Deux avocats en prison sont en jeûne de la mort en Turquie !

Imprimer

Cet après-midi, des dizaines de manifestants se sont rassemblées sur la Place des Nations à Genève pour soutenir Ebru Timtik en jeûne de la mort depuis 209 jours, et Aytaç Unsal, dans le même état depuis 178 jours. Les deux sont renfermés depuis 2017 dans la prison de haute sécurité de Silivri, à la périphérie d’Istanbul, parce qu’ils avaient défendu leur droit à un procès équitable.

Aussi, ils avaient protesté contre l’interdiction du Groupe Yorum de tenir des concerts et dont les membres avaient été arrêtés préalablement. Les deux avocats avaient réclamé la libération des membres incarcérés de Yorum.

DSC_7556.jpg

DSC_7565.jpg

DSC_7570.jpg

NOUS VOULONS LA JUSTIE !

17 avocats de l’association des avocats contemporain (“ÇHD”) dont Ebru Timtik et Aytaç Unsal ont été mis en garde à vue le 12 septembre 2017 ensuite en détention préventive le 20 septembre 2017. Le jugement a commencé seulement une année après et ils ont tous été libéré après 5 jours de procès. Le refus de la libération du ministère public a été accepté le week-end. Seulement 8 heures après leurs libération une demande d’arrestation a été déclaré. Devant le bâtiment du barreau d’İstanbul, 4 avocats dont Aytaç Ünsal ont été mis en garde à vue et arrêté une deuxième fois.

La commission de la 37ème cour d’assise d’İstanbul qui s’occupait du procès a été changé et le procès a continué avec un nouveau comité. Après deux jours de procès, cette nouvelle commission a condamné les avocats à 159 ans de prison dont Ebru Timtik a été condamné à 13 ans et 6 mois de prison et Aytaç Unsal a été condamné 10 ans et 6 mois.

Les avocats Ebru Timtik et Aytaç Unsal ont entamé la grève de la faim et converti en jeûne de la mort afin de réclamer le droit à un procès équitable ainsi que pour stopper cette injustice. Leur revendication est simple et la question est facile à résoudre : « Droit à un jugement équitable »

DSC_7594.jpg

Ebru Timtik est en jeûne de la mort depuis 209 jours et Aytaç Unsal depuis 178 jours.  Leur situation est critique et les conditions de prisons sont très difficiles. Compte tenu des conditions ainsi que leur état de santé, leurs avocats demandent leur libération immédiate. Le tribunal a demandé un rapport à ce sujet à l’institution des médecins légistes.

Si les médecins légistes confirment qu’ils ne peuvent pas rester en prison, ils pourront être libérés. Toutefois, après plusieurs jours d’étude du dossier, la cour de cassation n’a encore pas donné son verdict quant à l’annulation des condamnations des 159 ans.

Özgür KARAKAYA a également été condamné à 7 ans et 6 mois de prisons suite à des calomnies d’un faux témoins comme dans le dossier des avocats. Il demande également un jugement équitable et pour cela il est en jeûne de la mort depuis 162 jours.

Didem AKMAN a été condamnée à la prison à perpétuité. En 2016 elle a été transportée de la prison de Sincan – Ankara à Sakran - Izmir. Depuis 4 ans, elle est maintenue dans une cellule ou un condamné peut rester au maximum 20 jours suite à une sanction. Cette cellule ne fait pas plus de 10 mètres. Ce qui veut dire que s’il y a un lit, une table, lavabo et toilette, il ne restera plus qu’une espace pour 2-3 pas.

Il n’y a pas de porte qui amène à une aération. Pour pourvoir s’aérer, elle est emmenée dans un autre endroit et lors de l’aération la porte est fermée sur elle. Ce qui veut dire qu’au moments de l’aération si elle veut boire de l’eau elle ne peut pas boire, si elle veut aller aux toilettes elle ne peut pas y aller ou s’il pleut elle ne peut pas s’échapper. Pour faire tout cela, elle doit appeler un officier.

Le droit de s’aérer est que d’une heure par jour dans un endroit ou le ciel est très peu visible. Les 23 heures restantes, elle le passe dans une cellule ou elle ne peut pas faire plus que 2-3 pas.

Didem Akman malgré son droit, elle ne peut pas voir plusieurs personnes de sa famille en même temps. S’il y a plusieurs membres de sa famille présente et qu’elle a 45 minutes elle est obligée de diviser son temps afin de pouvoir les voir. Selon la décision de la haute cour de justice, un prisonnier qui a été condamné à perpétuité peut recevoir plus d’une personne en tant que visiteur. Toutefois, la prison de Sakran-Izmir refuse d’appliquer cette décision.

DSC_7578.jpg

Didem Akman demande qu’on renonce à des condamnations à perpétuité et que les personnes condamnées à perpétuité ne soient pas confrontées à de telles pratiques dans les prisons. Elle demande que le temps d’aération soit augmenté et elle souhaite avoir le droit de voir plus d’une personne à la fois comme le prévoit la haute cour de justice. Pour cela, elle est en jeûne de la mort depuis 162 jours. Elle souhaite avoir des conditions humaines, pouvoir profiter du soleil ainsi que de l’air propre et veut que la décision de la haute cour de justice soit appliquée.

Grup Yorum est un groupe de musique qui a été créé en 1985. Jusqu’à aujourd’hui ils ont sorti 23 albums et ont fait des milliers de concerts. En 2010, au stadium d’Istanbul, ils ont donné un concert pour plus de 55 milles personnes. Après cela, en plus des concerts et festivals, ils ont organisé des concerts dits « concerts pour le peuple gratuit ».

DSC_7612.jpg

Des millions de personnes ont assistés aux concerts en 2015, pour leur 30èmeanniversaire à Adana, Izmir, Ankara et Istanbul. Depuis 1985, il y a eu plusieurs interdictions de concerts, leurs enregistrements mitraillés et les membres emprisonnés. Mais après les concerts de 2015 les attaques ont augmenté, les concerts ont commencé à être interdit, les membres ont été arrêtés, leur centre culturel a été attaqué de nombreuses fois et saccagés, leurs instruments cassés et leur archives confisqués. Il n’y a pas eu de résultat concret malgré tous les recours fait contre ces arrestations. Aujourd’hui 4 membres du Grup Yorum se trouvent toujours derrière les barreaux.

 Afin de lever les interdictions sur les concerts de Grup Yorum et de libérer les membres qui se trouvent en prison, les deux musiciens de Grup Yorum, Helin Bölek et Ibrahim Gökçek ont entamé une grève de la faim et l’ont transformé en jeûne de la mort. Helin Bölek a perdu la vie au 288ème jours de son jeûne de la mort et Ibrahim Gökçek au 323ème jours.

 Grup Yorum a demandé d’organiser un concert le 9 août 2020 à la place de Yenikapi à Istanbul. Mais la préfecture d’Istanbul a interdit le concert. Un la courte contestation a été faite auprès du tribunal et à ce jour il n’a pas encore donné un verdict.

Les demandes des avocats Ebru Timtik et Aytaç Unsal ainsi que Didem Akman et Ozgür Karakaya devraient être acceptées afin d’empêcher des conséquences graves !

Les interdictions de concerts sur Grup Yorum devraient être levées et leurs membres libérés.

Le droit d’être jugé équitablement est un droit !

Les demandes devraient être acceptées. Ebru, Aytac et Ozgur devraient vivre !

Liberté à Grup Yorum.

Grup Yorum est le peuple et il ne sera pas réduit en silence !

Liberté aux avocats du peuple !

DSC_7582.jpg

DSC_7585.jpg

DSC_7588.jpg

DSC_7602.jpg

DSC_7605.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com  

Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel