Stop génocide en Tigré !

Imprimer

Plus deux centaines de manifestants se sont rassemblés vendredi sur la place des Nations à Genève sous la neige derrière des banderoles  dénonçant notamment un « stop génocide en tigré» « open humanitarian corridor now ».

B0013755.jpg

B0013655.jpg

Appel de la communauté de Tigréens en Europe à s’adressant à l’organisation des Nations Unies,

Nous, la diaspora Tigréenne, aimerions vous  rendre attentif sur la situation critique au Tigray, Ethiopie.

Le 4 novembre 2020, le gouvernement éthiopien a déclaré une guerre contre le peuple de Tigray, au nom d’une "opération de maintien de l'ordre". Cette guerre a provoqué une grave crise humanitaire, qui a fait plus de 50 000 morts, plus de 60 000 réfugiés fuyant vers le Soudan et des millions de personnes déplacées.

Nous sommes ici aujourd'hui pour soutenir le peuple de Tigray, qui est dans l'obscurité de la guerre depuis trois mois. Les civils sont assassinés, bombardés, affamés, violés, réduits au silence et maltraités quotidiennement.

Cela fait 100 jours que la guerre contre Tigray a commencé, c’est 100 jours de trop.

Une guerre menée par le prix Nobel de la paix, Abyi Ahmed, avec l’aide du dictateur Isaias Afewerki, Président de l’Erythrée et ses troupes, mais aussi par les milices Amhara (fano), les troupes somaliennes et les drones des Emirats arabes unies.

Hier, 100 jours se sont écoulés depuis le début de la guerre à Tigray

  • 100 jours que le gouvernement fait la guerre sans pitié au peule innocent de Tigray
  • 100 jours que les habitants de Tigray subissent des frappes d’artillerie
  • 100 jours de meurtres et de massacres
  • 100 jours que la famine est utilisée comme arme de guerre
  • 100 jours que le viol est utilisé comme arme de guerre par les troupes Erythréennes et Ethiopiennes
  • 100 jours sans accès à l’eau, à l’électricité, au carburant, aux fournitures médicales et l‘aide humanitaire
  • 100 jours sans ligne téléphonique et sans nouvelle de nos familles
  • 100 jours que les banques sont fermées et que les tigréens sont privés d’accéder à leur argent
  • 100 jours que les médias se voient refusés l’accès à Tigray et qu’il n’y a eu aucune enquêtes indépendantes 
  • 100 jours de pillage des propriétés des tigréens, des hôpitaux, des écoles et d'entreprises
  • 100 jours de pillage et de destruction des sites du patrimoine mondial (axoum, debre damo, Debre Abay et le mosqué Negash)
  • 100 jours de violations des droits humains et de crimes de guerre

Les habitants du Tigré sont collectivement punis pour avoir exercé leur droit de vote et pour avoir élu leur gouvernement régional en septembre 2020. 

Nous avions dit plus jamais après le Rwanda et pourtant des millions de personnes sont mortes dans la 2èmeguerre du Congo impliquant 9 pays africains et une trentaine de groupes armés, ce qui en fait la plus grande guerre entre Etat dans l’histoire de l’Afrique.

Aujourd’hui encore nous assistons à un génocide et nous ne faisons rien. Que nos mémoires sont courtes. Nous le répétons ici, nous avons la responsabilité de dire non, non à cette guerre et à ce génocide !

Réagissons avant que l’histoire ne se répète, réagissons maintenant afin de mettre fin à la guerre et au génocide au Tigray. Les mots et les promesses sans action n’ont aucune valeur.

Soutenons Tigray aujourd’hui et demandons :

  • Le retrait immédiat des forces étrangères et des troupes éthiopiennes de Tigray
  • .Un accès humanitaire sans restriction à Tigray
  • Le rétablissement des lignes téléphones dans tout Tigray
  • L’arrêt immédiat du génocide au Tigray 

2,3 millions d’enfants innocents dans la région nord de Tigray en Ethiopie sont coupés de l’aide humanitaire, nous demandons à l’ONU de prendre des mesures pour les protéger.

Nous remercions les Nations unies pour leurs préoccupations, mais cela ne suffit plus. Nous demandons votre intervention immédiate.  

B0013652.jpg

B0013657.jpg

B0013666.jpg

B0013676.jpg

B0013684.jpg

B0013691.jpg

B0013695.jpg

B0013699.jpg

B0013720.jpg

B0013723.jpg

B0013729.jpg

B0013734.jpg

B0013736.jpg

B0013742.jpg

Tous droits réservés

Aucune image ne peut être reproduite ou transmise, même partiellement, sous aucune forme, y compris l’illustration de pages web, sans avoir eu préalablement l’autorisation écrite de l’auteur. Toute violation pourra être poursuivie.
Pour toute demande, merci de me contacter.

www.photographygeneva.com  

B0013750.jpg

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Bonjour,

    Merci pour votre déplacement de faire tout ce chemin pour nous encourager un autre côté, ça nous touche vraiment à cœur.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel