une “mère pour la paix” condamnée à six ans et trois mois de prison ferme (09/06/2010)

En Turquie, une “mère pour la paix” condamnée à six ans et trois mois de prison ferme

9 juin 2010

baris_annesi_sultan.jpg

A Izmir, Sultan Acibuca, agée de 61 ans, a été condamnée à 6 ans et trois mois de prison ferme pour “appartenance à une organisation terroriste” et “propagande” en faveur de cette même organisation. La 10 ème chambre de la Cour d’assises d’Izmir a estimé, en effet, que crier “Biji aşitî” (Vive la paix en langue kurde) lors d’une manifestation le 08 mars (Journée internationale de la Femme) était la preuve d’une appartenance au PKK.

Kurde d’origine, Sultan Acibuca est ce que l’on appelle en Turquie une “Barış Annesi”, c’est à dire une “Mère pour la Paix”. En Turquie, les “Mères pour la paix” se réunissent et manifestent pour la Paix et la Démocratie, la grande majorité ayant perdu un fils dans le conflit, soit qu’il était engagé dans l’armée turque en tant que conscrit, soit qu’il faisait parti des guérilleros du PKK.

Elle avait déclaré lors de la Journée de la Femme:

“  En tant que mère au coeur tourmenté et blessé, je vous souhaite la bienvenue. Pour les mères des soldats et guerilleros tombés martyres, pour les mères turques et kurdes, je courbe l’échine. Et je demande à ce que tous comprennent la douleur de ces mères. La douleur des mères turques et kurdes ne fait qu’une. Parce que nous sommes mères, nous sommes unies. Nous sommes unies dans la douleur avec toutes les mères de ce monde. Nous vivons toutes la même douleur. Nous avons mal au coeur.


Nos coeurs pleurent. Nos coeurs sont en douleurs. Nous voulons mettre un terme à cette douleur.

Nous ne voulons plus que les mères pleurent. Nous ne voulons plus que la tyrannie soit exercée sur le peuple kurde et dans la zone kurde. Cette guerre est trop dure pour les Turcs et les Kurdes. Tout le monde souffre.

 

Ils nous ont jeté sur la chaussée, nous et notre pays. Nous, nous voulons que les mères turques et kurdes se tendent la main. Tenons nous la main et amenons la paix. Nous voulons la paix !

 

Nous voulons la paix! Vive la paix. Nos mères de 70 ans sont aujourd’hui en prison pour avoir exigé la paix. Nous voulons qu’elles soient libérées. Nous ne voulons plus qu’elles soient incarcérées pour avoir demandé la paix. Quiconque a voulu la paix a été arrêtée.

 

Nous, nous disons à Erdoğan [NDRL: Premier ministre turc] d’envoyer son fils à l’armée. Ce sont les pauvres turcs et kurdes qu’ils envoient à l’armée. Nous avons un enfant à l’armée, un enfant dans les montagnes. Nous ne voulons pas que ceux là se tuent. Ils ont brûlé nos maisons.


Ils nous ont pourchassés de nos maisons. Mais l’enfant de Erdoğan beigne, lui, dans l’argent. Notre fille se marie avec les Turcs. Les filles turques se marient avec nos fils. Nous vivons ensemble.


Nous ne voulons plus nous battre. Vive la fraternité entre les peuples! Vive la liberté de la Femme! La Femme demande à vivre, elle veut la Liberté! Elle ne veut pas de guerre!


La Femme veut la Paix!Moi, je veux que cette guerre prenne rapidement fin! Que cette guerre cesse de détruire les Hommes et la Nature! Je veux la Paix et la Fraternité! Ca suffit! Nous ne voulons pas la guerre”.


C’est sur la base de ce discours pacifique que la Cour d’assises d’Izmir a condamné Sultan Acibuca pour “propagande” et “appartenance” au PKK.


Source: Firat News Agency

23:42 | Tags : paix | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | | |