Sixième Grève Mondiale des Stagiaires - Journée internationale d'action contre les stages non rémunérés

Imprimer

Le lundi 21 février 2022, la Grève Mondiale des Stagiaires a eu lieu au cœur de la Genève internationale à la Place des Nations. Les jeunes du monde entier s'unit une fois de plus pour s'opposer à l'exploitation et à l'exclusion entretenues par les stages non rémunérés, et plaident pour des stages accessibles, équitables et de qualité. La journée d'action s'est déroulée dans le cadre d'une grève afin de démontrer la capacité d’organisation croissante des effectifs de stagiaires.

Le mouvement se poursuit depuis sept ans avec un plaidoyer continu pour des stages plus équitables. Depuis lors, quelques-unes des principales agences des Nations Unies, dont le HCR, le PNUD et l'OMS, ont décidé de rémunérer leurs stagiaires. D'une part, les stagiaires actuels des Nations Unies ont saisi le symbolisme de cette journée pour envoyer un courriel au chef de l'ONU et lui demander de clarifier sa position sur les stages non rémunérés. D'autre part, ils visent à mobiliser les missions permanentes - les principaux acteurs de la cinquième commission administrative et budgétaire de l'AGNU, où les discussions sur un point important concernant les stages équitables reprendront le mois prochain.

Sous le slogan "Rémunérez vos stagiaires" ("Pay Your Interns!") une vingtaine de manifestants se sont réunies sur la Place des Nations de midi à 14h00 pour demander des stages équitables et rémunérés, dans le but de faire pression sur le Secrétariat de l'ONU et d’exiger que les dirigeants de l'ONU "joignent le geste à la parole" dans la lutte contre les inégalités croissantes et le travail précaire.

 

B0024465.jpg

B0024471.jpg

B0024473.jpg

B0024476.jpg

B0024466.jpg

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.