25/07/2012

Le comité de soutien aux employé-e-s de Merck Serono: La lutte continue!

Le Comité de soutien était présent pour manifester sa solidarité avec les travailleuses et travailleurs de Merck Serono.

DSC_6455.jpg
DSC_6460.jpg
DSC_6461.jpg
DSC_6468.jpg
DSC_6473.jpg
DSC_6485.jpg
DSC_6486.jpg
DSC_6487.jpg
DSC_6491.jpg
DSC_6495.jpg
DSC_6510.jpg
DSC_6513.jpg
DSC_6521.jpg

 

Maison Populaire de Genève

www.assmp.org

10:12 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

21/11/2011

Les maçons bâtissent nos écoles et nos maisons :soutenons-les pour améliorer leur convention !

Les maçons bâtissent nos écoles et nos maisons :
soutenons-les pour améliorer leur convention !


Le combat que mènent actuellement les maçons est le combat de tous les travailleurs et travailleuses qui refusent de porter les conséquences d’une crise inexistante dans leur secteur mais aussi et surtout une crise de laquelle les travailleurs et travailleuses de ce pays ne sont pas responsables.

La conjoncture est bonne dans le bâtiment, les carnets de commande sont pleins et l’arrogance patronale détermine unilatéralement que les moindres acquis doivent se payer par de lourdes pertes des protections des travailleurs. Alors que les délégations aux négociations étaient sur le point de trouver un accord constructif et positif pour chacune des parties, tenant compte des besoins supplémentaires de protection des maçons dans leur métier difficile dans lequel ils sacrifient souvent leur santé, voire leur vie, le patronat a décidé de retirer les propositions avancées et de remettre sur la table une volonté ancienne et profonde de démanteler la convention.

Au nom de quoi ? La course forcenée des profits prenant en otage les conditions de travail de ceux qui passent leurs journées au fond de la fouille ?

· Parce que nous refusons de tels procédés,

· Parce que les luttes des travailleurs sont communes,

· Parce que la dignité et la protection des travailleurs vaut davantage          

que leur
capital

Nous vous invitons à participer nombreuses et nombreux à la

Journée de mobilisation
du 25 novembre dès 7h30 à la place des 22 cantons




Et nous vous invitons à rejoindre le comité de soutien des maçons qui se réunira tous les premiers lundis du mois. Première séance le 5 décembre 2011 à 19h00, 3e étage à la CGAS, rue Terreaux-du-Temple 6, 1201 Genève.


2011-11-21sit_syna_unia_Tract_Manif_Macons.jpg

Maison Populaire de Genève
Case postale 1141
1211 Genève
www.assmp.org

 

20:35 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

10/11/2011

Epidémie de gréves aux HUG

Manifestation de soutien aux grèves des HUG

Samedi 12 novembre


Après les transporteur-euse-s patients et les aides-soignant-e-s, voici que les nettoyeur-euse-s et les laborant-ine-s se mettent en grève. Deux mouvements qui ont en commun une revendi-cation essentielle : la réévaluation de fonction (attendue depuis plus de 10 ans et gelée par le Conseil d’Etat). D’autres points sont spécifiques aux laborant-ine-s – comme la création d’une Commission Paritaire - ou aux nettoyeur-euse-s – comme la reprise des nettoyages externalisés par les HUG– et le manque d’effectifs est lui aussi commun aux deux personnels. Le Conseil d’Etat refuse de négocier avec les grévistes et nous renvoie aux HUG qui nous renvoient… au Conseil d’Etat. Cette pantalonnade reflète hélas le peu d’estime que les décideurs ont pour ces personnels.

Une mobilisation exceptionnelle

Du jamais vu ou presque dans une grève « offensive » : 120 laborant-ine-s (80% du personnel) et 170 nettoyeur-euse-s (plus de 6o% des employés du site Cluse-Roseraie) ont entamé la grève ce jeudi 10 novembre. C’est dire la détermination des employés concernés. D’où la fébri-lité des HUG qui tentent par toutes les menaces possibles de casser le mouvement : « service minimum » illégal et farfelu, réquisition des grévistes avec menace d’abandon de poste et de licenciement, autre menace de plainte pénale pour mise en danger de la vie d’autrui… les HUG ne sont pas à cours d’idées quand il s’agit de terroriser leur personnel.

Fête de soutien

De leur côté, les grévistes s’organisent. Un piquet de grève sous tente accueille les Assemblées et repas des grévistes. Des tournées d’informations auprès des collègues préparent l’élargissement de la mobilisation. Tracts et banderoles informent au quotidien les badauds comme le personnel des autres secteurs. Enfin les grévistes prévoient une :


Manifestation de soutien

Samedi 12 novembre


 13h30 Rassemblement au piquet de grève sous tente (en face de l’hôpital),

 14h Départ en cortège selon le parcours : bd de la Cluse, rue du Pré-Jérôme, rue de Carouge, plaine de Plainpalais, rue du Conseil Général, place Neuve, parc des Bastions, rue de la Corraterie, rue de la Confédération, place du Molard),

 16h Arrivée place du Molard,

 16h30 Prises de paroles,

 17h Concert de « L’affaire Tournesoul »,

 19h Fin de la manifestation.

332140_2154937525113_1596716979_31985987_1272786728_o.jpg
DSC_0056.JPG
302122_172249712867850_100002484686148_352337_1654510075_n.jpg

DSC_0088.JPG
298901_172250269534461_100002484686148_352350_598821637_n.jpg
303171_172250142867807_100002484686148_352347_1304791075_n.jpg

308917_172249432867878_100002484686148_352331_728272483_n.jpg
314897_172249806201174_100002484686148_352341_749977231_n.jpg

DSC_0090.JPG
377396_172249826201172_100002484686148_352342_21463167_n.jpg
384515_172249096201245_100002484686148_352325_32801693_n.jpg
387067_172248859534602_100002484686148_352321_616246660_n.jpg

390440_172249032867918_100002484686148_352324_1209945770_n.jpg

378410_172248286201326_100002484686148_352309_2019776956_n.jpg
391205_172267339532754_100002484686148_352400_605793402_n.jpg
DSC_0109.JPG
388091_172267626199392_100002484686148_352408_738407160_n.jpg
Photos : Demir SÖNMEZ



Signez votre soutien sur le site http://ssp-greve.ch
Yves Mugny – 076 559 67 11

13:45 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

06/09/2011

Le blogueur Haykel Ezzeddine victime d’un vrai faux procès!

DSC06775-ssssss1111.jpgJe tombe des nues. Qu’est-ce que j’apprends cet après-midi? Mon ami et collègue blogueur Haykel Ezzeddine a été convoqué ce jour au Palais de justice de Genève à 16h00. Il m’a dit qu’il a reçu sa convocation le jour même vers 11h00! Oui à quelques heures de l’ouverture d’une requête du Tribunal civil de Genève intentée contre lui, le MCG et 6 de ses membres (leur Président et les 5 candidats aux élections des Etats) par une compagnie d’assurance et son directeur brocardés sur une affiche électorale. Procès politique? Non c’est un “attentat” contre la liberté d’informer. Mais que vient faire Haykel dans cette histoire judiciaire? C’est abracadabrant comme motif et une histoire à faire dormir debout. On reproche au blogueur de faire son devoir d’informer et on l’utilise comme bouc émissaire pour régler certains comptes...politiques...
DSC06776-ssssss1111.jpgQuand Haykel devient Hayek!!!
Sur la requête de mesures provisionnelles présentée par l’avocat de l’assureur et son directeur, mon ami Haykel est présent sur les 6 points de l’accusation des requérants. Je suis entrain de me surprendre moi-même je parle maintenant un langage “judiciaire”! Mais je dois me surveiller davantage si je ne veux pas me trouver à mon tour au tribunal. C’est que les assureurs (je ne cite aucun nom) lisent assidûment les blogs...c’est de là qu’ils puisent leurs informations. Qu’ils lisent convenablement ce qu’on écrit au moins! Je me permets cette remarque livrée par le blogueur Haykel au Président (oui j’ai assisté à cette séance au même titre que le blogueur Charly Schwarz): “Dans cette affaire qui fera probablement jurisprudence, je demande que mon prénom soit correctement orthographié pour la postérité. L’avocat des requérants me prends pour un membre de l’illustre famille Hayek. Huit fois je suis cité dans son argumentation en tant que tel”!!! Vous pouvez lire en entier son intervention en bas de cette note.
DSC06773-ssssss1111.jpgPauvre démocratie!
Le plus étonnant dans cette histoire qui montre la limite de la démocratie à Genève c’est que le blogueur Haykel Ezzeddine n’a fait que publier une information juste sur son blog...avant que les médias ne se saisissent de l’affaire. L’affiche du MCG qui le représentera pour les élections du 23 octobre a été dévoilée sur la page Facebook d’Eric Stauffer et sur le site internet du MCG avant d’être reprise par le blog PLANETE PHOTOS...Donc Haykel Ezzeddine qui n’est membre d’aucun parti politique ne joue le jeu de personne et n’a comme employeur “symbolique” que PLANETE PHOTOS, qui ne le fait pas vivre mais qui apporte aux genevois une autre source d’informations.
Haykel Ezzeddine est victime des dommages collatéraux entre un parti en campagne et une compagnie d’assurance aux aguets! Une séance d’1h30 qui s’est transformée en une séance de travaille entre défenseur et anti assurance LAMAL. C’est devenue technique et complètement intemporelle que j’ai regardé mon ami Haykel et je l’ai interrogé des yeux: tu es là pour servir d’alibi...aux politiciens et de bouc émissaire pour les requérants assureurs???
DSC06786-ssssss1111.jpg3 journalistes devant le Palais de justice!
Aujourd’hui, sur la place du Bourg-de Four 3 journalistes qui n’ont pas assisté à cette séance pourtant publique ont pressé de questions les membres du MCG. Dans le désordre, Leman bleu, 20minutes et la Tribune de Genève. Aucun n’a posé la moindre question à mon ami Haykel. Je vous ai dit qu’on a toujours besoin de blogueurs que ça déplaise ou pas entre autres aux assureurs! Vive les blogueurs!
PS: La démocratie ayant ses limites à Genève, je vais expliquer le titre de ma note. C’est un vrai “procès” mais une fausse “accusation” contre la publication d’informations justes.

1-ssssss1111.jpgL’intervention du blogueur Haykel Ezzeddine:
“Aujourd’hui je ne sais pas vraiment pourquoi je suis cité à comparaître devant ce tribunal. Il  y a une grande méprise à mon encontre. Je ne suis pas le porte parole du MCG que je respecte d’ailleurs comme tous les autres partis du canton, ni un de leurs sympathisants. Mon blog qui  est à sa troisième année d’existence est le reflet de la vie d’un genevois dans la cité.
Je ne comprends pas les accusations portées contre moi. J’ai reçu la convocation ce matin vers 11h,  j’ai lu l’argumentation de la partie requérante et je remarque que tout leur argumentaire repose sur une prétendue implication directe de mon blog dans les décisions prises par le MCG. C’est comme si je suis un des décideurs de ce parti au pire leur porte parole.
J’ai reproduit dans un premier article l’affiche incriminée avant sa correction et sortie officielle le 1er septembre en mentionnant le nom des compagnies d’assurance. En aucun cas j’ai cité le nom de leurs directeurs. Suite au recommandé que j’ai reçu de la part de l’avocat du dit assureur j’ai supprimé cet article de mon blog, le jour même. Maintenant il n’y a aucune trace de cette affiche dans sa première version sur mon blog.
La Tribune de Genève et le journal 24heures entre autres ont publié le 1er septembre sur leur site internet l’affiche du MCG en apposant des carrés noirs sur les logos des assureurs et leurs directeurs ainsi que le Conseiller national PLR. Je vois qu’aujourd’hui ils ne sont pas convoqués comme moi.
Dans cette affaire qui fera probablement jurisprudence, je demande que mon prénom soit correctement orthographié pour la postérité. L’avocat des requérants me prends pour un membre de l’illustre famille Hayek. Huit fois je suis cité dans son argumentation en tant que tel.
Pour résumer j’ai publié sur mon blog une affiche de campagne du MCG sans la censurer. Je l’ai supprimée le jour où j’ai reçu le recommandé de l’avocat. J’ai reproduit par la suite la nouvelle version de cette affiche comme l’a fait la Tribune de Genève en prenant le soin de censurer la partie qui pourrait être litigieuse.
Je ne travaille pas pour le MCG je le redis encore et le fait de reproduire une information de notoriété publique (elle figure sur plusieurs sites internet et sur des pages Facebbok), ne fait pas de moi ni un auteur (je n’ai contribué en aucun moment ni de prés ni de loin à la confection de cette affiche, ni un rédacteur ni un diffuseur. C’est grâce à moi que l’opinion publique et les 3 compagnies d’assurance ont été informées de l’existence de cette affiche avant sa sortie officielle.
Si j’ai bien compris au lieu d’être de l’autre côté de la salle pour couvrir cette séance en tant que blogueur me voilà accusé de je ne sais quoi au seul motif de vouloir informer mes concitoyens de ce qui se passe à Genève. Je pense que ce n’est pas le procès de la liberté d’expression et qu’en m’invitant à comparaître ici les requérants se trompent de cible.”    

Haykel Ezzeddine
http://planetephotos.blog.tdg.ch/

Sans titre.jpg
Avec mon ami Haykel sur le stand du PS (photo Laurent Guiraud)
A lire également:
Et comme dit mon ami Haykel demain est un autre jour!

11:37 Publié dans Résistance, Solidarité | Tags : affiche mcg assurance, haykel ezzeddine | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | |

26/05/2011

Défendez les droits syndicaux en Turquie

Défendez les droits syndicaux en Turquie – stoppez les accusations criminelles massives contre les membres et les dirigeants des syndicats!


Des accusations criminelles ont été déposées contre 111 dirigeants syndicaux et syndiqués, incluant le président de l’affiliée de l’UITA TEKGIDA-İŞ, quatre autres dirigeants nationaux et 12 présidents régionaux, ainsi que des dirigeants actuels et passés des centrales nationales DISK et KESK, en lien avec une manifestation tenue à Ankara le 1er avril dernier en appui aux 12 000 travailleurs/euses du tabac dont les emplois et les droits ont été supprimés du jour au lendemain. Les accusés sont passibles de peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans. Les procès, qui débuteront le 3 juin, constituent une attaque massive contre les droits syndicaux et les droits de tous les travailleurs/euses.

Utilisez le formulaire ci-dessous pour faire parvenir un message au Premier ministre et au ministre du Travail et de la Sécurité sociale de la Turquie afin d’exiger l’abandon immédiat et inconditionnel de toutes les accusations.


Votre appui est vital!

CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN MESSAGE [2]

======================================================

La Turquie criminalise l’action syndicale avec le dépôt d’accusation contre un grand nombre de leaders syndicaux – Agissez maintenant! pour défendre les droits syndicaux

Par Alma
Créé le 23/05/2011 - 10:35
23-05-2011
Le gouvernement turc a déposé des accusations criminelles contre 111 leaders, membres et militants/tes syndicaux/cales, pouvant entraîner des peines d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans à la suite d'une manifestation tenue à Ankara en 2010. La manifestation d’Ankara avait été organisée en signe d’appui à plus de 12 000 travailleurs/euses devenus excédentaires du jour au lendemain à la suite de la privatisation du monopole d’État des tabacs, TEKEL [1].

Après la vente des activités de fabrication de produits du tabac de TEKEL à BAT en février 2008, l’État a conservé le contrôle des 40 entrepôts où étaient conservés les feuilles de tabac et les produits semi-préparés. L’affiliée de l’UITA TEKGIDA-İŞ, qui représente les travailleurs/euses de TEKEL, s continuellement tenté d’ouvrir des négociations avec le gouvernement sur l’avenir des 12 000 travailleurs/euses des entrepôts, qui n'ont reçu que des offres de contrats précaires à la moitié de leur salaire antérieur, sans droits ou avantages sociaux. En décembre 2009, leur emploi a été résilié de façon abrupte.

Après trois mois de manifestations syndicales à Ankara sans aucun résultat, le syndicat, dans un geste de bonne volonté, a mis fin à ses manifestations publiques et attendu une réponse à ses revendications de nouveaux emplois avec droits acquis – comme le prévoit la loi turque.

Le gouvernement n’ayant fait aucune offre concrète, TEKGIDA-İŞ et ses nombreux supporters ont manifesté de nouveau à Ankara le 1er avril 2010. Ils ont été battus et arrosés de gaz poivre – et risquent maintenant la prison.

La liste des personnes accusées par le procureur public d’Ankara comprend le président de TEKGIDA-İŞ Mustafa Turkel, quatre autres dirigeants nationaux et 12 présidents régionaux, le dirigeant actuel et le dirigeant sortant de la centrale nationale DISK, deux anciens leaders de la confédération du secteur public KESK et d’autres activistes sociaux et syndicaux bien connus.

Les procédures judiciaires doivent se mettre en branle le 3 juin.

Les accusations visent à paralyser le mouvement syndical en Turquie en criminalisant les actions de protestation en défense des droits d'emploi et des droits sociaux. Les lois du travail en Turquie restreignent déjà fortement le droit à l'organisation syndicale et à la négociation. Permettre la poursuite de ces accusations ridicules devant les tribunaux constituerait un recul majeur pour les efforts constants, au pays et ailleurs, visant à amener le système de relations de travail en Turquie  à se conformer aux conventions internationales.

Nous appelons par conséquent tous/tes les militants/tes des droits syndicaux à protester contre ces accusations criminelles auprès du gouvernement turc et à exiger que les accusations soient immédiatement abandonnées.

CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER U
N MESSAGE [2]

5
66

L'Union Internationale des travailleurs de l'alimentation, de l'agriculture, de l'hôtellerie-restauration, du catering, du tabac et des branches connexes (UITA) est une fédéreation internationale de syndicats représentant les travailleuses et travailleurs employés dans l'agriculture et les plantations; la préparation et la manufacture des aliments et boissons; les services hôteliers, de restauration et de catering; toutes les étapes de la transformation du tabac. L'UITA compte 374 organisations affiliées dans 119 pays, représentant un effectif total approximatif de 2,6 millions de membres.

Pour contac
ter l'UITA:
Courrier électronique:: iuf@iuf.org
Adresse postale: Rampe du Pont-Rouge, 8, CH-1213, Petit-Lancy (Switzerland)
Téléphone: + 41 22 793 22 33
Télécopie: + 41 22 793 22 38

===========================================================================

Maison Populaire de Genève
www.assmp.org

18:40 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

12/02/2011

Bush, Israël et les militants à Genève!

180502_1577402447097_1596716979_31381250_1666722_n.jpgNormalement ce samedi 12 février, George W. Bush, ex-président des Etats-Unies aurait fait le voyage à Genève pour participer à un gala de récolte de fonds en faveur de l’Etat d’Israël. Face à la compagne d’hostilité dont il a fait objet, ce gala luxueux a eu lieu sans sa présence mais avec la participation d’une centaine de militants qui ont fait le pied de grue devant l’Hôtel Wilson qui a abrité les lieux des réjouissances. Il y a même eu des arrestations pour le confort de ce gala au bénéfice de l’Etat hébreux.

 

168000_1577401487073_1596716979_31381246_3916918_n.jpg
180085_1577401047062_1596716979_31381245_578774_n.jpg
168043_1577415207416_1596716979_31381276_1146007_n.jpg
180085_1577403207116_1596716979_31381253_8179001_n.jpg
180318_1577402007086_1596716979_31381249_956053_n.jpg
169063_1577411367320_1596716979_31381263_2752540_n.jpg
180493_1577413447372_1596716979_31381268_2926171_n.jpg
180565_1577403767130_1596716979_31381256_4907548_n.jpg
180597_1577405687178_1596716979_31381262_7810777_n.jpg
180902_1577402767105_1596716979_31381251_8035822_n.jpg
179801_1577415487423_1596716979_31381277_8008080_n.jpg
180970_1577405447172_1596716979_31381261_5788930_n.jpg
181528_1577413647377_1596716979_31381269_312476_n.jpg
181600_1577403527124_1596716979_31381254_4320842_n.jpg
181620_1577412047337_1596716979_31381264_2070666_n.jpg
181695_1577402967110_1596716979_31381252_7333864_n.jpg
181770_1577404247142_1596716979_31381257_140668_n.jpg
182243_1577404847157_1596716979_31381259_3885516_n.jpg
182842_1577400887058_1596716979_31381244_5027549_n.jpg
182601_1577414207391_1596716979_31381271_7485208_n.jpg
180941_1577414887408_1596716979_31381274_7663414_n.jpg
168965_1577414487398_1596716979_31381272_1128124_n.jpg

23:45 Publié dans Genève, Politique, Résistance, Société - People, Solidarité | Tags : bush | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

26/11/2010

Appel à soutenir la Sociologue turque Pinar SELEK

 L'écrivaine et sociologue turque Pinar Selek, actuellement boursière du centre PEN Allemagne, dans le cadre du programme „Ecrivains en exil", est une avocate passionnée des groupes socialement défavorisés et marginalisés, comme les enfants de la rue, et une militante engagée pour les droits des minorités ethniques kurdes et arménienne. Elle est l'auteure d'études et enquêtes sociologiques, publiées et même rééditées en Turquie ainsi que de contes pour enfants. Elle travaille actuellement à la rédaction d'un roman. Au mois de mars la maison d'édition berlinoise Orlanda Verlag publie la traduction allemande de son livre „L'homme choyé, l'homme dressé à être un homme", qui traite de l'influence du service militaire sur la vie familiale.

Pinar SELEK308-0fbb0.jpg

Appel à signer la pétition de soutien à Pinar Selek

POUR SIGNEZ LA PETITION

http://www.ps-signup.de/

A la fin des années 90, injustement accusée de soutenir le PKK, Pinar Selek est arrêtée, durement torturée et emprisonnée en détention préventive pendant deux ans et demi. Ce n'est qu'en prison, un mois après son arrestation qu'elle est accusée d'avoir posé une bombe dans le Bazar aux Epices d'Istanbul. Le procès s'étire sur plus de huit ans. Après que de nombreuses expertises aient confirmé que l'explosion du Bazar ne résultait pas d'une bombe mais bien d'une bouteille de gaz liquide défectueuse et que le témoin à charge, sur qui reposait le chef d'accusation, ait rétracté son témoignage obtenu sous la torture, Pinar Selek est acquittée en 2006. Pourtant au début de l'année dernière, sous prétexte d'une erreur de procédure, le dossier est porté devant la Cour de Cassation. Le nom lieu est alors levé, contre l'avis du Procureur de la République de la même Cour qui s'opposait à la réouverture du procès. Le 8 février 2010, nous avons appris que la tristement célèbre 9. Chambre Correctionnelle de la Haute Cour de cassation à Ankara, réclame une peine d'emprisonnement à vie à l'encontre de Pinar Selek.

Au cours des dix dernières années, Pinar est devenue une icone de ce que la Turquie compte aujourd'hui de forces vives et démocratiques. Selon toute évidence, des forces antidémocratiques au sein de l'appareil judiciaire turc usent de leur influence pour condamner définitivement une écrivaine courageuse au silence. Distinguée par le centre PEN turc qui lui a attribué cette année le prix Duygu-Asena, Pinar Selek n'a malheureusement pu assister à la cérémonie organisée en son honneur.

Dans quelques jours, le jugement sera prononcé et plus que jamais Pinar Selek a besoin d'un large soutien en Turquie et dans le monde. Tout au long du procès des personnalités publiques telles que Orhan Pamuk, Yasar Kemal, Noam Chomsky et Claudia Roth se sont engagées pour Pinar Selek. La presse progressiste turque se fait largement l'écho de cette affaire et multiplie ces jours-ci articles et prises de position. Une très longue liste comprenant les noms de nombreuses associations et organisations turques et internationales ainsi que les noms de nombreuses personnalités ayant signé la pétition de soutien se trouve sur le site web de Pinar Selek http://www.pinarselek.com. Le centre P.E.N.Allemagne a invité les écrivains, artistes, politiciens et autres personnalités de la vie publique à apporter leur soutien à Pinar Selek en ajoutant leur nom à cette pétition. Jusqu'à présent, l'appel de P.E.N-Allemagne a été signé par Günter Grass, Heiner Geißler, Christa Wolf, Günter Wallraff, Wolfgang Thierse, Rüdiger Safranski, Fatih Akin, Ulrike Draesner, Klaus Staeck, Wolfgang Kohlhaase, Leonie Ossowski, Martin Mosebach, Tilman Spengler, Wieland Förster, Joachim Sartorius, Heidemarie Wiezcorek-Zeul, Necla Kelek, Gregor Gysi, Ursula Krechel, Peter Härtling, Hans-Ulrich Treichel, Daniela Dahn, Renan Demirkan et de nombreux autres. Le centre P.E.N. allemand proteste contre l'action arbitraire imminente de la justice turque.

Nous vous prions d'apporter votre soutien à Pinar Selek en signant cet appel, veuillez envoyer pour cela un simple email à christaschuenke @ mac.com Nous vous remercions chaleureusement de votre soutien, Christa Schuenke Vice Présidente de P.E.N. Allemagne Responsable du programme Ecrivains en exil

Jusqu'à maintenant 3223 personnes se sont jointes à l'appel pour Pinar Selek. Vous trouverez ci - joint la liste complète des signataires.

http://www.pen-deutschland.de/htm/aktuelles/pinar-selek,a...

http://www.legrandsoir.info/Appel-a-soutenir-la-Sociologu...

 

 

Lire la suite

10:32 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

04/11/2010

24 heures pour sauver Sakineh

 

24 heures pour sauver Sakineh

 

 

3012_sakineh-mohammadi.jpg

 

 

Savez-vous que l'Iran pourrait exécuter Sakineh Ashtiani aujourd'hui?

 

Je viens d'envoyer un message urgent aux alliés de l'Iran et aux principaux pays influents à l'ONU les appelant à intervenir pour sauver la vie de Sakineh.

 

Découvrez plus d'informations ci-dessous et envoyez un message à votre tour:


http://www.avaaz.org/fr/24h_to_save_sakineh/98.php?CLI...

 

Chers amis,


Aujourd'hui, l'Iran pourrait exécuter Sakineh Ashtiani.


Notre mobilisation mondiale a stoppé la terrible sentence de lapidation en juillet dernier. A présent, nous avons 24 heures pour lui sauver la vie.


Les alliés de l'Iran et les principaux membres de l'ONU sont notre meilleur espoir -- ils pourraient persuader l'Iran de renoncer à une exécution très suivie et au coût politique important. Cliquez ci-dessous pour leur envoyer un appel urgent à l'action et faites suivre le message à tous -- cela ne vous prendra que 3 minutes et nous sommes sa dernière chance:

 

http://www.avaaz.org/fr/24h_to_save_sakineh/98.php?CLICKTF

 

Le cas d'adultère impliquant Sakineh est une affaire honteuse et tragique reposant sur de nombreuses violations des droits humains. Elle a d'abord été condamnée à la lapidation. Mais le gouvernement iranien a révoqué cette sentence après la mobilisation mondiale lancée par ses enfants et dénonçant une farce de procès -- Sakineh ne parlait pas la langue utilisée par le tribunal, et les actes d'adultère dont on l'a accusée seraient survenus après la mort de son mari.

 

Puis son avocat a été contraint à l'exil, et l'accusation a imaginé de nouvelles poursuites pour lesquelles elle serait exécutée: le meurtre de son mari. Bien qu'il s'agisse d'une double poursuite, puisqu'elle croupie déjà en prison pour complicité présumée dans ce crime, Sakineh a été torturée, a "avoué" lors d'une confession mise en scène à la télévision nationale, et a finalement été reconnue coupable. Depuis, le régime a arrêté deux journalistes allemands, ainsi que son avocat et son fils, qui a mené avec courage la campagne internationale pour sauver sa mère. Ils sont tous emprisonnés et le fils et l'avocat de Sakineh ont eux aussi été torturés et n'ont accès à aucun avocat.

 

A présent, les militants iraniens des droits humains affirment que Téhéran vient de donner l'ordre d'exécuter immédiatement la peine de mort visant Sakineh. Elle figure sur la liste des exécutions et les prochaines ont lieu demain.

 

Notre campagne tenace a conduit l'Iran à renoncer à la mise à mort de Sakineh par lapidation et a attiré l'attention des dirigeants des pays ayant une influence sur l'Iran, comme la Turquie et le Brésil. Nous devons aujourd'hui faire entendre nos voix au plus vite pour empêcher son exécution et tout traitement inhumain, et pour la libérer ainsi que son fils, son avocat et les journalistes allemands emprisonnés. Envoyez un message et diffusez cet appel urgent à vos amis et vos proches:

 

http://www.avaaz.org/fr/24h_to_save_sakineh/98.php?CLICKTF

 

Un gigantesque appel de l'opinion publique a l'autorité morale nécessaire pour empêcher les crimes les plus odieux. Utilisons ces 24 heures pour envoyer un message clair -- le monde est attentif et nous unissons nos voix aujourd'hui pour sauver la vie de Sakineh et dénoncer partout l'injustice dans le monde.

 

Avec espoir et détermination,

 

Alice, Stephanie, Pascal, Giulia, Benjamin et toute l'équipe d'Avaaz

 

Sources:

 

Sakineh pourrait être exécutée en Iran mercredi, NouvelObs:

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101102.O...

 

Communiqué du Comité international contre la lapidation (en anglais):

http://stopstonningnow.com/wpress/4194

 

Iran: les comités de soutien à Sakineh redoutent une exécution imminente, AFP:

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gLkSHu...

 

Iran : Sakineh pourrait être exécutée mercredi, Le Parisien:

http://www.leparisien.fr/international/iran-sakineh-pourr...

 

21:15 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

29/10/2010

Grâce à votre soutien, M. Onur YÜRÜKLÜ a été libéré !

Madame, Monsieur,

Chère amie, cher ami,

Nous avons l’immense joie de vous annoncer que M. Onur YÜRÜKLÜ a été libéré en ce jour du 29 octobre 2010.

Grâce à votre soutien et à l’action d’élus cantonaux et fédéraux (Mme Bolay Loly, Mme Arx-Vernon von Anne-Marie, Mme Moyard Marie Salima, Mme Mahrer Anne, M.René Longet, M.Jean Charles Rielle, M.Carlos Sommaruga, M.Josef Zisyadis, Christian Dandrès,) ou de responsables syndicaux, écrivains, défenseurs des droits de l’homme, organisations humanitaires...

Ainsi notre camarade échappe à la prison et à la torture qui l’attendait en Turquie.

Nous adressons nos plus vifs remerciements à tous ceux et toutes celles qui se sont mobilisées par solidarité.

 

M.Onur YÜRÜKLÜ

M.Onur YÜRÜKLÜ

 

Demir SÖNMEZ et M.Onur YÜRÜKLÜ

 

Comité de Soutien à M.Onur YÜRÜKLÜ

Claude REYMOND     Demir SÖNMEZ

 

 

Maison Populaire de Genève

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

23ème jour la grève de la faim à la prison de Frambois à Genève Silence ne sauvera pas la vie de M. Yürüklü. Réagissez !

20ème jour la grève de la faim à la prison de Frambois à Genève

Silence ne sauvera pas la vie

de M. Yürüklü. Réagissez !

M. Yürüklü poursuit une grève  de la faim depuis le 7 octobre 2010 à Frambois (Genève)

pour protester contre son renvoi de Suisse.

 

AUX AUTORITÉS GENEVOIS, SUISSES, AUX DÉPUTES-ES DU PARLEMENT EUROPÉEN, DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES, DES DÉFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME ET AUX MÉDIAS.


Arrêt immédiat de l’expulsion forcée !

SIGNEZ LA PETITION POUR LIBERTE Monsieur ONUR YÜRÜKLÜ

http://www.assmp.org/spip.php?article521

 

Il y a une nouvelle expulsion forcée à l’ordre du jour.

Passé par la Grèce pour arriver en Suisse il y a 7 mois, Onur Yürüklü a été arrêté dans son centre d’accueil le 7 octobre pour être placé dans une prison destinée aux expulsions forcées. Les autorités helvétiques veulent renvoyer en Grèce Onur Yürüklü, condamné à 3 ans de prison ferme en Turquie pour des raisons politiques et en attente d’un jugement pour 20 ans supplémentaires pour d’autres dossiers.

Actuellement détenu en prison à Genève et en grève de la faim, Onur Yürüklü est en train de se faire expulsé en contradiction du droit international. Alors que récemment un demandeur d’asile nigérian à été assassiné par la police à Zurich lors de son expulsion par la force, de nouveau un demandeur d’asile est expulsé par la même méthode. Ce comportement contre les droits humains doit immédiatement cesser.

Onur Yürüklü a subi des pressions lors de son passage par la Grèce, il a été insulté par les autorités locales malgré le fait qu’il a affirmé qu’il ne voulait pas faire une demande d’asile et qu’il voulait partir vers la Suisse. Malgré les déclarations faites par les autorités helvétiques, son expulsion vers la Grèce la Grèce est illégale. C’est une violation des droits humains.

Le refoulement vers la Grèce de Onur Yürüklü, uniquement enregistré en Suisse, est contraire aux Conventions de Genève. La Suisse doit cesser immédiatement ces pratiques. Onur Yürüklü doit être libéré immédiatement et sa situation doit être garantie par la loi.

Nous les signataires, privés et publics, demandons la libération de Onur Yürüklü. Son processus de demande d’asile doit se poursuivre et nous voulons que ce droit lui soit accordé.

 

SIGNEZ LA PETITION POUR LIBERTE Monsieur ONUR YÜRÜKLÜ

http://www.assmp.org/spip.php?article521

 

Les signataires : IGIF, MAISON POPULAIRE GENEVE et BERNE, CCA(Centre Culture Anatolienne), BEKSAM, ZEKM

 

Maıson Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

assmp@assmp.org

www.assmp.org


17:22 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

22/10/2010

Carlo Sommaruga est de retour de sa mission d'observation à Diyarbakir au procès des leaders politiques et sociaux du peuple kurde

Carlo Sommaruga est de retour de sa mission

d'observation à Diyarbakir au procès des leaders politiques

et sociaux du peuple kurde et vous invite à lire son rapport

publié ce jour par Le Courrier.

425px-Carlo_sommaruga.jpgSOLIDARITE INTERNATIONALE : Gigantesque procès politique contre le peuple kurde


21 octobre 2010 - Le Courrier

Cent cinquante et une personnes risquent une forte condamnation. Leur crime : s’être engagés en faveur des droits du peuple kurde.

Depuis le 18 octobre 2010 à Diyarbakir en Turquie, 151 femmes et hommes se retrouvent dans le box des accusés d’une gigantesque, luxueuse et flambant neuve salle d’audience d’un palais de justice de province particulièrement déglingué. Ce sont des élus locaux en fonction - comme Osman Baydemir, le très populaire maire de Diyarbakir - d’anciens maires ou députés, des avocats, des défenseurs des droits de l’homme, des syndicalistes, des féministes, des fonctionnaires, des retraités parmi lesquels un militaire ou de simples militants. Femmes ou hommes, jeunes ou âgés, les accusés sont des citoyennes et des citoyens qui se sont engagés pour la reconnaissance des droits du peuple kurde et l’affirmation de son identité culturelle.

Nombre d’entre eux ont déjà connu la prison et, pour certains, la torture. À leur côté, plus de 300 avocats. Une majorité de Kurdes. Mais aussi des ténors de la défense des droits de l’homme de toute la Turquie. Dans le public, les familles des détenus ont laissé la place aux délégations étrangères venues observer le déroulement du procès et apporter leur solidarité à toutes celles et tous ceux qui subissent la répression de l’Etat turc. Il y a des délégations de Suède, d’Allemagne, d’Italie, de Grande-Bretagne, de Suisse. Pour ce qui est des Suisses, j’ai retrouvé à mes côtés des représentants d’autres forces politiques de gauche, de la Schweizerisch-Kurdischen Gemeinschaft Basel, d’ONG porteuses de projets de solidarité, d’anciens réfugiés et de simples citoyens suisses soucieux du respect des droits humains.

Il s’agit d’un procès de masse, comme on en a plus vu depuis les purges staliniennes. Plus important procès qu’ait connu la Turquie moderne, ce procès durera des semaines. Mais c’est surtout un procès politique qui vise à briser toute forme d’organisation de la société civile kurde. L’objectif est d’annihiler d’une part les structures du BDP, le Parti de la paix et de la démocratie - parti kurde qui a remplacé le DTP interdit il y a plus d’une année, lequel avait déjà remplacé le DEHAP, également interdit - et d’autre part celles des mouvements sociaux tels que ceux des femmes, des travailleurs, de défense des droits de l’homme ou encore de soutien des familles des détenus ou des disparus. Ces 151 inculpés, pour la plupart détenus depuis 18 mois, ne sont qu’une partie des 1’700 membres ou sympathisants du BDP arrêtés à la suite du massif succès du parti aux élections municipales du 29 mars 2009. Le BDP avait gagné les élections avec des taux de 65% à 80% dans la région kurde et le nombre de municipalités remportées parle BDP est passé de 55 à 99.


Des manifestants au procès de Diyarbakir from Ville de Rennes on Vimeo.

 



Ce procès est un monstre judiciaire. L’acte d’accusation de plus de 7’500 pages, fondé sur des écoutes téléphoniques illégales et des témoignages secrets, a été remis aux inculpés et avocats seulement soixante jours avant l’audience. Les règles de procédure ne respectent pas les standards minima de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) à laquelle la Turquie s’est pourtant soumise. Malgré une demande fondée sur les dispositions des conventions internationales auxquelles est aussi soumise la Turquie, sur la CEDH et sur une interprétation conforme possible des dispositions de droit interne, il a été refusé aux inculpés de se défendre en langue kurde. La parole leur est coupée à chaque intervention en kurde. Tout est mis en oeuvre pour que le procès aboutisse à l’issue attendue par le pouvoir : une condamnation pour terrorisme de tous les représentants légitimement élus et des cadres du peuple kurde alors qu’aucun des inculpés n’a jamais incité à la violence et n’a jamais fait usage de violence, et qu’aucune arme ou autre matériel de guerre n’a été retrouvé chez eux.

Ce procès est également une aberration politique. Alors que le BDP, par ses dirigeants, son groupe parlementaire, ses maires et l’ensemble des militants des organisations affiliées, cherche à consolider la société civile et l’espace démocratique dans le but d’un dialogue avec le gouvernement afin de sortir enfin de la logique de l’affrontement militaire, le pouvoir d’Ankara tente de refermer les espaces politiques et de laisser le peuple kurde orphelin de toute direction politique et sociale. Cela n’aura qu’une conséquence, celle de faire monter la colère de la jeunesse et le ressentiment de tout un peuple et de renvoyer les forces vives du peuple kurde vers la lutte armée. Or, cette logique est sans issue et pleine de souffrance tant pour l’Etat turc que pour le peuple kurde. Mais politiquement le gouvernement pourra se prévaloir de cette guérilla pour refuser de démocratiser la société turque et refuser de donner aux Kurdes le droit de vivre et s’organiser en paix.

Il reste toutefois une possibilité au pouvoir turc de redonner un espoir à la paix et de rendre sa dignité au peuple kurde. Que le tribunal prononce un non-lieu pour l’ensemble des 151 inculpés.

Carlo Sommaruga, Conseiller national, membre d’une délégation internationale d’observateurs

http://www.carlosommaruga.ch/spip.php?article373

 

http://www.assmp.org/spip.php?article523




Requête urgente de la Maison Populaire de Genève pour l’envoi d’observateurs  au Procès de Diyarbakir le 18 octobre 2010

Aux Deputes-es du Parlement Européen,

Aux Organisation Internationale,

Aux Autorités Genevoises  et de la Confédération helvétique,

Aux Défenseurs des droits de l’homme,  

Aux Medias et la Presse et

A l’opinion publique,


Genève le, 07 septembre 2010


Madame, Monsieur,

Nous vous prions de bien vouloir considérer au plus vite notre requête pour que le procès de Diyarbakir se déroule conformément au droit international et respecte rigoureusement les droits des accusés dont le sort nous préoccupe vivement. Il s’agit en effet d’une procédure pénale qui est dirigée contre des représentants de la société civile, des maires, des politiciens kurdes et des défenseurs des droits humains.

D'avril 2009 à ce jour, plus de 2000 représentants de la société civile, personnes politiques et syndicalistes kurdes ont été mis en détention en Turquie. Parmi eux, on se rappelle l'avocat Muharrem Erbey, vice-président national de l'Association pour les droits de l'homme (IHD) et le maire de Sur, Abdullah Demirbas, libéré après plusieurs mois d'emprisonnement et de graves dommages portés à sa santé déjà précaire auparavant.

Le réquisitoire de 7578 pages établi par le Procureur de la République de Diyarbakir a été validé le 18 juin 2010 par la 6ème chambre de la Cour d’assises de Diyarbakir. Il requiert des peines d’emprisonnement allant de 15 ans à la perpétuité, contre 151 personnes, dont 103 sont détenues. Parmi les prévenus, on compte 28 dirigeants du Parti pour une Société Démocratique (DTP) qui a été interdit, 12 maires, dont Osman Baydemir, maire de Diyarbakir, 2 présidents de Conseils Généraux et 2 conseillers municipaux. Le réquisitoire a donné lieu à d’abondants débats qui vont sans doute s’amplifier avec l’ouverture du procès. Une analyse générale du réquisitoire contre le KCK permet de dégager les observations ci-dessous :



Le réquisitoire de la 6ème chambre de la Cour d’assises de Diyarbakir confirme le refus de la justice turque de reconnaître le droit à l’existence d’une communauté, à l’organisation de sa société civile, et le fait qu’un parti politique kurde puisse être à l’origine d’un processus de paix. Le 18 octobre 2010 va commencer le procès des maires kurdes et des représentants de  la société civile.

Nous faisons donc appel à tous les démocrates et artisans de la paix  pour qu’ils soutiennent par leur présence dans la salle d’audience la lutte pour la démocratie menée par les prévenus kurdes.

Rappelons que 45.000 personnes  d’origine turque et kurde sont déjà des citoyens suisses naturalisés. Le drame qui se joue au cours de ce procès d’octobre à Diyarbakir les affecte directement c’est pourquoi nous vous prions instamment de soutenir l’envoi d’observateurs afin que les droits des 151 accusés, dont 103 sont détenus, soient réellement  défendus.

En vous remerciant de votre intérêt pour cette cause pour laquelle vous vous êtes déjà souvent engagés, nous vous prions de recevoir, Mesdames et Messieurs, l’assurance de nos meilleurs sentiments.

Au nom du Maison Populaire de Genèe

Demir SÖNMEZ

www.assmp.org


 

14:10 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | | |

12/10/2010

APPEL À L’ACTION URGENTE ! Signez la pétition pour libérer Monsieur ONUR YÜRÜKLÜ

 


AUX AUTORITÉS GENEVOIS, SUISSES, AUX DÉPUTES-ES DU PARLEMENT EUROPÉEN, DES ORGANISATIONS INTERNATIONALES, DES DÉFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME ET AUX MÉDIAS.

APPEL À L’ACTION URGENTE

Arrêt immédiat de l’expulsion forcée !

Libérez Onur Yürüklü

SIGNEZ LA PETITION POUR LIBERTE Monsieur ONUR YÜRÜKLÜ

http://www.assmp.org/spip.php?article521

 


Il y a une nouvelle expulsion forcée à l’ordre du jour.

 

Passé par la Grèce pour arriver en Suisse il y a 7 mois, Onur Yürüklü a été arrêté dans son centre d’accueil le 7 octobre pour être placé dans une prison destinée aux expulsions forcées. Les autorités helvétiques veulent renvoyer en Grèce Onur Yürüklü, condamné à 3 ans de prison ferme en Turquie pour des raisons politiques et en attente d’un jugement pour 20 ans supplémentaires pour d’autres dossiers.

Actuellement détenu en prison à Genève et en grève de la faim, Onur Yürüklü est en train de se faire expulsé en contradiction du droit international. Alors que récemment un demandeur d’asile nigérian à été assassiné par la police à Zurich lors de son expulsion par la force, de nouveau un demandeur d’asile est expulsé par la même méthode. Ce comportement contre les droits humains doit immédiatement cesser.

Onur Yürüklü a subi des pressions lors de son passage par la Grèce, il a été insulté par les autorités locales malgré le fait qu’il a affirmé qu’il ne voulait pas faire une demande d’asile et qu’il voulait partir vers la Suisse. Malgré les déclarations faites par les autorités helvétiques, son expulsion vers la Grèce la Grèce est illégale. C’est une violation des droits humains.

Le refoulement vers la Grèce de Onur Yürüklü, uniquement enregistré en Suisse, est contraire aux Conventions de Genève. La Suisse doit cesser immédiatement ces pratiques. Onur Yürüklü doit être libéré immédiatement et sa situation doit être garantie par la loi.

Nous les signataires, privés et publics, demandons la libération de Onur Yürüklü. Son processus de demande d’asile doit se poursuivre et nous voulons que ce droit lui soit accordé.

 

SIGNEZ LA PETITION POUR LIBERTE Monsieur ONUR YÜRÜKLÜ

http://www.assmp.org/spip.php?article521

 

Les signataires : IGIF, MAISON POPULAIRE GENEVE et BERNE, CCA(Centre Culture Anatolienne), BEKSAM, ZEKM

 

Maıson Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

assmp@assmp.org

www.assmp.org

 

13:17 Publié dans Solidarité | Tags : paıx | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | | |

06/10/2010

STOP NESPRESSURE !

SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS INDONESIENS.


Les associations, syndicats et mouvements sont cordialement invités à participer à cette action qui aura lieu:

Le jeudi 7 octobre 2010, dès 12h,

Embargo jusqu’à cette date à la Boutique NESPRESSO,

Place des Florentins 1,

1204 Genève


Nestlé, la plus grande entreprise alimentaire du monde, polit et vend un profil d’«entreprise socialement responsable» dans ses publications sur papier glacé et lors de présentations et réunions consacrées à la responsabilité sociale du Groupe (RSE), au point que, même aux Nations Unies, Nestlé parraine désormais certaines manifestations. L’entreprise que connaissent les travailleurs et travailleuses de Nestlé et leurs syndicats du monde entier, est pourtant bien différente : c’est une société qui, dans son impitoyable quête de profit, n’hésite pas, si elle en a la moindre occasion, à violer les droits syndicaux consacrés dans les normes internationales et les conventions de l'Organisation du travail (OIT) des Nations Unies.

Un nombre croissant de travailleurs de Nestlé, la plus grande entreprise alimentaire du  Monde, subissent une pression grandissante de la part de la direction, qui cherche à leur

faire abandonner leurs droits – acquis de haute lutte – sur leur lieu de travail, ou se les voient carrément niés. Les membres du syndicat sont discriminés et harcelés. La direction de Nestlé résiste aux négociations et refuse la reconnaissance du syndicat partout et chaque fois qu'elle peut le faire impunément. Regardez derrière l'étiquette, le lieu de travail – et vous découvrirez la « Nespression »!

La direction de Nestlé Indonésie refuse de révéler l'échelle salariale aux travailleurs, arguant que c'est un secret et que les salaires sont fixés selon le marché. Les salaires sont imposés, sans aucune explication. Les travailleurs de Nescafé Panjang (Indonésie) reçoivent leurs augmentations de salaires individuelles dans une enveloppe neutre. Ils n'ont aucun moyen de savoir qui reçoit combien – ou pourquoi ? Ils savent seulement qu'il y a une extrême disparité dans ce qui est payé à chaque travailleur.

Mais est-ce le marché ou la direction qui décide de ce qui va dans ces enveloppes neutres? La législation des Droits humains internationaux, y compris les Conventions de l'OIT (Nations Unies), établissent clairement le droit de tous les travailleurs de négocier collectivement les salaires et les conditions de travail par le biais de leur syndicat. Pour ce faire, ils ont besoin des informations adéquates – et il n'y a pas d'informations plus adéquates que celles sur la structure des salaires et comment elle est fixée! En retenant les informations et en refusant de négocier les salaires, l'entreprise cherche à marginaliser le syndicat sur le lieu de travail.

La fabrique de Nestlé à Panjang exporte 75% de son Nescafé. Mais lorsque l'on en vient aux droits syndicaux tels que le droit à la négociation des salaires, la direction de Nestlé Indonésie refuse d'appliquer les standards internationaux. Le refus de négocier de Nestlé fait l'objet d'une plainte du syndicat international UITA auprès de l'OCDE pour de sérieuses violations des Principes directeurs pour les entreprises multinationales, qui obligent les entreprises à adhérer aux Conventions internationales sur les droits syndicaux. Nestlé clame être en totale conformité avec ces Principes!

UNIA Genève est solidaire avec les collègues du syndicat indonésien SBNIP en demandant à la Direction du group Nestlé :

  • Des négociations de bonne foi immédiates pour une nouvelle convention collective incluant la négociation des salaires
  • De pleines négociations maintenant! La direction doit cesser d'éluder le processus de négociation en utilisant le Tribunal du travail pour dicter les conditions d'emploi
  • L'inclusion de l'échelle salariale dans la convention collective
  • Le respect total des droits sur le lieu de travail pour les membres et responsables du syndicat


Afin de soutenir ces salariés, UNIA Genève organise une action pour réclamer le respect des droits des travailleurs.

SOLIDARITÉ AVEC LES TRAVAILLEURS INDONESIENS.


Les associations, syndicats et mouvements sont cordialement invités à participer à cette action qui aura lieu:

Le jeudi 7 octobre 2010, dès 12h,

Embargo jusqu’à cette date à la Boutique NESPRESSO,

Place des Florentins 1,

1204 Genève

Dans l'attente de vous rencontrer à cette occasion, nous vous présentons, Madame, Monsieur, nos meilleures salutations.

Info & Contact :

Unia Genève 5, chemin Surinam 1203 Genève / Tél : 022 949 12 00 Fax : 022 949 12 20 / Email: umberto.bandiera@unia.ch <mailto:umberto.bandiera@unia.ch>        

00:20 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

29/09/2010

Mapuche: 77 jours de grève de la faim

LE MERCREDI 29 SEPTEMBRE, MANIFESTATION DEVANT LA MISSION CHILIENNE POUR SOLIDARITÉ AVEC LES 34 PRISONNIERS

POLITIQUES  MAPUCHE EN GRÈVE DE LA FAIM !

Mapuche: 77 jours de grève de la faim


CHILI : OUI A LA VIE ET A LA JUSTICE !

 

P9290011.JPG
P9290016.JPG
P9290014.JPG
P9290017.JPG
P9290019.JPG
P9290020.JPG
P9290025.JPG
P9290023.JPG

P9290026.JPG

P9290027.JPG

P9290028.JPG



Coordination des associations genevoises en appui à la Grève de la Faim des Prisonniers Mapuche

 

 

SOLIDARITÉ AVEC LES 34 PRISONNIERS POLITIQUES MAPUCHE

EN GRÈVE DE LA FAIM !

 

Au sud du Chili, 34 Prisonniers Politiques Mapuche sont en grève de la faim depuis plus de 77 jours, répartis dans six prisons, pour faire connaître et aboutir leurs revendications.

Les médias ont fait connaître au monde entier la situation dramatique des 33 mineurs chiliens prisonniers des entrailles de la terre. Au même moment, 34 Prisonniers Politiques Mapuche risquent leur vie dans une inacceptable indifférence. Ils se battent ainsi que leurs familles pour dénoncer le silence des médias et le mépris des autorités pour leurs revendications.

Injustement victimes de la loi antiterroriste héritée de l'époque Pinochet, ils ont pris l'ultime des décisions pour se faire entendre.

 

 

21:04 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

18/09/2010

Actions de soutien aux grévistes d’ISS Aviation dans toute la Suisse


Mesdames, Messieurs,


Le Syndicat des services publics (SSP) et les comités de soutien aux grévistes d’ISS Aviation ont organisé ce jour des moments d'information et d'action dans plusieurs villes de Suisse afin de sensibiliser la population aux enjeux de ce conflit et de discréditer les manœuvres d’ISS visant à faire passer sa politique de dumping salarial.


Dans le canton de Vaud, des militants syndicaux et associatifs ont investi les locaux d’ISS à Crissier afin de transmettre à la direction de cette entreprise, par le biais des responsables de ce site, les exigences des grévistes. Une action similaire a eu lieu au siège d’ISS à Fribourg, où les manifestants ont fait part de la même demande aux responsables locaux d’ISS.

A Genève, une occupation symbolique de Goldman Sachs a eu lieu en ce début d’après-midi. Cette banque privée états-unienne contrôle, avec EQT Partners, la société internationale ISS Holding SA.

( Pour plus info et photo: http://planetephotos.blog.tdg.ch/archive/2010/09/17/manif... )


Un rassemblement de soutien aux grévistes aura par ailleurs lieu
cet après-midi, dès 17 h 30, à Zurich devant le quartier général de Goldman Sachs.



De plus, le SSP a distribué un dépliant d’information à la population dans plusieurs villes, dont Delémont.



Signalons, enfin, que des motions et interpellations sont déposées ces jours aux Grands Conseils de Bâle-Ville, du Tessin et de Fribourg. Ils visent à ce que les exécutifs de ces cantons suivent l’exemple du Conseil administratif de la Ville de Genève, qui a invité ISS à stopper sa politique de dumping salarial à défaut de quoi il remettra en cause les mandats qu’il lui a attribués.

Rappelons que les grévistes d’ISS Aviation demandent que les conventions collectives de travail (CCT) en vigueur jusqu’au 30 juin dernier soient reconduites ou, à défaut, qu'on applique dans leur entreprise la CCT de Swissport, qui sous-traite le nettoyage des avions à ISS Aviation.



Au lieu de répondre à cette demande légitime, ISS Aviation a multiplié les manœuvres visant à faire passer sa politique de dumping salarial. Elle vient ainsi de conclure, à la sauvette et dans le plus grand secret, une CCT avec PUSH, une association bidon qui se fait passer pour un syndicat et qui ne comptait aucun membre chez ISS Aviation avant le début de la grève! Le SSP a évidemment été sciemment écarté de ce processus.  

Cette CCT entérine la politique de dumping salarial d’ISS. Un nettoyeur débutant perdrait, chaque mois, 158,10 francs par rapport à ce que prévoyait la CCT en vigueur jusqu’au 30 juin dernier, tandis qu’un nettoyeur en fin de carrière perdrait 1047,75 francs. Quant aux «auxiliaires», leur tarif horaire passerait de 20,85 francs l’heure à 20,50 francs l’heure.

Les grévistes poursuivent ainsi leur mouvement de lutte.



Nous vous prions d'agréer, Mesdames, Messieurs, nos meilleures salutations.



Yves Mugny, secrétaire SSP - Région Genève, 076 731 29 12

 

Comité de soutien aux grévistes d’ISS Aviation

CGAS, UNIA, SIT, Comedia, SEV, SSP – Parti socialiste genevois, Les Verts, solidaritéS, Parti du Travail, Les Communistes, La Gauche anticapitaliste, Mouvement pour le socialisme – Collectif 14 juin, Maison populaire de Genève, Marche mondiale des femmes

 

=======================================================================================


ISS – Goldman Sachs (banque privée américaine) : une association de malfaiteurs !

Depuis maintenant 71 jours, une grève se poursuit à l’aéroport de Genève, dans l’entreprise ISS Aviation. ISS a cassé les Conventions Collectives de Travail (CCT) et veut opérer un dumping, avec une grille de salaires dont les montants seraient baissés de 200.- CHF à 1'300.- CHF par mois. ISS agit ainsi pour financer ses propriétaires : Goldman Sachs et EQT Partners, qui veulent s’offrir une belle entrée en bourse… sur le dos du personnel.

En 2005, Goldman Sachs et EQT Partners achetaient ISS pour 2.95 milliards d’euros. 5 ans plus tard, ils la remettent en bourse pour… 6 milliards d’euros ! Mais d’où viennent les 3.05 milliards d’euros de profit en seulement 5 ans ? Réponse : des employés. Payer moins, travailler plus : voilà la logique d’ISS pour son personnel. C’est de cette manière, qu’ils ont fait de la Suisse le royaume des bas salaires et des hauts profits. Explications.

Goldman Sachs ? Des habitués de l’arnaque

Vous vous rappelez le scandale des subprimes ? Eh bien c’est eux. Goldman Sachs a arnaqué des pays entiers et gagné des milliards. Pour ses magouilles, les Tribunaux ont condamné la banque un peu partout. Il y a deux mois en Amérique, ils ont dû payer à la justice 550 millions de dollars d’amende. Et voici que l’Angleterre condamne aujourd’hui ce même Goldman Sachs à une amende de 27 millions de francs (voir l’article au verso).

Goldman Sachs s’empare d’ISS

En 2005, Goldman Sachs trouve un partenaire ( EQT Partners) pour acheter ISS et réaliser une opération juteuse, en gonflant très vite les profits du groupe. Comment ? Mais en augmentant la « profitabilité » des employés. En clair, ça veut dire faire travailler le personnel davantage en le payant moins.

La Suisse : un cas d’école

On croit souvent que la Suisse est trop chère pour les entreprises, et qu’elles réaliseraient plus de profits ailleurs. C’est faux. La Suisse a très peu de gardes fous pour protéger les salaires, une culture de paix du travail où la grève est souvent mal vue… bref : notre pays peut être un paradis pour exploiteurs. Goldman Sachs & Partners l’ont très vite compris et font de la Suisse leur modèle. Particulièrement avec ISS Aviation : ils cassent les salaires à Zurich et, ayant réussi leur coup, veulent doubler la mise à Genève. Malheureusement pour eux, au bout du lac ils rencontrent un os : nous !

Les records helvétiques

Il n’empêche que leur opération en Suisse a réussi : la part de profit par employé est plus forte ici qu’ailleurs. En clair, le personnel suisse est le moins payé par rapport aux profits d’ISS. Des exemples ? En 2009, l’Allemagne a une part de profit par employé de 1.8%, l’Angleterre de 6.9%, Hong-Kong de 7.5%, mais la Suisse les bat tous avec 8.2% ! Un record mondial, obtenu grâce aux salaires extrêmement bas qu’ISS verse dans notre pays, comparé aux bénéfices énormes qu’ils y font. Il est temps que cette entreprise verse des salaires décents à son personnel et commence par respecter les CCT au lieu de les dénoncer.

www.sspta.ch Signez votre soutien en ligne: www.ssp-greve.ch

 

 

Comité de soutien aux grévistes d’ISS Aviation

CGAS, UNIA, SIT, Comedia, SEV, SSP – Parti socialiste genevois, Les Verts, solidaritéS, Parti du Travail, Les Communistes, La Gauche anticapitaliste, Mouvement pour le socialisme – Collectif 14 juin, Maison populaire de Genève, Marche mondiale des femmes

 

 

 

00:19 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

08/09/2010

Requête urgente de la Maison Populaire de Genève pour l’envoi d’observateurs au Procès de Diyarbakir le 18 octobre 2010

Requête urgente de la Maison Populaire de Genève pour l’envoi d’observateurs  au Procès de Diyarbakir le 18 octobre 2010

Aux Deputes-es du Parlement Européen,

Aux Organisation Internationale,

Aux Autorités Genevoises  et de la Confédération helvétique,

Aux Défenseurs des droits de l’homme,  

Aux Medias et la Presse et

A l’opinion publique,


Genève le, 07 septembre 2010


Madame, Monsieur,

Nous vous prions de bien vouloir considérer au plus vite notre requête pour que le procès de Diyarbakir se déroule conformément au droit international et respecte rigoureusement les droits des accusés dont le sort nous préoccupe vivement. Il s’agit en effet d’une procédure pénale qui est dirigée contre des représentants de la société civile, des maires, des politiciens kurdes et des défenseurs des droits humains.

D'avril 2009 à ce jour, plus de 2000 représentants de la société civile, personnes politiques et syndicalistes kurdes ont été mis en détention en Turquie. Parmi eux, on se rappelle l'avocat Muharrem Erbey, vice-président national de l'Association pour les droits de l'homme (IHD) et le maire de Sur, Abdullah Demirbas, libéré après plusieurs mois d'emprisonnement et de graves dommages portés à sa santé déjà précaire auparavant.

Le réquisitoire de 7578 pages établi par le Procureur de la République de Diyarbakir a été validé le 18 juin 2010 par la 6ème chambre de la Cour d’assises de Diyarbakir. Il requiert des peines d’emprisonnement allant de 15 ans à la perpétuité, contre 151 personnes, dont 103 sont détenues. Parmi les prévenus, on compte 28 dirigeants du Parti pour une Société Démocratique (DTP) qui a été interdit, 12 maires, dont Osman Baydemir, maire de Diyarbakir, 2 présidents de Conseils Généraux et 2 conseillers municipaux. Le réquisitoire a donné lieu à d’abondants débats qui vont sans doute s’amplifier avec l’ouverture du procès. Une analyse générale du réquisitoire contre le KCK permet de dégager les observations ci-dessous :



Le réquisitoire de la 6ème chambre de la Cour d’assises de Diyarbakir confirme le refus de la justice turque de reconnaître le droit à l’existence d’une communauté, à l’organisation de sa société civile, et le fait qu’un parti politique kurde puisse être à l’origine d’un processus de paix. Le 18 octobre 2010 va commencer le procès des maires kurdes et des représentants de  la société civile.

Nous faisons donc appel à tous les démocrates et artisans de la paix  pour qu’ils soutiennent par leur présence dans la salle d’audience la lutte pour la démocratie menée par les prévenus kurdes.

Rappelons que 45.000 personnes  d’origine turque et kurde sont déjà des citoyens suisses naturalisés. Le drame qui se joue au cours de ce procès d’octobre à Diyarbakir les affecte directement c’est pourquoi nous vous prions instamment de soutenir l’envoi d’observateurs afin que les droits des 151 accusés, dont 103 sont détenus, soient réellement  défendus.

En vous remerciant de votre intérêt pour cette cause pour laquelle vous vous êtes déjà souvent engagés, nous vous prions de recevoir, Mesdames et Messieurs, l’assurance de nos meilleurs sentiments.

Au nom du Maison Populaire de Genèe

Demir SÖNMEZ

www.assmp.org

11:46 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

06/09/2010

Intervention de Rémy Pagani, Conseiller administratif de la Ville de Genève qui soutient les grévistes d’ISS Aviation à l’Aéroport International de Genève (AIG)

Intervention de Rémy Pagani, Conseiller administratif de la Ville de Genève qui soutient

les grévistes d’ISS Aviation à l’Aéroport International de Genève (AIG)

 

 

Remy Pagani.jpg

 

 

 

Chères amies, chers amis,

Camarades

Quoi qu’en disent les employeurs de ISS et le Conseil d’Etat, le problème mis en lumière par cette grève est une opération de sous enchère salariale, organisée sur les plus bas salaires d’un personnel presque exclusivement féminin.

Deux conventions collectives subsistaient avant la décision unilatérale des responsables de l’entreprise ISS de dénoncer ces contrats collectifs au profit de contrats individuels. La première, issue de la filialisation du groupe Swissair en de multiples entités notamment Swissport, qui elle-même a sous-traité à HASCO puis à ISS, le nettoyage des avions, et la seconde convention qui visait à canaliser le travail effectué par une majorité d’auxiliaires engagés à l’heure pour contourner la première convention collective.

A terme, en ne reconduisant pas la convention collective de travail cette entreprise tente de soumettre l’ensemble de son personnel aux conditions sociales et salariales les plus basses qu’elle offre, soit la convention collective du nettoyage alors que les conditions de travail du personnel qui nettoie les avions sont autrement plus complexes et astreignantes. Ceci est inacceptable et nous devons nous engager à y mettre un terme, le Conseil administratif avec moi sommes avec vous les grévistes et votre organisation syndicale. Les mesures de «réduction de coûts» par l’entreprise ISS, comme en ont été victimes les salarié-e-s d’ISS à Cointrin, servent à préparer le terrain pour un juteux lancement en bourse d’ISS par ses propriétaires.

Il faut savoir que la Ville de Genève attribue régulièrement des travaux à l’entreprise ISS en exigeant qu’elle se soumette aux conventions collectives qui régissent les métiers qu’elle fait exercer par le personnel qu’elle emploie, notamment le nettoyage des abris bus pour le Département des constructions et de l’aménagement.

.

Pour cette année

 

2010 : 250'208 CHF (à ce jour) soit environ 500'000 CHF

2009 : 319'604 CHF

et plus particulièrement le Département des constructions et de l’aménagement que j’ai l’honneur de présider :

2010:100'869CHF
(à ce jour y compris les abris bus représentant 12'057 CHF/mois)

2009 : 37'107 CHF

 

Il n’est pas tolérable que nous poursuivions dans la durée nos relations contractuelles avec cette entreprise alors qu’elle pratique, qui plus est dans une régie publique comme l’Aéroport, le dumping salarial.

 

 

P1020677.JPG

 

 

Notre alternative (PS, Vert, AGT) s’est toujours déclarée opposée à la sous enchère salariale. Le risque que nous prenons c’est de voir des partis politiques populistes s’emparer de cette problématique pour exiger des mesures racistes et xénophobes contre les travailleuses et travailleurs étrangers qui accepteront à terme de travailler à moindre coût. Nous devons donc être intransigeants quant au respect des conventions collectives. C’est une question de positionnement politique décisif en faveur de la protection des travailleuses et travailleurs, qui s’impose indépendamment de cette période pré-électorale.

Nous avons donc décidé d’envoyer une lettre destinée à l’entreprise ISS en l’invitant à maintenir les conventions collectives de travail qui existent à ISS Aviation depuis quinze ans ou, à défaut, de faire appliquer la convention collective de travail de Swissport, qui détient la concession et fait sous-traiter le nettoyage des avions par ISS Aviation

Nous avons encore décidé d’adresser une lettre destinée au Conseil d’Etat qui est responsable de la politique salariale menée par l’Aéroport International de Genève pour qu’il impose à Monsieur François Longchamp Conseiller d’Etat et président du Conseil d’administration de l’AIG d’inviter Swissport à changer de sous-traitant et de faire appliquer par le repreneur les conditions de la convention collective de travail de Swissport.

Enfin si dans les 15 jours des mesures ne sont pas prises pour mettre fin à ce conflit de travail d’entamer immédiatement une procédure de désengager de la Ville de ces rapports contractuels avec l’entreprise ISS.

Il nous faut être déterminé dans cette lutte et nous sommes à vos côtés, non au dumping salarial, non à la xénophobie non au racisme, tous unis nous sommes fort.

 

Rémy Pagani, Conseiller administratif de la Ville de Genève

Genève le, 02 août 2010

 

16:32 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

05/09/2010

Sami KANAAN soutien aux grévistes d’ISS de l’Aéroport

 

Sami Kanaan, candidat socialiste au Conseil administratif de la Ville de Genève
P1020666.JPG

Dès le 10 juillet, le PSG a clairement soutenu la grève légitime des travailleuses et travailleurs d’ISS Aviation, qui, après les salariés de SWISSPORT, ont dû se mettre en grève suite à la décision de leur employeur de dénoncer la convention collective de travail (CCT) qui régissait leurs horaires et leurs conditions salariales.

Jean-Charles Rielle, conseiller national socialiste, l’a d’ailleurs clairement rappelé lors de la dernière manifestation, tenue il y a deux semaines, et je ne ferai donc que rappeler le soutien du parti socialiste à ce combat légitime, et le réaffirmer haut et fort. C’est essentiel, alors que la grève se prolonge, avec tout qu’un mouvement représente comme charge pour vous, pour les personnes concernées et leurs familles, et que vous devez faire face à des tentatives de division et d’intimidation !

Nous sommes fondamentalement attachés au respect des Conventions collectives de travail, leur extension et leur amélioration constantes.

Ceci est encore plus valable dans des branches où les salaires sont bas, parfois même trop bas pour assurer un revenu décent aux travailleurs et travailleuses, à des familles modestes, avec une majorité de femmes, et souvent des familles monoparentales.

Le fait de vouloir généraliser des salaires trop bas est inacceptable car cela reviendrait à multiplier des « working poors » dans un canton comme Genève, dont on connaît les coûts élevés de la vie ; nous ne pouvons accepter des salaires situés en-dessous du seuil de pauvreté !

Nous devons d’autant plus le refuser que, dans ce canton, l’écart des revenus en fait qu’augmenter, accentuant ainsi les disparités sociales. Ces dernières années, le revenu des personnes les plus pauvres a diminué de 27% alors que le revenu des personnes les plus riches a augmenté de 5%, selon des données de l’Office fédéral de la statistique. Ainsi les riches deviennent encore plus riches alors que les personnes à bas revenus voient leur situation devenir plus difficile. Non, ce n’est pas une fatalité !!! C’est aussi pour cette raison que le combat des grévistes d’ISS est légitime.

Nous exigeons que de véritables négociations aient enfin lieu, que ISS entre en matière sur les revendications des travailleurs et travailleuses et qu’une CCT digne soit rétablie !

Nous exigeons que les régies publiques se comportent de manière exemplaire sur les sites dont elles ont la responsabilité, y compris pour les sous-traitants !

Nous exigeons aussi que le Conseil d’Etat joue son rôle d’arbitre et de garant de conditions décentes sur le marché du travail, respectant ainsi l’engagement de combattre le dumping salarial.

 

P1020671.JPG
Sami Kanaan, candidat socialiste au Conseil administratif de la Ville de Genève
Genève, le 2 septembre 2010

 

14:44 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

04/09/2010

Jeunesse Socialiste Genevoise de soutien aux grévistes d'ISS Aviation

 

Discours  Olga Baranova  soutien aux grévistes d'ISS Aviation au nom  de la Jeunesse Socialiste Genevoise

olga 1.jpg

 

« C'est par le travail que la femme a en grande partie franchi la distance qui la séparait du mâle; c'est le travail qui peut seul lui garantir une liberté concrète. »

Simone de Beauvoir

 

Filles, femmes, mères, travailleuses: nous sommes la colonne vértébrale de la société, non reconnues depuis des siècles mais fortes de la lutte pour nos droits et libertés. Aujourd'hui nous affrontons un problème majeur: celui du non-respect de nos conditions salariales, de la vraie valeur de notre travail.

 

Le seuil de pauvreté pour une mère élevant ces deux enfants seule est de 3 800 francs par mois. Vouloir fixer un salaire en-dessous de ce seuil est une insulte claire à nos yeux, une attaque frontale contre toutes les travailleuses et travailleurs de notre canton. La motivation cynique est claire: augmenter les bénéfices à tout prix en précarisant tous ceux qui sont le corps et l'âme du travail et qui n'ont pas d'autres richesses que leur force de travail.

 

Pour combien de temps encore l'Etat restera-t-il à genou devant les intérêts économiques, creusant l'écart entre les riches et les pauvres, créant des working poors et ainsi une injustice sociale qui gèle notre pays?

 

Pour combien de temps encore accepterons-nous, femmes, hommes, vieux, jeunes, la détérioration de nos conditions de travail et ainsi des conditions de vie? Pas une seconde de plus! C'est pourquoi nous nous sommes réunis ici, pour donner un signal fort contre l'esclavagisme économique pratiqué par ISS.

 

Nous, les jeunes socialistes menons chaque jour le combat pour une société plus juste, contre le primat de l'économie sur les besoins des salariés. Nous revendiquons au même titre le salaire minimal qu'un écart maximal entre les salaires au travers de notre initiative 1:12. C'est uniquement grâce à une volonté politique conséquente que nous arriverons à changer durablement le rapport des forces en mettant les humains au centre des préoccupations économiques.

 

Le nombre des personnes réunies aujourd'hui pour soutenir les grévistes donne du courage pour ce combat dur et indispensable, dans un monde nécessitant un renouveau.

 

Au nom de la Jeunesse Socialiste Genevoise, j'aimerais bien exprimer tout notre soutien aux grévistes et remercier tous ceux qui participent à cette mobilisation.

Merci pour votre attention

Olga Baranova

olga 2.jpg
jsg.jpg

15:59 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

29/08/2010


L’écrivain et militant Akhanli arrêté en Turquie

arton63601-480x374.jpg

Depuis le 10 août le célèbre écrivain turc Dogan Akhanli est emprisonné à Istanbul . L’ auteur vit à Cologne depuis 1992 et a reçu un prix de littérature l’an dernier. Selon le journal Hurriyet c’est la première fois depuis 1991, moment où il a fuit le pays, qu’il se rendait en Turquie, pour rendre visite à son père malade . A l’aéroport d’Istanbul , il a été arrêté et accusé d’avoir participé en octobre 1989 à un vol dans un bureau de change à Istanbul , dans lequel un homme a été tué . Akhanli a rejeté tout lien avec cette attaque. Il apparaitrait en revanche, selon un certain nombre de journalistes turcs que Dogan Akhanli aurait été arrêté en raison de son engagement pour la reconnaissance du génocide des Arméniens.

Né en 1957 Akhanli a dû en raison de ses activités politiques après le coup d’état militaire du 12 Septembre 1980 entrer dans la clandestinité . En 1985, il a été emprisonné et torturé pendant sa détention de deux ans dans une prison militaire à Istanbul . En 1991, il a réussi à s’enfuir en Allemagne , où il a été obtenu un statut de réfugié politique avant de recevoir en 2001 la citoyenneté allemande.

Selon ses avocats à Istanbul et à Cologne , les charges présentées contre Akhanli ne sont pas utilisables. Elles s’appuient sur un témoignage incriminant extorqué sous la torture en 1992.

Contrairement aux dispositions du droit international le consulat allemand n’a pas été prévenu par les autorités turques de l’arrestation du citoyen allemand Akhanli .

La presse turque et allemande estiment que l’écrivain n’a pas été uniquement arrêté à cause de l’accusation de vol.

Dogan Akhanli est engagé dans des projets relatifs à la mémoire des génocides du 20ème Siècle avec une Association internationale de recherche. Son roman de 1999 « Les juges du Jugement dernier » s’intéresse notamment aux raisons pour lesquelles l’Etat turc jusqu’à ce jour a nié le génocide des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale. Dogan Akhanli a également plaidé en faveur de l’ enquête sur l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink par un nationaliste turc en 2007 à Istanbul.

« Akhanli avait déjà été emprisonné pour sa lutte contre le 12 septembre » a déclaré Ragib Zarakolu, le président de la commission de la liberté de la presse des éditeurs turcs à Istanbul C’est une ironie du sort que l’écrivain peu avant le référendum visant à modifier la constitution issue du coup d’état du 12 Septembre ait été arrêté alors que le pays cherche à rompre avec une certaine mentalité.

Ulla Jelpke, député au Bundestag et porte parole du parti Die Linke pour les questions intérieures a demandé dans une lettre au ministre turc de la Justice Ergin Sadullah la libération immédiate de Dogan Akhanli.

L’écrivain Günter Wallraff résident à Cologne voit un lien entre les actions des autorités turques contre Dogan Akhanli et son implication dans la question du génocide turc des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale. « Certains milieux de la justice turque ont voulu se venger sur un auteur » a déclaré Günter Wallraff.

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=63601

14:53 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

26/08/2010

Jeudi 2 septembre à 18 h Devant le Grand Conseil (Rue de l'Hôtel-de-Ville 2)

Manifestation contre le

dumping salarial

Jeudi 2 septembre à 18 h

Devant le Grand Conseil (Rue de l'Hôtel-de-Ville 2)


Une quinzaine de salariés d'ISS Aviation à l’Aéroport International de Genève (AIG) sont en grève depuis le 9 juillet.

Pourquoi cette grève ?

Jusqu'au 30 juin dernier, ISS Aviation avait deux conventions collectives de travail (CCT): une pour le personnel mensualisé (fixe); une autre pour le personnel payé à l’heure et travaillant moins de 20 heures par semaine (auxiliaire).

ISS ne respectait pas ces CCT. Les deux tiers du personnel étaient payés à l’heure mais travaillaient comme des fixes. Ils touchaient jusqu’à 7 francs de moins par heure et n’avaient pas de 13e salaire.

Face au refus d'ISS de respecter les CCT, le SSP a déposé plainte au tribunal. C'est alors qu'ISS a dénoncé les CCT. Depuis, le personnel est soumis à des contrats individuels avec des salaires inférieurs.

Les employés se sont mis en grève pour obtenir le maintien et le respect des CCT dénoncées par ISS!

Que fait ISS ?

Depuis le mois de mai, la position d’ISS n’a pas varié: "Nous sommes d’accord de signer une CCT si vous acceptez de baisser les salaires"! Les grévistes refusent ce dumping. Pour les nettoyeurs, les salaires de la CCT varient de 3658,10 francs à l’engagement à 4847,75 francs en fin de carrière. ISS veut baisser ces salaires à 3430 francs à l’engagement et 3550 francs en fin de carrière, soit une perte allant jusqu’à 1297,75 francs par mois!

Pour casser la grève, ISS a déployé des moyens considérables. Paiement de: 30 Adecco, 3 Protectas, 10 employés zurichois, 1 cabinet de communication, 3 annonces dans la presse, etc. Tout cela aurait pu payer des salaires CCT pendant des années...

Pourquoi casser les CCT ?

Les intentions d’ISS sont transparentes: ils veulent réduire les "coûts salariaux" pour augmenter les profits de leurs actionnaires ! Cette pratique n’est pas nouvelle. Elle a fait les ravages qu’on connaît, laissant à la charge de l’Etat les salariés les plus pauvres.
L’Office fédéral de la statistique établit qu’une mère avec deux enfants devient pauvre dès qu’elle gagne moins de 3800 francs. Tous les salaires proposés par ISS sont inférieurs à ce montant, les auxiliaires (surtout des femmes) ne gagnant que 3200 francs à 100%! En clair, ce sera l’Etat qui devra verser des aides sociales pour compenser les salaires indécents d’ISS.

Longchamp, ministre du dumping


Après n’avoir rien fait pendant un mois de grève, le conseiller d’Etat et président de l'AIG a trouvé une solution: appliquer la CCT du secteur du nettoyage ou établir des usages. Dans les deux cas, cela revient à baisser les salaires. M. Longchamp participe donc activement au dumping dénoncé!

L’Etat au pied du mur

Selon les engagements pris lors des bilatérales, l’Etat a enfin l’occasion de tenir ses promesses et d’empêcher le dumping salarial dans un établissement public. Nous exigeons qu’il intervienne pour:

  • Maintenir les CCT qui existent à ISS Aviation depuis 15 ans ou, à défaut, faire appliquer la CCT de Swissport, qui détient la concession et sous-traite le nettoyage des avions à ISS.


  • Si ISS Aviation refuse d’appliquer ces CCT, l’Etat doit imposer à Swissport de changer de sous-traitant et de faire appliquer par le repreneur les conditions de la CCT de Swissport.



Comité de soutien aux grévistes d’ISS Aviation
CGAS, unia, SIT, Comedia, SEV, SSP – PSG, Les Verts, solidaritéS, Parti du Travail, Les Communistes, Gauche anticapitaliste, Mouvement pour le socialisme – Collectif 14 juin, Maison populaire de Genève, Marche mondiale des femmes


23:33 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

25/08/2010

Réponse aux annonces d’ISS

Communiqué de presse 24/08/10

Réponse aux annonces d’ISS

 

Après avoir brandi une pétition que personne n’a encore vue à part M. Kuhn, le Directeur d’ISS Aviation, voici qu’ISS publie à grands frais sa version des faits, laquelle appelle notre réponse :

 

« Bonnes relations avec les syndicats des autres cantons »

 

Nous rappelons à ISS que les syndicats cantonaux et nationaux sont solidaires des grévistes, comme le témoignent encore la récente conférence de presse de l’USS ou la signature de notre appel de soutien par toutes les centrales syndicales suisses. Ce sont donc tous les syndicats de Suisse qui dénoncent le dumping salarial qu’ISS effectue à l’aéroport de Genève.

 

« Aucune baisse de salaire »

 

SUR LES GRILLES DE SALAIRES

 

Nous joignons à ce document le comparatif des salaires entre la CCT dénoncée et les nouvelles conditions salariales. Pour un nettoyeur en début de carrière, la perte de salaire est de 228.10 CHF et de 1'297.75 CHF en fin de carrière.

 

SUR LES SALAIRES REELS

 

Si les employés ne gagnent pas moins sur l’année que ce qu’ils avaient jusqu’à présent c’est, pour bon nombre d’entre eux, parce que leur salaire n’était pas correct. ISS ne respectait pas la CCT du personnel avec salaire mensuel, qui s’appliquait à tous les employés travaillant au moins 20h par semaine, pour leur appliquer abusivement la CCT du personnel payé à l’heure (« auxiliaire ») beaucoup moins favorable (jusqu’à 7.- CHF de moins par heure, sans compter le 13ème salaire et les autres avantages sociaux de la CCT des fixes).

 

« Anciens employés mensualisés de Swissair »

 

Il existe effectivement 5 personnes bénéficiant encore d’avantages remontant à l’époque de Swissair. Ce sont celles qui sont allé porter une prétendue pétition au journaliste de la Tribune de Genève.

 

Pour le reste, les employés étaient jusque-là sous la CCT d’ISS Aviation, laquelle a effectué des baisses de salaires de 15% par rapport aux salaires « Swissair » en 1993, et n’a pas suivi régulièrement le coût de la vie depuis. Dire que nous voulons mettre le personnel actuel sous les conditions de Swissair, c’est simplement se moquer du monde. Un employé d’ISS Aviation gagne aujourd’hui plus de 20% en moins qu’un employé de Swissair en 1992 !

 

« Aucune violation des conventions collectives »

 

ISS s’appuie sur un récent jugement des Prud’hommes, contre lequel nous avons fait recours, pour affirmer qu’ils n’ont pas violé les CCT en payant comme « auxiliaires » des employés travaillant comme des « fixes ». Ce discours d’ISS est en contradiction totale avec un autre de ses discours, selon lequel les exigences « démesurées » du SSP coûteraient des sommes faramineuses. Le SSP demandant uniquement le maintien et le respect des CCT dénoncées, si ISS et les Prud’hommes ont raison, à savoir que ISS respectait jusque-là les CCT, alors nos exigences ne coûtent pas un centime !

 

En déclarant que le respect des CCT leur coûterait cher, ISS avoue simplement les avoir sciemment violées ! Et ce depuis des années. Qui a menti ? ISS en ne respectant pas les CCT ou le SSP en le dénonçant ?

 

« Des salaires au-dessus de la CCT du nettoyage »

 

C’est normal que les salaires soient différents, puisqu’il s’agit de travaux également très différents : Le travail à ISS Aviation se fait comme travail d’équipes, 7 jours sur 7, 365 jours sur 365, jour et nuit. Le nettoyage d’entretien se fait normalement durant quelques heures par jour, soit la matinée avant l’ouverture des bureaux, soit entre 18 et 20 heures.Le travail à ISS Aviation se fait sur le tarmac où il y a des conditions extérieures difficiles, sous un bruit énorme et entouré des vapeurs de kérosène, l’été souvent sous une chaleur écrasante, mais aussi sous la pluie, en hiver dans le froid extrême. Le travail ne se limite pas au nettoyage. ISS Aviation est aussi responsable du transport d’équipages (on pourrait donc aussi bien comparer le travail avec celui effectué par les TPG), d’alimentation d’eau fraîche et de vider les réservoirs d’eaux polluées. En été, les odeurs sont suffocantes, en hiver il peut y avoir de la glace qui bloque le robinet et, quelque fois durant le travail, les travailleurs sont souillés par des excréments.

 

Le travail à ISS Aviation est à comparer aux travaux faits par d’autres entreprises sur le tarmac. D’ailleurs, toutes ces entreprises œuvrant sur le tarmac sont soumises à la même législation de protection de santé, justement parce que les conditions cadres sont les mêmes (OLT 2, art. 51 en lien avec art. 26a). Tandis que le travail de nettoyage de bureau est souvent un travail secondaire qui est fait après une journée de travail chez un autre employeur, le travail à ISS Aviation ne permet guère de le combiner avec un autre emploi. Il faut pouvoir vivre avec ce revenu.

Conclusion : En aucun cas on pourrait comparer le travail effectué par le personnel d’ISS Aviation avec le nettoyage d’entretien. On pourrait aussi bien comparer avec le transport de personnes (p.ex. TPG). La CCT du nettoyage ne peut pas faire référence pour ISS Aviation.

 

« ISS Aviation n’est pas en grève »

 

Ah non ? Alors comment se fait-il qu’il faille une quarantaine de personnes pour remplacer les grévistes ? Comment se fait-il que les nettoyages à fond des avions (« A Check ») aient été transférés à Zürich ? Comment se fait-il que Gate Gourmet doivent encore intervenir régulièrement pour vider les poubelles d’easyJet, en lieu et place d’ISS ?

 

« Seuls 44 employés ont voté et ils ont refusé de faire grève »

 

ISS a déjà attaqué le SSP sur ce point au Tribunal de la CRCT. Le SSP s’est offert de fournir au Tribunal la liste des votants et le résultat de leurs votes, comme gage formel du résulat qui a été en faveur de la grève. Ni le Tribunal ni ISS n’ont cru bon alors de faire exécuter ce contrôle du vote. Déclarer aujourd’hui encore que le résultat était contre la grève est un mensonge pur et simple, qui témoigne de la malhonnêteté crasse de cette entreprise.

 

« Choqués, 2 représentant du SSP ont renoncé à leur fonction syndicale »

 

La vérité est toute autre. Suite à la grève de janvier et au fait que des délégués syndicaux n’avaient pas osé la faire, le SSP s’est doté d’un règlement qui exclue de leur rôle de délégués, ceux qui ne suivent pas un mouvement voté par le personnel. Ça a été le cas aussi à ISS pour des délégués qui ont eu peur de faire grève. Ils demeurent membres du SSP mais ne sont plus habilités à le représenter officiellement face à l’employeur. Vous retrouverez ce règlement sur notre site :

 

« 14 grévistes menacent 135 emplois »

 

Tous les chiffres publics d’ISS indiquent une croissance énorme des profits et bénéfices. A titre d’exemple et pour l’Europe occidentale, entre le premier trimestre 2009 et le premier trimestre 2010, la marge opérationnelle (rapport entre le résultat d’exploitation – soldes des entrées et des charges – et le chiffre d’affaires) est passé de 4.1% à 4.6%, c’est-à-dire 1.6 milliard de CHF.

 

De plus l’argent dépensé par ISS contre la grève (surcoût de personnel Adecco, paiement de 3 Protectas pour surveiller les grévistes, paiement de salaire-hôtel-transport du personnel zürichois, annonces dans la presse, paiement d’un cabinet externe de communication, perte de prestation au profit de Zürich ou Gate Gourmet, etc.) est bien plus important que le coût d’application des CCT. Avec ce que ISS a déjà payé dans cette grève, ils auraient pu financer les CCT pour longtemps.

 

www.sspta.ch

Signez votre soutien en ligne: www.ssp-greve.ch

01:35 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

20/08/2010

Jean-Charles Rielle soutien aux grévistes d’ISS de l’Aéroport .

Manifestation de soutien aux grévistes d’ISS de l’Aéroport - Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au département de Monsieur François Longchamp - Rue de l’Hôtel-de-Ville 14 - Genève

 

P1020280.JPG

 

Dès le 10 juillet, le PSG a clairement soutenu la grève légitime des travailleuses et travailleurs d’ISS Aviation, qui, après les salariés de SWISSPORT, ont dû se mettre en grève suite à la décision de leur employeur de dénoncer la convention collective de travail (CCT) qui régissait leurs horaires et leurs conditions salariales.

 

Rappelons que depuis le 30 juin, ISS Aviation a tout simplement décidé, de manière unilatérale, une baisse salariale de ses employés en appliquant un salaire maximum de 3 500 CHF par mois. Cette décision ne respecte aucune Convention Collective de Travail et ISS Aviation a ainsi prouvé qu’il s’en moquait éperdument.

 

Ce geste unilatéral de l’employeur mettait fin à une CCT conclue il y a plus de dix ans, après que ce dernier ait violé allègrement ses dispositions en engageant des collaborateurs à des salaires inférieurs à ceux convenus.

 

Les Socialistes jugent inacceptable qu’une entreprise active dans un établissement de droit public remette en cause avec un tel cynisme les engagements pris par l’Etat de Genève en faveur des employés du Canton. En effet, lors de la votation sur les accords bilatéraux entre la Suisse et l’Union européenne, en septembre 2005, les syndicats patronaux, leurs porte-paroles politiques et le gouvernement cantonal avaient annoncé une nouvelle ère du partenariat social avec la conclusion de conventions collectives de travail étendues.

 

Les promesses en faveur des salariés ont été ainsi multipliées, obtenant d’eux qu’ils soutiennent la libre circulation des personnes, ainsi que l’autonomisation des anciennes régies publiques, telle l’AIG. Ces enjeux électoraux passés, nous constatons que la droite n’assume pas ses promesses et soutient l’offensive patronale. Les conflits sociaux de Swissport et d’ISS Aviation qui se déroulent à l’aéroport depuis plus de six mois sont en ceci emblématiques.

 

Des engagements particuliers avaient été pris par les autorités pour les salariés oeuvrant dans les établissements de droit public lors de leur autonomisation, à savoir que chaque entreprise devrait avoir contracté une CCT pour pouvoir y exercer son activité. Actuellement, Monsieur Longchamp adopte une attitude politique de non-respect de ses engagements

 

Monsieur Longchamp, par ailleurs chef du Département de la solidarité et de l’emploi, cautionne en tant que Président du Conseil d’administration de l’AIG qu’une entreprise réduise les salaires de ses employés à CHF 3'500.-, entraînant une perte de revenus de CHF 200.- à CHF 1'000.- par mois. Est-ce la vision de l’emploi que le ministre de l’économie a pour Genève ?

 

Le PSG exige que toutes les entreprises actives à l’Aéroport international de Genève souscrivent à des conventions collectives de travail et les respectent ! ISS doit cesser de bafouer le droit de ses employés et assume les engagements pris par le Canton.

 

NON à la production de « working poors » dans le canton de Genève ! Sous ce titre, la Jeunesse Socialiste Genevoise a aussi condamné fermement la politique salariale de ISS Aviation et a apporté tout son soutien et son entière solidarité aux employés en grève d’ISS.

 

Alors que nous connaissons une situation économique actuelle rude avec un chômage élevé, ISS Aviation profite pleinement de ce contexte en effectuant un « dumping » salarial. Une rémunération aussi indigne, que les employés sont obligés d’accepter, sous risque de se retrouver au chômage.

 

Selon l’OFS (2007), le seuil de pauvreté en Suisse pour une mère élevant ses deux enfants seule est de 3 800 CHF par mois. Sachant que la plus part des employés d’ISS Aviation à Genève sont des femmes et que parmi elles, certaines élèvent leurs enfants seules, alors ISS Aviation rémunère certaines de ses employées en dessous du seuil de pauvreté.

 

Pour que Genève ne devienne pas une terre d’esclavagisme économique où les genevoises et les genevois soient sous-payés et exploités, montrons notre solidarité !

 

L’hiver dernier, il a fallu un mouvement de grève pour qu’un employeur actif à l’aéroport de Genève, swissport, accepte d’entrer en matière sur les conditions de travail que ses salariés dénonçaient. Cette fois-ci, c’est un autre employeur, ISS Aviation, qui ne respecte pas les engagements qu’il a signés avec son personnel sous forme de conventions collectives de travail (CCT). Ces violations répétées en matière de droit et usages du travail survenant dans le cadre d’un établissement public inquiètent, et rappellent l’exigence d’une politique claire de l’aéroport de Genève à l’égard des entreprises et sous-traitants actifs sur le périmètre.

 

Monsieur Longchamp cumule les fonctions de Président du Conseil d’Etat, garant du respect des règles dans notre République, de Conseiller d’Etat en charge du Département de la solidarité et de l’emploi, garant à ce titre des négociations paritaires et de leur résultat, en l’occurrence de CCT, et de manière générale de conditions de travail correctes sur le territoire cantonal et à plus forte raison s’il s’agit du périmètre d’un établissement public, et enfin, de Président en titre dudit établissement, à savoir l’Aéroport de Genève.

 

Le PSG invite Monsieur Longchamp à bien vouloir descendre de sa tour d’ivoire et à soutenir les employé-e-s de l’Aéroport de Genève. Monsieur Longchamp a pour responsabilité d’assurer que les conventions collectives en force soient respectées, tout comme il a la responsabilité à inciter les partenaires sociaux à en conclure là où il n’y en a pas, ce qui est encore trop souvent le cas.

 

Le PSG fait siennes les revendications des personnels concernés et soutient leurs actions de lutte légitime pour la défense et l’amélioration des droits des travailleurs.

 

Le PSG dénonce et exige clairement :

 

- PAS de salaires indignes, pas de salaires au-dessous du seuil de pauvreté créant de nouveaux working poors !

- PAS de dumping salarial !

- PAS de Contrats indignes dans un établissement public autonome !

- Qu’une Convention collective de travail soit immédiatement conclue !

- Que les conditions de sous-traitance ne permettent plus jamais cela !

- Toute entreprise intervenant à l’AIG doit avoir signé une CCT.

- Monsieur Longchamp doit impérativement intervenir auprès d’ISS.

 


 

Genève, le 18 août 2010                  Jean-Charles Rielle, conseiller national PS

 

P1020273.JPG

P1020328.JPG
P1020241.JPG

 

 


P1020245.JPG
P1020246.JPG
P1020247.JPG
P1020250.JPG

P1020258.JPG


P1020264.JPG
P1020267.JPG


P1020280.JPG
P1020285.JPG
P1020289.JPG
P1020293.JPG
P1020301.JPG
P1020317.JPG
P1020319.JPG
P1020326.JPG

 

P1020333.JPG
P1020345.JPG

P1020360.JPG

 

P1020361.JPG

 

P1020365.JPG
P1020377.JPG
P1020379.JPG
P1020384.JPG
P1020389.JPG



P1020409.JPG
P1020415.JPG

P1020393.JPG


 

Monsieur François Longchamp,

Aimez-vous les enfants ?





P1020244.JPG
P1020259.JPG

 

P1020271.JPG

00:49 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | | |

17/08/2010

Un dernier espoir pour Sakineh Mohammadi Ashtiani !

Chers amis,



La pression globale sur l'Iran a déjà sauvé  Sakineh d'une mort par lapidation, mais elle pourrait toujours être pendue  dans les jours qui viennent. Plus de pression sur l'Iran venant des  chefs d'état du Brésil et de la Turquie - les alliés de l'Iran - est le  dernier espoir pour Sakineh. Faites un don ci-dessous pour financer  notre campagne publicitaire d'urgence au Brésil et en Turquie dans les 48  heures à venir :


<https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?cl=698282...>

2659_sakineh_375-235.jpg

Sakineh Mohammadi Ashtiani pourrait être mise à mort pour adultère dans les jours qui viennent, mais deux hommes peuvent encore lui sauver la vie : les chefs d'état du Brésil et de la Turquie.

Le président Lula et le premier ministre Erdogan sont des alliés et médiateurs influents et respectés qui peuvent encore changer la décision de l'Iran. Ces deux pays ont condamnés le sort réservé à Sakineh. Nous devons maintenant leur demander d'exercer leur influence diplomatique pour libérer Sakineh et mettre fin à la lapidation pour toujours.

Avaaz lance aujourd'hui une campagne publicitaire urgente dans des journaux clés au Brésil et en Turquie exhortant ces pays à demander la justice pour Sakineh. Ces annonces vont délivrer notre pétition signée par plus d'un demi-million d'entre nous, toucher les milieux politiques et lancer un appel direct à Lula et Erdogan. Si seulement 5000 d'entre nous font un don de petite ampleur dans les prochaines 48 heures, nous pouvons lancer un immense appel avant qu'il ne soit trop tard. Faites un don maintenant pour rendre ces annonces possibles -- ce pourrait être le dernier espoir de Sakineh:

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

La condamnation de Sakineh est une grotesque parodie de justice. Elle a été condamnée à mort par lapidation pour avoir soi-disant eu des relations avec d'autres hommes, des années après la mort de son mari, et en dépit d'une récente loi mettant fin à la pratique de la lapidation en Iran. Elle ne parlait pas non plus la langue du procès. Ses deux enfants ont lancé une campagne globale pour sauver sa vie qui a généré une indignation partout dans le monde, dont 554 000 membres d'Avaaz. Se sentant sous pression, le gouvernement iranien a annulé sa lapidation, mais elle est toujours condamnée à mort par pendaison maintenant.

La tension monte en Iran depuis que le cas de Sakineh a attiré l'attention du monde. Le gouvernement a menacé d'appréhender ses deux enfants pour en avoir parlé, et menace son avocat d'emprisonnement. Il est forcé de se cacher et sa famille est en danger.

Mais Lula et Erdogan ont le respect des leaders iraniens et peuvent influencer le régime. Et ils nous écoutent. Lula avait dit qu'il ne se mêlerait pas dans cette affaire mais après avoir été informé de la grande campagne en ligne il a changé d'avis, offrant refuge à Sakineh au Brésil et demandant aux autorités iraniennes de rapidement résoudre ce cas. Nous savons que le président Lula écoute Avaaz: cette année, en dépit d'une grande opposition, nos membres brésiliens ont persuadé Lula d'accepter une loi protégeant l'Amazone, et une audacieuse loi contre la corruption.

Ces deux dernières semaines, plus de 554 000 d'entre nous ont signé la pétition pour sauver Sakineh et mettre fin à la lapidation.. Nous n'avons plus que quelques jours pour persuader Lula et Erdogan d'agir, ce pourrait être notre dernière chance pour sauver Sakineh. Faisons tous un don de petite ampleur pour faire en sorte qu'ils entendront notre demande :

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

Le cas de Sakineh a outragé le monde entier par sa nature brutale et insensée. Mais dans notre combat pour une femme nous pouvons transmettre un grand appel pour les droits des femmes partout dans le monde, et, ensemble, nous pouvons montrer que tout le monde a le droit à la justice.

Les enfants de Sakineh nous implorent une dernière fois: "Ne laissez pas notre cauchemar devenir réalité. Aujourd'hui, presque toutes nos options sont épuisées, et nous faisons appel à vous. Aidez nous à récupérer notre mère!"

https://secure.avaaz.org/fr/save_sakinehs_life/?vl

Avec espoir et détermination,

Alice, Pascal, Alice W, Ricken, David, et toute l'équipe d'Avaaz


SOURCES:

"Iran: la justice suspend la peine de mort par lapidation d'une femme", AFP:
http://www.france24.com/fr/20100711-iran-justice-suspend-...

"Offre d'asile: Lula agit sous l'émotion", Le Figaro:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/08/03/97001-201008...


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici <https://secure.avaaz.org/fr/donate_to_avaaz> .



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 5,5 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaillent dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici <
http://www.avaaz.org/fr/highlights/?footer>  ou suivez-nous sur Facebook <http://www.facebook.com/Avaaz>  ou Twitter <http://twitter.com/Avaaz> .

Ce message a été envoyé à
assmp@assmp.org. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d'autres informations, cliquez ici <https://secure.avaaz.org/act/index.php?r=profile&user...> . Si vous souhaitez quitter cette liste, cliquez ici pour vous désinscrire <https://secure.avaaz.org/act/?r=unsub&cl=698282009&am...> .

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant:
http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (Etats-Unis) ou au +55 21 2509 0368 (Brésil).

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Maison Populaire de Genève

Demir SÖNMEZ

www.assmp.org


 

15:35 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

13/08/2010

La Manifestation Jeudi 19 août 2010 à 17h30


 

ISS : le dumping ne passera pas !

L’Etat doit tenir ses engagements

 

 

Pour faire barrage au dumping salarial, nous vous invitons à la Manifestation

Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au Département de M. Longchamp 14, rue de l’Hôtel-de-Ville (au-dessus de la place du Bourg-de-Four) Un cortège partira à 18h15

en direction de la Place Neuve, où se déroulera une action

 


• Pour faire passer les accords billatéraux, l’Etat avait donné des garanties aux syndicats : respect et élargissements des CCT, barrage contre le dumping salarial.

• Depuis le 1er juillet, il n’y a pourtant plus de CCT à ISS Aviation et l’entreprise applique une nouvelle grille salariale avec des salaires coupés de 200.- à 1'350.- CHF.

ISS passe au dumping

• Après s’être ouvertement moquée des CCT qu’elle ne respectait pas, ISS décide de les dénoncer pour le 30 juin et d’introduire des contrats individuels avec des salaires très en-dessous des CCT.

• Ceci est d’autant plus choquant que ça se passe sur le site public de l’Aéroport International de Genève.

L’idée de Longchamp

• Il avait fallu 6 jours à M. Longchamp pour intervenir à Swissport. Avec ISS, il lui en faudra 26 pour une fausse « bonne idée » : appliquer la CCT du nettoyage en bâtiments. Outre que la réalité d’ISS Aviation n’a rien à voir avec du nettoyage de bureau, cette idée cautionnerait le dumping salarial, puisque les conditions du nettoyage de bureau sont inférieures aux usages de l’aéroport.

Les règles de marchés publics

• L’AIG doit appliquer les règles de marchés publics, c’est-à-dire faire respecter les CCT ou les conditions usuelles de la branche. En l’occurrence à l’aéroport, les conditions usuelles sont, pour les salaires les plus bas, de 3'600.- CHF par mois au minimum et de 4'500.- à 4'800.- CHF en fin de carrière. On est loin des 3'550.- CHF maximum proposés par ISS.

• ISS est une entreprise sous-traitante de Swissport. C’est Swissport qui dispose d’une concession à l’aéroport et sous-traite le nettoyage des avions à ISS Aviation. Par conséquent, si ISS Aviation n’a plus de CCT, elle doit appliquer les dispositions de la CCT de Swissport.

La réalité des employés

• A ISS, les employés sont à 80% des employées. Mais la proportion s’inverse quand on parle des salaires. Ceux qui sont mensualisés sont à 80% des hommes.

• Précarisés dans leurs salaires, les femmes d’ISS le sont aussi dans leurs conditions de travail : dehors par tous les temps, dans des véhicules sans climatisation et où il est interdit de laisser le chauffage en hiver, travaillant de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, nettoyant dans un timing toujours plus court des avions toujours plus sales, etc.

• C’est ce personnel, parmi les plus mals payés du canton, travaillant dans des conditions très rudes, que l’on veut encore aujourd’hui écraser davantage par un dumping salarial inadmissible.

Notre revendication : Maintien et respect de la CCT qui existe depuis plus de 15 ans ! A défaut, application de la CCT de Swissport, qui dispose de la concession aéroportuaire et sous-traite le nettoyage des avions à ISS Aviation.

Pour faire barrage au dumping salarial, nous vous invitons à la Manifestation

Jeudi 19 août 2010 à 17h30

Au Département de M. Longchamp 14, rue de l’Hôtel-de-Ville (au-dessus de la place du Bourg-de-Four) Un cortège partira à 18h15

en direction de la Place Neuve, où se déroulera une action


 

www.sspta.ch

 

Signez votre soutien en ligne: www.ssp-greve.ch

 

02:15 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

09/08/2010

Lettre ouverte aux citoyenNEs genevoisES

Chères et chers amiEs,
Chères et chers collègues,
Chères et chers habitantEs de Genève,


Comme annoncé dans les médias du jeudi 5 août de ce mois, nous vous informons que l’amende infligée à MAYDAYGENEVE pour des prétendues raisons d’utilisation illicite du domaine public et de désobéissance à l’autorité, a été annulée à la suite d’un vote au sein du Conseil Administratif, le mercredi 28 juillet dernier.

Le collectif MAYDAYGENEVE s’est mobilisé contre cet abus de pouvoir; malgré les vacances estivales, MAYDAYGENEVE a su réunir des forces vives afin d’alerter le Conseil Administratif, d’entamer une procédure judiciaire de recours et de réaliser une action colorée et musclée devant le Palais Eynard, le 28 juillet.


Il est important de vous informer qu’il n’était pas question pour nous de

laisser un joli précédent à cette politique coercitive de « ville propre et

en ordre », en baissant les bras !



Le résultat de cette petite mobilisation estivale a servi à MAYDAYGENEVE de se montrer au grand jour et, comme dirait l’expression, « on n’est jamais mieux servi que par soi-même ». MAYDAYGENEVE a confirmé que, face à la précarité, il nous reste la créativité et la mobilisation musclée !

Bonnes vacances à tout le monde !

MAYDAY, MAYDAY !!

 

38572_145002908850838_112145885469874_347758_4537661_n.jpg

16:11 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |

07/08/2010

Comité de soutien aux grévistes d’ISS

30ème jour au Grève : Soutien aux grévistes d’ISS aviation : Tout ensemble

contre le dumping salarial !

 

Le personnel de nettoyage de l’aéroport – à majorité féminin - accomplit un travail pénible. Tous les jours, pressé par les délais, il veille inlassablement à ce que les passagers puissent prendre leurs avions en état propre. Il est dès lors essentiel que leurs conditions de travail soient protégées ! Et pourtant, l’entreprise ISS aviation a résilié unilatéralement la Convention collective de travail de l’entreprise (CCT).

 

Non au diktat patronal

 

Pourquoi cette dénonciation ? Parce le personnel, soutenu par son syndicat le Syndicat des services publics (SSP), a voulu régulariser la situation des collègues travaillant comme auxiliaires. C'est alors qu'ISS a dénoncé les CCT pour le 30 juin 2010. Depuis cette date, le personnel est soumis à des contrats individuels, dont les conditions sont nettement inférieures à celles des CCT (de 200.- à 1'350.- CHF selon l’âge).

 

Aujourd’hui dans le nettoyage – demain dans toutes les branches

 

Ce vide conventionnel entraîne de graves conséquences : Le personnel concerné ne bénéficie plus de conditions de travail minimales contraignantes et, de ce fait, n’est plus protégé contre le dumping salarial et social. Cette dégradation des conditions de travail pourrait s’étendre bien au-delà de l’aéroport, car d’autres entreprises pourraient suivre l’exemple et remettre en question d’autres CCT !

 

L’Etat doit garantir des conditions de travail dignes

 

L’Aéroport lnternational de Genève (AIG) appartient au Canton de Genève, donc à la population. Il serait contraire aux intérêts de la population genevoise que l’AIG pratique le dumping salarial ou le laisse pratiquer par les entreprises qui y travaillent. Il appartient donc au Conseil d’Etat de veiller à ce que l’AIG fasse respecter les CCT et empêche le dumping des entreprises de l’aéroport.

 

La lutte des grévistes est aussi la nôtre et nous la soutenons!

 

Les signataires de cet appel expriment leur entière solidarité au personnel en grève depuis XX jours et son syndicat. Nous soutiendrons tout moyen qui vise à maintenir leurs conditions de travail. Dans l’intérêt du personnel nous demandons à ISS et à l’Etat de Genève

de revenir à la table des négociations sans conditions

de faire participer le personnel aux bons résultats de la branche en accordant à tous des conditions de travail correctes.

Signez votre soutien :

Petitin Soutien aux gréviste d'ISS aviation.doc

Signez votre soutien en ligne :

[www.ssp-greve.ch}->www.ssp-greve.ch


Comité de soutien aux grévistes d’ISS

grève_ISS_29e_jour Grève ISS le soutien s'élargit.pdf

 

La prochaine réunion aura lieu le lundi prochain,

le 09/08 à 18h30 au Rue des Terreaux-du Temple 6

(CGAS), 3ème étage}

 

Comité de soutien aux grévistes d’ISS

 

19:33 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

01/08/2010

Manifestation place de la Bastille pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques

Conseil National de la Résistance d’Iran

 

Iran : Le pouvoir judiciaire des mollahs confirme la condamnation à mort d’un prisonnier politique

 

Il est accusé de <<moharebeh>> à cause de la présence de son fils à Achraf

 

Le systém judiciaire du régime irainen a confirmé la condamnation à mort de Jaafar Kazemi, un prisonnier politique accusé de soutenir les Moujahidine du peuple d’Iran (OMPI). La Résistance iranienne appel le Sécrétaire général des Nations unies, le Conseil de sécurité, le Haut Commissaire aux droit de l’homme et toutes les organisations des droits à prendre des mesures urgentes pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques.

 

M. Kazemi 47 ans, ancien prisonniers politique des années 1980, a été arrêté de nouveau le 18 septembre 2009 et transféré à la prison D’Evine à Téhéran. Il a été soumis à la torture et à des pressions médiévales pour le pousser au repentir et faire des aveux forcés dans des simulacres de procés. Face à sa resistance , le régime l’a condamné à mort le 26 avril, pour « moharebeh » (Guerre contr Dieu) et «  implication dans la propagande contre le régime par coopération avec des groupes hostiles ».

 

Contrairement à la loi du régime, sa peine n’a pas été examinée par les mollahs de la Cour suprême et à la place, c’est l’une des branches des tribunaux de Téhéran dirigée par le mollah Zargar qui a confirmé sa peine. Zargar est responsable de la mort de nombreux membres et sympathisants de L’OMPI et d’autes opposants au régime.

 

Selon d’autres informations, les autorités pénitentiaires à Evine ont subitement coupé tous les contactes entre les prisonniers politiques de la section 350 et leurs familles. Cela a sucité des inquiétudes des familles des prisonniers condamnés à mort.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 30 juillet 2010

 

Le 31 juillet 2010, Manifestation place de la Bastille à Paris pour sauver la vie de M. Kazemi et d’autres prisonnier politiques

 

Les photos : Demir SÖNMEZ - Place de la Bastille - ParisDSC02638.JPG

DSC02639.JPG
DSC02640.JPG

 

DSC02642.JPG
DSC02643.JPG

 

 

 

DSC02644.JPG
DSC02645.JPG
DSC02647.JPG
DSC02648.JPG
DSC02650.JPG
DSC02651.JPG
DSC02652.JPG
DSC02665.JPG
DSC02666.JPG
DSC02669.JPG
DSC02670.JPG ; margin: 0.7em 0;" />
DSC02672.JPG
DSC02674.JPG
DSC02675.JPG
DSC02676.JPG
DSC02677.JPG
DSC02678.JPG
DSC02679.JPG
DSC02680.JPG
DSC02681.JPG
style="text-align: center">DSC02682.JPG
DSC02683.JPG

 

 

 

12:39 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | | |

31/07/2010

Clip grévistes ISS, C'est pour ça qu'on est là !

12:49 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

27/07/2010

Manifestation Mercredi 28 juillet 2010 à 9h30 devant l’Hôtel de Ville

Déjà 19 jours de grève pour les employés de

ISS Aviation

manifestation contre le dumping salarial L’aéroport appartientau

peuple genevois 

Pour empêcher le dumping salarial à l’Aéroport

International de Genève et réclamer au Conseil d’Etat

d’agir immédiatement, nous vous invitons à une

Manifestation

Mercredi 28 juillet 2010 à 9h30

devant l’Hôtel de Ville où siège le Conseil d’Etat

2, rue de l’Hôtel-de-Ville (en face des canons)




L’aéroport appartient au peuple genevois

• L’Aéroport International de Genève (AIG) est un établissement de droit public qui appartient au Canton de Genève, donc à la population. L’AIG fait partie de l’Etat de Genève.

•Il n’y a qu’un seul aéroport à Genève. L’AIG détient par conséquent un monopole, dont profitent toutes les entreprises qui bénéficient d’une concession de l’AIG et travaillent sur le site.

L’Etat fixe les règles, les entreprises appliquent

•L’AIG détient son pouvoir de l’Etat, c’est-à-dire de la population genevoise.

•Il serait contraire aux intérêts de la population genevoise que l’AIG pratique le dumping salarial ou le laisse pratiquer par les entreprises qui y travaillent. Au contraire, l’AIG doit respecter les droits des travailleuses et travailleurs et faire respecter ces droits par les entreprises qui oeuvrent sur le site.

•L’AIG doit exiger des entreprises présentes sur l’aéroport qu’elles maintiennent et respectent les Conventions collectives de travail et qu’elles garantissent à leurs employés des conditions de travail décentes.

ISS viole ses obligations

•L’entreprise ISS vient de dénoncer la Convention collective de travail qui était en vigueur depuis 1994, ceci dans le but avoué de baisser fortement les salaires. Pour remplacer les salaires conventionnels actuels qui, pour les nettoyeurs, vont de Fr. 3658.10 à Fr. 4847.75 maximum (après 20 ans de service), ISS veut imposer des revenus entre Fr. 3430.- et 3550.- (salaire maximal en fin de carrière). Suivant l’âge, la perte salariale varie donc de Fr. 228.10 à Fr. 1297.75. Il s’agit clairement d’un dumping salarial, organisé en ce moment même sur un site public à Genève.

L’Etat doit intervenir

•Il appartient au Conseil d’Etat de veiller à ce que l’AIG fasse respecter les CCT et empêche le dumping salarial des entreprises de l’aéroport. L’AIG doit exiger qu’ISS maintienne et respecte la CCT dénoncée par l’entreprise. Dans le cas contraire, l’AIG doit interdire à ISS d’exercer une activité sur le site public de l’aéroport de Genève.

Notre revendication : Maintien et respect de la CCT qui existe depuis plus de 15 ans !

Pour empêcher le dumping salarial à l’Aéroport International de Genève et réclamer au Conseil d’Etat d’agir immédiatement, nous vous invitons à une

Manifestation

Mercredi 28 juillet 2010 à 9h30

devant l’Hôtel de Ville où siège le Conseil d’Etat

2, rue de l’Hôtel-de-Ville (en face des canons)

 

 

Yves Mugny - secrétaire syndical
SSP Genève
6, rue des Terreaux-du-Temple
1201 Genève - CH
Tél 022 741 50 81
Fax 022 741 50 85
y.mugny@sspge.ch

www.sspta.ch

Signez votre soutien en ligne :

www.ssp-greve.ch



Maison Populaire de Genève - Demir SÖNMEZ - www.assmp.org

 

02:04 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | | |

21/07/2010

pourquoi nous nous battons,13e jours de grève à ISS AVIATION

13e jours de grève à ISS AVIATION –Entreprise de nettoyage des avions

Voila pourquoi nous nous battons

1er problème : ISS viole la convention collective de travail

Depuis 1994, le syndicat SSP et l’entreprise ISS Aviation ont conclu et renouvelé une convention collective de travail (CCT) qui définit les conditions de travail : salaires, indemnités, temps de travail, assurances sociales, vacances, etc.

Depuis quelques années, le syndicat a dû constater qu’ISS n’a appliquait plus les salaires définis dans la CCT mais payait à des dizaines d’employés des salaires nettement inférieurs aux salaires de la CCT.

2e problème : ISS persiste à violer la CCT

Le syndicat s’est adressé à l’employeur demandant de corriger les salaires et d’appliquer les règles définies dans la CCT et signées par l’employeur. ISS a refusé. Le syndicat a donc dû déposer aux prud’hommes les plaintes des employés qui réclamaient leurs droits

3e problème : ISS dénonce la CCT

Au lieu d’appliquer la CCT, ISS a décidé de dénoncer la CCT au 30 juin 2010 et de continuer à payer des salaires en-dessous de ses obligations.

4e problème : Ultimes négociation échoués

Le personnel a voté la grève et d’ultimes négociations ont eu lieu. Loin d’améliorer sa proposition initiale, ISS a présenté une nouvelle grille de salaire encore plus basse de 50.- CHF !

5e problème : dumping salarial

Exemple : nettoyeuse / nettoyeur, engagé à 35 ans

CCT valable

Jusqu’au 30 juin

2010

Nouvelles conditions avec contrat individuel à partir du 1er juillet 2010

Perte

Salaire minimal à engagement

4204

3430

825.50

5 ans plus tard

4461.50

3470

991.50

10 ans plus tard

4590.25

3550

1040.25

20 ans plus tard

4847.75

3550

1297.75

Notre revendication : Maintien et respect de la CCT qui existe depuis plus de 15 ans !

www.sspta.ch

Signez votre soutien en ligne :

www.ssp-greve.ch

 

 

DSC02124.JPG


DSC02118.JPG

DSC02119.JPG

DSC02120.JPG

DSC02126.JPG


DSC02124.JPG
DSC02113.JPG


DSC02134.JPG
DSC02137.JPG
DSC02140.JPG
DSC02149.JPG
DSC02151.JPG
DSC02153.JPG
DSC02159.JPG
DSC02160.JPG
DSC02171.JPG
DSC02173.JPG
DSC02175.JPG
DSC02178.JPG
DSC02179.JPG
DSC02181.JPG
DSC02184.JPG
DSC02187.JPG
DSC02188.JPG
DSC02190.JPG
DSC02193.JPG
DSC02197.JPG
DSC02199.JPG
DSC02207.JPG

21:55 Publié dans Solidarité | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | | |