_9089.jpg

DSC_9096.jpg

 

DSC_9103.jpg

DSC_9105.jpg

DSC_9111.jpg

DSC_9114.jpg

DSC_9118.jpg

DSC_9120.jpg

DSC_9126.jpg

DSC_9133.jpg

DSC_9138.jpg

DSC_9140.jpg

DSC_9141.jpg

DSC_9146.jpg

DSC_9149.jpg

DSC_9159.jpg

DSC_9170.jpg

DSC_9182.jpg

DSC_9195.jpg

DSC_9196.jpg

DSC_9199.jpg

DSC_9201.jpg

DSC_9204.jpg

DSC_9206.jpg

DSC_9209.jpg

DSC_9212.jpg

DSC_9214.jpg

DSC_9218.jpg

DSC_9221.jpg

DSC_9232.jpg

DSC_9236.jpg

DSC_9238.jpg

DSC_9256.jpg

DSC_9263.jpg

DSC_9274.jpg

DSC_9282.jpg

DSC_9289.jpg

DSC_9290.jpg

L1016016.jpg

L1016028.jpg

L1016035.jpg

DSC_9292.jpg

DSC_9308.jpg

DSC_9325.jpg

DSC_9333.jpg

DSC_9341.jpg

DSC_9350.jpg

DSC_9354.jpg

DSC_9356.jpg

DSC_9364.jpg

DSC_9367.jpg

DSC_9374.jpg

DSC_9375.jpg

DSC_9380.jpg

DSC_9382.jpg

DSC_9390.jpg

DSC_9391.jpg

DSC_9393.jpg

DSC_9399.jpg

DSC_9412.jpg

DSC_9422.jpg

DSC_9432.jpg

DSC_9439.jpg

DSC_9450.jpg

DSC_9454.jpg

DSC_9459.jpg

DSC_9465.jpg

DSC_9485.jpg

DSC_9496.jpg

L1015976.jpg


23:56 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

20/09/2013

Conférence internationale à Genève met en garde contre un massacre à Liberty

DSC_8685.jpg

DSC_8667.jpg

Un appel urgent aux USA et à l’ONU, en particulier au Haut commissariat des droits humain à agir de toute urgence pour sauver les 7 Achrafiens pris en otages qui risquent d’être livrés au régime iranien

Le 20 septembre, lors d’une grande conférence internationale à Genève, Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, tout en condamnant les 20 jours de silence et d’inaction face à la situation effroyable des sept demandeurs d’asile Achrafiens, dont six femmes, pris en otages par les tueurs de Maliki, et depuis près de trois semaines sous la torture et des interrogatoires, a appelé les USA, l’ONU et Navi Pillay, la Haut commissaire au droits de l’homme, à respecter leurs engagements légaux et moraux, pour faire libérer sans délai les otages. Elle a ajouté que selon des informations précises et exactes venant de sources diverses, les otages sont aux mains du gouvernement irakien. Ces détails ont été fournis aux autorités américaines, au HCR, au Haut commissariat aux droits de l’homme et à l’Union européenne.

Mme Radjavi a ajouté : le massacre du 1er septembre à Achraf fait de l’insécurité de Liberty un cas d’urgence absolue. La malveillance du gouvernement irakien apparait dans le fait que malgré les conseils et les requêtes du Secrétaire d’Etat américain et de ses autres responsables, il fait toujours obstacle au transfert des équipements de protection personnel et médicaux d’Achraf à Liberty, et ne donne pas l’autorisation du retour au camp des 17.500 murs de protection des baraquements.

Mme Radjavi a déclaré : comme le gouvernement irakien n’a aucune compétence pour protéger les habitants et qu’il est leur meurtrier, une équipe d’observateurs de l’ONU et des casques bleus doivent s’installer en permanence dans l’enceinte du camp Liberty. Parce que sans la présence d’une troisième force à Liberty, on ne peut imaginer de sécurité.

DSC_8676.jpg

DSC_8677.jpg

DSC_8682.jpg

DSC_8685.jpg

DSC_8691.jpg

DSC_8723.jpg

DSC_8737.jpg

DSC_8766.jpg

DSC_8760.jpg

DSC_8765.jpg

DSC_8782.jpg

Dans cette conférence, figuraient au nombre des intervenants, outre Mme Radjavi, José-Luis Rodriguez Zapatero, ancien premier ministre espagnol,  Giulio Terzi, ancien ministre italien des Affaires étrangères (2011, 2013), Horst Telchik, président de la conférence sur la sécurité de Munich (1999-2008), Sid Ahmed Ghozali, ancien premier ministre algérien, Philip Crowley, ancien porte-parole du Département d’Etat américain (2009-2011),  Ingrid Betancourt, le députés suisses Eric Voruz,  le député italien Alessandro Pagano, les sénateurs espagnols Margarita Duran et Ripol, la députée belge Els Demol, Tahar Boumedra, ancien directeur du bureau des droits de l’homme de la MANUI en Irak et responsable du dossier d’Achraf, Mark Grinsberg, ancien ambassadeur américain au Maroc, l’ancien sénateur américain Robert Torricelli, le colonel Mesghal Al-Batich, général d’état-major de l’Armée syrienne libre, le Dr Ferechteh Bolourchi, représentante du CNRI en Allemagne et mère de Rahman Mannani, tués dans le massacre d’Achraf le 1er septembre, le colonel Wesley Martin, commandant du dispositif américain de protection d’Achraf, et Nils De Dardel, avocat et président du Comité suisse de défense d’Achraf.

Mme Radjavi a ajouté : en ce qui concerne les partisans de la complaisance avec les mollahs ce massacre les couvre à jamais de honte et de scandale, car la Résistance iranienne et ses partisans dans le monde ont lancé à maintes reprises des avertissements comme quoi le gouvernement irakien inféodé aux mollahs se préparait à commettre une nouvelle tragédie contre l’Ompi. Mais nous n’avons reçu pour toute réponse que le silence et l’inaction.

Les participants se sont déclaré scandalisés par les USA et l’ONU qui ferment les yeux sur la tragédie humaine à Achraf et liberty et s’abstiennent de mener toute enquête sur ces massacres dans lesquels jusqu’à présent une centaine de réfugiés sans défense ont trouvé la mort. Ils leur ont demandé de mettre fin à cette inaction et à ce silence qui encouragent les bourreaux et les tueurs du régime iranien et de son gouvernement vassal en Irak. Ils les ont exhortés à tenir les engagements qu’ils ont pris vis-à-vis des habitants de Liberty qui sont aujourd’hui à tout moment en danger d’être massacrés.

La conférence n’a souligné que les USA et l’ONU sont directement, sur le plan légal et moral, responsables de la sécurité et de la santé de ces demandeurs d’asile au statut de personnes protégées par la 4e convention de Genève et qu’ils doivent répondre de tous les dangers qui les menacent.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 septembre 2013

DSC_8639.jpg

DSC_8628.jpg

DSC_8643.jpg

DSC_8648.jpg


DSC_8694.jpg

DSC_8697.jpg

DSC_8731.jpg

DSC_8738.jpg

 

Depuis Vingtième  jour de la grève de la faim au camp Liberty et des Iraniens à Genève pour la libération des sept otages et le déploiement des casques bleus de l'ONU à Achraf et Liberty

 

DSC_8749.jpg

DSC_8750.jpg

DSC_8752.jpg

DSC_8753.jpg

DSC_8755.jpg

DSC_8794.jpg

 

 

DSC_8810.jpg

DSC_8811.jpg

DSC_8812.jpg

DSC_8816.jpg

DSC_8838.jpg

 

 

La grève de la faim des habitants de Liberty, entamée pour protester contre le massacre du 1er septembre à Achraf par les forces irakiennes aux ordres de Maliki, en est à son vingtième jour. Dans ce massacre perpétré sur les ordres de Khamenei en personne par les forces de Maliki en coordination totale avec la force terroriste Qods, 52 membres de l'organisation des Moudjahidines du peuple d'Iran ont été exécutés par les forces irakiennes et sept autres prises en otage.

Les grévistes de la faim ont annoncé qu'ils continueront jusqu'à la libération des otages à savoir six femmes et un homme membres l'Ompi, et le déploiement des casques bleus des Nations unies dans les camps d’Achraf et de Liberty.

 

DSC_8796.jpg

DSC_8802.jpg

DSC_8804.jpg

DSC_8840.jpg

DSC_8845.jpg

DSC_8847.jpg

DSC_8849.jpg

DSC_8850.jpg

DSC_8851.jpg

DSC_8852.jpg

DSC_8853.jpg

DSC_8855.jpg

DSC_8856.jpg

DSC_8859.jpg

DSC_8860.jpg

DSC_8862.jpg

DSC_8863.jpg

DSC_8866.jpg

DSC_8867.jpg

DSC_8868.jpg

DSC_8870.jpg

DSC_8885.jpg

DSC_8874.jpg

21:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |